Le partage le nerf de ma guerre. Nouveau paradigmes, soyons la révolution.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

  Naomi Klein: «On force des pays à accepter leur destruction»

Aller en bas 
AuteurMessage
Akasha

Akasha

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 42
Localisation : par là tout droit

 Naomi Klein: «On force des pays à accepter leur destruction» Empty
MessageSujet: Naomi Klein: «On force des pays à accepter leur destruction»    Naomi Klein: «On force des pays à accepter leur destruction» EmptyDim 13 Déc - 20:25

Naomi Klein: «On force des pays à accepter leur destruction»

Peut-on encore mettre en cause les propos de Naomi Klein? Cette femme exceptionnelle est une journaliste canadienne, auteur, cinéaste et militante altermondialiste, a dénoncé l’exploitation de la misère que conduisent selon elle les multinationales envahissantes telles que McDonald’s, Nike, Coca-Cola, Starbucks ou encore Wal-Mart, et à écrit pour de nombreux journaux dont certains éminents: The Nation, The Globe and Mail, Harper’s Magazine, The Guardian, Rolling Stone et In These Times. L’un de ses coups de maître est son livre qui l’a popularisé à travers la planète: La Stratégie du choc : la montée d’un capitalisme du désastre.

 Naomi Klein: «On force des pays à accepter leur destruction» Naomi_Klein_speaking_at_LSE_14th_October_2002

Dès le mois d’Avril, elle a prévenu de ce que serait la COP21, un sommet inutile qui n’aboutirait à rien, mais pas que, elle force est de constater qu’elle ne s’est trompé sur aucun point:



Je n’attends certainement pas un miracle. En 2009, la grosse erreur a été d’avoir des attentes disproportionnées. Cela a causé une vraie gueule de bois après l’échec du sommet. Un psychanalyste britannique a même parlé de «syndrome de Copenhague» pour décrire la profonde dépression dont a souffert toute une génération de militants convaincus que c’était leur dernière chance de sauver le monde. A Copenhague, ils étaient bien trop dans la supplication, sur l’air de «Obama, Merkel, sauvez-nous !» Il n’y aura pas de ça à Paris, et c’est une bonne chose.

Par contre, il y aura des actions de désobéissance civile, créatives et pacifiques, qui pourraient perturber ce processus inefficace. Les COP sont de plus en plus infiltrées par les entreprises. A Copenhague, je pensais naïvement qu’il y aurait des réunions sur la façon de parvenir à 100% d’énergies renouvelables, par exemple. Mais je n’ai eu droit qu’à un jargon incompréhensible. Et des sessions organisées par Exxon ou Shell, comme si c’était normal. Quand l’Organisation mondiale de la santé débattait de la régulation du tabac, l’industrie n’a pas eu le droit d’y mettre les pieds, car il y avait conflit d’intérêts. Pourquoi on ne le comprend pas dans ce cas-ci ?

Interview en intégralité sur Libération



Naomi Klein: «On force des pays à accepter leur destruction»



Naomi Klein: «Pendant la COP, les négociations commerciales se poursuivent»


Quatrième épisode : l'essayiste canadienne relève un étrange paradoxe. Alors qu'à la COP les Etats-Unis se battent pour éviter un accord juridiquement contraignant sur le climat, en coulisses, les négociations en cours sur les traités commerciaux entre les Etats-Unis et l'Europe, par exemple, se poursuivent. Et dans ces cas-là, les Etats-Unis sont favorables à des accords juridiquement contraignants.



Naomi Klein: «Entre les lignes rouges, nous célébrons le monde que nous souhaitons»

Pour ce sixième et dernier épisode, l'essayiste explique pourquoi la mobilisaition citoyenne des « lignes rouges » est plus que jamais d'actualité, malgré la signature d'un accord au Bourget.



Naomi Klein, Jade Lindgaard : loin de la COP, le procès des pétroliers

Pour ce troisième vidéo-blog pour Mediapart, conversation entre l'essayiste américaine et notre journaliste.



Naomi Klein: «Pas besoin d’un miracle, nous voulons une vraie démocratie»

L'essayiste canadienne détaille le Leap Manifesto, large mouvement de la société civile lancé pendant la campagne canadienne qui milite . Deuxième épisode de notre vidéo-blog COP21, en partenariat avec The Nation.

Source des vidéo : Mediapart
Revenir en haut Aller en bas
 
Naomi Klein: «On force des pays à accepter leur destruction»
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [autriche] > pays neutre.
» USA - Pays de la liberté? Une liberté surveillée sur internet.
» Malheur à toi Angleterre ! Malheur à toi USA ! car si les miracles ...
» Du curriculum et de la "diversité" : le socle, ce n'est qu'un début !
» "Lunivers est né sans Dieu" Hawking crée la polémique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fils de la loi de UN :: Environnement :: Conscient des Faits-
Sauter vers: