Le partage le nerf de ma guerre. Nouveau paradigmes, soyons la révolution.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mon docteur Indien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valkyrie
Admin
avatar

Messages : 678
Points : 2239
Réputation : 55
Date d'inscription : 01/07/2013
Age : 36
Localisation : Québec

MessageSujet: Mon docteur Indien   Mar 28 Avr - 19:23



Mon Docteur Indien


Atteinte d’un cancer du sein, 
Marinella Banfi refuse de se soigner par la chimiothérapie. Au cours d’un voyage au sud de l’Inde, elle rencontre un medecin ayurvédique qui la guérira par des procédés naturels.Selon l’ ayurveda, nous sommes des êtres multidimensionnels.
 La Vie en nous est ce lien permanent entre notre corps, nos sens, notre mental et notre conscience.De ces quatre dimensions, nous connaissons assez bien le corps et le mental, nous pensons parfois à la conscience, mais nous oublions souvent l’importance des sens.Les sens sont au cœur de notre santé selon l’ayurveda. Les textes classiques enseignent que « l’une des sources de la maladie est un usage inapproprié des sens ».Les sens créent un pont indispensable entre nous et le monde . C’est par nos 5 sens de perception que, justement, nous percevons ce qui nous entoure, et que nous pouvons ainsi nous adapter à notre environnement.La vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher nous avertissent des dangers et nous signalent ce qui est bon pour nous. 
Pour rester en santé, il nous faut donc garder nos sens affutés et fiables .Trop user de nos sens est préjudiciable. Trop regarder, trop écouter, trop sentir, trop toucher, trop goûter, peut nous nuire, endommage nos organes, abaisse notre immunité, déséquilibre nos rythmes biologiques, perturbe nos fonctionnements.Solliciter trop peu nos sens est également dommageable et produit des effets similaires. A l’extrême, privés de stimulations sensorielles, nous en perdons même la raison.
Or nous utilisons à la fois trop et trop peu nos sens. Si nous sur sollicitons la vue, l’ouïe et le goût, nous oublions souvent le toucher et l’odorat, parents pauvres de notre vie sensorielle.
Aussi des périodes ajustées de silence, de diète, de détox d’image nous harmonisent tandis qu’une attention accrue au toucher – étoffes, caresses, massage, matières, – et une stimulation de l’odorat – parfums, fleurs, odeurs, .. – nous rééquilibrent .Enfin l’ayurveda met en garde contre une utilisation erronée de nos sens.
 Voir des images de violence, sentir la puanteur, écouter des sons discordants, toucher des matières répulsives, ou gouter des aliments écœurants, .. tout cela crée de forts dérèglements physiques, physiologiques, psychologiques, énergétiques.C’est par exemple totalement déconseillé aux femmes enceintes pour le bébé à venir.Pour rester en bonne santé, l’ayurveda nous invite dès lors à l’harmonie et la beauté : voir et regarder de belles choses qui nourrissent notre âme, humer des senteurs délicieuses, prendre le temps de toucher des textures agréables qui restaurent notre unité, gouter des saveurs exquises et délicates, entendre des sons mélodieux qui enchantent notre cœur. Pas si mal comme programme santé, non ??

Je vous souhaite un beau déploiement sensoriel

source[/center]

_________________
Le partage, le nerf de ma guerre
Revenir en haut Aller en bas
 
Mon docteur Indien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon docteur indien
» Saint Basile le Grand Docteur de l'Eglise et commentaire du jour "Au milieu de vous se tient..."
» Saint Léon le Grand Pape, Docteur de l'Eglise et Saint André Avellin, commentaire du jour "Revenir pour rendre grâce à Dieu"
» Saint Pierre Canisius Docteur de l'Eglise, commentaire du jour "Le Puissant fit pour moi des merveilles"
» Sainte Catherine de Sienne, vierge et docteur de l'Eglise et le commentaire du jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fils de la loi de UN :: Spiritualité/Philosophie/ Théorie :: Philosophie-
Sauter vers: