Le partage le nerf de ma guerre. Nouveau paradigmes, soyons la révolution.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Islande : Vers la révolution du système monétaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 40
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Islande : Vers la révolution du système monétaire   Mar 7 Avr - 5:50

Bonjour mes frères & sœurs
Beaucoup pensent qu'ils seraient difficile de changer de système financier sans faire de casse..Ou même de le remplacer par un autre cohérent..Ce qui est faux, car ils y en a qui s'y arrivent déjà à l'heure actuelle..L'Islande fait partie de ceux-là et sont un modèle du genre ! Ils ont envoyer balader les banques de prêt et l'UE par la même occasion. Et ils s'en sortent plutôt bien Wink évidemment les merdias dicté par leur maîtres évitent soigneusement de trop en parler !
Akasha.


Islande : Vers la révolution du système monétaire

L’Islande est-il sur le point de révolutionner son système monétaire ? C’est ce que suggère un document récent qui remet radicalement en question le système actuel de création de « l’argent dette » par les banques commerciales. Un virage qui pourrait être historique dans le monde de la finance moderne.



L’information relayée le 31 mars aura probablement été confondue avec un gros poisson et fut tristement ignorée des mass-médias. Elle, n’en est pas moins véridique et se base sur un rapport de 113 pages commandé par le gouvernement islandais. L’étonnant document promeut ni plus ni moins une révolution du système monétaire islandais.

La proposition de réforme intitulée « A better monetary system for Iceland » (Un meilleur système monétaire pour l’Islande) recommande au gouvernement progressiste d’interdire aux banques commerciales de créer de la monnaie. Une tâche qui serait, si la proposition est adoptée, désormais confiée à la banque centrale à travers le pouvoir décisionnel du parlement.


Par ce biais, l’Islande souhaite mettre fin à un système jugé responsable d’une crise économique qui se répète par cycle encore et encore. L’île aurait ainsi essuyé 20 crises financières depuis 1875, mettant récemment le pays tout entier au bord de la faillite.
Dans ce rapport de 113 pages commandé par le Premier ministre islandais (voir le document en anglais au bas de l’article), Frosti Sigurjonsson recommande au Framsóknarflokkurinn (Parti progressiste) au pouvoir de confier entièrement la création de l’argent à la banque centrale, avant de remettre cette prérogative au parlement.

Crédit, spéculation, dette

Actuellement, 91% de l’argent en circulation dans le pays provient des lignes de crédit octroyées par les banques commerciales à leurs clients. Vous voulez une nouvelle télévision à crédit ? La banque commerciale crée cet argent accompagnée d’une dette qu’il vous conviendra de rembourser par votre activité.

La banque centrale ne peut qu’influencer sur le rythme de cette création monétaire, sans remettre en question ses fondements. Ce type de fonctionnement rend la bonne croissance d’un pays obligatoire pour que les acteurs économiques puissent faire face à leur dette et ses intérêts.

Selon le rapport, les crises subies par l’Islande sont directement liées à l’explosion d’une bulle de crédit. Le système actuel dé-régularisé augmenterait les prises de risque excessives des banques et la spéculation, estime Sigurjonsson, le législateur à l’origine du rapport. S’en vient une dette en déphasage avec l’économie réelle et un emballement du crédit pouvant mener à la faillite des institutions.

Vers une centralisation de la création monétaire

Concrètement, la proposition vise la souveraineté monétaire. C’est à dire que la banque centrale islandaise deviendrait le seul organisme capable de créer de l’argent. En dehors de la gestion des comptes, les banques commerciales ne serviraient plus que d’intermédiaires entre prêteurs et emprunteurs sur base de capitaux réels.

Notons qu’historiquement, le « droit » d’un pays à imprimer sa propre monnaie fut limité afin d’éviter une explosion de l’inflation en cas de mauvaise gestion. En effet, un surplus d’argent en circulation conduit à une forte hausse des prix.

Si beaucoup de citoyens semblent se désintéresser d’un tel évènement, c’est probablement moins le cas des banques du monde qui regardent cette affaire d’un œil inquiet. En effet, une telle politique à l’échelle nationale déposséderait immédiatement les banques commerciales de leur plus grand pouvoir : créer de l’argent, et donc de la dette, à partir du néant (ou presque). Pire encore, l’Islande pourrait faire office de « zone expérimentale » et donc d’exemple à suivre, en cas de succès, pour les autres pays.

Un changement radical dans l’histoire de la finance moderne : l’Islande veut redonner le monopole de la création de monnaie à sa banque centrale.

L’Islande veut ainsi mettre fin à un système qui s’est caractérisé par une série de crises, y compris la crise financière de 2008, qui a mis le pays en quasi-faillite. Si ce plan est approuvé par le parlement islandais, il changera totalement la donne et apportera un changement radical dans l’histoire de la finance moderne.

On peut donc supposer que les banques commerciales du monde occidental doivent suivre cette initiative avec beaucoup d’attention, et d’inquiétude, dans la mesure où elle vise à les déposséder d’un certain pouvoir.

Selon l’étude, à laquelle ont participé quatre banquiers centraux, l’île a connu plus de 20 crises financières de divers types depuis 1875, avec six crises graves qui se produisent environ tous les 15 ans. Frosti Sigurjonsson précise que ces passages de crise surviennent à des moments bien déterminés :

« Le problème survient à chaque fois à partir d’une bulle de crédit pendant un cycle économique fort. »

Selon Frosti Sigurjonsson, les banques centrales n’ont pas le pouvoir de restreindre cet emballement du crédit, ce qui fait grimper l’inflation, favorise les prises de risque excessives et la spéculation, fragilise les banques et mène à des interventions coûteuses de l’État.

En Islande, comme dans les autres pays développés, la banque centrale contrôle l’émission des pièces et des billets, mais ce n’est pas elle qui est à l’origine de la création de la plus grande partie de la masse monétaire (« M1 »). Celle-ci provient des lignes de crédit que les banques octroient à leurs clients. La seule possibilité de la banque centrale, c’est de tenter d’influencer le rythme de cette création monétaire au travers de sa politique monétaire.

Le rapport indique ainsi que les banques commerciales en Islande ont créé environ 91% de l’argent en circulation, comparativement à 9% pour la banque centrale islandaise.

En vertu de la proposition nommée « Sovereign Money » (« Argent Souverain »), la banque centrale islandaise deviendrait la seule instance ayant le pouvoir de créer de l’argent. « De façon essentielle, le pouvoir de création de la monnaie est isolé du pouvoir de décider comment cet argent sera utilisé », a écrit Frosti Sigurjonsson dans sa proposition.


« Comme pour le budget de l’État, le Parlement débattra sur la proposition du gouvernement concernant la répartition de la monnaie nouvellement créée »
.

Les banques poursuivraient leurs activités de gestionnaires des comptes et des transferts bancaires et elles agiraient comme des intermédiaires entre les prêteurs et les emprunteurs en matière de crédit.

Frosti Sigurjonsson est un homme d’affaires et économiste, et il est l’un des cerveaux à l’origine du programme d’allégement de la dette pour les nombreux ménages islandais qui se sont retrouvés en 2014 en situation de surendettement à la suite de la crise de 2008.

Le document relatif à la réforme monétaire de l’Islande est disponible en anglais ci-dessous :


Iceland Monetary Reform

Iceland Monetary Reform


Source : Monsieur Mondialisation

Merci à BA

=========================
Revenir en haut Aller en bas
 
Islande : Vers la révolution du système monétaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Islande : Vers la révolution du système monétaire
» Des cours pour les SMI
» La phrase nominale et l'évolution du système verbal en sémitique
» Révolution monétaire : débat entre Etienne Chouard, Stéphane Laborde et Jean-Baptiste Bersac
» Choix des matières en TD au S3 et S4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fils de la loi de UN :: Actualités Mondiales :: Crise Financière / Economique-
Sauter vers: