Le partage le nerf de ma guerre. Nouveau paradigmes, soyons la révolution.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
orné

avatar

Messages : 792
Points : 1288
Réputation : 38
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 44
Localisation : Où ça ?

MessageSujet: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Mar 24 Mar - 4:53

Rappel du premier message :

Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens





La secrétaire d’Etat ajointe américaine Victoria Nuland a jugé «totalement inadmissible » l’intervention policière contre l’opposition en Ukraine, et appelé le pays à « sauver son avenir européen », à l’issue d’un entretien avec le président Viktor Ianoukovitch à Kiev.

« Je lui ai dit clairement que ce qui s’était passé la nuit dernière était absolument inadmissible dans un Etat démocratique », a déclaré Mme Nuland à la presse.


Le Figaro.



Vu sur Fdesouche.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 40
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Mar 22 Déc - 19:53

Voilà en quoi la France est occupée à faire à l'étranger et particulièrement ici en Ukraine. Se rallier à un régime nazis pro guerre, un régime qui a prouvé à mainte reprise qu'il ne veut pas la paix. Créer des ONG anti russe, et former des hommes au combat pour tenter de récupérer le Donbass, ou certains acteurs ne craignent pas s'afficher avec des pro nazis et arborer fièrement la tenue militaire ukrainienne, elle est belle la France vraiment. En tout les cas j'en connais un qui n'est pas des plus prudent Nicolas Tacussel, président de Smile For Ukraine (http://nicolastacussel.com/), affiche adresse et numéro de téléphone. Peut-être pense-t-il que tout le monde est con comme lui...(site enregistré dans la wayback).

Ukraine : un psychologue français apporte le sourire aux soldats qui tuent dans le Donbass




« Smile for Ukraine », organisation antirusse et ONG, comme son nom en anglais l’indique dit apporter le sourire en Ukraine a été créée il y a 1 an. Comme président et fondateur de « Smile for Ukraine », un psychologue français qui clame la victoire de l’Ukraine, qui a aussi son bureau à Paris, vend ses services chez ceux qui veulent exterminer les habitants du Donbass et est, comme il l’écrit sur sa page internet, réclamé « compte tenu des résultats obtenues, par différentes ONG et ministères Ukrainiens (Armée Ukrainienne, Guarde Nationale, etc… »

« Etre Humain », tout simplement ». C’est un Français, dont le mot d’ordre est « l’humain est au centre de la thérapie, et non la doctrine » ou encore un psychologue français se disant « Etre Humain », tout simplement ». C’est surtout un psychologue engagé politiquement (il porte l’uniforme ukrainien donc il se trouve en plein dans la doctrine ukrainienne et donne souvent des entretiens aux média ukrainiens comme sur l'attentat du Bataclan et il vient de donner une conférence de presse au Media Center de Kiev sur l’activité de Smile for Ukraine ), mais c’est surtout (aussi président de la société Nitconseil depuis le 26 juillet 2013 le psychologue vend en France des conférences sur les pieds à 200 euros pour les particuliers et à 240 euros pour les professionnels) qui, dit s’occuper du bien être des enfants, explique dans les médias ukrainiens comment aider les enfants à bien vivre et surtout comment les protéger, qui apporte aussi du soutien psychologique aux soldats ukrainiens avant le combat (il le dit dans sa conférence de presse sur l’activité de Smile for Ukraine), apprend aux habitants comme aux enfants et soldats ukrainiens comment sourire dans cette guerre, à gérer mentalement leurs actes de guerre, à donc, approuver et soutenir les actions de l’armée ukrainienne…



Photo: Nicolas Tacussel, le psychologue, portant l’uniforme ukrainien avec Elena Elinova, une française d’origine ukrainienne connue depuis le début de la guerre civile ukrainienne

Psychologue français au service du régime de Porochenko. « Merci Nicolas pour la master class à Kharkov ! Les volontaires psychologues, les activistes apprécient beaucoup tous vos efforts pour aider l’Ukraine à retrouver son indépendance ! », écrit une personne sur le compte Facebook de l’association « Smile for Ukraine ». Nicolas Tacussel est ce psychologue qui porte aussi l’uniforme ukrainien, cet uniforme qui massacre les enfants, les populations civiles dans le Donbass, cet uniforme qui donne l’ordre aux enfants habitant sur le territoire ukrainien de se mettre à genoux quand le cercueil d’un soldat du Secteur Droit revient dans son village par la route principale. C’est l’uniforme ukrainien du régime de Porochenko qui a déclaré vouloir faire vivre les enfants du Donbass dans les caves et vouloir exterminer les populations du Donbass. « En 2016, les bénévoles de «Smile for Ukraine» ont prévu de travailler dans deux directions principales. La première est l’organisation de formations pour les militaires afin qu’ils apprennent à maîtriser leurs émotions dans les situations de stress et les préparer ainsi au stress qu’ils vivront sur la ligne de front », peut-on lire dans l'article de uacrisis. La deuxième l’aide psychologique aux enfants.






Photos: Un soldat du Secteur Droit en Ukraine, qui combattait plusieurs mois, contre les habitants du Donbass, est ramené dans son village pour être mis en terre. Les habitants et surtout les enfants du village se mettent à genoux pour recevoir le mort… dans la boue ! Voilà l’éducation des enfants en Ukraine.

Dans l'article de uacrisis du 11 décembre on lit, « en une année, l’association française «Smile for Ukraine » a réalisé des consultations psychologiques individuelles pour environ 650 militaires ukrainiens, a organisé des séminaires pour 130 psychologues et bénévoles et les représentants de l’association ont effectué 15 voyages dans la zone du conflit » ; « Nous sommes là pour aider tous ceux qui ont été touchés par ce conflit, pour diminuer les conséquences traumatiques pour eux, pour que l’Ukraine revienne au plus vite à la vie normale », a déclaré Nicolas Tacussel, lors d’une conférence de presse à l’Ukraine Crisis Média Center. Puis… « Nous travaillons dans plusieurs directions : nous faisons des voyages dans la zone du conflit, nous réalisons des consultations individuelles, nous aidons les orphelinats et en plus, je dois aussi m’occuper de mon bureau de consultations à Paris . Je viens de rentrer de Paris et ce soir, je pars à Kharkov pour faire un séminaire pour des psychologues qui travaillent avec les militaires de différents bataillons. »



Photos : Nicolas Tacussel, le psychologue, apprend aux soldats ukrainiens à sourire et à se préparer à tuer psychologiquement

Le respect des enfants. Nicolas Tacussel explique le respect des enfants dans une vidéo de BTLV-Radio. « Quand je vais dans les orphelinats je vais saluer chaque enfant et je leur demande en russe « comment tu t’appelles ? », ils me donnent leur prénom et je leur dis je m’appelle Nicolas. Un enfant c’est un futur adulte. Dans l’enfant il faut respecter l’adulte qu’il est déjà”. L’objectif pour le psychologue français est que ces enfants qui ont perdu leurs parents à cause de la guerre ne se mettent pas à détester l’Ukraine dit-il avant de rajouter dans un blanc …, à ne pas détester la Russie ou l’Europe, pour ne pas paraître engagé. Le psychologue explique aux enfants le bien fondé de cette guerre pour l’Ukraine et pourquoi leurs parents sont morts, « la deuxième direction est un travail systématique avec les enfants orphelins. Selon Nicolas Tacussel, ces enfants, surtout ceux qui vivent dans les régions frontalières, ont un besoin important de soutien psychologique. «Ils ont subi beaucoup de traumatismes : la perte de leurs parents ou l’abandon, les pères de certains sont morts en défendant l’Ukraine. Et en plus, ils continuent à vivre dans la zone de guerre. Nous avons visité un orphelinat sur la ligne de front, il n’y a qu’un seul psychologue pour s’occuper de 152 enfants », a souligné Nicolas Tacussel, avant d’ajouter qu’il était très important d’apaiser ces enfants, car beaucoup d’entre eux ne comprennent pas les raisons pour lesquelles cette guerre a éclaté, ils éprouvent beaucoup de colère et de rancœur et cela pourrait avoir des conséquences négatives pour l’Ukraine». Donc, étant donné la situation, en janvier 2016, «Smile for Ukraine» prévoit d’organiser déjà des séminaires pour 10 psychologues qui partiront ensuite dans les orphelinats. »

Liens connexes :

Destitution du Président de la République François Hollande pour sa politique criminelle en Syrie et dans le Donbass


Le 11 décembre 2015 à Paris, Damien Viguier, docteur en droit et l’avocat aux barreaux de l’Ain et de Genève, a adressé à tous les parlementaires de la France un appel pour la destitution de François Hollande pour sa politique criminelle en Syrie et dans le Donbass. Cet appel a été soutenu par Alexandre Kofman, Ministre des Affaires étrangères de la République Populaire de Donetsk, et par Vladislav Berditchevski, député du Conseil du Peuple de la DNR. (...) lire la suite sur le lien.

Le projet d’amendements à la constitution soumis à la Rada (le Parlement) de l’Ukraine démontre le refus de Kiev de trouver une issue pacifique à la crise

Selon le président du Conseil du Peuple et chef de la délégation de la DNR à Minsk Denis Pouchiline, ce projet va à l’encontre des accords de Minsk car les deux Républiques Populaires n’ont pas été consultées lors de son élaboration et ne l’ont pas validé.

Selon Denis Pouchiline, les médias ukrainiennes couvrent largement l’examen par la Rada du projet de la loi n°2217а «Sur les amendements à la Constitution de l’Ukraine concernant la décentralisation du pouvoir » par lequel les pouvoirs kiéviens font semblant de mettre en œuvre le paragraphe 11 de l’Ensemble de mesures en vue de l’application des accords de Minsk du 12 février dernier.

Rappelons, que la réforme constitutionnelle de l’Ukraine dans le but de décentraliser le pouvoir de l’Etat représente le point clé des dits accords et selon eux doit obtenir au préalable un agrément des deux républiques du Donbass.


SITREP du 13/12 au 20/12/2015. Aperçu de la situation militaire dans le Donbass et analyse.

Le dimanche 13 décembre 2015.

Deux démineurs de la DNR ont été hospitalisés ce jour à Gorlovka avec des blessures des membres inférieurs par des fragments des mines. Cette information a été communiquée à l’agence DAN par Alexandre Prossianik, chef du département de la santé de la mairie de la ville. Les militaires ont sauté sur une mine antipersonnel en marchant sur un fil-piège pendant de l’opération du déminage de la zone tampon le long du canal Severny Donets.

L’explosion a été constaté par les représentants du Centre conjoint du contrôle et de la coordination du régime de cessez-le feu (CCCC) et les observateurs de l’OSCE qui se trouvaient à distance des lieux de l’incident.

Au cours de la même journée, selon le Ministère de la Défense de la DNR, l’ennemi a violé 12 fois le régime du cessez-le-feu. Il a tiré aux mortiers, aux canons de chars et des BMP ainsi qu’aux armes d’infanterie sur les bourgs de Jeleznaïa et de Chirokaïa Balka près de Gorlovka, sur la ville de Dokoutchaïevsk au nord de Donetsk, ainsi que sur les villages de Sakhanka dans le district de Novoazovsk au sud de la République.

Les FAU ont tiré environ 30 projectiles des mortiers de 120 et 82 mm sur le territoire de la DNR.
(...) lire la suite sur le lien.

Le congrès du mouvement social « Le Donbass libre » : nous ne sommes pas en opposition au gouvernement, mais oeuvrons avec lui pour construire l’avenir de la DNR

Le congrès a eu lieu le 19 décembre 2015 à la salle de conférence de l’hôtel « Shakter Plazza », rassemblant près de 500 délégués de différentes villes de la République Populaire, 25 députés de la fraction « Le Donbass libre » du Conseil du Peuple de la DNR, ainsi que le leader du rébellion dans le Donbass et du mouvement social « La Novorossia » Pavel Goubarev.

« Une année s’est écoulée depuis la création de notre mouvement et le moment est venu pour faire le premier bilan. Je tiens à souligner qu’en ce moment la lutte politique n’est pas d’actualité pour notre mouvement car notre premier objectif n’est pas de nous mettre en opposition au gouvernement de a République Populaire de Donetsk, mais d’œuvrer ensemble avec lui pour bâtir notre jeune Etat», – a déclaré Eugène Orlov, président du mouvement « Le Donbass libre ».
(..) lire la suite sur le lien.

Source : Novorussia-Today
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 40
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Ven 25 Déc - 11:05

Bonsoir mes frères & sœurs   I love you  
Voici encore un exemple que nos médias mainstream ne sont plus que des menteurs et de simple agents perturbateur au service de leur état respectifs...Les médias ne se prennent même plus la tête à sourcé leurs infos, vu que le peuple n'y voient que du feu. Et désormais on peut leur faire avaler n'importe quoi sans qu'ils s'en rendent compte...

Pris en flagrant délit : la télévision allemande accusée d’inventer des soldats russes en Ukraine




La télévision russe accuse la 2ème chaîne publique allemande d’avoir employé des acteurs pour mettre en scène l’implication russe dans le conflit à l’est de l’Ukraine. L’un des «volontaires russes» a reconnu avoir été payé pour son témoignage.


Le documentaire «Poutine, l’homme fort», réalisé par la chaîne de télévision publique allemande ZDF, montre des Russes luttant contre le gouvernement de Kiev dans les rangs des combattants séparatistes. Pourtant, le film suscite beaucoup de questions et contient beaucoup d’imprécisions, par exemple, lorsqu’on voit un drapeau ukrainien sur les uniformes de «combattants séparatistes», ce qui est évidemment absurde.

La chaîne de télévision russe a retrouvé un citoyen russe ayant participé au tournage et présenté comme «un des combattants séparatistes luttant à l’est de l’Ukraine» d’après l’explication de ZDF.




«Igor est un combattant séparatiste et il en est fier», entend-on dans le reportage allemand.

Néanmoins, «Igor» s’est révélé être un chômeur de 27 ans, habitant l’enclave russe de Kaliningrad, et dont le vrai nom est Iouri Lobyskine. En réalité, il ne s’était jamais rendu dans l’est de l’Ukraine avant le tournage du documentaire et n’a même jamais fait de service militaire.

«Un journaliste allemand, Dietmar Schumann, s’est présenté chez moi avec une équipe de tournage et m’a proposé de jouer dans un film où je prétendrais être un combattant séparatiste étant parti à Donetsk pour y lutter contre le gouvernement de Kiev», a déclaré Iouri Lobyskine.


Ukraine : L’aéroport de Donetsk aurait été bombardé seize fois depuis hier

«On m’a dit que je devais préciser que j’avais été blessé, même si je ne l’ai jamais été. Au début, on m’a amené à Moscou puis, deux heures plus tard, j’étais à Rostov [principale ville russe à proximité de la frontière orientale de l'Ukraine]».

Le producteur de la chaîne allemande Valery Bobkov, qui parle russe, a rencontré Iouri Lobyskine à l’aéroport et lui a proposé 50 000 roubles (658 euros au taux actuel) pour se rendre dans le Donbass et y dire ce que la chaîne de télévision voulait.

«Valery Bobkov m’a préparé pendant trois jours. Il m’a expliqué précisément ce que je devais dire et m’a demandé de mettre mon texte par écrit», a raconté Iouri Lobyskine.


Le fait que Iouri n’ait jamais fait son service militaire était nettement visible. Il lui fallait répéter plusieurs fois ses mouvements lors de tirs pour qu’ils ressemblent aux gestes d’un vrai soldat.

De plus, selon le scénario, Iouri Lobyskine avait une famille et un enfant. ZDF a donc aussi trouvé une jeune fille pour interpréter le rôle de sa femme.


Pour l’UE, des dysfonctionnements internes empêchent Kiev de punir les coupables du drame d’Odessa

«Valery Bobkov l’a payée entre 2 000 et 3 000 roubles. Je n’ai pas d’enfant et je n’avait jamais vu cette jeune fille que je n’ai plus revue depuis», a révélé l’acteur du film allemand.

Malgré les efforts de la compagnie allemande, le film a fait l’objet de critiques négatives et n’a pas réuni une forte audience.

Je ne pense pas que les Allemands croient à tout ce qu’on leur montre. Il y a beaucoup de gens qui critiquent les médias gouvernementaux, tels ARD et ZDF. Les Allemands lisent très bien entre les lignes et je ne pense pas que l’attitude négative à l’égard de la Russie sera efficace», a déclaré l’homme politique allemand Alexander Gauland.




Lire aussi Fausses photos de «chars russes en Ukraine» sur la chaîne allemande ZDF (VIDEO)

Source : RT France


Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 40
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Mer 6 Jan - 21:53

Ukraine : Clarté sur le seuil de l’enfer

Attention-mise en garde : Ce film n’est absolument pas pour les enfants, il n’est pas non plus pour des personnes aux nerfs fragiles - cependant, si ce film n’atteint pas son but, la réalité qu’il montre pourrait tous nous atteindre.






D’Ivo extrait du rassemblement de Mars 2014 – L’enfer est déchaîné Les dix mille prédicateurs à qui nous avions écrit, il y a douze ans, pour les inviter à rejoindre notre marche, à se laisser avertir de ces choses horribles qui viennent sur le monde.


Ces dix mille prédicateurs qui ne sont pas venus, qui nous ont tous tourné le dos, qui se sont alliés contre moi – ou plutôt contre nous – avec toutes leurs brebis, Ils nous ont évidemment manqué ces douze dernières années. Et je te dis que ce sont au moins 200 000 personnes engagées qui auraient eu douze ans de temps pour ensemble écarter cette crise. Ils n’étaient pas là ! Elles n’étaient pas là ! Nous étions seuls. Nous avons commencé petit à petit avec 30 - 40 personnes et maintenant nous sommes devenus des milliers sans eux. Extrait de la journée des amis 2014 Vois-tu, et je le dis alors que je suis chrétien. En tant que chrétiens nous chions de peur dans notre culotte/froc ! Des lâches ! Des vauriens ! Des vauriens passifs ! Tout le temps: « Nous laissons le Seigneur prendre soin de cela. » Tu comprends ? « C’est le Seigneur qui le fera. » Et je te dis que ce qui se passe dans le monde en ce moment, c’est ce que le Seigneur fait maintenant parce que nous Lui avons tout délégué. Car déléguer tout au Seigneur-Dieu ne veut rien dire d’autre que : « Je ne ferais rien jusqu’à ce que tu aies eu autant de coups que le sol se dérobe sous tes pieds. » Tu comprends ? Maintenant la catastrophe vient parce que nous ne l’avons pas empêchée ! Parce que nous n’avons pas compris que nous sommes à la place de Dieu. Nous sommes Son corps. Et Il n’a que nos mains. Et nous, nous disons « Nous laissons cela à Dieu… » Non, celui-là est seulement fainéants, il ne veut pas payer de sa tête, il ne veut pas parler ! Tu comprends ? Et maintenant nous avons le merdier là-dehors. Si l’OTAN et tous les pays européens ne coupent pas immédiatement et durablement tout soutien au nouveau gouvernement putschiste terroriste de l’Ukraine, et aussi aux bellicistes américains qui sont derrière, alors les images d’actualité suivantes pourront prochainement devenir notre propre destin : C’est comme ça que nos mères, nos pères, nos grands-mères et nos grands-pères pourraient bientôt être allongés dans les rues. Comme ça que nos enfants bien- aimés et impuissants pourraient être allongés déchiquetés à terre. Comme ça qu’on pourrait tirer sur toi sans aucun motif et qu’on pourrait bien s’assurer que tu es vraiment mort. Comme ça qu’on pourrait violer, dévaliser aussi nos mères, nos femmes et nos filles. Comme ça que toi aussi tu pourrais être en fuite, que tu pourrais mourir de faim et de soif. Comme ça que nos maisons pourraient brûler, que nos femmes, nos fiancées, pourraient être mutilées. Ensuite, c’est à ça que nos villes pourraient ressembler. C’est comme ça que de même nos cadavres pourraient être étendus partout.

Même de tels champignons pourraient s’élever tout à coup au dessus de nos propres têtes. Pourquoi une troisième guerre mondiale se trouve devant la porte : 1. Parce que le gouvernement américain, qui est dirigé dans l’ombre et au moyen de l’argent, le veut ainsi. 2. Parce que les Etats-Unis ont fait faillite, que leur économie est anéantie et parce qu’ils sont le pays le plus endetté du monde. 3. Parce que le nouveau système bancaire de la BRICS consacre la ruine définitive du capitalisme de Wall Street et du Pentagone. 4. Parce que le gouvernement des Etats-Unis a toujours redressé les faillites de l’Etat par des guerres. 5. Parce que les sous-fifres de Wall Street à la Maison Blanche et au Pentagone désirent la puissance mondiale sans partage ! 6. Parce qu’une grande partie de la communauté internationale est tombée dans les mensonges américains du prétendu printemps arabe. Parce que nous n’avons pas réalisé qu’il s’est agi ici non pas de guerres défensives, mais de guerres d’agression camouflées en guerres entre terrorisme et démocratie. 7. Parce que les médias du mainstream, en tant qu’alliés des agissements des Etats-Unis, disculpent leurs mensonges de guerre dans le monde entier et par voie de conséquence préparent avec méthode tous les peuples à être prêts pour la guerre. 8. Parce que les peuples sont de ce fait tellement abêtis par les médias qu’ils ne réalisent pas ce qui se passe de nouveau aussi en Ukraine à l’heure actuelle. Des raisons importantes pour lesquelles on doit priver le nouveau gouvernement putschiste ukrainien de tout soutien : 1. Parce que ce gouvernement a été mis en place à la suite d’un putsch terroriste hautement criminel. 2. Parce qu’on a pu prouver que ces criminels étaient agités, engagés par des bellicistes américains, entraînés par eux et non seulement équipés de moyens militaires, mais aussi chargés de missions terroristes. 3. Parce que le gouvernement putschiste est composé non seulement de mercenaires américains, mais aussi des prétendus Nazis si souvent cités. Quiconque a des yeux observateurs et s’en sert, quiconque a du bon sens et l’utilise aussi, celui-là doit réaliser que ces prétendus Nazis apparaissent toujours et partout dans le monde entier et qu’ils jouent toujours le même rôle. Ils exacerbent des troubles et des tumultes. Ils perturbent des actions et des manifestations sincères et pacifiques. Ils déstabilisent des pays entiers en attisant des guerres civiles. Cependant ces prétendus Nazis, la plupart du temps habillés de noir, ne représentent nulle part au monde de vrais intérêts nationaux. Ils ne représentent ni leur propre peuple ni le droit, encore moins la morale, ni une quelconque éthique ou de bonnes moeurs. En fait et en vérité, il ne s’agit partout dans le monde de rien d’autre que de terroristes salariés, engagés et envoyés pour brandir le spectre de la « massue nazie » afin d’atteindre toujours le seul et unique but : démonter les mouvements qui menaceraient le Nouvel Ordre mondial, jeter le trouble, préparer les peuples. Préparer les peuples à quoi ? A se laisser diriger par les médias. A se laisser diriger vers où ? : Vers là où les maîtres des médias aimeraient toujours les diriger.

Que cherchent les employeurs des terroristes du Maidan en Ukraine, les prétendus nazis ukrainiens ? Les employeurs américains du nouveau gouvernement putschiste de l’Ukraine sont en même temps les maîtres salariaux employeurs du prétendu mouvement Nazi ukrainien. Les deux appartiennent à la même organisation terroriste. Et le nouveau gouvernement terroriste de l’Ukraine et les terroristes employeurs des Nazis ont un devoir commun : déstabiliser complètement le peuple ukrainien et, en union avec l’OTAN, préparer l’Ukraine entière à entrer en guerre contre la Russie. Oui, il s’agit exactement de cela. D’une guerre contre la Russie. Cependant par quel moyen cette coalition sinistre prépare-t-elle actuellement une guerre contre la Russie ? - En présentant comme un criminel et en terrorisant quiconque s’investit vraiment pour la cause nationaliste ukrainienne. - En diffamant avant tout les causes honnêtes et sincères du peuple comme étant de dangereuses causes séparatistes. - En exerçant contre la population ukrainienne de cruels attentats qu’ils mettent sur le dos des citoyens diabolisés comme étant des séparatistes, mais aussi des Nazis.

Pourquoi aussi mettre ça sur le dos des Nazis ? Ne sont-ils pas en train de scier la branche sur laquelle ils sont justement assis ? Non, parce qu’on fait croire à l’opinion publique que ce sont justement ces prétendus Nazis qui sont des activistes représentant les vraies causes nationalistes. Et c’est exactement ainsi qu’est formé le point de vue de l’opinion publique ; qu’on croie que tout mouvement avec des causes nationalistes serait un mauvais mouvement, précisément un mouvement Nazis. Les peuples ne réussissent plus à faire la différence entre de vrais mouvements nationalistes bien intentionnés et des mouvements de prétendus Nazis délibérément infiltrés. Pour eux tout est devenu une seule et même chose. C’est ainsi que tout mouvement sincère à tendance nationaliste a été diabolisé avec succès dans le monde entier. Dans quel but ? Dans le but de briser encore définitivement jusqu’au tout dernier désir d’une conscience nationale. En toute occasion on serine à la communauté internationale que tout peuple à tendance nationaliste se trouverait sur un dangereux chemin nazi et que nationalisme serait grosso modo la même chose que terrorisme. Pourquoi le nouveau gouvernement ukrainien ferait-il quelque chose comme ça en association avec leurs vassaux Nazis ? Parce qu’aucun d’eux ne représente des intérêts ukrainiens mais seulement des intérêts favorables aux Etats-Unis. Nous devons comprendre d’urgence que l’Ukraine a déjà été accaparée et occupée par des forces américaines lors de ce putsch du gouvernement. A cause de cela toute l’Ukraine est assurément une région occupée. A l’intérieur du pays, la chose qui barre encore le chemin aux bellicistes américains, c’est le peuple Ukrainien lui-même, à savoir non seulement le peuple à tendance nationaliste, appelé pro-ukrainien, mais aussi le peuple orienté vers la Russie appelé pro-russe. Pour cette raison le nouveau gouvernement terroriste, en association avec leurs vassaux Nazis, a le devoir de faire plier les forces pro-ukrainiennes et les forces pro-russes. C’est pourquoi ils les rendent toutes deux responsables de toutes sortes d’attaques produites par eux-mêmes. On accuse les forces pro-ukrainiennes d’être de dangereux séparatistes nationalistes, en bref justement des Nazis. On stigmatise exclusivement et de façon indifférenciée des forces pro-russes sincères et démocratiques comme étant de dangereux séparatistes pro-russes. Par ce jeu calomniateur fortifie non seulement à l’intérieur la volonté du peuple mais aussi à l’extérieur tous les états Européens pour une entrée en guerre.

Mais le grand plan derrière tout ceci est le suivant : Les bellicistes américains qui sont eux-mêmes conduits dans l’ombre et par l’argent, s’efforcent d’atteindre l’hégémonie mondiale absolue. Ces seigneurs ont déjà acquis la prédominance sur l’Europe au moyen des deux premières guerres mondiales. Et justement ils viennent d’accaparer sous nos yeux par des guerres d’agression camouflées en causes humanitaires et démocratiques le continent africain et les ressources naturelles de son sous-sol. Or, dans un prochain pas ils veulent maintenant mettre à genoux leur rival le plus grand et le plus dangereux à présent : c’est la Russie, puis de même la Chine, sans oublier l’Iran. - Et c’est ici que cela deviendra très dangereux pour nous tous. - Par la récupération de l’Ukraine les bellicistes américains sont entrés pour ainsi dire sur le seuil de la Russie. Par le référendum légitime et démocratique, selon lequel la Crimée a été rendue à la Russie, les plans des bellicistes américains ont été fortement contrecarrés. Car jamais les bellicistes américains ne pourraient gagner leur combat contre la Russie tout seuls. C’est exactement pour cette raison que les médias de masse dévoués aux Etats-Unis dénigrent tout le référendum de la Crimée comme étant contraire au droit international. Et cela, bien que chaque enfant sache que c’était d’un référendum légal et correct à 100 pour 100. Donc comme on l’a déjà dit, les USA ne peuvent en aucun cas gagner leur combat contre la Russie en solitaires. Et c’est exactement là que repose une chance pour nos peuples européens. Les Etats-Unis bellicistes ne peuvent gagner leur suprématie sur la Russie uniquement par la force des armées de l’OTAN et des armées européennes. C’est pour cette raison qu’il faut amener constamment de nouveaux motifs de guerre pour rendre les Etats Européens suffisamment consentants à faire la guerre. Pour arriver à ce but, il semble qu’aucun prix n’est trop élevé pour ces dominateurs mondiaux autoproclamés. C’est pourquoi, aussi longtemps que nous accordons notre attention aux médias du mainstream dévoués aux Etats-Unis, la propagande de guerre va avancer de façon drastique de jour en jour. Aussi longtemps que nous prêtons l’oreille aux médias de masse, les terroristes bellicistes ont constamment une « situation gagnant-gagnant ».

Ils peuvent continuer à abattre sans gène des citoyens sans défense, à crucifier des enfants impuissants, et traîner leurs mères enchaînées à leur chars jusqu’à ce qu’il ne reste plus que des squelettes. Ils peuvent continuer à terroriser, à tuer, à violer et à brûler les mères des honnêtes manifestants ukrainiens pour ensuite mettre la faute sur leurs collègues, leurs vassaux nazis. C’est ainsi que toute volonté populaire nationaliste et toute conscience nationale sont rendues abjectes. Tant que nous prêtons l’oreille aux médias de masse dévoués aux terroristes, ils peuvent continuer, au nom des activistes et des séparatistes pro-russes, à faire sauter des hôpitaux, des écoles, des avions, des maisons particulières etc., et larguer sur le peuple des bombes à sous-munitions et d’autres bombes. Tout cela, ils peuvent le faire librement parce que les mass médias qu’ils se sont accaparés couvrent leurs attaques terroristes, en rejetant catégoriquement toutes les contre-voix, même convaincantes. En bref, les terroristes dirigés par les USA peuvent raconter n’importe quel mensonge sur la Russie, comme ils le veulent. Ils peuvent utiliser à leur guise les appareils de guerre mis à leur disposition par les faiseurs de guerre pour ensuite pouvoir accuser les Russes ou les prétendus séparatistes Russes. Dans toutes ces choses, il n’y a qu’un seul et même but qui est poursuivi : la Russie doit s’interposer, c'est-à-dire être forcée à entrer en guerre, afin que l’on puisse envoyer ensuite tous les peuples d’Europe, aveuglés et trompés par les médias, dans une guerre contre la Russie. Dès que cela réussira, les dominateurs mondiaux malfrats auront atteint leur but : alors, une fois de plus, nous Européens, nous allons mener leur guerre avec nos propres corps et nos propres vies et pressurer et ruiner notre propre peuple jusqu’à la dernière goutte de sang. Si nous ne coupons pas immédiatement et durablement tout soutien au nouveau gouvernement putschiste terroriste ukrainien, ainsi qu’aux bellicistes américains qui sont derrière, alors les images d’actualité suivantes pourront prochainement devenir notre propre destin : De tels champignons pourraient se former aussi au-dessus de nos têtes. C’est comme ça que nos mères, nos pères, nos grands-mères et nos grands-pères pourraient aussi être allongés dans la rue. C’est comme ça que nos enfants sans défense seront déchiquetés et allongés dans les rues. C’est comme ça qu’on tirera sur toi sans aucun motif et qu’on s’assurera que tu sois bien mort. C’est comme ça qu’on violera, qu’on dévalisera aussi nos mères et nos femmes et nos filles. C’est comme ça que toi aussi tu seras en fuite, que tu mourras de faim et de soif.

C’est comme ça que nos maisons brûleront, que nos femmes, nos fiancées et nos amis seront mutilés. Ensuite c’est à ça que ressembleront nos villes. C’est comme ça que de même nos corps seront étendus partout. Et ensuite, lorsque nous aurons tiré notre dernière cartouche pour le compte de ces bellicistes animés par le diable, lorsque toute l’Europe se tordra dans son sang et lorsque aussi la Russie baignera dans son sang, et aussi la Chine et tous les autres pays qui auront été entraînés dans cette guerre, lorsqu’ils auront perdu leurs derniers pères et mères, fils et filles, alors il ne restera plus qu’à espérer une chose : c’est que ces assoiffés de pouvoir, à l’origine de toutes ces douleurs, s’offrent finalement à nouveau comme des messies et se laissent aduler comme étant les grands sauveurs ; ceci pour pouvoir encore une fois envoûter les générations futures par leur version mensongère de l’histoire. Parce que c’est avec certitude qu’ils vont tout exposer de façon à apparaître finalement comme les sauveurs. Non, faisons en sorte qu’ils soient cette fois-ci reconnus à temps pour ce qu’ils sont en réalité : des destructeurs impitoyables de peuples ! Illégitimes, autoproclamés. Faux messies ! Et tous leurs médias de masse sont leurs faux prophètes ! C’est pourquoi, peuples d’Europe, levez-vous ! Refusez toute coopération avec ces bellicistes faiseurs de guerre, tout accès dans vos zones frontalières et vos espaces aériens. Saisissez votre souveraineté aérienne et refusez tout survol à ces égoïstes. Coopérer de façon constructive avec la Russie serait bien mieux que de continuer à coopérer de quelque manière que ce soit avec ces criminels de guerre. N’oublions jamais que ces bellicistes qui aimeraient maintenant appâter l’Europe entière dans la guerre, sont précisément les mêmes qui, il n’y a pas si longtemps, devant nos yeux et devant les caméras, ont bombardé des peuples entiers tels que l’Irak etc. sur la base de mensonges de guerre inventés de toutes pièces. Tous ces pays bombardés valaient bien mieux qu’eux. C’est pourquoi mettez fin à ce terrorisme contraire au droit international qui est mené au nom de l’humanisme et de la démocratie !

L’Europe ne peut actuellement subsister paisiblement qu’en étant partenaire de la Russie. Celui qui ose utiliser un reste de raison reconnaîtra que ce n’est qu’en s’alliant avec tous les pays attaqués, occupés, massacrés, anéantis par les Etats-Unis, qu’un temps de paix mondial durable peut voir le jour. Mais nous devons savoir une chose avec certitude : si nous nous laissons accaparer par la propagande de guerre actuelle des médias principaux, si nous nous laissons accaparer pour de bon, alors ils nous impliqueront dans une guerre contre la Russie, et ensuite contre la Chine etc. ! Alors leur troisième guerre mondiale finira une fois de plus sur le sol européen. A ce moment-là il n’y aura pas de vainqueur – mais seulement des perdants ! Si ces faiseurs de guerre atteignent leur but et percent dans leur domination mondiale convoitée et leur nouvel Ordre Mondial proclamé, alors c’est exactement ces dictateurs qui seront nos futurs seigneurs, eux qui auront fait sous nos yeux toutes ces choses horribles avec les peuples. Pensez-vous qu’ils vont mieux nous traiter ? Ne pensez jamais que ces serpents et ces scorpions deviendront soudainement des agneaux. Ils nous feront la même chose qu’ils font dès à présent avec leur peuple. Regardez donc comment le gouvernement fantoche américain laisse son propre peuple se vider de son sang. A cela vous reconnaissez qu’ils ne considèrent pas le peuple américain comme leur peuple ! Sinon ils couveraient et ils soigneraient ce peuple comme leur propre enfant. Mais ils ne le font pas ! Regardez comment ils laissent un tiers de la population mondiale livrée à la faim sans réagir, alors qu’au nom de l’humanité, de l’aide sociale etc., ils investissent depuis des décennies des milliers de milliards de dollars dans la machine de guerre. Ce sont de tels destructeurs de peuples sans scrupules qui seront nos nouveaux maîtres, si nous ne leur désobéissons pas en prenant la bonne voie. C’est pourquoi refusez toute entrée en guerre au profit des Américains et de tout but propagé par les médias.

Comment se fait-il que nos peuples aient pu à ce point se laisser duper et tromper par ces criminels de guerres ? Parce que nous sommes tous aveuglés par les médias. Parce que nous nous sommes laissé emballer par leurs productions hollywoodiennes et nous avons muté en des personnes mentalement sanguinaires, indifférentes, égoïstes et fantasques ! Parce que de ce fait, nous sommes tombés dans l’esclavage du plaisir. Nous nous sommes laissé affaiblir par tout le mal qui agit sur nous venant d’Amérique. Nous sommes tombés dans l’esclavage du sexe, dans l’esclavage des drogues, dans l’esclavage de l’alcool, dans l’esclavage du jeu. Nous avons muté en femmelettes, avides d’argent et de divertissements, absolument indifférents, insensibles, et au fond des misanthropes égoïstes ! Complètement hypnotisés par l’assouvissement de nos désirs, nous avons laissé pénétrer les serpents et les scorpions dans notre pays, sans nous défendre contre les loups et les chacals envahisseurs. Chaque mensonge, aussi grand soit-il, nous l’avons pris à la légère– pourvu que nos petits cafés, nos festivités, nos banquets, nos chants et nos danses ne soient pas perturbés. Pendant que nous imaginions tout posséder, on nous a tout pris en cachette. Nous allons amèrement expérimenter dans très peu de temps que c’est vraiment ainsi. Si donc nos peuples périssent, comprenez que ceci arrive parce que nous nous sommes fait avoir par une secte de médias universelle, par des sectes de criminels de guerre extrêmement sournois. Parce que nous nous sommes laissé dominer par des hommes perfides qui se sont infiltrés parmi nous et parmi nos peuples comme des loups. Nous sommes, je le dis avec clémence, des victimes de secte, des victimes de la plus grande secte de mort de tous les temps.
I.Sasek

Sources / Liens : https://www.klagemauer.tv/index.php?a=showportal&keyword=franzoesisch&id=7094
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 40
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Dim 7 Fév - 22:15

En exclusivité pour Les_FilsdelaLoideUn !
Car non vu dans les médias subventionnés HALLUCINANT !!


EXCLUSIF : Le chef des renseignements ukrainiens (SBU) révèle le nombre de combattants russes en Ukraine!



Après deux années d'enquête acharnée sur l'invasion massive de l'Ukraine par la Russie, le chef des services de renseignements ukrainiens (SBU) est enfin en mesure de révéler au monde entier le nombre impressionnant des envahisseurs. Il convient de bien noter que ce chiffre représente le total des troupes russes sur deux années d'invasions répétées (plus de 38 invasions, à chaque fois repoussées par les vaillants cyborgs patriotes de l'armée ukrainienne).



Ne pas oublier d'activer les sous-titres en français (1er bouton en bas à droite de la vidéo)

VIDÉO RÉALISÉE SANS TRUCAGE!!!

Source : Le Blogue Noir de Broceliande
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 40
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Dim 28 Fév - 7:21

Pourquoi Poutine ne reconnait pas les régions séparatistes d’Ukraine comme états souverains



Pour ceux qui cherchent à y voir plus clair dans la politique russe vis à vis des républiques du Donbass, cette analyse de Nikolay Starikov sort de tout cadre émotionnel pour nous en donner une vision globale et à long terme. Cela nous permet aussi de comprendre ce qui se passe ailleurs, en Syrie, par exemple. RI

Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 40
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Dim 6 Mar - 12:42

Ruslan Kostsaba, journaliste ukrainien anti-guerre emprisonné sans raison depuis plus d’un an



J'avais évoqué le cas de l'emprisonnement idéologique de ce reportere en février 2015 et j'étais loin de penser qu'il était toujours emprisonné un an après. Visiblement, à part [url= http://www.coe.int/fr/web/media-freedom/all-alerts?p_p_id=sojdashboard_WAR_coesojportlet&p_p_lifecycle=0&p_p_state=normal&p_p_mode=view&p_p_col_id=column-3&p_p_col_count=2&_sojdashboard_WAR_coesojportlet_mvcPath=%2Fhtml%2Fdashboard%2Fsearch_results.jsp&_sojdashboard_WAR_coesojportlet_yearOfIncident=0&_sojdashboard_WAR_coesojportlet_selectedCategories=11709594&_sojdashboard_WAR_coesojportlet_fulltext=1]quelques membres du parlement européen[/url] qui en appellent à la libération de ce journaliste, son sort n'a pas l'air d'intéresser sa profession, en particulier en France ou pas un seul média n'a évoqué son cas si ce n'est 3 lignes dans un article paru sur Slate un mois après l'arrestation. Mais ou est passé Charlie? Pas en Ukraine en tout cas. Fawkes

Journaliste ukrainien, Ruslan Kotsaba est emprisonné depuis plus d’un an. Son crime? Avoir publiquement dénoncé la guerre dans le Donbass. L’histoire de Ruslan Kotsaba est pourtant passé inaperçue dans les media occidentaux… Tatjana Zdanoka, député européen letton, a décidé de faire connaître son histoire, pour obtenir sa libération !


Source : TV Libertés
Vu sur Fawkes News
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 40
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Dim 20 Mar - 21:41

Ivan Budenchyk, activiste du Maïdan : “C’est vrai, je leur ai tiré derrière la tête”

Source : Bird in Flight, le 19/02/2016


IVAN SIIAK, le 19 février 2016

Le 20 février 2014, le jour où les manifestants se sont fait tirer dessus dans la rue Instytutska, les premières personnes qui sont mortes n’étaient pas des activistes du Maïdan, mais des officiers de police des forces spéciales du Berkout. Ivan Bubenchyk, de Lviv, déclare qu’ils ont été abattus par son fusil. Ivan Siyak l’a rencontré pour écouter son histoire.

Il n’y a pas de date plus importante dans l’histoire moderne de l’Ukraine que le 20 février 2014. Ce jour-là dans les rues de Kiev, 48 activistes du Maïdan et 4 officiers de police se sont fait tuer. Peu de temps après, le président de l’époque, Viktor Ianoukovytch fuit le pays, l’annexion de la Crimée commença, et après cela, la guerre au Donbass. Si nous généralisons, c’est le jour qui prédestina l’Ukraine à perdre 7% de son territoire et plusieurs milliers de vies.

Personne ne pouvait rien savoir de cela au petit matin du 20 février. Après deux jours de combat acharné avec la police, qui donna lieu à la mort de 31 activistes et 8 membres des forces de l’ordre, les manifestants étaient laissés avec beaucoup moins de terrain. La police maintenait des positions au sein même de la place Maïdan. Il n’y avait aucun doute sur le fait que la prochaine attaque mettrait un terme au soulèvement, et qu’alors dans les futurs livres d’école ils appelleraient cela rien de plus que des “révoltes de masse”.

“Ses actions tactiques ciblées ont fait fuir les forces de l’ordre et ont empêché le péril de la Révolution de la Dignité” – le Wikipedia ukrainien est vague à propos du rôle d’Ivan Bubenchyk dans l’histoire. Il donna le premier récit détaillé de ses agissements en ce jour dans le film Captifs de Volodymyr Tykhyy. L’avant-première de ce documentaire s’est déjà déroulée et il sera à l’affiche des cinémas ukrainiens le 25 février. Juste avant l’avant-première, Ivan Siyak rencontra Ivan Bubenchyk à Maïdan pour écouter son récit des événements.


Ivan Bubenchyk.

Ivan Bubenchyk parle ukrainien, la traduction a été réalisée par Bird In Flight.


Je veux ouvrir une école de pêche pour les enfants. C’est ce que je faisais avant Maïdan. Quand à Lviv les étudiants manifestaient contre Ianoukovytch, je suis venu pour les soutenir. Tout le monde disait que nous devions aller à Kiev, donc j’y suis allé. C’est difficile de se souvenir des dates, mais c’était le premier jour. J’ai été à la Place Maïdan dès le premier jour.

Au début, nous nous tenions près du Monument de l’Indépendance et on gardait les étudiants. Plus tard, des “centaines” se sont formées, et j’ai joint la Neuvième centaine. J’habitais dans la rue Honchara, dans le bâtiment du Mouvement Populaire d’Ukraine (Roukh) (parti politique nationaliste de centre droit, fondé en 1989 comme mouvement politique citoyen – Ed.), et chaque nuit à 23h30 nous venions pour garder le métro sous Maïdan. Nous contrôlions toutes les sorties car les officiers des services spéciaux pouvaient en sortir à tout moment pour tenter un quelconque sabotage ou simplement pour nous disperser.

Je me souviens qu’il y avait des troupes nationales dans la rue Hrushevskoho, ils ne nous laissaient pas remonter [vers le quartier des bâtiments gouvernementaux]. Nous sommes venus avec une lettre qui disait que nous étions citoyens de l’Ukraine et que nous pouvions nous déplacer librement à l’intérieur du territoire de notre pays. Nous avons dit que si nous ne pouvions pas exercer ce droit d’ici au lendemain, nous attaquerions. Et c’est ce qui s’est passé. Le jour suivant il y eut des pierres et des cocktails Molotov.


Le 20 février les services spéciaux de Ianoukovytch ont tout fait pour éliminer le Maïdan. Ils ont brûlé le bâtiment des Syndicats, qui était très important pour nous. Nous vivions et dormions là, utilisions les toilettes, mangions, et recevions des soins médicaux. Après qu’ils l’eurent fait, le matin suivant Dieu nous donna l’opportunité d’entrer dans le Conservatoire de Musique. Nous avons aidé un enfant Rom à entrer par la fenêtre. Il ouvrit les portes de l’intérieur. Nous pouvions dormir un peu là. Certains dormirent une heure, d’autres une demi-heure – nous ne pouvions pas dormir plus avec tout le bruit terrible qu’ils nous infligeaient. Tout le monde était désespéré sauf moi. J’ai une forte croyance dans le pouvoir et la justice de Dieu.

Dans le Conservatoire de Musique, il y avait des gars avec des fusils de chasse. Ils tiraient à la grenaille sur les forces spéciales qui étaient à environ 70 mètres de nous. Mais je les ai chassés des fenêtres, alors que la police a commencé à nous lancer des cocktails Molotov afin de brûler notre unique refuge. Les tirs de grenaille les irritaient.

A ce moment-là, je priais pour 40 fusils automatiques pour Maïdan. Après quelque temps j’ai réalisé que j’en demandais trop. Alors j’en ai demandé vingt. Le matin du 20 février, ce gars est venu et a apporté une kalachnikov dans un sac de tennis et 75 cartouches. Beaucoup aimeraient entendre que l’on a pris le fusil aux titushkas (mercenaires qui soutenaient les forces de police – Ed.) pendant les affrontements du 18 février. Mais ce n’est pas ce qui s’est passé.


1. Batiment des Syndicats. 2. Les barricades telles qu’elles étaient le 20 février. 3. Position de Bubenchyk. 4. Là où les forces de police étaient situées. 5. Là où les activistes se sont fait tirer dessus dans la rue Instytutska.

Je tirais depuis la fenêtre qui donnait sur Maïdan, derrière les colonnes au deuxième étage. Je pouvais voir clairement les officiers de police avec leurs boucliers au Monument de l’Indépendance. Il y en avait à peu près deux cents là-bas derrière les sacs de sable, il n’y avait pas de place pour plus. Des groupes d’assaut avec des fusils à pompe était en train d’avancer de là-bas. Ils tiraient à bout portant sur les barricades, sans aucune honte.

Je visais ceux qui dirigeaient. Je ne pouvais pas les entendre, mais je voyais leurs gestes. La distance était courte, alors pour deux commandants j’avais seulement besoin de deux tirs. J’ai appris à tirer quand j’étais dans l’Armée soviétique. J’ai étudié à leur école du renseignement militaire. Nous étions entraînés pour des opérations en Afghanistan et dans d’autres zones de conflits.

Ils disent que je leur ai tiré derrière la tête, et c’est vrai. Il se trouve qu’ils se tenaient debout en me tournant le dos. Je n’avais pas le temps d’attendre qu’ils se retournent. Après Dieu les a tournés dans ce sens, et c’est de cette manière que cela a été fait.

Il n’y avait pas besoin de tuer les autres, seulement leur tirer dans les jambes. Je suis sorti du conservatoire de musique et j’ai commencé à me déplacer le long des barricades. Alors que je leur tirais dessus, je voulais que la police croie qu’on avait vingt ou quarante fusils. J’ai demandé aux gars de créer des petites brèches dans leurs boucliers pour moi. Cela peut être désagréable à entendre pour certaines personnes… mais ils en pleuraient de joie. Ils savaient qu’on ne pouvait pas tenir sans armes.

La distance était courte, alors pour deux commandants j’avais seulement besoin de deux tirs.


J’ai rejoint le bâtiment des Syndicats et je n’avais plus de cartouches. Cependant, ça avait déjà marché, et la police commençait à courir. Ils ont tout laissé derrière. Ils se grimpaient dessus comme des rats.

Les unités de police ne pouvaient pas toutes échapper aux militants. Les gars ont escaladé les barricades et les ont poursuivis. Ils ont fait des groupes de dix ou vingt prisonniers et les ont conduits derrière Maïdan, à l’Hôtel de Ville de Kiev. En revanche, les plus courageux de nos héros ont continué à poursuivre la police dans la rue Instytutska, et très rapidement la police a reçu l’ordre de tirer sur les militants.

Ce fut un moment difficile, quand j’ai réalisé que je pouvais arrêter la fusillade. Différentes personnes à Maïdan – je ne vous dirais pas qui ils étaient, mais ils avaient du poids – m’ont promis des cartouches. Je les ai crues, j’ai couru d’un endroit à un autre… C’était les minutes les plus difficiles de ma vie, j’étais complètement sans défense. Ils disent qu’il y avait beaucoup d’armes à Maïdan. Ce n’est pas vrai. S’il y en avait beaucoup, personne n’aurait laissé la police tirer sur nos gars. Ihor Serdiuk et Bohdan Vaida, de ma centurie, sont morts dans la rue Instytutska.


van Bubenchyk.

Je protège ma Patrie et mon peuple. Quand je n’avais plus de cartouches, c’était comme si on avait enlevé son scalpel à un chirurgien. Le patient a besoin d’aide en urgence, mais le chirurgien n’a pas de scalpel… Et la personne meurt pendant que le docteur regarde.

J’ai rencontré des officiers du Berkout qui se battent pour l’Ukraine dans la zone OAT (Zone d’Opération Anti-Terroriste, terme souvent utilisé par le gouvernement et les médias d’Ukraine pour identifier le territoire dans lequel a lieu la guerre du Donbass – Ed.). Mais j’ai essayé de communiquer avec les gens qui sont comme moi, ou mieux que moi. Il y a eu certains désaccords entre nous… S’ils sont en guerre de manière consciente, pas pour le statut d’ancien combattant ou pour l’argent, alors cela pourrait les purifier. Mais je ne souhaite pas communiquer avec eux.

A Maïdan, nous avons fait un pas dans la bonne direction, et reçu une leçon qui nous permettra d’avancer. Néanmoins, mon pays n’est toujours pas un État de droit, et je pense toujours que toutes les polices dans notre pays sont illégales. Donc je ne souhaite pas communiquer avec eux. Veulent-ils s’adresser à moi ? Je pense qu’ils le voudront après l’avant-première du documentaire.

Mes victimes sont des criminels, des ennemis. Je dois parler franchement, pour que les autres gens sachent comment ils doivent s’occuper de leurs ennemis.

Toutes photos par Alexander Chekmenev.

Source : Bird in Flight, le 19/02/2016

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   

Revenir en haut Aller en bas
 
Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens
» Loi martiale en Ukraine - nouveau virus - peste pneumonique?
» « Ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l'as révélé aux tout-petits »
» Allende, la face cachée : antisémitisme et eugénisme
» Prophétie en Ukraine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fils de la loi de UN :: Actualités Mondiales :: Guerres & Conflits-
Sauter vers: