Le partage le nerf de ma guerre. Nouveau paradigmes, soyons la révolution.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Comment bien se nourrir : la diététique pour une alimentation équilibrée et salutaire

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 41
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Comment bien se nourrir : la diététique pour une alimentation équilibrée et salutaire   Mar 17 Mar - 22:40

Rappel du premier message :

Guide: Comment bien se nourrir



Bonjour; Je constate avec étonnement qu'il n'y avait pas encore un sujet globale, pour regrouper tout se qu'il fait référence au thème; bien manger. Je n'insisterai jamais assez sur l'importance de se nourrir sainement et d'avoir de bonne connaissance en matière de la diététique. Et se, que l'on sois sportif, sédentaire, dans la vie active, ou même malade...Si tout est fait justement pour que l'on se jette sur la malbouffe, que l'on promeuvent les fast-food, la restauration rapide, et j'en passe, allons à contre-courant. Votre corps/mental vous dirons merci.  Very Happy 

Se que j'aimerai voir sur ce sujet, Se serait des articles simple et détaillé sur les bases de la diététiques, bonne graisse/mauvaise graisse, sucre rapide/lent, les bonne heures pour les consommer, les classements des macronutriments et phytonutriments, etc...




Bien entendu on pourra aussi aborder les différents régimes, avec ses bienfaits et points faibles, tout se genre de choses..Tout se qui a trait à l'alimentation, à vous de jouer.

Akasha  flower 


________________________________________
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Adeline

avatar

Messages : 10
Points : 14
Réputation : 0
Date d'inscription : 18/03/2015

MessageSujet: Re: Comment bien se nourrir : la diététique pour une alimentation équilibrée et salutaire   Dim 26 Avr - 8:03

merci cheers
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Messages : 792
Points : 1288
Réputation : 38
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 45
Localisation : Où ça ?

MessageSujet: Re: Comment bien se nourrir : la diététique pour une alimentation équilibrée et salutaire   Jeu 30 Avr - 12:43

Bonsoir,
Quand on veux commencer à bien se nourrir, la 1er chose à faire, est de bannir le sucre de table. Votre corps vous dira merci. Ils existent des tas d'alternative pour le remplacer idéalement. Le sucre blanc est cause de diabète, de surpoids, d’hypoglycémie, de démangeaisons, de caries, de problème au niveau des cheveux, de mauvaise peau, etc,..le début sera compliqué, on peux parler de sevrage, mais cela en vaut vraiment la peine. ne remplacez surtout pas par l'aspartame, c'est au moins aussi mauvais si pas pire, pensez au mile, et au fructose, et édulcorant naturel. Voici un article pour agrémenter mes dires. Bonne lecture
Orné.


« J’ai arrêté le sucre pendant un an, ce qui m’est arrivé est incroyable ! »

Imaginez-vous un monde sans sucre ? Pouvez-vous vivre sans manger un gramme de sucre ? Êtes-vous capable de tenir longtemps en buvant vos boissons sans sucre et en bannissant gâteaux, chocolat, sucreries et tout autre produit contenant du sucre ? Ceci parait difficile, voire impossible.



Pourtant, la journaliste Danièle Gerkens a tenté l’expérience et a été bluffée par le résultat. Elle a arrêté toute consommation de sucre durant un an, Sa santé s’en est ressentie. Voici ce qu’elle nous raconte sur cette expérience magique dont elle a fait un livre intitulé « Zéro Sucre ».

Danièle Gerkens a gardé dans son alimentation les sucres lents comme les pâtes et les légumineuses et éliminé tous les sucres rapides. Pâtisseries, viennoiseries, gâteaux, chocolat, crèmes glacées, crèmes desserts, yaourt sucrés, et bien sûr tout produit transformé contenant du sucre ont tout simplement été bannis de son régime alimentaire pendant un an.

Pour quelle raison Danièle Gerkens a-t-elle fait l’expérience du sans sucre ?

L’histoire personnelle et le vécu de cette journaliste l’ont poussé à se lancer dans ce défi que bien des personnes seraient incapables de faire. Danièle Gerkens est sensible à quelques maladies qui touchent certains membres de sa famille comme le diabète. De plus, sa passion pour l’alimentation et la nature de son travail (elle travaille sur les sujets de santé entre autres), l’ont encouragé à tenter l’expérience et relever le défi.

Selon la presse anglo-saxonne, le sucre serait la cause de tous les maux. Pour confirmer ou infirmer ce constat régulièrement annoncé et relayé par toutes sortes de médias, Danièle Gerkens a décidé de vivre l’expérience d’un régime alimentaire sans sucre et ce durant un an pour constater par elle-même les effets.

Un sevrage et des débuts chaotiques


Boire un thé ou un café sans sucre n’est pas une mission impossible, c’est très faisable. Mais, la difficulté commence lorsqu’on ne peut plus manger de confiture le matin, ni de dessert à midi et pas un seul carré de chocolat le soir, sans oublier devoir faire l’impasse d’une collation sucrée l’après-midi.

Pour Danièle Gerkens, le début fut laborieux et chaotique. Les envies étaient fortes et le sevrage pénible. Les frustrations généraient parfois des rechutes exactement comme une personne qui a arrêté de fumer. Le corps devait s’habituer à ce manque de sucre.Danièle Gerkens a dû souffrir les deux premiers mois comme souffrirait une personne qui suit un protocole de sevrage.

Les effets bénéfiques ne tardent pas à faire leur apparition


Après deux longs mois de combat entre les envies de sucre, les tentations et le désir farouche de tenir le coup, Danièle Gerkens commençait à s’y faire. Son corps ne réclamait plus de sucre. D’ailleurs, elle n’y pensait même plus.
Les premiers effets positifs étaient visibles au niveau de sa peau. Elle était plus lumineuse avec des pores plus serrés. Le regard a changé puisque le blanc de son œil était devenu plus blanc.

Après une année sans sucre, Danièle Gerkens a constaté plusieurs changements comme la disparition de ses allergies au pollen et de la sinusite. Elle ne ressent plus l’envie de grignoter et n’a plus de coup de barre. En effet, en remplaçant le petit déjeuner sucré par un petit déjeuner salé, elle se sent rassasiée plus longtemps. En fait, avec ce type de repas le matin, la glycémie reste stable et ne bouge plus comme c’est le cas avec une nourriture trop sucrée.

Danièle Gerkens a perdu 6 kilos en un an et affirme trouver le goût sucré dans certains aliments comme le lait et la tomate. Ces saveurs sucrées lui échappaient complètement quand elle avait un régime alimentaire qui incluait les produits sucrés.

Lires les étiquettes et préparer ses repas


Pour que cette expérience puisse réussir, il a fallu changer de mode de vie. Une fois les deux premiers mois passés, manger sans sucre n’a pas été très contraignant pour la journaliste. Il a juste fallu faire attention aux compositions des produits achetés au supermarché. Pour se faciliter la tâche, Danièle Gerkens a cuisiné elle-même ses plats sans pour autant imposer son régime alimentaire à sa famille. Elle a continué à préparer des gâteaux pour sa fille âgée de 7 ans. Certes, elle en a fait moins, mais elle ne l’en a pas privé.
Vivant dans un environnement pareil, la fille de Danièle Gerkens a fini par baisser spontanément sa consommation de sucre.

Refuser le sucre de substitution, l’aspartam

e

Pour pouvoir relever son défi, Danièle Gerkens a remplacé le sucre blanc qui n’apporte ni vitamines ni minéraux par trois édulcorants : la stévia, le sirop de riz et le xylitol. À aucun moment, elle a utilisé de l’aspartame. Pour avoir le goût sucré, elle a jouté du sirop de riz à ses cuissons car celui-ci supporte les températures élevées. Les deux autres édulcorants remplaçaient facilement le sucre blanc dans les autres préparations.

Article complet sur Santéplus mag
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 41
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Comment bien se nourrir : la diététique pour une alimentation équilibrée et salutaire   Lun 15 Juin - 12:40

Bonjour mes frères & sœurs
Comme vous le savez, ou du moins remarqué, je suis diététicienne (amateur) à mes heures, basé sur plus de 20 ans d'expérience...Et je continue à en apprendre tout les jours, car je ne prétend pas tout savoir ou être arrivée, de toute les façons c'est un domaine où l'on doit toujours se remettre en question, car selon les nouvelles découvertes les connaissances évoluent. Vu que je ne possède pas de diplôme, je ne peux pas revendiquer le titre de diététicienne, par-contre j'ai le droit de promulguer mes conseils en tant que nutritionniste. Et en tant que passionnée pour bien faire, aujourd'hui j'ai été ulcéré par ce que j'ai lue..Ainsi le fameux régime crétois (ou méditerranéens) est en voie de disparition..Lui aussi victime de la consommation de masse, de l'ignorance de la diététique élémentaire à cause de la surabondance de la publicité pour les fast-food et plats préparés... L'acharnement aussi de propagande qui osent remettre en question certains régimes basé sur le bio, et j'en passe et des meilleurs...Il faut savoir que je me base justement sur le régime méditerranéen vu mes origines..Je le conseil surtout à mes patients omnivores. Car j'ai bon être de confession végane, je laisse libre-choix aux gens, même si de bien entendu je vais vanté ces nombreux avantages, mais sans l'imposer. De ce fait, je vais me baser sur ce merveilleux régime..Qui à l'avantage de ne pas restreindre la de trop la personne demandeuse et de lui imposer un régime draconien. De toutes les façons, je ne crois pas en un régime où l'on se prive de trop, je suis partisane de la réorganisation des calories, plus de les diminuer de trop...Bon bien entendu, il y a un juste milieu aussi consommer 4000 kl par jours ne fera pas de vous la nouvelle Kate Moss lol! Mais bon inutile non plus d'aller dans du 2000 kl pour perdre du poids, sauf si vous voulez perdre un os...Ou tout simplement la santé..tout comme le risque de reprendre le poids perdu, une fois revenu sur un régime "normale" Et avec le régime crétois, il est très facile de gérer l'entre-deux justement..Et de garder un minimum de bonne habitude une fois revenu à son régime de tout les jours...
Texte par Akasha.


Le régime crétois en voie de disparition… en Méditerranée

C’est un comble: dans la région méditerranéenne, le régime alimentaire méditerranéen ou crétois si vanté pour ses bienfaits sur la santé est en voie de disparition. L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) a lancé un cri d’alarme en ce sens. Explications.



Le bassin méditerranéen en pleine transition. “La région méditerranéenne subit une ‘transition nutritionnelle’ qui l’éloigne de son régime alimentaire antique longtemps considéré comme le modèle d’une vie en bonne santé“, peut-on lire dans un rapport présenté jeudi et réalisé par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) et le Centre international des hautes études agronomiques méditerranéennes (CIHEAM).

Le régime méditerranéen, ou crétois, dont des études scientifiques ont prouvé qu’il prévenait des maladies cardio-vasculaires, est composé essentiellement de fruits et légumes, de viande maigre et de poisson, et d’une préférence pour l’huile d’olive au détriment des autres graisses.


Un changement aux effets négatifs. Comment expliquer cette modification des habitudes de consommation en Méditerranée ? Le mondialisme, les échanges commerciaux de produits alimentaires et les changements de modes de vie, notamment la mutation du rôle des femmes au sein de la société, entrent en ligne de compte, souligne le rapport.

Conséquence selon cette étude: obésité mais également invalidité et décès prématuré son en hausse. “Alors que la sous-alimentation afflige toujours la partie méridionale de la Méditerranée, les pays de la région sont de plus en plus confrontés au fléau de la surcharge pondérale“, notamment chez les enfants, précise ainsi l’étude.

Tourisme et épuisement des ressources


“Le régime méditerranéen est nutritif, bien intégré avec les cultures locales, respectueux de l’environnement et propice pour les économies locales“, a déclaré Alexandre Meybeck, coordonnateur du programme Systèmes alimentaires durables de la FAO. Mais avec des produits alimentaires de plus en plus importés d’autres régions et la transformation des paysages locaux par la monoculture, les systèmes alimentaires traditionnels subissent les effets de la modification des habitudes alimentaires, avertit le rapport.

Selon les estimations, seules 10% des variétés culturales traditionnelles locales sont encore cultivées aujourd’hui dans la région méditerranéenne. Le tourisme, l’urbanisation croissante, l’épuisement des ressources naturelles et la perte des connaissances traditionnelles contribuent à la diminution rapide de la diversité génétique des cultures et des races animales à travers la Méditerranée.

Europe 1

(Merci à Horatius)






Vidéo-texte et pyramide alimentaire crétoise proposé par Akasha
Revenir en haut Aller en bas
Adeline

avatar

Messages : 10
Points : 14
Réputation : 0
Date d'inscription : 18/03/2015

MessageSujet: Re: Comment bien se nourrir : la diététique pour une alimentation équilibrée et salutaire   Mer 2 Sep - 18:04

bonsoir a tous

quel est le mieux entre le Chlorella ?? herbe de blé ?? ou spiruline ?? Herbe d'orge ?? Klamath pure ??


en sachet en poudre , qui a deja testé ?

merci pour vos  avis Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Messages : 792
Points : 1288
Réputation : 38
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 45
Localisation : Où ça ?

MessageSujet: Re: Comment bien se nourrir : la diététique pour une alimentation équilibrée et salutaire   Jeu 3 Sep - 14:37

Bonsoir,
Nul doute que les super aliments sont d'une importance capitale dans toute stratégie de régime salutaire. Pour deux raisons principales outre le fait que se soit fort nourrissant. C'est leur grande capacité anti-oxydante, car on vis de façon stressante et à 100 à l'heure ce qui crée beaucoup de radicaux libre qui est intéressant à neutraliser à sa source. La deuxième, est la perde de valeur nutritive des aliments, même bio, à cause de sa trop grande productivité pour répondre à la demande. Vu que les super aliment contiennent beaucoup plus de valeur nutritive avec un profile biologique élevé, est intéressant à être consommé journellement, comme les baies de Goji par exemples, ou la spiruline et les graines de Chia, ou les graines germées. Mais il y en a un qui est rarement cité et pourtant, si un seul aliment devrait avoir l'appellation de super aliment se serait bien celui-si. Il s'agit de l'huile de noix de coco.
Orné


10 faits que vous devez savoir sur l’huile de noix de coco



L’huile de noix de coco est l’un des rares aliments qui peut être classé en tant que « super aliment ». Sa combinaison unique d’acides gras peut avoir des effets positifs profonds sur la santé. Cela comprend la perte de graisse, une meilleure fonction cérébrale et de nombreux autres avantages étonnants.


Voici le top 10 des avantages pour la santé de la noix de coco qui ont été confirmés expérimentalement dans des études sur l’homme.

1. L’huile de coco contient une combinaison unique d’acides gras avec des propriétés médicinales puissantes

L’huile de coco a été diabolisée dans le passé, car elle contient de la graisse saturée. En fait, l’huile de coco est l’une des sources les plus riches en graisses saturées connue de l’homme, avec près de 90% des acides gras étant saturés (1).
Toutefois, de nouvelles données montrent que les graisses saturées sont inoffensives. De nombreuses et vastes études qui comprennent des centaines de milliers de personnes prouvent que l’idée que les graisses saturées bouchent les artères était un mythe (2).

En outre, l’huile de coco ne contient pas les mêmes graisses saturées qui se trouvent dans le fromage ou le steak.
Non, elles contiennent des triglycérides dits à chaîne moyenne (MCT) – qui sont des acides gras de longueur moyenne.
La plupart des acides gras dans l’alimentation sont des acides gras dits à longue chaîne, mais les acides gras à chaîne moyenne de l’huile de noix de coco sont métabolisés différemment.
Ils vont directement vers le foie à partir de l’appareil digestif, où ils sont utilisés comme source d’énergie rapide ou transformés en corps dits cétoniques, qui peuvent avoir des effets thérapeutiques sur les troubles du cerveau comme l’épilepsie et la maladie d’Alzheimer.

Conclusion: L’huile de coco contient beaucoup de triglycérides à chaîne moyenne, qui sont métabolisés différemment et peuvent avoir des effets thérapeutiques sur plusieurs troubles cérébraux.

2. Les populations qui mangent beaucoup de noix de coco sont parmi les gens en meilleure santé de la planète
La noix de coco est une sorte d’aliment « exotique » dans le monde occidental, principalement consommée par les personnes soucieuses de santé.

Cependant, dans certaines parties du monde, la noix de coco est un aliment de base avec lequel les gens ont prospéré pendant de nombreuses générations.

Le meilleur exemple d’une telle population est celui des habitants des Tokelau, qui vivent dans le Pacifique Sud.
Ils mangent plus de 60% de leurs calories à partir de noix de coco et sont les plus grands consommateurs de gras saturés dans le monde.
Ces personnes sont en excellente santé, sans aucun signe de maladie cardiaque (3).
Un autre exemple d’une population qui mange beaucoup de noix de coco et demeure en excellente santé est celui des Kitavans (4).

Conclusion: Beaucoup de populations dans le monde ont prospéré pendant plusieurs générations en mangeant des quantités massives de noix de coco.

3. L’huile de coco peut augmenter vos dépenses d’énergie, vous aidant à brûler plus de graisse

L’obésité est actuellement l’un des plus grands problèmes de santé dans le monde.
Alors que certaines personnes pensent que l’obésité est seulement une question de calories, d’autres (moi y compris) pensent que les sources de ces calories sont déterminantes aussi.
C’est un fait que différents aliments affectent notre corps et nos hormones de manières différentes. À cet égard, une calorie n’est PAS une calorie.

Les triglycérides à chaîne moyenne (MCT) de l’huile de coco peuvent augmenter la dépense énergétique par rapport à la même quantité de calories provenant de graisses à chaîne plus longue (5, 6).
Une étude a révélé que 15 à 30 grammes de MCT par jour a augmenté la dépense d’énergie quotidienne de 5%, totalisant environ 120 calories par jour (7).

Conclusion: Il a été démontré que les triglycérides à chaîne moyenne de l’huile de noix de coco augmentent la dépense énergétique quotidienne jusqu’à 5%, pouvant conduire à une perte de poids significative sur le long terme.

4. L’acide laurique de l’huile de coco peut tuer les bactéries, virus et champignons, aidant à conjurer les infections

Près de 50% des acides gras de l’huile de coco sont de l’acide laurique 12-carbone.
Lorsque l’huile de noix de coco est digérée enzymatiquement, elle forme également un monoglycéride appelé monolaurine.
L’acide laurique et la monolaurine peuvent tuer les agents pathogènes tels que les bactéries, virus et champignons (Cool.
Par exemple, ces substances se sont révélées capables de tuer les bactéries Staphylococcus aureus (un pathogène très dangereux) et la levure Candida Albicans, une source commune d’infections à levures chez les humains (9, 10).

Conclusion: Les acides gras et les produits de dégradation de l’huile de coco peuvent tuer les agents pathogènes nocifs, aidant potentiellement à prévenir les infections.

5. L’huile de coco peut assouvir votre faim, vous faire manger moins sans même essayer

Une caractéristique intéressante de l’huile de noix de coco est qu’elle peut réduire votre faim.
Ceci peut être lié à la façon dont les acides gras qu’elle contient sont métabolisés, parce que les corps cétoniques peuvent avoir un effet réducteur d’appétit (11).

Dans une étude, des quantités variables de triglycérides à chaîne moyenne et longue ont été donnés à 6 hommes en bonne santé.
Les hommes consommant le plus de MCT ont consommé 256 calories de moins par jour, en moyenne (12).
Une autre étude sur 14 hommes en bonne santé a découvert que ceux qui consommaient le plus de MCT au petit déjeuner consommaient beaucoup moins de calories au déjeuner (13).
Ces études étaient petites et seulement faites dans un court laps de temps. Si cet effet devait persister sur le long terme, cela pourrait avoir une influence considérable sur le poids corporel sur une période de plusieurs années.

Conclusion: Les acides gras de l’huile de noix de coco peuvent réduire considérablement l’appétit, ce qui peut influer positivement sur le poids corporel dans le long terme.

6. La acides gras de l’huile de coco sont transformés en corps cétoniques, qui peuvent réduire les crises d’épilepsie

Un régime dit cétogène (teneur très faible en glucides, teneur très élevée en graisses) est actuellement à l’étude pour traiter diverses pathologies.


L’application thérapeutique la plus connue de ce régime est le traitement de l’épilepsie résistante aux médicaments chez les enfants (14).
Ce régime consiste à manger très peu de glucides et de grandes quantités de matières grasses, conduisant à une augmentation des concentrations de corps cétoniques dans le sang.
Pour une raison ou pour une autre, ce régime peut réduire considérablement le taux de crises d’épilepsie chez les enfants, même ceux chez qui différents types de médicaments ont été inefficaces.
Du fait que les MCT de l’huile de noix de coco sont expédiés vers le foie et transformés en corps cétoniques, ils sont souvent utilisés chez les patients épileptiques pour induire la cétose tout en permettant un peu plus de glucides dans le régime alimentaire (15, 16).

Conclusion: Les MCT de l’huile de noix de coco peuvent augmenter la concentration sanguine de corps cétoniques, ce qui peut aider à réduire les crises chez les enfants épileptiques.

7. L’huile de coco peut améliorer les niveaux de cholestérol sanguin et peut diminuer votre risque de maladie cardiaque

L’huile de coco est riche en graisses saturées, qui ne nuisent en fait pas au profil lipidique du sang comme on le pensait auparavant.
Les graisses saturées augmentent le cholestérol HDL (le bon cholestérol) et modifient le taux de cholestérol LDL en un sous-type bénigne (17, 18).

Dans une étude sur 40 femmes, l’huile de coco a réduit le cholestérol total et LDL tout en augmentant le HDL par rapport à l’huile de soja (19).
Il existe également des études chez le rat montrant que l’huile de coco réduit les triglycérides, le cholestérol total LDL et HDL, augmente et améliore les facteurs de coagulation sanguine et le statut anti-oxydant (20, 21).
Cette amélioration des facteurs de risque cardio-vasculaires devrait théoriquement conduire à une réduction du risque de maladie cardiaque sur le long terme.

Conclusion: des études chez les humains et les rats montrent que l’huile de coco améliore les facteurs de risque importants comme le cholestérol total LDL et HDL, ce qui peut se traduire par une réduction du risque de maladie cardiaque.

8. L’huile de coco peut protéger les cheveux contre les dommages, hydrater la peau et servir d’écran solaire

L’huile de coco peut servir à différents usages qui n’ont rien à voir avec sa consommation.
Beaucoup de gens l’utilisent à des fins esthétiques et pour améliorer la santé et l’apparence de leur peau et de leurs cheveux.
Des études sur des personnes ayant la peau sèche montrent que l’huile de coco peut améliorer l’hydratation et la teneur en lipides de la peau (22).
L’huile de coco peut également être très protectrice contre les dommages subis par les cheveux et une étude montre son efficacité en tant qu’écran solaire, bloquant environ 20% des rayons ultraviolets du soleil (23, 24)
Une autre application l’utilise comme rince-bouche, qui peut tuer certaines des bactéries nocives dans la bouche, améliorer la santé dentaire et réduire la mauvaise haleine (25, 26, 27).

Conclusion: L’huile de coco peut être appliquée localement aussi, les études montrant qu’elle est efficace pour hydrater la peau et protéger les cheveux contre les dommages. Elle peut également être utilisée comme forme douce de crème solaire et comme rince-bouche.

9. Les acides gras de l’huile de coco peuvent stimuler les fonctions cérébrales chez les patients atteints d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est la cause la plus fréquente de démence dans le monde et se produit principalement chez les personnes âgées.
Chez les patients atteints d’Alzheimer, il semble y avoir une capacité réduite à utiliser le glucose pour l’énergie dans certaines parties du cerveau.
Les corps cétoniques peuvent fournir de l’énergie au cerveau et les chercheurs ont émis l’hypothèse que les cétones peuvent fournir une source d’énergie alternative pour ces cellules défaillantes et réduire les symptômes de la maladie d’Alzheimer (28).
Dans une étude réalisée en 2006, la consommation de triglycérides à chaîne moyenne conduit à une amélioration immédiate de la fonction cérébrale chez les patients atteints de formes légères de maladie d’Alzheimer (29).
D’autres études confirment ces résultats et les triglycérides à chaîne moyenne sont étudiés intensément en tant qu’agents thérapeutiques potentiels dans la maladie d’Alzheimer (30, 31).

Conclusion: Des études montrent que les acides gras de l’huile de noix de coco peuvent accroître les niveaux de corps cétoniques dans le sang, fournissant de l’énergie aux cellules cérébrales des patients atteints de la maladie d’Alzheimer et soulageant les symptômes.

10. L’huile de coco peut vous aider à perdre de la graisse, en particulier la graisse dangereuse de votre cavité abdominale
Étant donné que l’huile de coco peut réduire l’appétit et augmenter la combustion des graisses, il est logique qu’elle peut également vous aider à perdre du poids.

L’huile de coco semble être particulièrement efficace dans la réduction de la graisse abdominale, qui se loge dans la cavité abdominale et autour des organes.

C’est la graisse la plus dangereuse de toutes et elle est fortement associée à de nombreuses maladies occidentales.
Le tour de taille est facilement mesurable et est un excellent marqueur de la quantité de graisse dans la cavité abdominale.
Une étude menée sur 40 femmes présentant une obésité abdominale, se supplémentant avec 30 ml (1 once) d’huile de noix de coco par jour a mené à une réduction significative à la fois de l’IMC et du tour de taille sur une période de 12 semaines (19).
Une autre étude auprès de 20 hommes obèses a noté une réduction du tour de taille de 2,86 cm (1,1 pouces) après 4 semaines de 30 ml (1 once) d’huile de noix de coco par jour (32).
Ce nombre peut ne pas sembler très impressionnant sur la surface, mais il faut savoir que ces gens n’ajoutent pas d’exercice et ne restreignent pas les calories. Ils perdent des quantités importantes de graisse abdominale simplement en ajoutant de l’huile de noix de coco à leur régime alimentaire.

11. Rien d’autre?

Si vous voulez profiter des immenses avantages pour la santé de l’huile de noix de coco, alors assurez-vous de choisir de l’huile de noix de coco biologique, vierge, PAS quelque chose de raffiné.
Ce n’est vraiment que la pointe de l’iceberg. Les gens utilisent l’huile de noix de coco pour toutes sortes de choses avec un succès incroyable.

Liens connexes:

Pain plat sans gluten à base de farine de coco

Comment faire soi-même un déodorant non toxique et efficace

Source : Authority Nutrition

Traduction : Santé Nutrition



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment bien se nourrir : la diététique pour une alimentation équilibrée et salutaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment bien se nourrir : la diététique pour une alimentation équilibrée et salutaire
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Comment bien se nourrir : la diététique pour une alimentation équilibrée et salutaire
» Comment bien Méditer
» Comment bien réviser au Ramadan ?
» Comment récompenser -oui, oui, vous avez bien lu- une classe qui a réussi?
» comment en cas de crise se décontracter?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fils de la loi de UN :: Santé :: Alimentation-
Sauter vers: