Le partage le nerf de ma guerre. Nouveau paradigmes, soyons la révolution.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

  Le dessous des cartes : L’Islam en conflit (1&2/2)

Aller en bas 
AuteurMessage
orné

orné

Messages : 792
Points : 1288
Réputation : 38
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 46
Localisation : Où ça ?

 Le dessous des cartes : L’Islam en conflit (1&2/2) Empty
MessageSujet: Le dessous des cartes : L’Islam en conflit (1&2/2)    Le dessous des cartes : L’Islam en conflit (1&2/2) EmptyMer 25 Mar - 21:40

Un sujet proposé et commenté par akasha

Bonsoir mes frères & sœurs  I love you
Dans le conflit qui opposent les musulmans dans le moyens orient, avec toutes ces castes, ethnies et groupes terroristes il n'est guère aisé de s'y retrouver, pour qui ne suis pas ça de près...Et ce n'est pas avec les médias de masse qui mentent éhontément que vous allez mieux comprendre, ils manipulent, dissimulent, et donnes même dans l'islamophobie.... No  Pour tenter d'y voir plus claire, je vous proposes se court reportages en deux parties qui dresse une carte claire et concises pour justement mieux se situer et voir les différents courants et castes de l'islam radicale ou modéré. Bonne découverte !  study Akasha
.




Le dessous des cartes : L’Islam en conflit (1&2/2)

Le Dessous des Cartes étudie le conflit qui oppose les deux grandes branches de l’islam, le sunnisme et le chiisme. Entre héritages anciens et histoire récente, quelles sont les raisons de cette opposition à la fois politique et religieuse et parfois même armée ?



À la mort du prophète Mahomet, se pose la question de sa succession à la tête tant la communauté des croyants que du territoire que vous voyez sur la carte. Certains veulent désigner un successeur au sein de la famille proche : Ali, son cousin et gendre. Mais d’autres prônent un retour aux traditions tribales, avec la désignation du plus fidèle de ses compagnons : Abou Bakr. C’est ce dernier qui, le premier, est nommé calife, c'est-à-dire "successeur du Prophète".
En 656, Ali est désigné comme quatrième calife. Mais le gouverneur de Damas, Muawiya, refuse de se soumettre à son autorité, et pendant le règne d’Ali le clivage se cristallise entre ceux qui s’appuient sur la Tradition du Prophète, la sunna, que l'on appelle les sunnites, et ceux qui sont du “parti d’Ali” ( “chiat Ali” en arabe), que l'on appelle les chiites. En 661, Ali est assassiné et Muawiya est désigné cinquième calife, inaugurant ainsi la dynastie des califes Omeyyades, dont la capitale est Damas.

Au début du XVIe siècle, dans l’empire perse, la dynastie Safavide accède au pouvoir. Elle parvient à reconquérir le territoire de la Perse antique, où elle impose le chiisme afin de se démarquer des Ottomans sunnites. Selon le Pew Research Center, on compte 1,6 milliard de musulmans dans le monde. L’islam est la deuxième religion en nombre d’individus derrière le christianisme. Les chiites représentent aujourd’hui 10 à 13 % des musulmans, soit 162 à 211 millions d’individus. Et les sunnites, 87 à 90 %, soit 1,4 milliard d’individus. Ainsi, la branche sunnite est largement majoritaire dans le monde musulman.

Chez les sunnites, on repère quatre écoles juridiques : les hanafites (l’école la plus ancienne), les malikites, les chaféites et les hanbalites (l’école la plus conservatrice). Le chiisme lui se décline en trois principaux courants : les duodécimains, la branche la plus répandue ; les ismaéliens, présents notamment en Asie centrale ; les zaydites, présents au Yémen. On trouve aussi d’autres courants minoritaires, comme les alaouites et les alévis, deux sectes généralement considérées comme dissidentes du chiisme.

NB : Pour voir les carte qui illustre le texte voir sur le site de ARTE car on ne peut les éditer..)



-----------------------------

Le dessous des cartes : L’Islam en conflit (2/2)

 Le dessous des cartes : L’Islam en conflit (1&2/2) FcBw7k7

Quels sont les facteurs et la nature du conflit qui oppose aujourd’hui les deux communautés ? Qu’en est-il de l’État islamique – ou “Daesh” –, nouvel acteur apparu en juin dernier ?


Cette carte nous montre la localisation des communautés chiite et sunnite dans le Moyen-Orient d'aujourd'hui. L’intervention américaine en Irak, en 2003, a profondément bouleversé les équilibres dans cette région. En effet, avec la chute de Saddam Hussein, les sunnites minoritaires perdent le pouvoir qu’ils détenaient depuis la fin du mandat britannique sur l’Irak. Et ce au profit des chiites, majoritaires en Irak, qui arrivent officiellement au pouvoir en 2006.

Le gouvernement irakien, chiite, qui s’installe après Saddam Hussein se rapproche de Téhéran. Et, pour les pétromonarchies sunnites du Golfe, ce rapprochement est dramatique : l’Irak passe dans le “camp" chiite. C’est là, en quelque sorte, la fin de la "frontière" mentale qui sépare le monde perse chiite et le monde sunnite, ottoman puis arabe.

Cela conduit – par une vision simplifiée – à affirmer qu'il y a désormais un croissant chiite ou un arc chiite qui rassemblerait l’Iran de Mahmoud Ahmadinejad, l’Irak de Nouri al-Maliki, la Syrie de Bachar Al-Assad – issu de la communauté alaouite, une secte dissidente du chiisme – et une partie du Liban, avec le Hezbollah, une milice et un parti politique qui recrute dans la communauté chiite libanaise. Chaque communauté a le sentiment que sa survie est menacée. Les Saoudiens sunnites craignent la montée en puissance des populations chiites sur leur territoire et chez leurs voisins, ainsi que la rébellion des chiites yéménites. Les Iraniens, entourés par des sunnites, se savent minoritaires dans le monde musulman. Et c’est l'une des raisons pour laquelle Téhéran développe son propre programme nucléaire militaire.

Il y a, en plus, les intérêts économiques. L’Arabie saoudite détient les deuxièmes réserves prouvées de pétrole au monde et l’Iran, les quatrièmes. Au total, dans les pays qui longent la côte du golfe Arabo-Persique, se trouve près de la moitié des réserves mondiales prouvées de pétrole. Or, c’est là, précisément, que la population est majoritairement chiite.

NB : (pour voir les cartes qui illustre le texte allez sur le site de ARTE car elles ont un copyright)



Source : ARTE

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Revenir en haut Aller en bas
orné

orné

Messages : 792
Points : 1288
Réputation : 38
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 46
Localisation : Où ça ?

 Le dessous des cartes : L’Islam en conflit (1&2/2) Empty
MessageSujet: Re: Le dessous des cartes : L’Islam en conflit (1&2/2)    Le dessous des cartes : L’Islam en conflit (1&2/2) EmptyMer 25 Mar - 21:46

[/b]
Abby Martin: "Paris Attacks" Pas au nom de l'Islam !



"Weapons of Mass Distraction" émission proposée par la journaliste américaine Abby Martin, consacrée le 12 janvier dernier aux attentats parisiens.
Islamophobie décomplexée, liberté d’expression à la Française, Croisades Chrétiennes de l’Empire et de son empereur, G.W. Bush contre l'Axe du Mal sont au menu de cette édition.
Quelques extraits de plateaux TV au ton particulièrement islamophobe illustrent cette vidéo, entre autres :
Fox News et l'intervention du "spécialiste" Steve Emerson, suivi de son collègue Nolan Petersen.
CNN et le présentateur Don Lemon qui ose demander à Arsalan Iftikhar, un avocat américain musulman spécialisé dans les droits humains, s'il soutient l'État islamique....




2 Poids 2 Mesures

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Revenir en haut Aller en bas
 
Le dessous des cartes : L’Islam en conflit (1&2/2)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Charia médicale en Égypte?
» Les atours de la femmes pour l'islam
» Pièces de théâtre sur la mémoire et le conflit ?
» Quand aurons-nous nos cartes d'étudiants ?[prepa]
» Les innovations en islam (Définition et jugement)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fils de la loi de UN :: Actualités Mondiales :: Guerres & Conflits-
Sauter vers: