Le partage le nerf de ma guerre. Nouveau paradigmes, soyons la révolution.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 DDT ancêtre du Roundup : Une enquête de Akasha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 40
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: DDT ancêtre du Roundup : Une enquête de Akasha   Lun 23 Mar - 5:47

DDT ancêtre du Roundup : Une enquête de Akasha




Bonsoir mes frères et mes sœurs

Savez-vous que Monsanto est aussi dépositaire du brevet du DDT (dichloro diphényl trichloro-éthane) ? Au fait Monsanto, c'est mit à fabriquer du DTT à partir de 1945 avec 15 autres entreprises. Il fut interdit en 1972 puis en 1977 aux Etats-Unis? En raison de sa haute toxicité. Mais pour contré les interdictions d'autres formes de DDT virent le jour. LA RAISON POUR LAQUELLE LE DTT fut utilisé est pour combattre le paludisme surtout dans les pays dit en voie de développement.

Le paludisme, ou malaria, affecte l’homme, les singes et les oiseaux. Connue depuis plus de 50 000 ans, la maladie est identifiée comme un agent pathogène humain antédiluvien. Elle est causée par un parasite protozoaire du genre Plasmodium dont la femelle du moustique anophèle est le vecteur. La malaria était depuis l’Antiquité commune en des contrées où elle est désormais inconnue, comme en Europe et en Amérique du Nord. En Angleterre, la mortalité qu’elle provoquait était comparable à celle que l’on connaît actuellement en certains pays africains. Des 400 à 900 millions de cas contemporains de fièvres, on dénombre plus de 3 millions de décès annuels survenant en Afrique subsaharienne, équatoriale et australe, en Asie, ainsi qu’en Amérique latine. 40 % de la population mondiale habitant des pays tropicaux parmi les plus pauvres du monde sont ainsi exposés au paludisme. Accuser l’écoconscience fraîchement débarquée d’un tel fléau, d’une telle hécatombe relève donc de la plus haute gravité, si ce n’est de la calomnie la plus obscène.

Source : notre-planete.info, http://www.notre-planete.info/actualites/1806-interdiction_DDT_100_millions_morts


C'est dans l'ouvrage Les prêcheurs de l'apocalypse que les 1er pas de la calomnie contre les défenseurs de l' écologie responsable aura leu. On peu aussi parler de 1er de campagne de désinformation sur commande pour redoré le blason de Monsanto & cie. Il sera commit par le français Jean de Kervasdoué, est un thuriféraire de l’establishment, titulaire de la chaire d'économie et de gestion des services de santé au conservatoire des arts et métiers, membre de l'académie des technologies, ancien directeur des hôpitaux publics en France....Qui reprochera donc aux "écolo" de avoir fait interdire le DTT...ce sont de tels personnages qui protègent des confrères responsables de la crise du sang contaminé, ou encore de promouvoir les campagne dictatoriales de vaccinations en outrance !

voici donc ce qu'il nous balance (page 80) :
Qui a conscience que des dizaines de millions d'enfants sont morts parce que des ornithologues amateurs de Long Island, aux États-Unis, ont conduit à interdire le DDT pour protéger les oiseaux sauvages de cette villégiature privilégiée des New Yorkais ? »
C'est de la pure calomnie...Elle faisait suite aux pionniers du combat entreprit par Rachel Carson, l’auteure du célèbre Printemps silencieux, contre les pesticides de synthèse. Robert White-Stevens, biochimiste mercenaire de la société American Cyanamid vilipendait ainsi l’écrivaine écologiste : « Si l'homme devait suivre les enseignements de Miss Carson, nous retournerions au Moyen-âge, et les insectes, les maladies et la vermine hériteraient une nouvelle fois de la Terre..... Heu ? LOL....

Les réprobations à l’encontre de Carson reprit plus tard bien après sa mort... C'est dès le début des années 2000, qu'on lui fit supporter la responsabilité de 100 millions de morts. Un détail d’importance : Rachel Carson n’avait jamais appelé à l’interdiction globale du DDT, mais seulement à une limitation de son emploi....

Carson accusait surtout d'une vaste opération de désinformation pour un plus grand profit de par un usage intensif et fort peu soucieux de l’environnement et des problèmes de santés encouru. Alors que à la base, il est prévu pour en protégés des méfaits du paludisme. les pouvoirs publiques étaient priés de obtempéré sans le moindre mesure de précautions élémentaires...On constatera que à l'heure actuelle, rien n'a vraiment changé face au puissant lobbyng des groupes agrochimiques et semenciers...

l'OMS qui le fut donc interdire en 1972 en le classant comme POP (polluant organique persistant). Le réhabilitera en 2006 ! mais néanmoins dans un emploie 'plus responsable" et sous contrôle strict. C'est donc 30 ans plus tard que l'idée de Carson sera finalement adoptée !

La dangerosité du DDT est qu'il a la particularité de s'absorber dans les tissus et s'y accumule. il a même rendu le lait des vaches toxiques...Car le fourrages que les vaches mangeaient étaient imbibé de biocide liposoluble, même à faible dose se rendaient hautement toxique. Ce qui avaient pour cause de provoquer des troubles nerveux chez les veaux.
En 1995, en Grande-Bretagne, le QUID annonce que en 1984, des traces de DDT seront prélevés dans des choux de Bruxelles. mais tenez vous bien, sur des terres traitée au DDT donc, mais 20 ans auparavant !! Nous pouvons donc en conclure que en matière de DDT, se n'est pas la dose qui détermine sa toxicité, mais le DDT lui même... même constat dans les marais du Long Island, où les épandages était faible afin de éviter toute toxicités pour la faune et la flore. Présentera malgré tout aujourd’hui des indices probants de composés organochlorés non biodégradables (DDT) dans l’organisme des mammifères du Grand Nord canadien, ainsi que dans celui des manchots de l’Antarctique !

Plus au nord, les neiges de l'Inlandsis présente également de forte concentration de se poison...malgré que son utilisation la plus proche se situait à plus de 4000 Km de là...En milieux terrestre les lombrics accumulent des doses 150 fois supérieurs, les huîtres quand à elle indique un taux 70.000 fois supérieurs à l'eau de mer dans laquelle elles séjournent. Des moules ont concentré de la même façon et 300 000 fois les BPC (biphényles polychlorés) (Source : Encyclopaedia Universalis, 1988).





Une enquête de Akasha, la suite plus tard !!
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 40
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: DDT ancêtre du Roundup : Une enquête de Akasha   Lun 23 Mar - 5:48

turquoise a écrit:
Bonjour, ton article me fait penser à une discussion que j'ai eu, il y a peu de temps sur l'arsenic utilisé par les vignerons en France jusque dans les années 2000, pour soigner une maladie, voir l'article : " Des tonnes d'arsenic à récupérer chez les vignerons "
http://www.leparisien.fr/societe/des-tonnes-d-arsenic-a-recuperer-chez-les-vignerons-04-12-2006-2007563757.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr%2F

Coucou Turquoise Wink

Oui il est étonnant de constater que l'utilisation de l'arsénite n'est pas interdite au vues de ces nombreux défauts....Son seule point est que il est d'une efficacité sans bornes pour tuer pucerons et autres parasites de une culture, et surtout il est bon marché... Rolling Eyes ...Mais est hautement toxique et reste des dizaines de années stockée dans les terres et plantes avoisinante ainsi que dans l'organismes de la faune !

Les normes européenne en tant que interdictions de certains pesticides, ne l'a toujours pas interdit, se qui est un comble...Il faut savoir que en plus en zone UE tout les pays ne sont pas sur la même ligne en terme de interdiction...Exemple un pays comme l'Espagne utilisent des pesticides qui sont interdit dans un peu près le monde entier ! ---> Des pesticides interdits, mais encore utilisés ! Aussi, ce que peux de gens savent, c'est que l'UE distribue des dérogations pour les pays en difficulté pour utiliser des pesticides interdit...On y retrouve donc, l'Espagne, le Portugal, la Grèce, et....LA FRANCE !! En tout vous avez quand même 15 pays qui utilisent les dérogations.
NAB Je continuerai mon enquête sur le DDT courant de la journée Wink
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 40
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: DDT ancêtre du Roundup : Une enquête de Akasha   Lun 23 Mar - 5:49

DDT une enquête de Akasha

Partie deux


Bonjour mes frères et sœurs
Bien j'ai un peu de temps devant moi...J'en profite donc pour poursuivre ma petite enquête !
Nous avons vu dans la 1er partie à quel point le DDT persistait dans le sol et même dans les tissus et organismes de la faune et la flore avoisinante. Et on peux même retrouver des traces beaucoup plus loin des lieux de épandages. Car transporté par la pluie et la neige.

On a eux aussi des résultats effarants sur des organiosmes présent en mer sur les moules par exemple...Ainsi on a retrouvé une concentration 300.000 supérieurs de BPC (biphényles polychlorés) (Source : Encyclopaedia Universalis, 1988). Alors avec une demi-vie de 15 ans, la persistance du DDT est assez effrayante. Ainsi, si l’on en pulvérise 10 kilogrammes dans un champ, 15 ans après, il en restera 5 kilogrammes ! Et après 30 ans c'est 2,5 kilogrammes et ainsi de suite.... Et son utilisation intensive favorise la sélection de moustiques résistants. Les risques cancérigènes cependant n’auraient pas été démontré....

Paludisme : seule le DDT serait efficace ?

L'OMS qui interdira son usage en 1972, préconisera une reprise de son usage en 2006...Et ce, en désespoir de cause. C'est donc plus de 30 ans plus tard que le poison est remit sur le marché des pesticides, mais sur un schéma beaucoup plus strict. La faute au fait qu'il n'ait aucune aucune autre lute alternative. Mais il faut savoir que son usage se tient à la stricte utilisation intérieur, il n'est plus question de épandage sur les champs...Il est d'ailleurs surprenant de constater, que même Greenpeace ou le Environmental Defense Fund accueille positivement la mesure...De même pour le Endangered Wildlife Trust qui le préconise comme usage contre les moustiques avec des moustiquaires imprégnés du produit pour combattre efficacement contre le paludisme donc.



D'après EWT (Endengered Wildlife Trust) et le docteur Anarfi Asamoa-Baah de le OMS :


« Les données scientifiques et programmatiques justifient sans conteste cette réévaluation », a déclaré le Dr Anarfi Asamoa-Baah, sous-directeur général de l’OMS chargé du VIH/SIDA, de la tuberculose et du paludisme. « La pulvérisation d’insecticide à effet rémanent dans les maisons est utile pour réduire rapidement le nombre de personnes contaminées par les moustiques porteurs de la maladie. Elle s’est révélée d’un aussi bon rapport coût/efficacité que les autres mesures de prévention du paludisme et le DDT ne présente pas de risque pour la santé s’il est correctement utilisé. (…) Pulvériser des insecticides dans les habitations, c’est comme tendre une énorme moustiquaire au-dessus d’une maison pour la protéger 24 heures sur 24 », a expliqué le Sénateur américain Tom Coburn, l’un des principaux avocats de la lutte antipaludique dans le monde. « Grâce à la position claire de l’OMS sur la question, nous pouvons enfin couper court aux mythes et prétendues données scientifiques qui n’ont fait qu’aider les vrais ennemis, les moustiques, qui mettent en danger la vie de plus de 300 millions d’enfants chaque année. »


Il est important de savoir que c'est surtout dû à l'impulsion de l'administration George Bush avec un plan quinquennal de 1,2 milliard de dollars ! Il est assez facile de se imaginer que ces liens privilégiés avec les maîtres du monde et donc Monsanto, que peux de crédit fut donnée à une solution alternative....

Quand on sais aussi les fonds alloué aux fondations Bill & Melinda Gates, Ted Turner et Rockefeller...dont les liens avec Monsanto sur d'autres recherche notamment (cf les OGM"s) ne sont plus à démonter ! Tout ces protagonistes sont d'ailleurs de fervents défenseurs de l'eugénisme moderne.

Quand on regarde de plus près leurs actions sois disant philanthropique en Afrique avec leur fameux vaccins contre le paludisme, on se rend vite compte de l'inutilité de celle-si...Car les moustiques vivant en milieux marécageux et s'épanouissant dans des flaques qui sont de véritable bouillons de cultures ! Les populations pauvres vivant en forte concentrations et étant privé de la moindre mesure d'usage de hygiènes est propices à choper toutes les maldies et virus de passages et leurs "beaux vaccins" dans de telles conditions est totalement inopérant...C'est prendre le problème à l'envers, et je doute que avec les moyens dont ils disposent et de être entouré des meilleurs scientifiques trier sur le volet, ne sachent pas que c'est inutile sans sont utilisation dans un milieux sein .... Suspect

En Afrique, ils ont aussi un autre projet. Celle de diminuer drastiquement le taux de natalité, un projet pas nouveau qui déjà fut mit en oeuvre à mainte reprise sous des formes différentes par son ami Rockefeller ! Ainsi avons-nous pu voir par le passé de multiples opération sous la fondation "Good Club" tout un programme.... No

Pour revenir au paludisme dans les pays en voie de développement et donc très pauvre. Ils faut bien se dire qu'ils ne vont pas se ruiner pour combattre le paludisme. Si des moyens à moindre coup existent, c'est parfait, surtout comme expliqué plus haut ils peuvent faire de une pierre deux coups. Ainsi le Dr Cheikh Fokhana, chercheur paludologue à le IRD nous expliques que"Le problème du paludisme concerne les enjeux financiers. On prend beaucoup de temps pour trouver des remèdes car les populations touchées par la maladie n’ont pas de moyens." Pour le Dr Cheikh Fokhana, la décision nord-américaine d’investir dans la lutte n' est que un enjeu économique et de pouvoir. Monsanto et ses actionnaires peuvent, une fois de plus, se frotter les mains.....

Le pire dans tout ça, c'est que avec ce genre de moyens, on a fini par rendre les insectes porteurs de germes beaucoup plus résistant ! Rendant ainsi leurs propres armes inefficace....

Texte Akasha.


A venir partie trois chapitre plus spécifique sur les maladies provoqué par le DDT et les produits dérivés de ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 40
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: DDT ancêtre du Roundup : Une enquête de Akasha   Lun 23 Mar - 5:49

DDT une enquête de Akasha

partie trois


Bonjour mes frères & sœurs
J'avais complètement oublié que je devais poursuivre mon enquête sur le DDT et Roundup... Pour la partie trois, je vais traduire partiellement une vidéo reportage en anglais des plus intéressante sur le sujet, la voici :



DDT en présence Partout en 1946



Aux environ de 1945 à 1970, les grandes quantités(montantes) de DDT ont été sorties dans l'air et sur le sol ou l'eau quand il a été pulvérisé sur la récolte et des forêts pour contrôler des insectes. DDT a été aussi pulvérisé dans l'environnement pour contrôler les moustiques. DDT a été d'abord synthétisé en 1874, mais ce n'est qu'en 1939 que l'on a découvert ses propriétés insecticidal. Sherwin Williams a commencé à commercialiser DDT sous forme(formulaire) de painture au milieu des années 1940 sous le nom commercial "Pestroy". La production de DDT en 1971 aux États-Unis a été évaluée à plus de 2 millions de kgs. Ceci a représenté un déclin (une baisse) aiguisé de 82 millions de kg produits en 1962 et de 56 millions de kg produits en 1960. Au sommet de sa popularité en 1962, le DDT a été enregistré pour l'utilisation sur 334 matières premières (marchandises) agricoles et environ 85,000 tonnes ont été produites. La production mondiale cumulative de DDT a été évaluée à plus de 2 millions de tonnes. À partir du 1 janvier 1973, toutes les utilisations de DDT aux États-Unis ont été annulées sauf pour des utilisations de santé publique de secours et quelques autres utilisations permises au cas par cas. Actuellement, aucune entreprise aux États-Unis ne fabrique DDT. Le DDT est actuellement produit par des entreprises au Mexique et en Chine.

Depuis l'interdiction du DDT, qui a été instituée aux États-Unis et dans la plupart du monde en 1972, les concentrations environnementales de DDT et son metabolites ont diminué. La persistance de DDT et son metabolites, en association avec leur haute lipophilicité, a contribué à la bioaccumulation (la concentration croissante d'un produit chimique dans un organisme qui l'excède dans son environnement) et la biomagnification (la concentration croissante d'un produit chimique dans un organisme comme une fonction de niveau de trophic) du DDT et ses produits de dégradation dans l'environnement. DDT s'accumulent dans des mouchoirs en papier (des tissus) gras, avec des concentrations tissulaires qui augmentant typiquement avec le niveau de trophic de l'organisme....

Les personnes qui ont avalé des grandes quantités de DDT sont devenus irritable et avaient des tremblements et des spasmes. Ils ont aussi ressentit de la transpiration(sudation excessive), des maux de tête, nausée, des vomissements et du vertige. Ces effets sur le système nerveux sont partis une fois que l'exposition s'est arrêtée. On s'attendrait au même type d'effets en respirant le DDT. Des particules dans l'air ou par le contact de la peau avec de grandes quantités de DDT. Des études animales montrent que l'exposition à long terme pour modérer les quantités(montants) de DDT peut affecter le foie. Les tests sur des animaux suggèrent aussi que l'exposition à court terme au DDT et le metabolitsme dans la nourriture peut avoir un effet nuisible sur la reproduction. De plus, nous savons que quelques produits de répartition de DDT peuvent causer des effets nuisibles sur la glande surrénale. Basé sur toute les preuves disponible, le Ministère de la Santé et des Services aux Personnes a décidé que l'on prévoit raisonnablement que le DDT doit êtreclassé comme un cancérigène humain. De même l'Agence Internationale pour la Recherche sur le Cancer (IARC) a décidé que le DDT est probablement un cancérigène pour l'homme.

Le MINISTÈRE DE L'ENVIRONNEMENT a aussi décidé que DDT est un cancérigène probable pour l'homme. Pour plusde renseignements sur la toxicité de DDT, lisez l'ATSDR DDT le Profil Toxicologique à http: // www.atsdr.cdc.gov/substances/t. Cet article est issus du film promotionnel 1946, le Jour du Jugement dernier pour des Parasites, qui est disponible sur Internet


Traduction et adaptation par Akasha pour le NM. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DDT ancêtre du Roundup : Une enquête de Akasha   

Revenir en haut Aller en bas
 
DDT ancêtre du Roundup : Une enquête de Akasha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enquêtes et révélations - Rites secrets et pouvoirs occultes
» L'akasha
» Enquête Université Bordeaux 2
» Demande Enquête Université Bordeaux 2
» Angleterre : L’armée enquête sur une vidéo d’observation d’OVNI étonnante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fils de la loi de UN :: Environnement :: Écologie-
Sauter vers: