Le partage le nerf de ma guerre. Nouveau paradigmes, soyons la révolution.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le PLAN KALERGI : Pour un génocide culturel orchestré avant la deuxième guerre mondiale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 40
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Le PLAN KALERGI : Pour un génocide culturel orchestré avant la deuxième guerre mondiale   Mer 23 Sep - 21:26

Bonsoir mes frères & sœurs  cheers
Avec la crise des migrants qui ne cesse de monopoliser les médias, et toute la propagande qui tourne autours, il est difficile pour le simple citoyen de mesurer toute la portée que cela implique sur le long et moyens terme. L'UE, ne serait pas ce qu'elle est sans l'approbation des Etats unis, et sa participation active pour sa création. On a déjà vu ensemble sur d'autre sujets, ces institutions américaines ayant pratiquement pignon sur rue, qui travaillaient directement pour les intérêts américains en Europe, 'Young Leaders, Stay Behind,..), les financements de Ford, IBM, Rockefeller,..Ou encore la CIA qui élaboraient divers missions de propagandes pro USA..Le but était de formé directement dans les universités des élites qui travailleraient pour les intérêts américains, infiltré les politiques et syndicats pour préparer le terrains durant les dernières décennies à l'élaboration du TAFTA (traité transatlantique visitez se sujet), et créer une Europe uniformisée et sans nationalisme et frontière tant virtuelle, que culturelle, on appellerait ceci, le PANEUROPE. ne croyez pas en une idée conspirationniste de plus, tout ceci a été soigneusement documenté écrit de façon officielle de longue date, par l'un des fondateur de l'Europe. Ce plan fut discuter par nombre de anciens dirigeants durant les dernières décennies, et est en phse d'accomplissement, l'une des dernière ligne droite pour l'avènement du nouvel ordre mondiale. Nous allons voir ensemble plus en détail et avec de vrais documents ce qu'il en est vraiment.
Akasha.



Le PLAN KALERGI : Pour un génocide culturel orchestré avant la deuxième guerre mondiale



Selon Kalergi, s’il est une « race » susceptible de faire concurrence aux USA, c’est bien la race européenne ou … « Blanche ».

S’il faut donc neutraliser la puissance européenne en fracturant son identité et ses valeurs, le métissage forcé est une solution efficace et radicale. Il sera à ce moment-là question d’un génocide ethnique et civilisationnel progressif, indolore et surtout définitif.

Dans un premier temps, Kalergi appelle à la destruction de la famille en tant qu’institut caduc et donc bon à croupir dans les oubliettes de l’Histoire. Les déviations sexuelles les plus osées seront banalisées. D’une manière générale, le strict contrôle des naissances devra devenir une priorité pour l’ensemble des pays membres de la Pan Europe, cela dans une optique purement malthusienne mettant en garde contre les effets catastrophiques de la surpopulation.

La deuxième partie du Plan Kalergi prévoie la suppression tout aussi progressive du principe de démocratie et d’égalité devant la loi. On continuera bien entendu à sacraliser ces deux notions mais dans le seul but d’en faire des instruments de pression sur les masses. La démocratie sans le peuple et l’égalité de type orwellien, si l’on veut une analogie plus moderne, seront complétés par la suppression du principe d’autodétermination des peuples.



Histoire …. d’un génocide organisé[/b]

par Anne Lauwaert

Le 9 mai 1938, Hitler rend visite à Mussolini et ils décident de créer Das Neue Europa, une dictature dans laquelle les peuples seraient enchaînés… sans frontières et parcourue de grands axes routiers.

Le SS Walter Hallstein qui en rédige le plan est fait prisonnier à Cherbourg et à la fin de la guerre est recyclé par les Américains. Il rencontre Dean Acheson à qui il confie son plan. Acheson y ajoute une pincée de CIA et le repasse à Jean Monnet qui le refile à Robert Schumann qui fait « exploser la bombe » le 9 mai 1950.

Le même ex-SS Hallstien devient le premier président de la Commission Européenne de 1958 à 1967 et en 1965 apparaît le « Plan Hallstein pour une Europe Fédérale » qui fait bondir le Général De Gaulle…

Parallèlement, on a construit à Munich une mosquée pour les ex soldats SS musulmans et celle-ci deviendra le centre de l’islam radical dans les mains des Frères Musulmans parmi lesquels, des personnalités qui sont encore actives aujourd’hui, aussi en Suisse.

Parallèlement, la propagande pro-islam est menée par des personnages du genre Sigrid Hunke, une amie de Himmler qui la met en contact avec le mufti de Jérusalem (cf. axe Berlin-Rome-Jérusalem-Tokyo) et l’introduit auprès du « Conseil des affaires islamiques du Caire ».

Sigrid publiera en 1960 « Le soleil d’Allah illumine l’Occident »qui défend la thèse selon laquelle « l’Occident a été corrompu par le judéo-christianisme alors qu’il doit tout au monde arabo-musulman »…

Thèse qui est toujours en vogue et ne sera sérieusement réfutée qu’en 2008 par Sylvain Gouguenheim dans son livre « Aristote au Mont Saint Michel », dans lequel il démontre que les origines chrétiennes de l’Occident sont grecques et que les grandes découvertes comme le zéro, l’algèbre, la boussole etc. n’ont rien à voir avec le monde arabo-musulman mais proviennent des Babyloniens, Syriens, Grecs, Indiens, Chinois etc… Le livre provoque la polémique parce qu’il est puissamment non politiquement correct…


Si aujourd’hui l’UE et l’islam sont dans l’œil du cyclone, c’est parce que les mensonges ont les jambes courtes… et plus nous examinons l’Histoire, plus nous comprenons, musulmans et non-musulmans combien nous avons été floués, manipulés, utilisés… Pas étonnant que l’UE invite à orienter les manuels scolaires d’Histoire…



Parallèlement on dénonce « Le traité transatlantique, un typhon qui menace les Européens » , traité qui est « négocié » entre l’UE et les USA derrière le dos des citoyens qui, eux, préfèrent regarder les demoiselles nues à la télé au lieu d’exiger la démocratie directe…

http://www.lesobservateurs.ch/


Nous avons découvrir comment Kalergi voulait « tiers-mondialiser » l’Europe via un brassage migratoire…



Le plan Kalergi : génocide des peuples européens

L’immigration de masse est un phénomène dont les causes sont habilement cachées par le Système, et la propagande « multiethnique » s’efforce de nous persuader qu’elle est inévitable. Dans cet article, nous voulons vous démontrer une fois pour toute que cette immigration n’est pas un phénomène spontané. Ce que l’on voudrait nous faire croire comme étant une conséquence inéluctable de l’histoire est en réalité un plan étudié sur papier et préparé depuis des dizaines d’années pour détruire complètement le visage du Vieux continent.

LA PANEUROPE

Peu de gens savent qu’un des principaux protagoniste du processus européen est aussi celui qui a planifié et programmé le génocide des peuples européens. Il s’agit d’un obscur personnage dont les masses ignorent l’existence, mais que les « puissants » considèrent comme étant le père fondateur de l’Union Européenne.

La création de la Paneurope est due à l’action d’un aristocrate autrichien née d’une mère japonaise, Richard de Coudenhove-Kalergi (1894-1972). L’objectif déclaré de Coudenhove était d’empêcher les horreurs de la Première Guerre mondiale de se reproduire. Cette intention louable n’était que l’arbre qui cachait la forêt…..

Les objectifs de la Paneurope sont clairement affichés dans le cadre des « Principes fondamentaux » qui stipulent entre autres : « (…) L’union paneuropéenne se déclare attachée au patriotisme européen, couronnement des identités nationales de tous les Européens. A l’époque des interdépendances et des défis mondiaux, seule une Europe forte et politiquement unie peut garantir l’avenir de ses peuples et entités ethniques. L’union paneuropéenne reconnaît l’autodétermination des peuples et le droit des groupes ethniques au développement culturel, économique et politique (…) »


En coulisse, loin des projecteurs, il a réussi a attirer dans ses filets les plus importants chefs d’Etat. Ils soutiendront et feront la promotion de son projet d’unification européenne.



En 1922, il fonda à Vienne le mouvement « Paneuropéen« , qui visait l’instauration d’un Nouvel Ordre Mondial basé sur une Fédération de Nations dirigée par les Etats-Unis. L’unification de l’Europe aurait été le premier pas vers un unique Gouvernement Mondial.

Avec la montée du fascisme en Europe, le Plan a du être momentanément stoppé, et l’Union Paneuropéenne contrainte de se dissoudre. Mais, après la seconde guerre mondiale, Kalergi, grâce à une frénétique et infatigable activité, grâce à des appuis importants, réussit à faire accepter son projet…


La position affichée »anti-hitlerienne » de Kalergi lui permit de s’adjoindre l’aide du Bnaï Brith, ce qui peut donner aujourd’hui l’occasion aux partisans du fameux « complot juif international » de s’exprimer à outrance, mais cela n’est qu’un leurre de plus, pour cacher l’entreprise néonazie à l’oeuvre aujourd’hui…! En réalité tout cela était orchestré pour en arriver à mettre en place un Nouvel Ordre Mondial selon le PLAN KALERGI … (Voir encadré en fin d’article)



L’ESSENCE DU PLAN KALERGI

Dans son livre « Praktischer Idealismus », Kalergi déclare que les habitants des futurs »Etats Unis d’Europe » ne seront plus les peuples originaires du Vieux Continent, mais plutôt une sorte de sous-humanité bestiale issue de mélanges raciaux.


Il affirmait, sans demi-mesure, qu’il était nécessaire de « croiser » les peuples européens avec les Asiatiques et les Noirs, pour créer un troupeau multi-ethnique sans qualités spécifiques et facile à dominer pour les élites au pouvoir.



« L’homme du futur sera de sang mêlé. La future race eurasiato-negroïde, très semblable aux anciens Egyptiens, remplacera la multiplicité des peuples […]


Voilà comment Gerd Honsik décrit l’essence du Plan Kalergi :



Kalergi proclama qu’il fallait abolir le droit à l’autodétermination des peuples et, successivement, éliminer les nations en utilisant les mouvements ethniques séparatistes ou l’immigration allogène de masse.

Pour que les élites puissent dominer l’Europe, il prévoyait de transformer les peuples homogènes en un peuple métissé; il attribuait aux métis des caractéristiques de cruauté et d’infidélité, entre autres. Ce peuple, selon lui, devait être créé et ce nouveau peuple métissé permettrait à l’élite de lui être supérieure.

En éliminant d’abord la démocratie, à savoir le pouvoir du peuple, et ensuite le peuple lui-même avec le métissage, les Blancs devaient être remplacés par une race métissée facile à dominer.

En abolissant le principe d’égalité de tous devant la loi et en préservant les minorités de toute critique, avec des lois extraordinaires les protégeant, on réussirait à contrôler les masses.

Les politique de l’époque ont écouté Kalergi, les puissances occidentales se sont basées sur son Plan, les journaux et les services secrets américains ont financé ses projets. Les leaders de la politique européenne savent bien que c’est lui l’instigateur de cette Europe dirigée par Bruxelles et Maastricht.


Kalergi, inconnu de l’opinion publique, […] est considéré comme le père de Maastricht et du multiculturalisme.



Ce qui est révolutionnaire dans son Plan, est qu’il ne préconise pas un génocide pour atteindre le pouvoir, mais qu’il prévoit de créer des « sous-humains » qui, en raison de caractéristiques négatives comme [l’incapacité] et l’instabilité, toléreront et accepteront cette « noble race » [3] (ndt noble race = élite).

DE KALERGI A NOS JOURS

Bien qu’aucun livre d’école ne parle de Kalergi, ce sont ses idées qui ont inspiré l’Union Européenne d’aujourd’hui. Sa conviction que les peuples européens devaient être métissés avec les Noirs et les Asiatiques pour détruire leur identité et créer une unique race métissée, est à la base de toute la politique européenne face à l’intégration et à la défense des minorités.

Tout cela n’est pas décidé pour des raisons humanitaires. Ces directives sont promulguées, avec une détermination impitoyable, pour réaliser le plus grand génocide de l’histoire.


Le prix européen Coudenhove-Kalergi a été institué en son honneur.



Tous les deux ans, il récompense les européistes qui se sont particulièrement distingués dans la poursuite de son Plan criminel. Parmi eux, nous trouvons des personnes du calibre d’Angela Merkel ou d’Herman van Rompuy.


La Société Européenne Coudenhove-Kalergi a décerné le premier prix européen à Angela Merkel en 2010.



Le 16 novembre 2012 le prix Coudenhove-Kalergi a été décerné au président du Conseil européen Herman von Rompuy pendant un congrès spécial qui s’est déroulé à Vienne pour célébrer les 90 ans du mouvement paneuropéen. Derrière lui on pouvait voir le symbole de l’union paneuropéenne : une croix rouge qui domine un soleil doré, symbole qui était celui de l’ordre de la Rose-Croix.





L’ONU pousse au génocide par ses constantes exhortations à accueillir des millions d’immigrés pour compenser la baisse de natalité en Europe.



Un rapport de la « Population Division » des Nations Unies à New-York (datant de janvier 2000), est intitulé : « Migrations de remplacement : une solution pour les populations vieillissantes et en déclin ».

Selon ce rapport, l’Europe aurait besoin d’ici 2025 de 159 millions d’immigrés.

On se demande comment il est possible de faire des estimations aussi précises, à moins que l’immigration ait été prévue et étudiée « sur papier ».

En fait, il est sûr que la baisse de natalité chez nous pourrait facilement être inversée avec des mesures adaptées de soutien aux familles. Et il est tout aussi évident que ça n’est pas avec l’apport d’un patrimoine génétique différent que l’on protègera le patrimoine génétique européen, et qu’en agissant ainsi, on accélère sa disparition.

Ainsi, l’unique but de ces mesures est de dénaturer complètement un peuple, de le transformer en un ensemble d’individus sans plus aucune cohésion ethnique, historique et culturelle.

Bref, les thèses du Plan Kalergi ont constitué et constituent jusqu’à aujourd’hui la base de la politique officielle des gouvernements qui poussent au génocide des peuples européens à travers l’immigration de masse.

G.Brock Chisholm, ex-directeur de l’OMS, nous montre qu’il a parfaitement appris la leçon de Kalergi quand il affirme :


« Ce que les gens doivent développer en tous lieux, est le contrôle des naissances ET les mariages mixtes (inter-raciaux), dans le but de créer une seule race dans un monde unique et dépendant d’une autorité centrale« .[4]



CONCLUSION

Si nous regardons autour de nous, le Plan Kalergi semble s’être pleinement réalisé. Nous sommes au-devant d’une vraie tiers-mondialisation de l’Europe.

L’axiome de la « Nouvelle citoyenneté », c’est le multiculturalisme et le métissage forcé. Les Européens sont les naufragés du métissage, submergés par des hordes d’immigrés africains et asiatiques. Les mariages mixtes produisent chaque année des milliers d’individus métis : les « enfants de Kalergi ».

Sous la double poussée de la désinformation et de l’abêtissement du peuple, grâce aux moyens de communication de masse, on a poussé les Européens à renier leurs propres origines, à oublier leurs propres identités ethniques. Les partisans de la globalisation s’efforcent de se convaincre que, renoncer à sa propre identité, est un acte progressiste et humanitaire, que le « racisme » est erroné, mais uniquement parce qu’ils aimeraient faire de nous des consommateurs aveugles.

Extrait d’un article traduit de l’italien par Winkelried, émanant du site réduitnational.com


FIN DE LA 1ER PARTIE.. BIENTÔT LA SUITE ET FIN !


Dernière édition par Akasha le Dim 9 Juil - 18:15, édité 2 fois (Raison : edit)
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 40
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Le PLAN KALERGI : Pour un génocide culturel orchestré avant la deuxième guerre mondiale   Mar 5 Jan - 18:09

Voir le député Européen Nick Griffin dénoncant en mars 2014 le projet de génocide contre les Européens conçu par Coudenhove-Kalergi et appliqué par les instances européistes:

Nick Griffin dénonce l'ethnocide des Européens


Bien qu’aucun livre d’histoire ne mentionne Kalergi, ses idées sont les principes directeurs de l’Union Européenne. La croyance que les peuples européens devraient être mélangés avec les africains et les asiatiques, pour détruire notre identité et créer une seule race métissée, est la base de toutes les politiques communautaires ayant pour but de défendre les minorités. Non pour des raisons humanitaires, mais à cause de directives édictées par ce régime impitoyable qui organise le plus grand génocide de l’Histoire. Le prix européen Coudenhove-Kalergi est remis tous les deux ans aux européens qui ont excellé dans la promotion de ce plan criminel.
Parmi ceux à qui a été remis ce prix on trouve Angela Merkel et Herman Van Rompuy.
L’incitation au génocide est aussi la base des demandes constantes de l’ONU, qui demande que soient accueillis des millions d’immigrants pour remédier à la faible natalité en Europe. Comme le dit un rapport publié en janvier 2000 dans “classement de population”, une revue de l’ONU à New York, sous le titre “Immigration de remplacement: une solution contre le déclin et le vieillissement de la population”, “l’Europe aura besoin avant 2025 de 159 millions d’immigrés.”
LIRE: http://gaelle.hautetfort.com/archive/2014/11/13/le-plan-coudenhove-kalergi-le-genocide-des-peuples-d-europe.html

Enfin et pour conclure il faut savoir que l'histoire de l'Union Paneuropéenne nommé aussi "le Nouvel Ordre Européen" est étroitement liée au nom de son fondateur le comte Richard Nikolaus Eijiro von Coudenhove-Kalergi mort le 27 juillet 1972 à Schruns en Autriche et de son successeur en qualité de Président International (jusqu'à 2004) l'archiduc Otto de Habsbourg-Lorraine né en 1912 et mort en 2011 à l'âge de 98 ans qui était le fils aîné de Charles 1er dernier empereur d'Autriche-Hongrie.

C'est en effet en 1922 que Coudenhove-Kalergi ( fils du diplomate autrichien Heinrich Comte Coudenhove-Kalergi) qu'il formule la vision d'une Europe unifiée, politiquement économiquement socialement et militairement...
Pour la petite histoire Richard de Coudenhove-Kalergi était un aristocrate "internationaliste" connaissant 16 langues.

En définitive le "Plan Kalergi" doit renforcer la suprématie des "élites" en métissant les populations en Europe, un peu comme il s'est fait en Amérique du sud (et ailleurs...) où les indigènes de diverses cultures, ont perdu de cette façon leurs identités pour se retrouver sous la coupe d'une élite espagnole qui ,elle ne se mélange pas...
En un mot "tout un programme !"...En effet pourquoi y aurait-il un "Prix européen Kalergi" décerné depuis les hauts sommets de Bruxelles ,et remis comme un Nobel, à Angela Merkel ou à Herbert Von Rompuy, si son programme n'était pas d'actualité et en plein devenir...?
Il n'y a qu'à voir "la folie naturalisatrice" de Manuel Valls dénoncé par pro russia pour en prendre conscience: http://www.dailymotion.com/video/x1vna40


Le plan "Coudenhove-Kalergi" en marche pour "diluer" l'identité ethnique des européens





France - Les preuves du complot du nouvel ordre mondial et le remplacement de population



Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 40
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Le PLAN KALERGI : Pour un génocide culturel orchestré avant la deuxième guerre mondiale   Mer 6 Jan - 22:26

Comte Richard Nicolaus Coudenhove Kalergi

Idéalisme Pratique

(Praktischer Idealismus)

Les racines racistes et suprémacistes de l'idéologie à l'origine de l'Union européenne


Court lien vers cet article: http://balder.org/coufr

Les chiffres entre crochets: [12] se rapportent au livre d'origine/ le document pdf téléchargé. Quelques titres ont été ajoutés par moi-même et ne font pas partie du texte d'origine. Les commentaires entre crochets sont également les miens. J'ai essayé de respecter au maximum le texte allemand - qui est quelque peu archaïque et parfois difficile à lire. J'invite aussi les lecteurs à traduire ce texte dans d'autres langues et à m'envoyer leur traduction pour que je la publie sur mon site. Les Européens ont droit à cette information.

Les légendes des images et les zones de textes insérés ne font pas partie du document d'origine



Traduction française des passages choisis d' Idéalisme pratique (Praktischer Idealismus)



Coudenhove Kalergin'était pas juif lui-même. Du côté de son père il avait deux origines européennes différentes (Flamand. Grec Hongrois Tchèque) et de haute noblesse.

Sa mère était japonaise et appartenait à une famille d'aristocrates.

Il a épousé une juive de 13 ans son aînée, Ida Roland (née Ida Klausner), une actrice qui lui a donné deux fils. Ida Roland est morte en 1951. En 1952 il a épousé Alexandra Gräfin von Tiele, née Bally. En 1969 il a épousé la juive autrichienne Melanie Benatzky Hoffmann.



Richard Coudenhove Kalergi
Richard Nicolaus
Coudenhove Kalergi
1894-1972

Le comte R. N. Coudenhove-Kalergi est bien connu comme le père de l'Union européenne moderne. C'est lui qui a suggéré l'hymne de Beethoven comme hymne national de l'UE et il a beaucoup contribué au dessin du logo de l'UE comportant 12 étoiles symbolisant les 12 tribus d'Israël. Ce logo a été finalisé par le juif Paul M.G. Lévi. (2)

Otto de Habsbourg a succédé à Coudenhove-Kalergi comme président de l'Union Pan-européenne. Il est professeur honoraire à l'Université de Jérusalem et a obtenu la "International Humanitarian Award" de l'ADL (Ligue anti-diffamation) de la loge maçonnique juive du B'naï B'rith.

Le père de Coudenhove-Kalergi était un ami intime de Theodor Herzl, fondateur du sionisme.




Praktischer Idealismus Die freie Verschwörungsenzyklopädie

Interdit en Allemagne

Caché par le Mouvement européen


Cet ouvrage n'a probablement pas été tiré en beaucoup d'exemplaires puisqu'il est extrêmement difficile d'en trouver un tirage aujourd'hui.
En Allemagne, le livre fait pratiquement l'objet d'une censure. Bien qu'il ne figure pas dans la liste officielle des livres censurés par le gouvernement allemand, il est impossible de l'acheter dans les librairies, ni neuf ni d'occasion.

Lorsque la maison d'édition "Unabhängige Nachrichten" (Les nouvelles indépendantes) a publié, aux alentours de 1990, un résumé de l'ouvrage et a envisagé de le publier intégralement, le gouvernement a fait une perquisition sur les lieux et le seul et unique exemplaire de "Praktischer Idealismus" a été confisqué.

L'ouvrage n'est pas non plus mentionné sur les pages Internet officielles du Mouvement Pan-européen, ce qui est compréhensible puisque son contenu est en opposition directe avec le programme officiel du mouvement. La question est d'où vient une telle incohérence: le Mouvement Pan-européen a-t-il été détourné? Ou "Praktischer Idealismus" était-il réservé à quelques personnes dans les cercles intimes, et tous les propos sur les valeurs chrétiennes, la démocratie, etc., n'étaient-ils que rhétorique vide?

Traduit d'un article de Wikipedia en danois.
Auteur: Le comte Richard N. Coudenhove Kalergi - publié à Vienne en 1925

Les Européens sont destinés à devenir des bâtards négroïdes

L'homme de demain sera un bâtard. Les races et les classes disparaîtront par suite de la disparition de l'espace, du temps et des préjugés.

La race eurasio-négroïde de demain, dont l'apparence extérieure sera semblable à celle de l'Ancienne Egypte, remplacera la diversité des peuples par la diversité des individus. [22]

Le christianisme, préparé éthiquement par les Esséniens juifs (Jean) et spirituellement par les Alexandrins juifs (philo), était un judaïsme régénéré. En tant que chrétienne l'Europe, du point de vue de l'esprit, est juive ; en tant que morale, l'Europe est juive.

Presque toute l'éthique européenne est enracinée dans le judaïsme. Tous les protagonistes d'une morale, religieuse ou non, depuis Augustin jusqu'à Rousseau, Kant et Tolstoï, étaient des juifs d'élection au sens intellectuel ; Nietzsche est l'unique moraliste non juif, l'unique moraliste païen d'Europe.

Les défenseurs les plus éminents et les plus convaincants des idées chrétiennes, qui dans leur réincarnation moderne s'appellent pacifisme et socialisme, sont des juifs.

En Orient, le peuple chinois représente l'éthique par excellence [..] - en Occident ce sont les juifs.

Dieu était le chef d'Etat des anciens juifs, leur code de conduite était le code civil, le péché était un crime.

Au cours des millénaires les juifs sont restés fidèles à cette idée théocratique de l'identification de la politique et de l'éthique: le christianisme et le socialisme sont tous deux des tentatives pour créer un royaume de Dieu.

Il y a deux millénaires, les premiers chrétiens - non pas les Pharisiens ni les Saducéens - ont été les héritiers et les rénovateurs de la tradition mosaïque; aujourd'hui ce ne sont ni les sionistes ni les chrétiens mais les dirigeants juifs du socialisme: parce qu'ils veulent, avec la plus grande abnégation, effacer le péché originel du capitalisme, délivrer l'humanité de l'injustice, de la violence et de la servitude et transformer le monde racheté en un paradis terrestre. [27].
De Moïse à Weininger, l'éthique a constitué le problème majeur de la philosophie juive.

C'est dans cette attitude éthique fondamentale vis-à-vis du monde que se trouve l'origine de l'extraordinaire importance du peuple juif - mais en même temps le danger que les juifs qui ont perdu leur croyance à cette éthique ne tombent dans le cynisme le plus égoïste: alors que les genss d'une autre mentalité, une fois perdu leur sens de l'éthique, conservent encore un certain nombre de valeurs chevaleresques et de préjugés (homme d'honneur, gentleman, cavalier, etc.) qui leur évite de tomber dans l'abîme des valeurs.

Ce qui sépare principalement les juifs du citoyen moyen, c'est qu'ils sont d'une même souche.

Une force de caractère couplée avec une acuité d'esprit prédestine le juif, parmi les specimens les plus remarquables, à diriger l'humanité, depuis les aristocrates de l'esprit faux ou sincères jusqu'aux protagonistes du capitalisme comme de la révolution. [28]

Nous nous trouvons maintenant au seuil de la troisième époque des temps modernes: le socialisme.

Le socialisme s'appuie aussi sur la classe urbaine des travailleurs industriels, dirigée par l'aristocratie des écrivains révolutionnaires.

L'influence de la noblesse de sang diminue, l'influence de la noblesse d'esprit est en croissance.

Un tel développement, et avec lui le chaos de la politique moderne, ne trouvera son terme que lorsqu'une aristocratie de l'esprit saisira les rênes du pouvoir de la société: en s'emparant de la poudre, de l'or, de l'encre d'imprimerie pour les consacrer au bonheur de la communauté. [32]

Dictature communiste: étape décisive vers le but


Le bolchevisme russe constitue une étape décisive vers ce but où un petit groupe d'aristocrates intellectuels communistes gouverne le pays et rompt consciemment avec le démocratisme ploutocratique qui domine aujourd'hui le reste du monde.

La lutte entre le capitalisme et le communisme pour l'héritage de cette noblesse du sang vaincue est une guerre fratricide de la noblesse des cerveaux victorieuse, un combat entre les esprits individualistes et socialistes, égoïstes et altruistes, païens et chrétiens.

L'état-major des deux parties se recrute au sein de la race dirigeante spirituelle de l'Europe: les juifs.

Le capitalisme et le communisme sont tous deux rationnels, mécaniques, abstraits, urbains. La noblesse d'épée a définitivement joué son rôle. L'effet de l'esprit, le pouvoir de l'esprit, la croyance en l'esprit, l'espoir en l'esprit grandissent: et avec eux une nouvelle aristocratie. [33]

[44] Pour s'élever, pour aller de l'avant il faut des objectifs; pour atteindre ces objectifs il faut des hommes pour les fixer, pour conduire vers ces objectifs: des aristocrates.

L'aristocrate comme dirigeant est un concept politique, l'aristocrate comme modèle est un idéal esthétique.

L'exigence la plus haute requiert que l'aristocratie coïncide avec la noblesse, le dirigeant avec le modèle: que la direction revienne aux personnes

The general staff of both parties is recruited from Europe's spiritual leader race [Führerrasse] the Jews.

Aux Européens la quantité et aux juifs la qualité


De l'humanité-quantité européenne, qui ne croit qu'au nombre, à la masse, deux races de qualité se distinguent: l'aristocratie de sang et les juifs.

Séparés l'un de l'autre, tous deux croient fermement à leur haute mission, à la supériorité de leur sang, aux différences humaines.

Dans ces deux races hétérogènes privilégiées se trouve le noyau de la future noblesse européenne: dans l'aristocratie de sang féodale pour autant qu'elle ne se laisse pas corrompre par la cour, dans l'aristocratie intellectuelle juive, pour autant qu'elle ne se laisse pas corrompre par le capital.

Comme garantie d'un avenir meilleur il reste de petits éléments de haute aristocratie morale dans les campagnes et un petit groupe de combat révolutionnaire de l'intelligentsia.

Ici la conformité entre Lénine, homme d'une petite aristocratie rurale, et Trotski, homme de lettres juif, devient un symbole: on voit là se réconcilier les contrastes entre le caractère et l'esprit, le châtelain et l'homme de lettres, l'homme de la campagne et l'homme de la ville, le païen et le chrétien, pour une synthèse créatrice d'une aristocratie révolutionnaire.

Un pas en avant dans le mental suffirait pour placer au service de la nouvelle libération des peuples les meilleurs éléments de la noblesse de sang, qui ont préservé dans le pays leur santé physique et morale de l'influence avilissante de l'atmosphère de la cour.

Car ils sont prédestinés à cette position grâce à leur courage traditionnel, leur mentalité antibourgeoise et anticapitaliste, leur sens des responsabilités, leur mépris des avantages matériels, leur formation stoïque de la volonté, leur intégrité, leur idéalisme. [45]

10. LA NOBLESSE FUTURE DES JUIFS ET LES KHAZARS

Les principaux représentants de l'aristocratie du cerveau, les corrompus comme les intègres, à savoir le capitalisme, le journalisme et les érudits, sont des juifs.

La supériorité de leur esprit les prédestine à devenir le facteur principal de la future noblesse.

Un seul coup d'oeil à l'histoire du peuple juif explique sa position de leader dans la lutte pour la gouvernance de l'humanité. Pendant deux mille ans les juifs ont constitué une communauté religieuse, composée d'indivus prédisposés sur le plan éthique et religieux et provenant de toutes les nations du milieu culturel classique, avec un centre national hébraïque en Palestine.

Déjà à l'époque le lien principal qui les unissait n'était pas la nation mais la religion. Au cours du premier millénaire de notre calendrier des prosélytes de tous les peuples entrèrent dans cette dénomination [secte religieuse], y compris le roi, la noblesse et le peuple des Khazars de Mongolie, les maîtres de la Russie du Sud.

Ce n'est qu'à partir de ce moment que la communauté juive religieuse s'est réunie en une nation artificielle et s'est fermée à tous les autres peuples.

A travers des persécutions indicibles l'Europe chrétienne, pendant tout un millénaire, a tenté d'exterminer le peuple juif.

Résultat: tous les juifs, de faible volonté ou opportunistes ou sceptiques se sont laissé baptiser pour échapper aux tourments d'une persécution sans fin.

D'autre part, tous les juifs qui n'étaient pas suffisamment habiles, malins et créatifs pour survivre à cette lutte pour la vie dans ces conditions très difficiles succombaient.

Ainsi une petite communauté a enfin émergé de toutes ces poursuites, fortifiée par un martyre héroïque enduré à cause de ses idées et purifiée de tous les éléments de faible volonté ou pauvres d'esprit.

Au lieu de détruire les juifs, l'Europe, malgré elle, a ennobli ces gens et, au travers de ce processus artificiel de sélection en a fait une nation de chefs.

Il n'est pas étonnant que ces gens, échappés de leurs ghettos, ont formé en Europe une noblesse de l'esprit.

Une nouvelle noblesse par la grâce de l'esprit


C'est pourquoi, au moment où l'aristocratie féodale disparaissait, la Providence a offert à l'Europe, grâce à l'émancipation des juifs, une nouvelle race de nobles par la grâce de l'esprit.

Le premier représentant typique de cette noblesse future a été le juif-noble [Edeljude] Lassalle qui combine jusqu'au plus haut point la beauté physique et la noblesse d'esprit et de finesse spirituelle: aristocrate au sens le plus noble et le plus exact du terme, c'était un dirigeant né et un guide de son temps.

Les héros et martyrs juifs des révolutions de l'Europe de l'Est et de l'Europe centrale ne sont en aucun cas inférieurs aux héros non juifs de la Guerre mondiale en matière de courage, de persévérance et d'idéalisme - mais ils les surpassent de beaucoup en esprit. [50]

Avec ces deux tentatives de rachat d'origine spirituelle et morale, les juifs ont légué aux masses déshéritées de l'Europe un don bien plus grand que ne l'a fait n'importe quel autre peuple.

Voyons comment la communauté juive moderne dépasse tous les autres peuples par son pourcentage en personnalités: à peine un siècle après sa libération ce petit peuple se place, avec Einstein, à la tête de la science moderne; avec Mahler à la tête de la musique moderne, avec Bergson à la tête de la philosophie moderne, avec Trotzki à la tête de la politique moderne. [51]

Des Européens haineux et jaloux…


La position éminente qu'occupent aujourd'hui les juifs est due à leur suprématie spirituelle qui leur permet de vaincre la bataille spirituelle sur un nombre considérable de rivaux privilégiés, haineux et jaloux.

L'antisémitisme moderne est le phénomène réactionnaire des médiocres contre les meilleurs; c'est une nouvelle forme d'ostracisme appliqué à l'encontre de tout un peuple. [ostracisme = exclusion] ]

Des majorités de valeur inférieure, des minorités de haute qualité


En tant que peuple, les juifs connaissent le combat éternel de la quantité contre la qualité, des groupes inférieurs contre des individus de haute qualité, des majorités de valeur inférieure contre des minorités supérieures.

Les racines principales de l'antisémitisme sont l'étroitesse d'esprit et l'envie : l'étroitesse d'esprit en matière religieuse ou scientifique, l'envie en matière intellectuelle ou économique.

Parce qu'ils ne relèvent ni d'une communauté religieuse internationale ni de quelque race locale, les juifs sont le peuple au mélange de sang le plus fort; comme ils se sont isolés des autres peuples depuis un millénaire, ils ont aussi la plus forte consanguinité.

Il n'y a pas que l'aristocratie d'esprit révolutionnaire de demain qui se recrute aujourd'hui surtout chez les juifs mais aussi les trafiquants ploutocratiques de la Kakistokratie; et c'est ce qui aiguise les armes agitant l'antisémitisme.

Des milliers d'années d'esclavage ont privé les juifs, à de rares exceptions près, des gestes des surhommes.

La répression perpétuelle inhibe le développement de la personnalité, et enlève ainsi un important élément de l'idéal esthétique de la noblesse.

Une grande partie de la communauté juive souffre physiquement et psychologiquement de cette carence; ce défaut est l'une des raisons principales qui font que l'instinct européen refuse de considérer les juifs comme une race noble.

Le ressentiment que cette oppression a fait naître chez les juifs leur a donné une grande vitalité mais les prive d'harmonie raffinée.

Voir la suite sur le lien : http://balder.org/judea/Richard-Nicolaus-Coudenhove-Kalergi-Idealisme-Pratique-Vienne-1925.php

(exclusivité pour les Fils de la Loin de UN )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le PLAN KALERGI : Pour un génocide culturel orchestré avant la deuxième guerre mondiale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le PLAN KALERGI : Pour un génocide culturel orchestré avant la deuxième guerre mondiale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le PLAN KALERGI : Pour un génocide culturel orchestré avant la deuxième guerre mondiale
» Ce que vous lisez en ce moment
» Le PLIE (plan local pour l'insertion)
» Plan alimentaire
» plan type pour exposé ldj?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fils de la loi de UN :: Actualités Mondiales :: Nouvel Ordre Mondial -
Sauter vers: