Le partage le nerf de ma guerre. Nouveau paradigmes, soyons la révolution.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le créateur des bois perdus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Speranza

avatar

Messages : 415
Points : 654
Réputation : 12
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 32
Localisation : Au coeur d'une Foret

MessageSujet: Le créateur des bois perdus    Ven 17 Juil - 10:09

Il récupère le bois de l’océan pour en faire d’intrigantes sculptures




Installé dans son atelier aux Philippines, l’artiste James Doran Webb nous invite à l’évasion grâce à ses majestueuses sculptures entièrement réalisées à partir d’une multitude de pièces de bois flottés façonnée au gré des marées et collectée le long des plages. Solidifiées par des armatures d’acier afin qu’elles supportent leur propre poids, ces œuvres imposantes fascinent par leur réalisme. Découvrez ces animaux figés en mouvement qui nous invitent à la sérénité.


Originaire du comté du Devon, James Doran Webb a passé son enfance dans les ateliers de restauration d’ antiquités de ses parents avec lesquels il voyage régulièrement à la recherche d’objets d’art. À la fin de l’adolescence, il était déjà un antiquaire accompli mais également un talentueux ébéniste.
C’est lors d’un séjour prolongé aux Philippines que sa vie prend un véritable tournant. L’artiste tombe immédiatement sous le charme de l’archipel : les paysages, la faune, l’océan et surtout la population locale et son don naturel pour la création artistique. Il a l’opportunité d’y installer son atelier et crée une société dédiée à la conception et la fabrication d’objets en bois à destination du vieux continent et de l’Amérique.





Il développe rapidement son activité et se spécialise dans les articles composés de fibres biologiques dans le respect de la fabrication artisanale et traditionnelle des philippines. Et c’est en cherchant de nouveaux matériaux que James Doran Webb découvre le bois flotté. En manipulant les différents morceaux de bois, il est fasciné par leurs mouvements naturels et leurs formes singulières obtenus par l’usure naturelle des marées. Il expérimente alors ses premières sculptures animales.

Mais travailler le bois flotté et être sûr que chaque pièce correspondra à l’ensemble de la sculpture n’ est pas une tâche aisée : « En travaillant avec toute mon équipe d’artisans, confie-t-il, il faut compter de 1000 à 3000 heures pour une sculpture à taille réelle, ceci dépendant de la complexité de l’armature et de l’anatomie du modèle ». Pour se fournir en bois, l’artiste joint l’utile à la solidarité puisqu’il travaille avec les populations locales pour se fournir en bois. L’artiste bénéficie à la fois du soutien de gouverneurs des îles de Philippines qui voit dans cette exploitation du bois flotté une source de revenus pour les villages les plus pauvres mais aussi un soutien envers une ONG engagée dans la collecte du bois de plages.

La grande quantité de bois flotté ainsi récoltée permet à l’artiste de trouver les pièces qui se prêtent le plus à la forme recherchée afin de donner à ses animaux un mouvement naturel et réaliste. L’artiste cherche avant tout à retranscrire la liberté qu’évoquent des animaux en mouvement. Cet esprit de liberté, James a essayé de le capturer et de le transmettre au grand public dans sa série de chevaux sculptés : « J’ imagine que les gens regardant ces trois purs-sangs galopants pourraient penser inconsciemment à la liberté, à l’énergie et à l’espace et pourraient même éprouver une grande envie d’ un parc lors d’une journée d’été« , exprime-t-il.



Sensible à la nature qui nous entoure, James Doran Webb souhaite que son art puisse éveiller des consciences à l’environnement : « Si je peux rendre une personne plus à l’écoute de la nature et de son impact sur nos vies, j’ en serais heureux. Je suis un fervent partisan du besoin de pratiquer un mode de vie durable pour donner aux générations futures une meilleure chance de survie ».
Et après avoir sculpté différents animaux réalistes, James Doran Webb s’est attaqué aux légendaires dragons et nous propose de découvrir ses deux vouivres de bois flotté (ou wyvernes). L’une, haut perchée sur un arbre mort, se nomme la Vouivre des Baobabs. L’autre, La folie de la Vouivre, trône sur un belvédère composé d’acier récupéré et de bouteilles d’eau recyclées. Ces deux imposantes créatures semblent prêtes à s’envoler pour terroriser les villages avoisinants… voyez par vous mêmes.




_________________
...Speranza, Prima Chi Nasce Ultima Chi More...
...L'espoir, Premier a Naitre Dernier a Mourir...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.weonlypass.com
 
Le créateur des bois perdus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Polypodium vulgare L. (Réglisse des bois)
» Bâton en bois..
» La Bible nous dit que Jesus est le seul et Unique Créateur
» tete d'une statue de la Vierge en bois qui survecut au bombardement de Magasaki Japon
» a sainte genevieve des bois a cote d'evry vers 2h00 du matin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fils de la loi de UN :: Actualités Mondiales :: Autres-
Sauter vers: