Le partage le nerf de ma guerre. Nouveau paradigmes, soyons la révolution.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Information primordial pour la santé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 39
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Information primordial pour la santé   Dim 22 Mar - 21:53

Un sujet pensé et arrangé Par Orné I love you

Information primordial pour la santé

Les dangers de l'auto médication

je voudrais en profiter de ses informations intéressante, pour lancer un "topic" sur les dangers de l'auto médication, si des membres ont des témoignages ou expérience vécue dans le domaine n'hésitez pas à apportez vos réactions, merci.


EVITER LES DENTIFRICES TOXIQUES
L'HORREUR, ils en contiennent presque tous... sous des dizaines d'appellation différentes ! Qui le sait ?

Dérivés d'huile de palme, dioxyde de titane, triclosan, nous sommes intimes avec eux mais qui sont-ils vraiment ?



Sodium Lauryl Sulfate (1)

C'est le petit nom d'un dérivé d'huile de palme (ou de coco parfois) que l'on trouve dans la plupart des dentifrices. Il serait utilisé pour donner le côté épaississant et moussant aux pâtes à dentifrice mais aussi dans les shampoings ou gels douche...

Un seul produit sur 15 étudiés ne contient pas de dérivé d'huile de palme... Mais il contient du dioxyde de titane, dont il vaut mieux éviter la consommation, même si bien sûr, on n'est pas censé ingurgiter le dentifrice... mais d'infimes quantités peuvent l'être, bon gré mal gré.

Le sodium Lauryl Sulfate est donc ce dérivé d‘huile de palme. En bannir la consommation représente un pas en avant pour l'environnement. Synonymes : déforestation industrielle et atteinte prolongée à la biodiversité.

Le fluor est surement un des meilleurs moyen de combattre les caries (quid du bicarbonate ?) mais à forte dose, c'est un produit toxique pour le système nerveux.

La « notification enfants »
est cette petite ligne présente sur tous les emballages de ces marques, elle apparaît d'ailleurs également sur les tubes de dentifrices pour enfants ! : »
Enfants de 6 ans et moins : utiliser une quantité de dentifrice de la taille d'un petit pois sous la surveillance d'un adulte afin d'en minimiser l'ingestion.
En cas d'apport de fluorure provenant d'autres sources, consultez un dentiste ou un médecin« .

Le triclosan est un antifongique et antibactérien, utilisé pour le traitement des gingivites. Or c'est aussi un perturbateur endocrinien contesté par beaucoup.

Le dioxyde de titane a été classé par le Centre International de Recherche sur le Cancer en 2006 comme « cancérigène possible« . Des chercheurs de l'université de Lausanne émettent eux aussi de sérieuses suspicions à son encontre dans un rapport de 2011.

Les parabens sont utilisés comme conservateurs. (...)

L'huile de palme est PARTOUT... Sauf dans un des produits testés.
Mais celui ci contient du dioxyde de titane...


Il ne faut pas non plus se radicaliser et se mettre à craindre pour sa santé, mais ces infos sont bonnes à prendre !


LE ZYPREXA, UN MÉDICAMENT QUI BOUZILLE LE PANCRÉAS : PRESCRIT À GOGO EN FRANCE
EVITER LES DENTIFRICES TOXIQUES
Lingettes bébé : UFC Que Choisir alerte sur leur toxicité
Une souris mise en boite dans une conserve de haricots verts Carrefour
Santé : une enquête sur les cigarettes électroniques est ouverte
les maillots de l'Euro-2012 dangereux
Prévention sérieuse , garder de bons pieds tout l'été
Alimentation : « Nous sommes dans la même situation qu’en 1789 »
Apprenez à sauvez une vie , formez -vous !
LE VACCIN GARDASIL, PAS SANS RISQUE !
Suspicion de contamination des stecks hachés surgelés



source, blog de laly :http://equilibre-de-vie.blog4ever.com/blog/articles-cat-156774-543048-scoop___messages_importants_pour_notre_vie_a_tous.html
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 39
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Information primordial pour la santé   Dim 22 Mar - 21:55

Bonjour Very Happy Vu le titre générique du sujet, je pense l'utiliser régulièrement pour donner les dernières informations concernant les danger liés au firmes et lobbys pharmaceutiques WinkLe genre d'infos que les merdias "oublient" de nous transmette...Commençons;


Des victimes de dommages cérébraux suite à la vaccination contre la grippe vont recevoir 72 millions d'euros de dédommagement

Les patients qui ont souffert de dommages cérébraux à la suite de la vaccination contre la grippe porcine vont, en dédommagement, recevoir des millions de livres du gouvernement britannique.




Le gouvernement devrait recevoir un montant de 60 millions de livres (= près de 72 MILLIONS euros) pour les 60 victimes qui devraient, chacune, recevoir 1 million de livres (= environ 1,2 million d'euros).


Peter Todd, l'avocat qui a représenté un grand nombre de demandeurs, a déclaré au Sunday Times : « On n'a jamais vu une chose pareille. Les victimes de ce vaccin souffrent d'une maladie incurable et permanente qui nécessitera un traitement médicamenteux important

A la suite de l'épidémie de grippe porcine de 2009, environ 60 millions de personnes, dont principalement des enfants, ont reçu ce vaccin.

Il s'est avéré dans la suite que le vaccin Pandemrix pouvait provoquer la narcolepsie et la cataplexie chez environ une personne sur 16.000. On s'attend à voir encore de nombreux autres cas semblables.

Partout en Europe et jusqu'à présent, plus de 800 enfants ont été rendus malades par ce vaccin.

La narcolepsie affecte le cycle du sommeil d'une personne en l'empêchant de dormir pendant plus de 90 minutes à une heure. Elle peut aussi la faire tomber inconsciente au cours de la journée. La maladie peut endommager les fonctions mentales, la mémoire et conduire à des hallucinations ou à la maladie mentale.

La cataplexie peut faire perdre conscience à une personne quand celle-ci éprouve de fortes émotions, y compris quand ces personnes commencent à rire.

Le vaccin Pandemrix a été fabriqué par le géant pharmaceutique Glaxo Smith Kline qui a refusé d'approvisionner les gouvernements s'il n'était pas indemnisé par rapport à toute plainte pour dommages causés. La compagnie payera la facture et réclamera l'argent au gouvernement.

« Il n'existe aucun doute dans mon esprit que le Pandemrix ait augmenté la fréquence des cas de narcolepsie chez les enfants dans certains pays - et probablement dans la plupart des pays. » a déclaré Emmanuelle Mignot, spécialiste des troubles du sommeil à l'Université de Stanford (USA), à l'Agence Reuters.

Mignot a été payée par GSK pour effectuer une recherche sur les effets de ce vaccin.

Parmi les personnes touchées, il y a eu des membres du NHS (Service National de Santé) dont beaucoup sont maintenant incapables de travailler en raison des symptômes provoqués par le vaccin. Ces personnes se préparent à poursuivre le gouvernement pour les millions de revenus perdus.

Cependant, la grande majorité des patients atteints, soit environ 80% - sont des enfants.

Parmi eux se trouve Josh Hadfield du Somerset qui est sous médicaments anti-narcolepsie, et qui coûtent à ses parents la somme de 15.000 livres (18.000 euros) par an pour l'aider à rester éveillé pendant la journée d'école.





Josh Hadfield et sa maman Caroline à qui les autorités britanniques avaient d'abord refusé une indemnisation dérisoire de 120 000 £...

« Si vous le faites rire, il s'effondre. Sa mémoire est sérieusement touchée. Il n'existe aucun remède. Il dit qu'il souhaiterait n'être jamais né. Je me sens terriblement coupable de l'avoir fait vacciner », déclare sa maman, Caroline Hadfield, 43 ans).

Malgré un avertissement de 2011 de l'Agence européenne du médicament contre l'utilisation de ce vaccin chez les moins de 20 ans, et malgré une étude qui montre un risque 13 fois plus élevé de narcolepsie chez les enfants vaccinés, GSK a refusé de reconnaître un lien.

« Des recherches complémentaires sont nécessaires pour confirmer le rôle que le vaccin peut avoir joué dans le développement de la narcolepsie chez les personnes concernées », a indiqué la compagnie dans un communiqué.

Source : International Business Times & The Mirror

C'est toujours la même chose : l'Etat conseille aux gens des vaccins hasardeux (et ils le sont hélas tous, pas que les vaccins pandémiques !) puis essaie de payer le moins possible ou mieux encore, de ne rien payer du tout, laissant les gens se démener comme des fous pour espérer au bout du compte une indemnisation indispensable, bien que cela ne leur rendra cependant jamais la santé qui leur a été volée ! La famille de Robert Fletcher, handicapé à vie après le vaccin ROR (il ne sait plus ni parler, ni marcher ni manger seul depuis lors) en sait quelque chose : il lui a fallu 18 ans de combat judiciaire pour arracher une somme de 90 000 £, montant tout à fait dérisoire au regard du préjudice subi !

Mais ce qui est le plus instructif, le plus utile et à la fois le plus urgent en vue de ce qui se prépare notamment (les pandémies si bien préparées et tant attendues dont ce site a déjà parlé plus d'une fois) c'est de se rappeler les propos faussement rassurants des autorités qui disaient avoir bien évalué ce vaccin, qu'il était sûr, non expérimental, faisable chez les femmes enceintes etc. etc.
Voyez notamment cette vidéo-ci :




Puis confrontez cela au lien suivant et à la vidéo suivante, en vous demandant si vous êtes prêt à vous faire vacciner lors de la pandémie suivante :



Source; Initiativecitoyenne


___________________________________________________


Nouvelle étude : 42,5% des effets secondaires médicamenteux rapportés chez les enfants sont causés par les vaccins

Une nouvelle étude publiée sur la sécurité des médicaments dans la revue PLoS (de libre accès) et intitulée « Rapports spontanés d'effets indésirables des médicaments dans la population pédiatrique de Shanghai », a révélé pour la première fois que 42,5% de tous les effets indésirables rapportés qui se sont produits dans une population pédiatrique chinoise (la population de Shanghai comporte 17 millions d'habitants) étaient causés par les vaccins, avec des réactions aussi graves que l'anaphylaxie et la mort.


Le problème mondial des effets secondaires indésirables est à ce point grave que selon l'étude, « les effets secondaires indésirables dus aux médicaments constituent une des principales causes de morbidité et de décès dans de nombreux pays » [2], [3].

« En effet, un rapport de 1998 publié dans JAMA (Journal de l'Association Médicale Américaine) a confirmé que, chaque année, 106.000 Américains meurent des médicamentscorrectement prescrits ».

Source (et lire sur); Greenmedinfo.com é Vaccineliberationarmy


__________________________________________

La cigarette électronique est nocive et dangereuse

La cigarette électronique est nocive et provoque une dépendance, à l'instar d'une cigarette ordinaire, ressort-il d'une étude menée par l'Institut néerlandais de la Santé et de l'Environnement (Nederlandse Rijksinstituut voor Gezondheid en Milieu), relayée jeudi par le journal het Algemeen Dagblad.


Il y a environ 7 millions d'utilisateurs d'e-cigarette dans l'Union européenne. © REUTERS
Les résultats réfutent les arguments selon lesquels l'e-cigarette est bonne pour la santé. Selon l'étude, les fumeurs de cigarettes électroniques, également appelés "vapoteurs", souffrent fréquemment d'irritations de la bouche ou de la gorge, d'étourdissements et de nausées. Le taux de nicotine inhalée par les femmes enceintes est par ailleurs aussi nocif pour leur bébé que si elles fumaient une cigarette ordinaire. L'étude démontre également que l'air expiré lors du vapotage contient de nombreuses substances néfastes pour la santé.
Le Secrétaire d'Etat néerlandais à la Santé publique Martin van Rijn a annoncé qu'il prendrait des mesures rapidement, afin de réglementer notamment la publicité, la qualité et l'étiquetage des e-cigarettes en vente sur le marché néerlandais.
En Belgique, les cigarettes électroniques sont interdites dans les lieux publics. Ce produit fait cependant de plus en plus d'adeptes. Selon les chiffres de la Fondation contre le Cancer, 50.000 personnes ont opté pour la cigarette électronique en Belgique en 2013, soit 2% des fumeurs, contre 0,2% en 2012. Un avis a été demandé par la ministre de la Santé Laurette Onkelinx au Conseil Supérieur de la Santé au sujet de ces produits. Il est attendu pour la fin de l'année.
Substances cancérigènes et métaux dangereux

La cigarette électronique contiendrait des molécules cancérigènes comme le formol et des métaux dangereux, d'après une étude publiée par la revue "60 millions de consommateurs".
Les résultats révèlent une teneur plus ou moins forte de formaldéhyde et d'acétaldéhyde selon les marques de cigarettes électroniques jetables ou rechargeables, avec ou sans nicotine. La présence d'acroléine, substance toxique par inhalation ou ingestion, est plus inquiétante encore. Les teneurs en acroléine sont supérieures à celles des cigarettes conventionnelles.
Selon un rapport de l'Office français de prévention du tabagisme publié en mai, "les e-liquides contiennent et libèrent d'autres produits potentiellement irritants et/ou classés comme toxiques, mais en quantité plus souvent moindre que la fumée du tabac". Ce rapport a conclu à l'absence de produit cancérigène.
Cependant, des traces de métaux potentiellement toxiques seraient présentes dans le modèle Cigartex: du chrome, du nickel et du plomb. On trouve aussi de l'antimoine, un métal dangereux, dans des teneurs supérieures à celles contenues dans la cigarette conventionnelle.
De plus, certaines recharges de e-liquide contenant de la nicotine seraient toxiques quand ingérées en grande quantité et leur contact avec la peau provoquerait des intoxications graves.

Source: Le Vif

Je vous propose aussi deux liens proposant des solutions intéressante pour arêter de fumer Wink moi même je suis tentée Very Happy remède naturel, avec Kudzu et Sativae Avena; http://www.naturalexis.com/plantes_pour_arreter_de_fumer_et_sevrage_tabagique.html & http://www.60millions-mag.com/actualites/articles/cigarette_electronique_nbsp_precisions_sur_notre_etude

----------------------------------------------------------------------------------[/c]
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 39
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Information primordial pour la santé   Dim 22 Mar - 21:56

Bonjour; Voici une liste de témoignage contre l'industrie de la vaccination. Vous pourrez lire les témoignages de professionnels du corps médicales, de familles de victimes, d'association de décences ainsi que de juristes.


Effets secondaires des vaccins : L'épidémie silencieuse




« Aucun américain ne devrait être obligé de jouer à la « Roulette » vaccinale avec ses enfants ! »

Barbara Loe Fisher, Présidente du NVIC américain



Audition du Dr J. Levitan, MD au Congrès américain

«Je suis le Dr Janet Levitan. Je m'adresse à vous en tant que clinicienne. Je suis pédiatre depuis 1992. J'ai vu un bébé mourir subitement quelques heures après avoir été vacciné. Ce drame s'est encore reproduit deux fois au début de ma carrière médicale.»

Dr Janet Levitan, pédiatre.



« Ma fille Amanda a dû être hospitalisée après avoir reçu le vaccin Gardasil. Sa santé s'est progressivement détériorée. On a découvert qu'elle souffrait de leucémie et de troubles neurologiques. »

Dr Scott Ratner, M.D, cardiologue.



Emily Tarsell est la maman d'une jeune-fille qui est décédée après avoir reçu le vaccin contre le HPV.

« Je ne parvenais pas à croire qu'ils pouvaient mettre la vie de nos enfants en danger. J'étais d'une naïveté incroyable. Ma fille a reçu un vaccin dont elle n'avait pas besoin. L'information que nous avons reçue à ce sujet était fausse et incomplète. Ma chère fille n'aurait jamais dû mourir ! »



Isabell Thomas est la maman de deux garçons, victimes du vaccin ROR (Rougeole, Rubéole,Oreillons)

« Comment les médecins peuvent-ils permettre que nos enfants souffrent à ce point ? »



« Quand les enfants auront atteint, l'âge d'un an, ils auront reçu quelques 70 antigènes vaccinaux et quantités de produits chimiques »

Sherri TENPENNY, ostéopathe.



« Quand j'entends des déclarations comme celle du Dr Paul Offit qui prétend qu'un bébé peut recevoir jusqu'à 10.000 vaccins à la fois, il m'est difficile de décrire les émotions qui s'emparent de moi. C'est de la rage que j'éprouve quand je réalise l'audience que cet homme parvient à obtenir, comme à retenir toute l'attention des médias. Pareille attitude me paraît catastrophique pour la santé des nourrissons et des petits enfants. »


Edda West, Fondatrice et Directrice du Réseau pour l'information sur les risques vaccinaux au Canada.



La recherche du Dr Paul Offit lui permet de prétendre que « en théorie, des nourrissons en bonne santé pourraient, sans danger, recevoir jusqu'à 10.000 vaccins en une fois. - l'Hôpital des Enfants de Philadelphie, octobre 2005. - Newsletter aux parents.



Lucija Tomljenovic, Ph.D, biochimiste, Université de British Comumbia.

« Nous savons que l'autisme grimpe en flèche. La chose n'a rien à voir avec le fait que les diagnostics sont aujourd'hui plus précis. Il y a une augmentation claire et nette de l'autisme...Nous savons maintenant que les molécules du système immunitaire jouent un rôle crucial dans le développement du cerveau. Cela veut dire clairement que l'on ne peut impunément manipuler le système immunitaire et penser qu'il n'y aura pas de suites dommageables, surtout si le système immunitaire est manipulé au cours des premières périodes de son développement. Certains ont expliqué que les vaccins pouvaient être le problème, mais ils ont été critiqués alors que les données scientifiques existent bel et bien... A tous ceux qui prétendent que l'on peut injecter 10.000 vaccins aux enfants à la fois, je voudrais demander s'ils pourraient démontrer la chose en s'injectant à eux-mêmes ces 10.000 vaccins et puis il faudrait qu'ils puissent aussi nous envoyer un échantillon de leur cerveau pour voir ce qui s'y passe après. »

« Il y a cette croyance très répandue dans la communauté médicale que si vous vaccinez 90 ou 95% de la population, vous empêchez la propagation des maladies infectieuses. On parle d' « immunité de groupe » ou d' « immunité collective ». Donc, si vous vaccinez toute une population, vous éliminez la propagation de l'agent infectieux.

Cette théorie paraît juste et séduisante, mais ce n'est en fait qu'une théorie qui n'a pas été démontrée. Si vous consultez les données officielles, vous vous rendrez compte que des épidémies se produisent fréquemment, même si 90% de la population a été vaccinée. Donc, ce concept d' « immunité de groupe » ne tient tout simplement pas la route. Si la théorie s'avérait exacte, il ne pourrait pas y avoir de cas infectieux dans une population pareillement vaccinée. »




La moitié des enfants américains souffrent de maladies chroniques et 21% ont des handicaps mentaux/neurologiques! (Les enfants américains sont ceux qui reçoivent le plus de vaccins au monde)



Dr Toni Bark , M.D, pédiatre.

« Aujourd'hui plus de 50% des enfants souffrent de maladies chroniques. Nous n'avons aucune étude qui démontre que le fait d'avoir des anticorps contre une maladie contagieuse immunise totalement contre cette maladie. Ces études n'existent pas... Le raisonnement des compagnies pharmaceutiques et de la FDA qui leur permettent de conclure qu'un vaccin est sans danger n'est pas fondé sur une science rationnelle.[...]

Des documents académiques traitant du paradoxe de la rougeole montrent que vous avez plus de chances de contracter la rougeole si vous êtes vacciné. Au cours de plusieurs épidémies, les enfants qui avaient été vaccinés ont contracté la rougeole alors que ceux qui n'avaient pas reçu le vaccin n'ont pas fait la maladie. Et qu'en a-t-on conclu ? On a dit que les enfants qui avaient été vaccinés avaient permis l' « immunité de groupe » qui a protégé les non vaccinés ! Avec un brin de réflexion, on peut facilement se rendre compte que cette explication n'a aucun sens. Si l' « immunité de groupe » existait vraiment, pourquoi les vaccinés auraient-ils fait la maladie et les non vaccinés seraient-ils restés indemnes ? »




Vera Sharav, Présidente pour la protection de la recherche en santé humaine (AHRP):

« Où sont les preuves que les vaccins administrés seuls ou en combinaison sont sûrs et efficaces ? Il n'existe aucune réponse à cette question. »



Dr Nancy Banks, gynécologue-obstétricienne:

« Si vous commencez à donner des vaccins aux enfants, vous déséquilibrez en fait leur système immunitaire en augmentant ce qu'on appelle l'immunité humorale (pour produire plus d'anticorps) mais cela contribue en même temps à supprimer une autre part très importante du système immunitaire qui est ce qu'on appelle l'immunité cellulaire et qui ne se développera alors jamais complètement. Nous constatons (avec les vaccins) une réaction de type auto-immun contre les tissus cérébraux et malheureusement pour les enfants, même ceux qui ne développent pas les symptômes de l'autisme, ils manifestent alors d'autres symptômes comme ceux de l'hyperactivité avec ou sans déficit d'attention (ADD/H -TDA/H en français) ou des symptômes allergiques. Les allergies sont un autre grand problème que l'on constate chez nos jeunes enfants. Une partie des réactions allergiques a à voir avec le fait que le système immunitaire n'est pas pleinement développé dès la naissance. Il faut un minimum de 3 années pour que le système immunitaire soit davantage développé. »



Dr A. Wakefield, M.D, gastro-entérologue.

« ... La vaccination contre les oreillons a été introduite pour des raisons commerciales et non pour le bénéfice des enfants...Plusieurs épidémies d'oreillons se sont produites chez des enfants qui avaient été vaccinés plusieurs fois contre la maladie...Nous avons aujourd'hui affaire à une épidémie d'autisme due à des problèmes environnementaux. Cette maladie affecte 1 garçon sur 31 aux Etats-Unis et 1 enfant sur 38 en Corée du Sud. Il s'agit d'une véritable épidémie...

Ce que je sais aujourd'hui c'est que le problème des vaccins en général et le problème du ROR (Rougeole Oreillons Rubéole) en particulier sont beaucoup plus importants que je n'avais pu l'imaginer. Comme beaucoup de parents, j'avais fait vacciner mes deux premiers enfants avec le ROR. En tant que médecin et scientifique, je ne m'étais pas posé de question à ce sujet, alors que bien évidemment j'aurais dû m'interroger. Au plus j'ai poussé mes recherches, au plus je suis devenu inquiet, et quand j'ai posé des questions pertinentes aux autorités, j'ai reçu des réponses complètement insatisfaisantes. Il ne s'agissait alors plus de science, mais d'espoirs, de souhaits, de croyances plutôt que de véritable science et de faits scientifiques. »




Dr Suzanne Humphries, M.D. néphrologue

« Le fait de fabriquer des vaccins qui consistent essentiellement à manipuler la nature ne peut finir qu'à produire des désastres...

On estime qu'un tiers de la population est contaminée par un puissant virus (simien)cancérogène, le SV40, que l'on a trouvé dans le vaccin contre la polio.- Il a fallu attendre 30 ans pour que la communauté médicale reconnaisse ce fait et en parle dans la littérature...- 40 à 60% des tumeurs cérébrales chez les enfants contiennent le virus simien SV40 ! »




« L'infection au SV40 est aujourd'hui répandue dans toute la population humaine, presque certainement à la suite du vaccin contre la polio » John MARTIN, ancien virologue à la FDA (Agence américaine des médicaments)

« Dans les années 1950, le SV40 était un virus parmi des douzaines d'autres qui contaminaient les vaccins Salk et Sabin administrés aux enfants aux Etats-Unis et en Europe. » Journal of the National Cancer Institute, 1997.

Le SV40 est régulièrement retrouvé dans différents types de tumeurs, y compris les tumeurs cérébrales, les cancers des os et précédemment les rares cancers pulmonaires.




Lucija Tomljenovic, PhD, biochimiste, Université de British Columbia

« Nous avons été contactés par deux mamans qui ont perdu leur fille (14 et 16 ans) dans les 6 mois qui ont suivi l'administration du vaccin contre le HPV. Ces jeunes-filles avaient présenté des symptômes quasi identiques affectant surtout le système nerveux. Une jeune-fille est décédée après la deuxième dose du Gardasil, l'autre fille est décédée après la troisième injection....

[...] On ne peut s'empêcher d'avoir le cœur déchiré quand on reçoit le mail d'une maman qui a perdu son enfant et qui est convaincue que le décès est dû à un vaccin. Cette maman a consulté 60 médecins pour leur demander s'ils accepteraient d'analyser les échantillons d'autopsie, s'ils accepteraient d'effectuer des recherches supplémentaires pour trouver des réponses à ses questions. Ils ont TOUS refusé et lui ont dit qu'il n'était pas possible que la mort de son enfant soit due à un vaccin. Vous posez de mauvaises questions lui ont-ils répondu. - Lucija Tomljenovic commente : « Mais en fait comment ces médecins pouvaient-ils savoir sans faire de recherches ? »

[...] Pourquoi les compagnies pharmaceutiques sponsorisent-elles la majorité des recherches ? La recherche médicale ne devrait pas être centrée sur l'argent ; elle devrait essentiellement servir à l'amélioration des soins et de la qualité de vie des gens. »




Louise Kuo Habakus (mère de deux enfants handicapés après vaccinations):

« Il est impératif que le public puisse avoir le choix pour toute intervention médicale qui pourrait entraîner des dommages ou provoquer des décès ! Les conflits d'intérêts ont changé les règles du jeu et ne nous permettent plus de protéger nos enfants. Les compagnies pharmaceutiques et les médecins sont protégés, ils échappent à toute responsabilité en cas de dommages ou de décès dus aux vaccinations. »



Mary Holland, Juriste

« L'industrie pharmaceutique et le gouvernement font la promotion des vaccins en disant au public que ceux-ci sont sûrs et efficaces. C'est là ce qu'ils disent, alors que sur un plan légal - ce qu'a acté la Cour Suprême des USA-, ils sont considérés comme étant « inévitablement dangereux » («Unavoidably unsafe »). Il y a une fameuse contradiction ici : si les vaccins étaient vraiment sûrs et efficaces comme on le dit, tout le monde devrait les réclamer à grands cris et il n'y aurait nullement besoin de protéger les compagnies pharmaceutiques contre toute poursuite ! »



Alan Phillips, Juriste

« C'est un fait parfaitement établi légalement et médicalement que les vaccins peuvent provoquer des handicaps permanents et des décès. Les officiels de la FDA et du CDC, ainsi que l'Association Américaine des Médecins et des Chirurgiens ont tous reconnu que 90 à 99% des effets secondaires des vaccins ne sont jamais rapportés. Nous n'avons donc pas la moindre idée du nombre exact de handicaps et de décès. Et dès lors, la relation bénéfices/risques est impossible à établir. »



Le Dr R. Mendelsohn, M.D. était médecin pédiatre. Dans les années 1970, il a abordé le sujet des vaccins et des dommages qu'ils peuvent produire. C'est lui qui a dit que les vaccins étaient de véritables bombes médicales à retardement et que nous échangions le bénéfice d'une immunité à vie acquise grâce aux maladies de l'enfance pour une vie remplie de longues souffrances et de maladies chroniques.



Dr Marcia Angell, M.D.

En 2008, un médecin de l'université de Harvard, le Dr Marcia Angell qui fut pendant 20 ans éditrice du New England Journal of Médicine a déclaré publiquement :

« Les médecins ne peuvent plus compter sur la littérature médicale comme une source d'informations valides et fiables. C'est la conclusion que j'ai dû tirer, à contrecœur, vers la fin de mes 20 ans à la tête de la rédaction du New England Journal of Medicine, et cette conclusion n'a fait que se renforcer depuis. Les cliniciens n'ont plus moyen de savoir quels sont l'efficacité et le profil de sécurité réels des médicaments qu'ils prescrivent, et il est fort probable que ces produits sont loin d'avoir les qualités que leurs prêtent les publications médicales. »



Isabell Thomas, maman de deux enfants victimes de la vaccination ROR.



« Nous les parents de tous les pays du monde, nous représentons une force considérable, et de ce fait, plus personne qu'il soit riche ou puissant, ne pourra plus jamais faire de mal à nos enfants pour ensuite tirer son épingle du jeu et se dégager de toute responsabilité.


Vous avez fait la pire des choses que vous puissiez faire à une maman; « vous avez endommagé la santé de ses enfants. »



Source : Initiativecitoyenne

Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 39
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Information primordial pour la santé   Dim 22 Mar - 22:02

je poursuis se sujet qui à mes yeux est très important et instructif Wink la santé c'est très important et sans entrer dans la paranos, elle est constamment mise en danger au profit de lobbys pharmaceutique, quand se n'est pas à desseins pour des raisons de surpopulation. De plus notre mental dépend de notre physique il est donc utile d'avoir de bonne base et de faire attention à se qu'on avale. On devrais donner plus d'importance aux médecines dites douce. Je vous présente à cet effet une conférence d'un jeune homme qui a de la suite dans les idées, et qui sait de quoi il parle...Au moins se genre sujets est constructif Very Happy


» Alerte à la santé » – Conférence intégrale

Voici l’intégralité de l’intervention de Thierry lors de la conférence « alerte à la santé » du 28 février dernier à Paris , pour celles et ceux qui ont raté la fête !




Retrouvez toutes ces vidéos sur le site http://vivrecru.org. n’hésitez pas à vous abonner et partager ces vidéos si elles vous inspirent !

[i]](Montage réalisé par Erwan Le Cloarec : http://www.facebook.com/erwancloarecv…)[/i
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 39
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Information primordial pour la santé   Dim 22 Mar - 22:05

Les aliments anticancer du Pr David Khayat

Un quelconque régime alimentaire ne va ni provoquer ni traiter un cancer. Mais nous pouvons limiter les risques, car certains aliments, par leurs vertus antioxydantes, sont plus protecteurs que d'autres. Les explications du Pr David Khayat, chef de service à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.



D'abord la grenade : les études ont montré que le jus de grenade permettait de réduire le risque lié au cancer de la prostate et probablement celui lié au cancer du sein. Associé avec du brocoli, du curcuma et du thé vert, il a fait chuter de 63 % les niveaux de PSA des patients atteints du cancer de la prostate. Et cela en six mois.

Le thé vert est recommandé sous la réserve que la température de l'eau n'excède pas 60 °C, sinon son ingrédient actif, l'EGCG, un polyphénol, est détruit. De plus, on sait que l'absorption de boissons brûlantes favorise les cancers de l'œsophage.

Le curcuma : ses polyphénols, dont la curcumine, ont des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et anticancéreuses.

Le café : une étude menée par des chercheurs de la faculté de médecine de Harvard a montré que le fait de consommer 4 à 6 tasses de café par jour diminuait de façon importante le risque de rechute pour les cancers de la prostate. Une autre étude, publiée dans la revue Breast Cancer Research, suggère qu'une consommation moyenne de 5 tasses de café par jour réduirait le risque de développer un cancer du sein.

La tomate qui, avec ses lycopènes, est bénéfique contre le cancer de la prostate et du sein,

L'œuf et le pain blanc ou aux céréales, qui sont des aliments indispensables dans une alimentation équilibrée pour la santé. A condition, s'agissant de l'œuf, que le patient n'ait pas de cholestérol.

Le brocoli et les choux, et de façon générale toutes les crucifères: leurs composés ont un effet préventif contre les cancers du pancréas, de l'œsophage, du colon, du rectum, de la prostate. On sait que les dérivés de glucosinolates qu'ils contiennent limiteraient la prolifération des cellules malignes, voire leur migration vers d'autres organes.

La livèche: cette plante contient de la quercétine, un des flavonoïdes qui a démontré sa capacité à réduire l'effet cancérogène du tabac. On en trouve aussi dans les câpres et les piments forts jaunes. A conseiller aux fumeurs qui doivent, par ailleurs, limiter les aliments riches en bêtacarotène (carottes, pêches…).

Les petits poissons comme les sardines, les maquereaux, les anchois, ou les harengs. Une sardine peut contenir de 20 à 30 fois plus d'oméga 3 qu'une sole ou une morue. Cependant, il apparaît que l'ingestion importante d'oméga 3 au travers de la consommation de saumon augmente le risque de cancer de la prostate. A limiter: les gros poissons (thon, espadon…) situés en haut de la chaîne alimentaire, qui sont les plus contaminés par les polluants organiques persistants.

Le vin rouge consommé avec modération a des vertus anticancéreuses grâce à sa teneur en resvératrol, un puissant antioxydant.

A éviter, tous les aliments carbonisés.




Source; L'éclaireur
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 39
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Information primordial pour la santé   Dim 22 Mar - 22:08

Un post signé Orné Very Happy

Bonsoir, laissons tombé les dangers du commerce pharmaceutiques le temps d'un poste, pour se pencher sur les sources de vitamines et donc le bien être par l'alimentation et la diététique.



Aliments et apport en vitamines




Voici un superbe document qui répond à de nombreuses questions concernant les Aliments et l’apport en vitamines ; A consulter sans modération !
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 39
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Information primordial pour la santé   Dim 22 Mar - 22:17

Dr Dalbergue: "Le Gardasil sera le plus grand scandale médical de tous les temps"



Une arnaque de plus, dénoncée maintes fois sur les médias citoyens, qui est enfin dévoilée par un insider. Que de révélations ces derniers temps! D'ici à ce que cela remonte aux oreilles du grand public...il ne faudra pas compter sur nos médias en tout cas. Fawkes
L'interview du Dr Dalbergue, ancien médecin dans l'industrie pharmaceutique (chez Merck, fabricant du Gardasil notamment) dans Principes de Santé n°66 d'avril 2014 vaut vraiment le détour. Vous pouvez la lire ici .

Extrait


« Prenez le Gardasil, il faut bien mesurer l’étendue du scandale : tout le monde savait au moment de l’obtention de l’autorisation américaine de mise sur le marché que ce vaccin n’apporterait strictement rien ! Diane Harper, qui était un leader d’opinion aux États-Unis, avait tiré très tôt la sonnette d’alarme en pointant du doigt la fumisterie et l’arnaque.


[ …] Le Gardasil ne sert à rien et on le paye une fortune ! Et tous les échelons décisionnaires le savent !

[ …] Quel que soit le vaccin, on peut trouver des cas de syndrome de Guillain-Barré, de paralysie des membres inférieurs, des scléroses en plaques induites, des encéphalites induites.

[…] Je prédis que le Gardasil sera le plus grand scandale médical de tous les temps. Parce qu’à un moment on va prouver par A + B que ce vaccin, pour prouesse technique et scientifique qu’il soit, n’a aucun effet sur le cancer du col de l’utérus et que les très nombreux cas d’effets indésirables qui détruisent des vies, voire tuent, ne sont là que pour le seul profit des laboratoires.

[…] Les intérêts financiers sont beaucoup trop importants pour que les médicaments soient retirés.

En Chine, on exécute les opposants d’une balle dans la nuque. Les exécutions sont diffusées à la télé et, pire, on fait payer à la famille le prix de la balle utilisée. Pour moi, ces 18 000 à 30 000 morts par prise médicamenteuse, c’est la même chose : on fait payer aux malades le prix de la balle qui les tue. »

Source; Initiative Citoyenne
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 39
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Information primordial pour la santé   Dim 22 Mar - 22:22

Bonjour  flower  Le Tamiflu est encore abondamment prescrit par les médecins, et se dans le monde entier, tellement les stokes était important. D'ailleurs il est dingue de voir combien d'unité les gouvernements en avait commander. et sans la moindre petite étude pour en savoir la portée qu'il pourrait avoir sur la santé de leur citoyens.  Suspect 

Tamiflu, le médicament inutile aux 50 effets secondaires


Le titre d'origine de l'article est "Des experts remettent en cause l'efficacité du Tamiflu: Un comité d'experts est arrivé à la conclusion que le médicament contre la grippe, le Tamiflu a, dans le meilleur des cas, un effet modeste." Mais c'est vraiment une conclusion très conciliante car un médicament qui réduit théoriquement la durée de la grippe d'une demi-journée, tout en ne réduisant pas les risques de complications et qui expose à plus de 50 effets secondaires (dont certains graves), on peut vraiment dire que c'est un médicament inutile et dangereux. Pourquoi est-il encore commercialisé? Parce que c'est une mine d'or pour le laboratoire Roche. Fawkes


L'entreprise pharmaceutique Roche avait refusé pendant une année de rendre public les données de test du Tamiflu.
Le Tamiflu raccourcirait les symptômes de la grippe chez l'adulte de seulement seize heures, ont écrit jeudi les scientifiques dans un article publié par le magazine médical britanique British Medical Journal (BMJ), et rapporté par les quotidiens Tages-Anzeiger etNeue Zürcher Zeitung.

Les résultats autoriseraient de remettre en question l'achat et le stockage du médicament par des gouvernements. Le gouvernement suisse avait ainsi stocké du Tamiflu lors du déclenchement de l'épidémie de grippe porcine en 2009.

Roche a riposté et contesté les résultats de l'étude dans une prise de position également publiée dans le BMJ. Les principes actifs du Tamiflu sont «une option de traitement essentielle pour les patients grippés», selon la firme. L'entreprise remet notamment en cause la méthodologie des chercheurs.

Lutte pour les données de test

Un réseau mondial de scientifiques est derrière le rapport. La «Cochrane Collaboration» est un comité d'experts indépendants, qui mesure l'efficacité des thérapies médicamenteuses en effectuant des études systématiques.

Le comité a dû lutter pour obtenir la publication des données de test du Tamiflu et du Relenza, un autre médicament contre la grippe de l'entreprise GlaxoSmithKline. Roche s'est réfugié durant une année derrière le secret d'affaires et a refusé de rendre public les données.
En septembre 2013, l'entreprise a cependant mis à disposition les tests les plus récents sur le médicament. Les scientifiques de «Cochrane Collaboration» ont alors mené 20 études sur le Tamiflu et 26 sur le Relenza avec la participation de 24'000 cobayes au total.

Effets secondaires

Les résultats montrent que les symptômes de la grippe ne durent que 6,3 jours au lieu de 7 chez les adultes lors d'un traitement au Tamiflu. Chez les enfants, la réduction des symptômes est d'un jour. Les chercheurs n'ont en outre trouvé aucune indication que le médicament réduirait le nombre d'hospitalisations ou de complications graves comme les pneumonies.

Ils ont par contre constaté une augmentation claire d'effets secondaires comme la nausée et les vomissements, ainsi qu'un risque plus élevé de problèmes psychiques, rénaux ou de maux de tête, a indiqué le BMJ dans un communiqué.

Source; Lematin. ch
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 39
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Information primordial pour la santé   Dim 22 Mar - 22:26

Bonjouuuuur tout le monde  flower  Je vous présente se chouette article bien détaillé simple et efficace sur des remèdes naturels éprouvés. point de remèdes farfelu venant d'un secret familiale gardé secret sur des générations qui eux même l'on reçu d'un pléiadiens traqué par un reptilien qui blessé ce serait soigné de façon naturelle, et qui ENFIN vous est révélé pour vous !!! lol! Voila un peu d'humour ne fait pas de tord; bonne lecture  study 

5 antibiotiques puissants ne nécessitant pas de prescription

Aujourd'hui les antibiotiques sont devenus l'un des "médicaments" les plus prescrits.Par conséquent les gens ont détruit leur système digestif et, ironiquement, ont réduit leur immunité naturelle à tous les types d'infections Débarrassez-vous des infections sans la destruction digestif, avec ces 5 naturels puissants antibiotiques :


Ail

L'ail a été utilisé en médecine par les cultures à travers le monde depuis des milliers d'années. En fait, il a été utilisé dans les années 1700 pour conjurer la peste.

L'ail possède puissant antibiotique , antiviral, antifongique, et propriétés antimicrobiennes et est en mesure de protéger et de faciliter le retrait de mauvaises bactéries. Il est également très riche en antioxydants naturels qui détruisent les radicaux libres , qui prend également en charge un système immunitaire fort.

L'ingrédient actif de l'ail, l'allicine, est l'élément clé pour tuer et éloigner les bactéries nocives, pour activer ces composés, et le manger cru, dans un thé chaud, ou dans les aliments peu cuits.

L'argent colloïdal

L'argent colloïdal est connu comme un antibiotique efficace pendant des siècles. Dans les années 1900, Alfred Searle, fondateur de la société pharmaceutique Searle, a découvert qu'il pouvait tuer les agents pathogènes les plus mortels. Searle a déclaré que l'application de l'argent colloïdal à des sujets humains a été fait dans un grand nombre de cas avec des résultats étonnants . Le principal avantage est qu'il est rapidement fatale aux microbes sans action toxique sur son hôte.Des recherches récentes ont également indiqué que l'argent colloïdal peut détruire des microbes résistants aux antibiotiques comme le SARM, la grippe aviaire et le SRAS.


L'huile d'origan
L'huile d'origan prend soin de bactéries pathogènes sans perturber les bactéries bénéfiques. Il est également antiviral et antifongique qui en fait un trois-en-un puissante combinaison qui rivalise avec l'industrie pharmaceutique.

L'ingrédient antimicrobien clé dans l'huile d'origan est le carvacrol. Vous devez vous assurer que votre source est d'au moins 70 pour cent la teneur en carvacrol pour être efficace.


Echinacea

Echinacea a été utilisé pour traiter une grande variété d'infections pour des centaines d'années.Traditionnellement, il a été utilisé pour traiter les plaies ouvertes, la diphtérie, un empoisonnement du sang, et d'autres maladies liées aux bactéries.

Aujourd'hui , cette herbe puissante est principalement utilisé pour les rhumes et la grippe, en raison de sa capacité à détruire les formes les plus dangereuses de bactéries telles que le staphylocoque doré, qui provoque SARM mortelle.


Miel de Manuka

Peut-être la plus acceptable aux antibiotiques vient sous la forme de miel de Manuka. Application topique, il peut tuer une large gamme d'agents pathogènes y compris le SARM et les bactéries mangeurs de chair.Il a également été constaté que les bactéries traitées n'ont pas construit la moindre résistance, qui finirait par rendre le miel de manuka inefficace.

Ce n'est certainement pas une liste exhaustive des produits naturelles antibiotiques , mais un bon début pour une pharmacie tout naturel. Voir également extrait de feuille d'olivier, clous de girofle, le curcuma, et même les citrons pour compléter votre arsenal antibiotique.

Ouups j'allais oublier en voila un sixième !!

Extrait de Pepin de Pamplemousse bio
Un puissant antibiotique naturel.Ce Complément Alimentaire contient des Flavonoïdes de pamplemousse et de la vitamine C naturelle.

Garanti sans benzéthonium, ni aucun autre conservateur. Extraction mécanique, sans aucun solvant chimique.

Il y a une vingtaine d’années, un médecin immunologiste de Floride, se rend compte que les pépins de pamplemousse de son compost ne se décomposent pas. Il analyse en laboratoire les propriétés des flavonoïdes du pépin de pamplemousse ; Ils ont une action anti-bactérienne, anti-mycosique, anti-putride, anti-inflammatoire, anti-allergique, et agissent même sur certains virus.

Qu’est ce que fait l’Antibiotique Naturel EPP  ?

Il est un puissant remède contre les candidas, maladies bactériennes, parasites, problèmes intestinaux, aussi bien que la prévention et l’éclaircissement de la dysenterie et la diarrhée de voyage.

Cet antibiotique naturel contient des minéraux essentiels, du phosphore, du potassium, du fer, du sodium, du magnésium, de la vitamine B Biotine, la vitamine V et E. Un grand nombre d’acides aminés, bioflavonoïdes et hesperidine, combattent les infections et aident le système immunitaire.

L’EPP s’avère aussi très utile pour le coeur, il contient des composés puissants pour diminuer le cholestérol et peut aussi nettoyer certains débris artériels connus comme la plaque.

L’EPP tue et désintoxique les champignons aussi bien que d’autres parasites qui causent l’affaiblissement de notre système immunitaire.L’amélioration arrive rapidement en raison de l’action purifiante de l’EPP dans les intestins. Il est utile pour les victimes d’arthrite, est capable de réduire les douleurs, agit comme un antioxydant et débarasse le corps des substances toxiques.




«Secrets et merveilles du pamplemousse».
Source; Worldtruth.tv


_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 39
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Information primordial pour la santé   Dim 22 Mar - 22:29

note akasha/Bonjour les filles  flower  Aujourd'hui j'avais envie de parler un peu du cancer du sein. qui est quand même le plus répandu chez nous...Et comme la plupart des cancer il existe un comportement à adopter pour l'éviter le mieux possible. Cela passe généralement par un bon régime alimentaire (déjà présent sur se fil), des mesure d'hygiènes strictes, une attitude positive aussi...pour l'alimentation saine, j'en parle souvent sur le forum, et bien sûr je compte continuer, tout comme enseigner des tas de petits trucs pour adopter une attitude saine et positive. Dénoncer toutes les incohérence de notre mode de consommation, et donner une information de 1er mains sur toutes enquêtes dénonçant des produits de touts bords dangereux pour notre santé !   cheers 
Dans c'est ordre d'idée, je vous propose cet article nous proposant divers attitudes à mettre en oeuvre pour nous protéger du mieux possible contre le cancer du sein  study   farao 


#SANTE Cancer du sein : Recommandations pour éviter 7 types de substances cancérigènes



Des chercheurs ont identifié 7 types de substances chimiques qu'il faudrait éviter le plus possible afin de prévenir le cancer du sein car elles causent des tumeurs chez les animaux et plusieurs femmes y sont exposées. Les résultats de leurs travaux paraissent dans la revue Environmental Health Perspectives publiée par les National Institutes of Health américains.



L'étude montre qu'il s'avère que lorsque des produits chimiques causent un cancer mammaire chez le rat, des études confirment souvent que ces mêmes produits sont associés au cancer du sein chez les femmes.

Ruthann Rudel du Silent Spring Institute (SSI) et ses collègues ont réalisé une revue des données toxicologiques et des biomarqueurs pertinents pour le cancer du sein humain.

Malheureusement, le lien entre les produits chimiques toxiques et le cancer du sein a été largement ignoré, dit Julia Brody, coauteure. Réduire les expositions aux produits chimiques pourrait sauver de nombreuses vies. (Ce qui n'est malheureusement pas le cas des programmes de dépistage qui coûtent une fortune.) "Lorsque vous parlez à des gens de la prévention du cancer du sein, l'exposition chimique n'est souvent même pas sur leur radar. Les études qui traitent de l'exposition aux produits toxiques ne représentent qu'une goutte de tout l'argent dépensé sur le cancer du sein."

Voici la liste de ces types de substances dressée dans le communiqué du SSI. Les deux premiers de cette liste, est-il souligné, sont parmi les sources les plus importantes de substances cancérogènes pour la glande mammaire.

-l'essence; les sources d'exposition sont omniprésentes: véhicules, équipement de pelouse…;
-les substances chimiques formées par la combustion, par exemple, -le benzène et le butadiène; se trouvent notamment dans la fumée de tabac et les aliments carbonisés ou brûlés;
-les solvants tels que le chlorure de méthylène et d'autres solvants organiques halogénés utilisés dans les détachants, les nettoyants spécialisés et les dégraisseurs industriels;
-les hormones pharmaceutiques telles que la thérapie hormonale de substitution utilisée pour le traitement des symptômes de la ménopause;
-certains retardateurs de flamme;
une substance utilisée dans les textiles anti-taches et les revêtements anti-adhérents;
-le styrène, qui est présent dans la fumée de tabac et est utilisé dans la fabrication de la mousse de polystyrène (styrofoam).
-L'eau potable peut contenir des substances cancérigènes pour la glande mammaire, mentionnent les chercheurs, tels que les sous-produits de désinfection ou les solvants qui sont des contaminants fréquents.


Les chercheurs appellent l'industrie à bannir et remplacer certaines substances. En attendant, ils suggèrent les mesures de prévention suivantes :

-Réduire l'exposition aux vapeurs de l'essence. Limiter l'exposition aux gaz d'échappement de diesel ou d'autre combustion de carburant, par exemple, de véhicules ou de générateurs. Ne pas laisser pas tourner sa voiture. Utiliser une tondeuse à gazon et d'autres appareils d'entretien électriques plutôt qu'à essence.

-Utiliser un ventilateur lors de la cuisson et limiter la consommation d'aliments brûlés ou calcinés.

-Ne pas acheter de meubles avec de la mousse de polyuréthane ou demander une mousse non traitée avec des retardateurs de flamme. (La décision de la Californie d'abroger l'exigence que la mousse dans les meubles soit résistante aux flammes devrait se traduire par une plus grande disponibilité des meubles sans retardateur de flamme à travers les États-Unis, notent les chercheurs.)

-Éviter les tapis, meubles et tissus anti-taches.

-Trouver un service de nettoyeur qui n'utilise pas de PERC ou d'autres solvants pour le nettoyage à sec ou demander un "nettoyage humide".

-Se procurer un filtre à eau potable constituer d'un bloc de carbone solide.

-Réduire l'exposition aux produits chimiques présents dans la poussière de maison en retirant les chaussures à la porte et en nettoyant à l'aide d'un aspirateur muni d'un filtre HEPA et de chiffons et vadrouilles humides.


Le National Institutes of Health américain tiendra compte de ces résultats dans une grande étude qui sera menée avec des soeurs afin d'évaluer les causes du cancer du sein. Environ 50 000 femmes participeront à cette étude.

Psychomédia


_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 39
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Information primordial pour la santé   Dim 22 Mar - 22:48

bonjour; C'est peut-être un peu juste pour se genre de conseils, j'aurai dû m'y prendre plus tôt...Mais voila, Je vous propose quelques articles santés minceurs et détox pour les beaux jours à venir  sunny   cheers 

Commençons par le détox, je sais que cet particulièrement prisé ici Smile

Je compte d'ailleurs m'y mettre aussi  cheers 


Cet été, je fais une cure détox de fruits et légumes


Tonus, jolie peau, minceur... Cet été, on fait une cure détox simple à base de fruits et légumes de saison pour le bien-être de l'organisme.



L’été, c’est la fête des légumes et des fruits ! Cependant vous pouvez stimuler votre organisme en remplaçant de temps en temps un de vos repas par un menu détox ou une monodiète, par exemple à base de cerises.

Les fruits et légumes à privilégier pour la détox de l'été

L’abricot :
antioxydant et riche en potassium, il est diurétique.
La framboise : riche en fer, en potassium et en vitamine C, les acides organiques qu’elle contient permettent de rééquilibrer le PH du corps.
La pêche : donnez votre préférence à la pêche jaune, riche en béta-carotène.
Le melon : c’est un cocktail de vitamines et d’oligo-éléments. Il est diurétique et riche en béta-carotène.
La mangue : elle regorge d’antioxydants et de béta-carotène.
Le céleri : bien pourvu en potassium, il possède des vertus diurétiques.
Le basilic : gorgé d’antioxydants et de vitamine C, il peut accompagner vos salades ou se boire en décoction pour faciliter la digestion.
La courgette : riche en potassium, elle contient 95% d’eau.
La salade verte : source de vitamine A, B, C, E, elle a des vertus dépuratives.
La figue : riche en potassium, elle purifie les reins.

Exemple de menu détox d'été :

Une salade de roquette avec un filet d’huile d’olive et de basilic.
Une purée de céleri accompagnée de tofu
Une salade de fruits : abricots, framboises et melon. Pour que vos intestins ne finissent pas par être irrités, pensez à consommer les fruits en compote et à privilégiez les soupes froides. Le top ten des aliments détox d’été

Retrouvez les recettes végétariennes et gourmandes de Mlle Pigut

Source; http://www.femininbio.com/sante-bien-etre/conseils-astuces/detox-d-ete-fruits-legumes-a-privilegier-75866

---------------------------

Pour ceux qui peuvent commander et se le permettre :  Tendance : Nubio livre ses jus pressés à froid à Paris

un autre article sympa: Le jeûne aux jus : Régime de Détoxication

Cette fois-si, je m'y prend à temps, en voici un pour l'automne. Et aussi avec un apport plus psychologique :

Detox : votre cure d'énergie automnale

un jus détox tout vert
 alien 

Catherine Piette, coach cuisine & santé

Voila de quoi voir venir.

Maintenant, je vous proposes mes conseils minceur pour tout types de régimes alimentaires et de personnes


Premièrement, et le plus important, les régimes drastiques et de privations sont à bannir. Cela ne marche jamais et seriez victimes de l'effet yoyo.

En effet, il faut savoir que notre métabolisme est prévus pour palier aux manque de nourritures, il c'est adapter aux fils de siècles, et est responsable de la survie de l'espèce...
Il est donc vain d'aller à l'encontre.  Very Happy 

La seule solution pour un régime factuel est, la patience, la méthode, et la discipline, et aussi faire preuve de bon sens.

Vu que notre métabolisme est adapté, inutile de tricher donc, vous le payerez au centuple, tout ça pour gagner peut-être quelques mois de minceur, et vous finiriez par mettre votre santé sur la balance hohoho.

La deuxième chose est donc de bien sélectionner vos aliments

privilège des aliments de base, non transformer, non raffiner.

En effet ces aliments on comme particularité de provoquer des pic d'insulines responsable du stockage des calories sous forme de graisse dans les tissus adipeux. C'est vraiment le premier facteur de cause de l'obésité
.

dès lors, à bannir (pain blanc, riz blanc, sucre blanc, farine blanche, pâtes blanches). Et rabattez-vous sur les farines complètes., riz complets, patates douces et ignames...

Pour le déjeuné, rien de tel que les flocons d'avoines.

Je rebondi sur le fait de ne JAMAIS sauter le déjeuner. Vous allez provoquer un pic d'insuline, qui non seulement sera dommageable pour l'énergie de votre début de journée mais ne servira strictement à rien sur la perde de poids.

Exemple de déjeuner :

-floncons d'avoine environs 75 gr (cela représente une petite tasse de café pleine à raz-bord),
-2 oeufs (le jaune d'oeuf contrairement aux idées reçue est bénéfique pour la santé riche en vitamines B12 qui est très utiles en tant de régimes. Antioxydant aussi, de bonne graisse qui aide le métabolisme à fonctionner de façon optimale. et aide à bien synthétiser les différents aliments, enfin de bonne protéine pour préserver le capitale musculaires en tant de régime);
-jus d'orange le jus d'orange sera bien utile en effet car au dextrose il arrêtera le catabolisme dû à la nuit, et vous donnera aussi un bon tier de vitamine C nécessaire au métabolisme,
1/2 litre d'eau à consommer en plusieurs fois pour ne pas troubler la digestion, L'eau est nécessaire à la vie, et d'autant plus importante dans le cadre d'un régime quel qu'il soit. cela permet l'évacuation des toxines et le bon fonctionnement générale et du métabolisme.

Pour le midi.

-2 tranches de pains complet 'pour les sucres lents afin de ne pas provoquer un pic d'insuline, les fibres qui aide à une bonne digestion et régule l'appétit.
-une tranche de fromage maigre pour les protéines importante dans le cadre d'un régimes;
-une tranche de jambon maigre, idem que le fromage, de plus les graisses de porc contrairement aux idées reçue et une graisse mono-insaturée,
-une grosse salade verte avec un filet de vinaigrette au choix, la salade est riche en antioxydant et est idéal pour la satiété.

Pour le 16 heure

-une pomme, idéale pour les vitamines et les flavonoïdes qui régule l'appétit. et favorise la fonde des graisses.
-environs 100 grammes de fromage blanc maigre, de nouveau pour le capitale protéinique, qui coupe la fin et préserve un corps tonique, se qui n'est pas négligeable quand on perd beaucoup de tissus adipeux.

Repas vers 19h

-brocoli, riche en antioxydant il sera utile pour empêcher les oxydation dû à un régime, de nouveau riche en flavonoïdes aide à la régulation de l'appétit et la fonde des tissus adipeux, et a un apport non négligeable en vitamines B12, B6,
-une pièce de saumon environs 150gr, les graisses contenues dans le saumon sont salutaire, riche en oméga. Elles sont indispensable dans le cadre d'un régime aide à synthétiser les aliments et au bon fonctionnement du métabolisme.

Remarque; Il sera proscrit de consommer des hydrates de carbones le soir. En effet le surplus d'énergie provoquera malgré le fait que vous privilègerez une source complète, un pic d'insuline et les calories superflues iront se loger dans les tissus adipeux. DONC JAMAIS DE PÂTES DE POMME DE TERRE OU QUOI QUE SE SOIT LE SOIR !!

Ensuite accompagnez comme pour le déjeuner, vos repas de 1/2 litre d'eau à boire calmement pour ne pas troubler la digestion.

Enfin du côté des compléments alimentaires, je conseils toujours l'absorption d'acides aminés spécifiques.

Métabolisme1) L'acide aspartique et la thréonine
revitalisent les processus d'assimilation des substances par l'organisme et le métabolisme du corps.

2) La valine est essentiellement nécessaire pour le métabolisme des muscles.

3) La plupart des acides aminés aident au métabolisme du glucose. L'alanine et l'acide glutamique jouent un rôle vital dans le métabolisme du glucose, alors que la glycine améliore le stockage du glycogène.

4) La cystéine, l'acide glutamique et la méthionine jouent un rôle important dans la décomposition et combustion des graisses.

5) La thréonine prévient l'accumulation des graisses dans le foie.

6) La valine est responsable du maintien d'un bon équilibre de nitrogène dans notre organisme. La lysine assure l'absorption adéquate du calcium et aide au maintien d'un bon équilibre de nitrogène chez l'adulte.

7) La glutamine aide au maintien d'un équilibre acide-alcali correct.


Dites-vous bien que dans le cadre d'un programme sportif afin d'optimiser le régime, ils seront incontournable.
D'ailleurs je suis pour dire que l'effort physique et indispensable dans tout régimes et doit être bien entendu poursuivi en prévention une fois le régime terminer.


j'aborderai un programme sportif efficace et salutaire dans un prochain poste.

Enfin n'oubliez pas que mon poste n'a pour but de conseiller, et ne peux en aucun cas être prit comme étant une prescription médicale, veillez toujours consultez un professionnel avant tout changement de régime.
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 39
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Information primordial pour la santé   Dim 22 Mar - 22:51

Un post édité et commenté par orné I love you

Bonjour,
Encore un produit toxique pour la santé passé sous silence par nos autorités sanitaire et médias de masses, heureusement des personnes restent vigilant, je vous le proposes.
Aussi n'hésitez pas à consulter le sujet, pour des informations sur les vaccins, les medocs toxiques, ainsi que des conseils de santé.



Le DMSO, devinez pourquoi on ne vous en a pas parlé ?



Ce produit est un solvant, officiellement impropre à la consommation. Pourtant, il a été testé avec succès dans plusieurs milliers d'études cliniques et on l'utilise couramment pour marquer les cellules cancéreuses. Sa particularité ? Il penêtre au coeur de toutes les cellules de l'organisme et rien ne l'arrête. Inquiétant ? Non, car ce composé soufré est non seulement un étonnant remède anti-douleur mais aussi un moyen très simple - et pas cher - de potentialiser l'effet de toutes les autres molécules actives... y compris les médicaments... ce qui permettrait d'en diminuer notablement les doses. Voilà pourquoi on n'en a pas parlé... c'est mauvais pour le business.



En 1968, une équipe de recherche dirigée par le docteur Stanley W. Jacob (à la « Oregon Health & Science University Medical School »), s’est intéressée à un solvant peu connu, le diméthyl sulfoxyde (DMSO), employé pour dissoudre une teinture spéciale (l'Haematoxylon) utilisée pour identifier les cellules tumorales.

Un peu par hasard, les chercheurs constatèrent que non seulement le DMSO avait le pouvoir de pénétrer la peau et d'autres membranes sans les endommager, mais qu’il pouvait aussi transporter d'autres composés au sein d'un système biologique ; et surtout, ils ont pu constater au microscope que le DMSO coloré ciblait électivement les cellules cancéreuses.

Ces chercheurs avaient donc découvert non seulement un “missile à tête chercheuse" qui pouvait se lier à la chimiothérapie pour cibler uniquement les cellules cancéreuses, mais aussi un diffuseur organique exceptionnel capable, notamment de transporter plus profondément n'importe quelle molécule active (et donc d'en diminuer les doses). Hélas, depuis 45 ans, la diffusion de cette découverte ne s’est jamais produite….. car cela allait contre les intérêts de Big Pharma !

Pourtant, depuis près de 3 000 études ont été effectuées sur le DMSO. Elles ont établi d'abord que le DMSO est, en soi, un remède puissant (qui amène le soufre au coeur de l'organisme). Elles démontrent égaement que ce diffuseur organique exceptionnel, ne se limite pas à la chimio mais peut aussi véhiculer toutes sortes de produits. De là est née la DPT (thérapie de potentialisation au DMSO) car, lorsqu’il n’y a pas de cellules cancéreuses, le DMSO se diffuse sur l’ensemble des cellules.

NOTA : À l’époque, la FDA a pris note de l'efficacité du DMSO, en particulier dans le traitement de la douleur, mais l'a rendu illégal pour les utilisations médicales afin de protéger les profits des entreprises d'aspirine qui, à l’époque, était massivement employée pour traiter l'arthrite. Depuis, le DMSO ne peut être vendu que comme solvant.
L'origine du DMSO


En 1866, Alexander Saytzeff, un scientifique russe, a isolé un curieux composé chimique. Il était cristallin, inodore, non-toxique et avait le goût de l'ail. A cette époque, Saytzeff ne pouvait savoir que sa découverte allait être l'objet de milliers d'études et qu'elle allait constituer un remède miraculeux. Il s’agissait du diméthyl sulfoxyde (DMSO). Ce composé organique soufré est, depuis, utilisé comme solvant industriel.

Le DMSO est un produit dérivé du processus de fabrication de la pâte à papier kraft (« procédé au sulfate ») qui permet de transformer le bois en pulpe constituée de fibre de cellulose quasiment pure. Ce procédé se résume à un traitement des copeaux de bois avec un mélange de soude et de sulfure de sodium, connu sous le nom de « liqueur blanche », qui permet de briser les liens entre la lignine et la cellulose. S'il est pur, le DMSO obtenu peut être conservé indéfiniment.

De multiples actions thérapeutiques
Parmi les composés soufrés, le DMSO est probablement celui qui a la plus grande étendue et le plus grand nombre d'applications thérapeutiques jamais montrées pour tout autre produit chimique. A lui seul, et sans aucun ajout d'autres principes actifs, il a environ 40 propriétés pharmacologiques qui peuvent être bénéfiques à titre de prévention, soulagement ou régression de nombreuses maladies (Morton, 1993).

En particulier, le DMSO :

   bloque la douleur en interrompant la conduction dans la peau, les nerfs périphériques et les organes,
   calme tout le système nerveux central,
   est un anti-inflammatoire puissant,
   accroît la production de globules blancs et de macrophages,
   stimule la cicatrisation des plaies,
   stimule tout le système immunitaire,
   est un diurétique puissant,
   combat les infections bactériennes, fongiques et virales,
   transporte toutes les molécules (médicaments, etc.) - jusqu'à environ 1000 Daltons de poids moléculaire à travers les membranes cellulaires,
   réduit l'incidence des thromboses plaquettaires (caillots dans les vaisseaux),
   réduit la charge de travail du cœur par l'inhibition du calcium,
   vasodilate les vaisseaux sanguins et combat l'hypertension artérielle,
   ramollit le collagène,
   relaxe les muscles,
   augmente la perméabilité des membranes cellulaires,
   permet l’expulsion les toxines intracellulaires,
   protège des dégâts dus au froid
   protège contre les effets mutagènes des rayons X,
   draine mercure, plomb, aluminium, cadmium, arsenic, nickel,
   est un piégeur de certains radicaux libres hydroxyles.

Deux contre indications

   Le DMSO est contre-indiqué en cas de grossesse ou d'allaitement, même si le DMSO est utilisé pour conserver les embryons humains.
   Je ne conseillerais pas son emploi à toutes les personnes qui portent une prothèse en plastique (ex : cristallin, valve, artère...) - bien que je n'ai rien vu à ce sujet dans les contre-indications - c'est quand même un solvant...

Propriétés particulières

   Le DMSO traverse aisément la peau et aussi la barrière hémato-encéphalique, il se mêle au sang et pénètre dans tous les tissus. De plus, il accélère la réparation des dégâts d'origine mécanique (compression, choc...) et au fil du temps des doses de moins en moins élevées sont nécessaires pour obtenir des résultats, à contrario d'un grand nombre de molécules pharmaceutiques où des doses croissantes sont nécessaires.
   Le DMSO peut agir en tant que bio-transporteur d'autres substances et médicaments dont il accroît les effets. En fait, certains médicaments dissous dans le DMSO, comme des corticoïdes, des antibiotiques, de l’insuline, etc., peuvent être utilisés à des doses plus faibles sans réduire leur efficacité thérapeutique et en réduisant considérablement leurs effets secondaires. De plus ces médicaments pourront traverser la barrière hémato-encéphalique qui est normalement difficilement pénétrable.
   Le DMSO est en outre efficace pour traiter la dégénérescence maculaire (DMLA) et le syndrome rétinien. Cette efficacité a été découverte incidemment par le Dr. Hill chez des patients souffrant de retinitis pigmentosa, une affection rétinienne alors qu’ils prenaient du DMSO pour soigner des troubles musculo-squelettiques (Morton, 1973).
   Pour les claquages, le soulagement arrive en 5 à 20 minutes avec effet de 6 heures
   Troubles mentaux
   Le DMSO a été testé pour le traitement de patients souffrant des troubles suivants :
           états d'hyperexcitation (réaction schizophréniques graves, phase maniaque de la psychose maniaco-dépressive, psychoses alcooliques, psychoses symptomatiques),
           certains symptômes de la psychose chronique (autisme, stéréotypie, négativisme, comportements anormaux ou états délirants),
           névrose grave (réactions d'angoisse, obsessions) - (Ramirez, Luza, 1967).

Guide pratique d'utilisation
Le DMSO existe sous 3 formes : gel, crème, liquide, et aussi en spray et en roller. Il est préférable de l’appliquer sur la peau plutôt que de l’ingérer.
La concentration commerciale est généralement à 99,9%. L’utilisation courante est à 70%, il suffit de le diluer avec 1/3 d’eau distillée.

L'odeur d'ail souvent perçue au niveau du corps ou dans la bouche est attribuée à un métabolite spécifique du DMSO : le sulfure de diméthyle (DMS), un composé qu'on trouve dans l'ail et dans l'oignon. Cette odeur peut durer un ou deux jours, surtout chez les hommes. Boire suffisamment d'eau peut aider à faire disparaître cette odeur.

Certains symptômes comme le mal au ventre, les maux de tête, les vertiges, et la fatigue, sont liés à des phénomènes de détoxication, déclenchés par le DMSO.

Selon la pathologie concernée, les fréquences standard d’application (cliniquement testées) sont de :

   1 fois toutes les 6 heures (acné, blessures d'effort, brûlures, claquage, entorses, cystite interstitielle, douleurs en tout genre, hémaomes, inflammation, migraine, zona...)
   2 fois par jour, matin et soir (arthrite, calcifications sauvages, chute de cheveux, cicatrices, épine calcanéenne, parodontose, hémorroïdes, herpès génital, maladie de La Peyronie, oignons, ongles incarnés, varices...)
   Pour les pathologies de l'oeil, c'est un peu différent :
   DMLA : dilution à 50% appliquée autour œil deux fois par jour
   Glaucome : 1goutte à 25% dans l’œil deux fois par jour
   Cataracte : 1 goutte à 25% dans l’œil deux fois par jour

NOTA : L’ajout de parfum à la rose annihile l'odeur d'ail.

Test d’une éventuelle allergie au DMSO

   Mettre une petite goutte de DMSO sur votre bras et attendez 24 heures pour voir si vous avez une réaction (c’est très rare).
   Les personnes qui ont un foie abimé ou affaibli testez-le en mettant 5 gouttes de DMSO sur un bras et frotter pour le faire pénétrer. Attendez plusieurs heures. S’il n’y a pas de douleur au foie, vous pouvez utiliser le DMSO en toute sécurité.

Par voie externe - Précautions importantes
D’abord, rappelez-vous que le DMSO passe à travers toutes les barrières en emmenant avec lui non seulement des produits utiles mais aussi toutes les pollutions locales possibles.

   Avant une application locale de DMSO vérifiez que la zone à traiter est très propre, sèche et qu'elle n'est pas écorchée. Les sites d’applications les plus utilisés sont la face interne des cuisses et des bras (non exhaustifs).
   Si vous utilisez les mains pour l’application, elles devront être très propres – mais il faut savoir qu’elles peuvent se rider et rester dans cet état pendant 8 à 15 jours.
   Les gants ménagers ou médicaux posent un autre problème : le DMSO étant un solvant, il peut les attaquer et emmener les produits composants dans l’organisme.
   C’est pour ces raisons qu’il est bien d’utiliser un ROLL' ON ou un SPRAY – La face interne des bras semble la plus pratique
   Pour les applications locales où la circulation sanguine est limitée, ne dépassez pas 70% de concentration, qui en outre est celle couramment utilisée.
   Le visage et la nuque sont plus sensibles au DMSO, utilisez du DMSO à 50%.
   Laissez le DMSO sécher pendant 20 à 30 minutes avant de l’essuyer si nécessaire. Ne pas laisser de tissus en contact avec la zone imprégnée pendant ce temps.
   Le DMSO ne doit pas être utilisé près de toute concentration dense de cellules cancéreuses et jamais en contact direct avec des cellules cancéreuses de surface.
   Ne pas appliquer de DMSO directement sur du psoriasis sec.
   Vous pouvez ressentir chaleur, rougissements, démangeaisons et parfois des urticaires locaux peuvent apparaître. Pulvérisez simplement de l'eau sur l'éruption et elle disparaitra. L'éruption est provoquée par le DMSO qui déshydrate la peau. Vous pouvez aussi appliquer de l’aloe vera en gel ou crème.

Et par voie interne

Pour la prise orale, la dose standard est de 1cuillère à café par jour de DMSO à 70% mélangé à 3 fois le volume d’eau minimum (Morton, 1993). Mais, étant donné que le DMSO peut provoquer des réactions importantes de détoxication et que son élimination peut prendre plusieurs jours, il vaut mieux à mon sens s’en tenir à la voie externe.

Les obstacles de la FDA et de Big Pharma

Le DMSO est vendu sur Internet. Aux Etats-Unis, le DMSO ne dispose d'un agrément de la FDA que pour la conservation des cellules souches, des cellules de la moelle épinière, et des organes destinés à la transplantation, ainsi que pour la cystite interstitielle (très difficile à traiter avec d'autres substances).

Malgré un usage du DMSO restreint légalement, chaque année des milliers d'Étasuniens l'acquièrent via le « marché noir ». Sa popularité n'est pas vraiment due à la publicité mais plutôt au bouche à oreille. Quand vous trouvez un produit peu coûteux qui soulage toutes sortes de problèmes de santé, y compris des maladies pouvant être mortelles, vous finissez par le recommander à votre famille et à vos amis !

Pour commander le DMSO, il faut aller à l'étranger

Le DMSO peut être commandé sur différents sites en tapant DMSO ; mais attention au produit chinois dont la qualité et la pureté ne peuvent être garanties, d’autant plus qu’il est classé « solvant industriel »
Depuis peu, le laboratoire français Fagron fournit ce produit aux pharmacies et aux professionnels de santé sous le nom de « diméthyl sulfoxyde » en flacons de 250 ml ainsi que des rollers de 30 ml (utilisés couramment pour les huiles essentielles). Vous pouvez donc théoriquement en trouver en pharmacie ou demander à un thérapeute des médecines alternatives de vous en procurer.

Lien connexe:

(pour plus d'infos et applications) DMSO, la vraie solution miracleAlternativesanté
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 39
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Information primordial pour la santé   Dim 22 Mar - 22:53

Bonsoir à tous;
a l'heure actuelle il est important d'avoir de bonnes connaissances en diététique..Et de savoir se que l'on mange, et pourquoi..Avoir des objectifs claires et censés en stratégie alimentaire...une telle approche vous offrira bien des services et en même temps vous ferez un geste pour la planète..Et engager d'une certaine façon une lutte contre le système... Very Happy 


#SANTé Top 10 des aliments les plus cancérigènes


La déclaration « tout provoque le cancer » est devenue une hyperbole populaire, que certaines personnes utilisent comme fourrage rhétorique pour excuser leurs propres échecs alimentaires et mode de vie. Mais la vérité est que effectivement, de nombreux produits alimentaires ordinaires ont été démontrés scientifiquement pour augmenter le risque de cancer. Voici les 10 aliments cancérigènes les plus malsains que vous ne devriez plus jamais manger ou vraiment très rarement :




1/ Organismes Génétiquement Modifiés (OGM)


Malheureusement, les OGM sont présents dans la production agroalimentaire, plus spécifiquement dans la plupart des dérivés alimentaires à base de maïs, de soja, de riz et de colza. Cependant, vous pouvez les éviter en vérifiant qu'il y a l'étiquette sansOGM, et en consommant les aliments qui sont produits naturellement sans la biotechnologie. Signalons que, l'Union Européenne fixe à 0,9 % le seuil d'OGM qu'un produit alimentaire européen peut contenir sans qu'on doive le signaler sur l'étiquette.



Commentaire : Pour enfoncer le clou :

- Corruption de la science : damage control : l'étude sur les OGM « fortement contestée »
- Étude Séralini sur le maïs OGM : 10 informations que les médias officiels ne vous communiquent pas


2/ Viandes transformées

Les viandes transformées, y compris les charcuteries, bacon, saucisses et hot-dogs, contiennent des conservateurs chimiques qui les font paraître fraîches et appétissantes, mais qui peuvent aussi causer le cancer. Le nitrite de sodium et le nitrate de sodium ont été liés pour augmenter de manière significative le risque de cancer du côlon et d'autres formes de cancer, alors assurez-vous de ne choisir que des produits sans nitrate.



Commentaire : Vive les merveilleuses viandes reconstituées, synthétiques et clonées !

- Activa : colle alimentaire pour viande et poisson reconstitués
- Vous mangeriez de la viande synthétique?
- L'Europe échoue à trouver un accord pour interdire la viande clonée


3/ Pop-corn au micro-onde

A première vue ça a l'air d'être pratique, mais ces sacs de popcorn au micro-ondes sont remplis de produits chimiques qui sont provoquent non seulement l'infertilité, mais aussi le cancer du foie, des testicules et du pancréas. L'Environmental Protection Agency (EPA) reconnaît qu'il y a de l'acide perfluorooctanoïque (PFOA) dans les doublures de sacs de pop-corn au micro-ondes comme « probablement » cancérogène, et plusieurs études indépendantes ont lié le produit chimique à l'origine des tumeurs. Faites plutôt cuire votre pop-corn vous-même avec la méthode ancienne qui est à la poêle. Ça vous coûtera moins cher et vous éviterez de vous intoxiquer.



Commentaire : Concernant le PFOA :

- Polémique sur les molécules à risque : l'acide perfluorooctanoïque emboîte le pas au Bisphénol A
- Obésité: le PFOA, bombe à retardement
- Des perfluorés dans le quart de l'eau française



4/ Boissons gazeuses

Les boissons gazeuses sont connues pour leur capacité à rafraichir et à redonner de l'énergie. Mais bien qu'elles disposent de ces bienfaits, elles ne sont pas pour autant bénéfiques pour la santé. Tout comme les viandes transformées, on a démontré que les boissons gazeuses causent le cancer. Chargées de sucre, de produits chimiques alimentaires, et de colorants, elles acidifient le corps et nourrissent les cellules cancéreuses.



Commentaire : Pour des bulles pas joyeusement pétillantes du tout :

- Les boissons «light» et l'aspartame provoqueraient des naissances avant terme
- Les softs drinks font monter la tension
- Coca-Cola une boisson dangereuse et cancérigène



5/ Boissons et aliments diététiques

Pire que les boissons gazeuses, les boissons ainsi que les aliments diététiques présentent un risque accru de certaines formes de cancer. Selon l'Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA), plus de 20 études de recherches différentes avaient trouvé que l'aspartame, l'un des édulcorants artificiels les plus courants, provoque une série de maladies, y compris des anomalies congénitales et le cancer. Le sucralose (Splenda), la saccharine et d'autres édulcorants artificiels ont également été associés à l'apparition du cancer.



Commentaire : Aspartame et autres édulcorants de la mort :

- L'aspartame : de la merde déféquée par des OGM
- La scandaleuse histoire de la légalisation de l'aspartame
- L'Aspartame - Notre poison quotidien
- Aspartame: Dessous fumant d'un poison en vente libre...



6/ Farines blanches raffinées

Un ingrédient commun dans les aliments transformés, mais son excès de teneur en glucides est un grave sujet de préoccupation. Une étude publiée dans la revue Cancer Epidemiology, avait trouvé que la consommation régulière de glucides raffinés a été liée à une augmentation de 220 pour cent dans le cancer du sein chez les femmes.



Commentaire : Avec les glucides, le gluten qui va avec :

- Les céréales sont mauvaises pour la santé, selon un neurologue
- Les céréales raffinées augmenteraient le risque de cancer de la prostate
- Gluten et glucides, préjudiciables à la santé du cerveau
- Trop de glucides sont néfastes pour le cerveau
- Un régime fort en glucides lié à la progression du cancer ?
- Les glucides et le sucre liés à un risque accru de déficit cognitif léger
- Loren Cordain : le blé est peut-être la pire des céréales




7/ Sucres raffinés

Les sucres raffinés ont tendance à augmenter rapidement les niveaux d'insuline et nourrissent la croissance des cellules cancéreuses.



Commentaire : Le sucre, ce véritable poison :

- Le sucre, l'ennemi « numéro 1 » de l'humanité
- Le sucre illumine les cancers sur les IRM
- Cancer : ces molécules de sucre qui dopent la croissance tumorale



8/ Aliments conventionnels

Beaucoup de gens pensent qu'ils mangent sain quand ils achètent des pommes, du raisin, des fraises dans les épiceries. Mais à moins que ces fruits soient biologiques ou vérifiés pour être sans pesticides, ils pourraient être un risque majeur de cancer. L'Environmental Working Group (EWG) a constaté que jusqu'à 98 pour cent de tous les produits conventionnels, sont contaminés par les pesticides cancérigènes.



Commentaire : Les incontournables pesticides :

- Les adjuvants des pesticides les rendent des centaines de fois plus toxiques
- 1 200 médecins français alertent contre les dangers des pesticides
- Les pesticides jusqu'à «mille fois plus toxiques» selon le professeur Gilles-Eric Séralini
- 93 % des cours d'eau français contaminés par les pesticides
- Pesticides : les Français en ont plein le sang, des niveaux trois fois plus élevés que les allemands et les américains
- Deux fois plus de pesticides autorisés dans les fruits et légumes



9/ Saumon d'élevage

Le saumon d'élevage est un autre aliment fortement cancérigène, selon le Dr David Carpenter, directeur de l'Institut pour la santé et l'environnement à l'Université d'Albany. Selon son évaluation, le saumon d'élevage ne manque pas seulement de vitamine D, mais il est souvent contaminé par des produits chimiques cancérigènes, les BPC (biphényles polychlorés), des pesticides et des antibiotiques.



Commentaire : Histoire de relativiser les bienfaits du saumon d'élevage :

- Du saumon d'Écosse chargé d'insecticides
- Une entreprise française a importé de Suède du saumon aux dioxines
- Du saumon OGM bientôt dans notre assiette ? Il n'y a pas lieu de s'en réjouir
- Des poissons OGM toujours plus gros et plus voraces




10/ Huiles hydrogénées

Elles sont couramment utilisées pour conserver les aliments transformés et les garder stables pour la conservation. Mais les huiles hydrogénées modifient la structure et la flexibilité des membranes cellulaires dans l'organisme, ce qui peut conduire à un grand nombre de maladie comme le cancer. Certains fabricants procèdent à l'élimination progressive de l'utilisation des huiles hydrogénées et les remplacent par d'autres alternatives plus sûres, mais les acides gras trans sont encore largement utilisés dans les aliments transformés.

Source ; Swagactu


[center]__________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 39
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Information primordial pour la santé   Dim 22 Mar - 23:02

Ce post vous est proposé et commenté par orné I love you

Bonjour,
Avec la venue de l'automne et de l’hiver Notre organisme et plus particulièrement nos défenses immunitaires sont mit à contribution. Il est dans se cas intéressant de renforcer notre système immunitaire et prévention, histoire de ne pas avoir recourt au antibiotique qui causera des dérèglements dans votre organisme qui ne sont jamais négligeable. je vous proposerais aussi (dont cette fois_si) des remèdes qui peuvent être utiliser dès les 1er symptômes (j'insiste sur se point) qui pourrons dans le cas échéant s'avérer suffisant. Si tout de fois il est utiliser assez rapidement, je le répète. Sinon ce sera à coup sûr le médecin. la prochaine fois, je vous proposerai (sur le fil comment bien se nourrir) des astuces et régimes de renforcement du métabolisme et défense immunitaire.
En attendant, voici quelques remèdes naturels pour lutter contre le rhume, j'en proposerai d'autre au fil du mois (ou akasha) bonne découverte.



Soigner les maux de l’hiver avec les plantes sans se ruiner



L’automne a commencé, l’hiver approche, et il serait dommage de se ruiner en médecin, en médicaments ou tout simplement de subir de la plus belle manière un virus qui traine… Pourquoi ne pas alors faire appel aux plantes pour se soigner? Wink



Chaque année, c’est la même chose. Avec la chute des températures, les effets désagréables reviennent nous enquiquiner. Fièvre, toux, lèvres gercées, nez qui coule… Nul besoin de te faire un dessin ! Heureusement, pas besoin d’attendre le retour du printemps pour soigner ces petits bobos de l’hiver, naturellement et à moindre frais !


Affronter l’hiver sans se ruiner




Il n’existe pas de médecine plus naturelle que celle des plantes. Utilisées depuis des centaines d’années, elles ont fait leurs preuves et s’illustrent dans les précieuses astuces de nos grands-mères.


La médecine par les plantes pour soigner les maux de l’hiver




Utilisées depuis la nuit des temps, les plantes sont le remède naturel par excellence. Un rhume ? Une toux qui irrite ? Le nez qui coule ? Et si, plutôt que de dépenser une fortune dans des médicaments aux effets souvent indésirables, se soigner par les plantes pouvait t’aider à combattre les maux de l’hiver ? Tu peux les trouver sous différentes formes : feuilles, plantes séchées, huiles essentielles ou écorces. Les feuilles sont en général fraîchement cueillies, tandis que les plantes séchées se conservent plus longtemps. A utiliser surtout en prévention, elles permettent d’éviter de subir les petits désagréments de l’hiver.


Les plantes à utiliser pour se soigner cet hiver




• La camomille romaine : elle possède tout particulièrement les facultés d’adoucir et de calmer. Utilisée en compresses, adieu petit coup de fatigue, yeux irrités, poches sous les yeux… • La grande camomille : ses feuilles utilisées en tisane te permettront de dire « Stop ! » aux migraines. Cette fameuse décoction aura en plus l’avantage de calmer les maux de gorge. • La valériane : utilisée en tisane, elle a pour propriété de traiter les troubles du sommeil et l’anxiété. Intéressant, car il n’ y a rien de plus énervant que de tourner dans son lit pendant des heures en regardant les heures défiler sur le radio réveil ! • Le thym : utilisé en tisane, il soigne les voies respiratoires et la toux. • La sauge : elle aide à faire chuter la fièvre et atténue la fatigue. • Le saule : consommé en infusion, il traite les maux de tête et la fièvre. • L’eucalyptus : il aide à dégager les voies respiratoires. Que ce soit en tisane ou en huile essentielle, il est tout aussi efficace pour apaiser les maux de gorge et les angines. • L’échinacée : cette plante protège l’organisme et favorise la convalescence.


Cultiver, cueillir, acheter : nos astuces !




Cueillette Quelques précautions sont à prendre lors de la cueillette des plantes : • Éviter les aires protégées • Ne pas les ramasser en bordure de route ou à un endroit où tu sais que des pesticides sont utilisés. • Éviter les aires polluées (bord de route, sentier de grand passage,etc.) • Prendre garde également à ne pas confondre avec une plante qui te semble similaire. Si tu as un doute, il est plus sage de t’abstenir ou d’amener la plante chez le pharmacien afin qu’il procède à une vérification. Mieux vaut faire appel à un spécialiste et éviter l’intoxication ! Achat Si pour beaucoup bio est synonyme d’onéreux, certaines astuces permettent de se procurer des produits AB sans se ruiner. Rends-toi directement chez un producteur ou cultivateur près de chez toi, ainsi que sur les marchés pour te procurer des produits bio pas trop chers. Culture La solution idéale pour disposer de ces petites plantes magiques sans risques reste d’en planter dans son jardin, en pot ou encore en jardinière. Ce n’est pas possible pour toutes les plantes, mais il est possible d’en cultiver un bon nombre ! Renseigne-toi sur la façon de les planter et les soins qu’elles nécessitent.


Rhume: le soigner et le prévenir







Possédant de nombreuses propriétés, le thym est l’une des plantes les plus utilisées en phytothérapie. Il apaise la toux et a l’avantage de pouvoir être consommé sous plusieurs formes : huile essentielle, tisane ou sirop. Gros plan sur son utilisation, ses bienfaits et sa récolte.


Les bienfaits du thym




La toux est le symptôme le plus répandu en période hivernale, et aussi le plus difficile à combattre. Outre les divers sirops assez onéreux que tu pourras trouver dans le commerce, pourquoi ne pas utiliser une plante tout aussi apte à te soigner ? Ça tombe bien, le thym possède justement des vertus antispasmodiques qui calmeront ta toux ! Il convient tout d’abord de différencier les toux grasses des toux sèches. Comment faire ? La toux sèche n’évacue pas de mucus, à l’inverse de la toux grasse dont les origines peuvent être un rhume, une bronchite… Si elles persistent, il est conseillé de consulter ton médecin traitant. La toux chronique, révélatrice d’une maladie sous-jacente (asthme, bronchite chronique, …) nécessite également une consultation rapide chez le médecin. L’huile essentielle de thym possède de puissants antiseptiques. En tisane, le thym a la particularité d’apaiser les voies respiratoires et de calmer ainsi les maladies de l’hiver telles que la bronchite, le rhume ou la grippe. A savoir : le thym possède également d’autres vertus comme celles de favoriser la digestion et de lutter contre les problèmes intestinaux. En friction, il soulage les rhumatismes et les contractions musculaires. Petite astuce beauté, il revitalise le cuir chevelu et tonifie le corps.


Le thym : tisane, sirop contre la toux ou huile essentielle




Si l’huile essentielle à base de thym se vend dans le commerce environ 10 euros, il est tout à fait possible de préparer soi-même du sirop et de la tisane avec la précieuse plante. • Pour faire une tisane, procure-toi du thym séché (1 à 2 cuillères pour une tisane), et mélange-le à 200 ml d’eau. Au lieu d’utiliser du thym séché, tu peux aussi utiliser des feuilles de thym frais que tu laisses infuser pendant 5 à 15 minutes dans de l’eau chaude. Les bienfaits de la tisane de thym sont étonnants. • Le sirop de thym se vend en pharmacie (environs 7 euros) mais là encore, fais des économies et fabrique-le toi-même ! Pour cela, verse un litre d’eau sur deux bols de thym. Fais dissoudre 125 g de miel dans 10 cl d’infusion de thym que tu auras fait chauffer et laisse refroidir. Prends-en une cuillère à café plusieurs fois par jour.


Astuces pour cueillir son thym correctement




Le thym possède un atout : il se cueille quasiment toute l’année. Toutefois, c’est entre les mois de mars et juillet qu’il est le plus parfumé. Pour le cueillir et le conserver, c’est simple : • Coupe les tiges au ras du sol. Il se conserve ainsi une bonne semaine au réfrigérateur. • Si tu veux le faire sécher pour le garder plus longtemps, rassemble les tiges en bouquets, que tu suspendras la tête en bas au sec. • Après séchage, détache les fleurs séchées des tiges et conserve-les dans des boites hermétiques. Tu pourras ainsi t’en servir toute l’année. Article complet et astuces supplémentaires: Radin.com


______________________________


Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 39
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Information primordial pour la santé   Dim 22 Mar - 23:06

Sept bénéfices du bicarbonate de soude, véritable ennemi de l’industrie pharmaceutique

Le bicarbonate de soude est l’un des produits que nous utilisons le plus chez nous. Mais savez-vous comment l’utiliser ? Beaucoup de personnes ignorent ses nombreuses vertus. Bien sûr, à consommer sans excès !



Par exemple, certaines de ses vertus permettent l’élimination d’une écharde dans le doigt ou le maintien de dents propres et saines. Ces deux caractéristiques sont un avant-goût des multiples bienfaits que le bicarbonate de soude peut offrir.

Dans cet article, nous parlerons également des vertus médicinales du bicarbonate de soude. Souvenez-vous qu’il est important de connaître tous les avantages de ce produit pour une utilisation pratique et efficace.


Un bon exfoliant




L’un des meilleurs usages que l’on peut faire du bicarbonate de soude, qui est d’ailleurs le plus connu et le plus utilisé, est de s’en servir comme exfoliant. Mélangez deux doses de bicarbonate et une demi-tasse d’eau et attendez que cela prenne la forme d’une pâte. Une fois la pâte formée, vous pouvez l’utiliser comme exfoliant pour le corps et pour le visage. Ce qui est exceptionnel, c’est qu’il est naturel, économique et qu’il n’a pas de contre-indication.


Dans un bain détoxifiant




Si vous mélangez du vinaigre de cidre de pomme avec du bicarbonate de soude, vous obtiendrez l’un des meilleurs détoxifiants qui existe. Avec ces deux produits, vous pouvez vous concocter un bain des plus bénéfique dans lequel vous éliminerez vos démangeaisons et vos douleurs, et bénéficierez d’une bonne désintoxication.


Contre le stress




Un autre bon usage que vous pouvez faire avec ce produit est de mélanger trois cuillerées de bicarbonate de soude avec de l’eau tiède dans une baignoire. Attendez 5 minutes afin qu’il repose et ensuite, entrez dans ce bain qui vous aidera à baisser votre niveau de stress ainsi que les boursouflures sur les pieds.


Contre les piqûres d’insectes




En plus de tout cela, le bicarbonate sert aussi à soigner les piqûres d’insectes, surtout quand celles-ci deviennent difficiles à traiter. Vous pouvez créer une pâte de bicarbonate en mélangeant 3 cuillerées de poudre à une demi-tasse d’eau. Frottez cette pâte sur la piqûre plusieurs fois par jour. La démangeaison ainsi que la piqûre disparaîtront rapidement.


Un bon déodorant




Si tout d’un coup, vous devenez allergique aux déodorants ou aux anti-transpirants, nous vous recommandons de fabriquer votre propre déodorant de manière naturelle. Pour ce faire, mélangez un peu de poudre de bicarbonate de soude à un peu d’eau et appliquez ce mélange comme un déodorant. Vous serez surpris du résultat !


Contre les échardes




Vous pouvez également réussir à enlever complètement les échardes de vos doigts avec la préparation suivante : mélangez une pointe de bicarbonate dans un demi-verre d’eau, remuez bien et appliquez ce dosage sur l’endroit affecté. En peu de temps, l’écharde disparaîtra.


Contre les ulcères




Si vous ou l’un de vos proches souffrent d’ulcère, cela peut vous être utile. Il suffit de déposer une cuillère ou deux de bicarbonate de soude dans un verre d’eau bien propre. Mélangez bien et prenez cette dose préparée chaque jour. Le bicarbonate bloque immédiatement la production d’acides dans l’estomac.

Nous espérons que cet article vous aura été utile. Commencez dès maintenant à mettre ces conseils en pratique afin de bénéficier des meilleures vertus du bicarbonate de soude pour vous et votre famille.

Source : Sanré Nutrition.org
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 39
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Information primordial pour la santé   Dim 22 Mar - 23:07

Xanax, Lexomil, Lysanxia, Valium, lorazépam, Myolastan, ces médicaments qui rétrécissent le cerveau



En 1982, le gouvernement britannique apprenait que les benzodiazépines (dérivés du valium : Xanax, Lexomil, Lysanxia, Myolastan…) pouvaient provoquer des troubles neurologiques graves. 30 ans plus tard… les médecins continuent de distribuer les pilules comme des Smarties !

The Independent on Sunday a lâché une bombe. Le canard britannique s’est procuré des documents confidentiels plutôt gênants. En 1981, suite aux trouvailles du professeur (aujourd’hui émérite) Malcolm Lader, chercheur de renom dans le domaine de la psychiatrie, le Medical Research Council (MRC, institut gouvernemental) avait organisé un brainstorming scientifique pour évoquer le rétrécissement du cerveau survenu chez certains patients gobant des benzodiazépines. L’année suivante, le MRC décidait d’approfondir le sujet pour évaluer l’impact à long terme de ces molécules. Puis, plus rien. Le ministère de la Santé n’a pas donné suite.


La bourse ou l’avis



Aucun test « officiel » de toxicité neurologique à long terme n’a jamais été réalisé sur ces médicaments (Xanax, Lexomil, Lysanxia, Myolastan…) vendus à des dizaines de millions d’exemplaires, censés lutter contre l’anxiété, le stress, l’insomnie et les spasmes musculaires. Le Pr Lader a déclaré : « Je recevais de l’argent pour d’autres recherches et ne voulais pas être étiqueté comme la personne qui a tué les benzodiazépines… J’aurais dû être plus proactif… J’ai supposé que la prescription allait se tarir, mais les médecins ont continué de les balancer comme des Smarties« .


La camelotte qui ramolit le cerveau



En 1995, Heather Ashton, professeur émérite de psychopharmacologie clinique, a elle aussi fait une proposition à la MRC pour étudier le lien entre la consommation de « benzos » et les dommages permanents induits sur le cerveau. Sa proposition a été rejetée. La MRC se défend en prétendant qu’une fois « acceptées les conclusions du rapport de Malcolm Lader« , elle était prête à financer « toute demande de recherche répondant aux normes scientifiques requises« … ce qui n’est, prétend-elle, toujours pas arrivé à ce jour. La faute à pas-de-chance…


« Enorme scandale«



Députés et avocats se liguent aujourd’hui pour dénoncer un « énorme scandale »  (dixit Jim Dobbin, président d’un groupe parlementaire multipartite sur les addictions médicamenteuses) qui pourrait ouvrir la voie à des recours collectifs pouvant impliquer jusqu’à 1,5 million de patients devenus accros à leurs dépends. Un grand nombre d’entre eux présenterait des symptômes neurologiques compatibles avec les constations de Malcolm Lader. Dans les années 1960, annoncés comme totalement inoffensifs, les benzos étaient présentés comme la première merveille du monde pharmaceutique. En une décennie, ils sont devenus les plus couramment utilisés au Royaume-Uni. Sauf que ces médocs révolutionnaires induisent une addiction particulièrement puissante, et cela en quelques jours.


Descente aux enfers



Valerie Bell a fait une attaque de panique, en 1984. Son médecin lui a immédiatement prescrit du lorazépam. Aujourd’hui, elle a 67 ans. Elle est sevrée depuis 2007 mais souffre toujours de douleurs neurologiques à la tête, au cou et aux pieds.

« Nous avions deux magasins de fleurs dans l’Essex, avec mon mari. Nous avons eu une belle vie [...] j’ai eu une attaque de panique lors d’une soirée. Mon médecin m’a dit qu’il y avait un nouveau médicament merveilleux en provenance des Etats-Unis, alors je l’ai pris sans poser de questions. Immédiatement après, je me suis senti mal. Le médecin a dit que c’était ma maladie et a augmenté les doses, tout en ajoutant un antidépresseur. Cela a duré pendant des années, une nouvelle pilule suivait de nouvelles pilules. Certains jours, je ne pouvais même pas sortir du lit.

J’ai vu 32 médecins, mais personne n’a dit que mes symptômes pouvaient provenir des pilules. Pendant des années, j’ai cru ces hommes en blouse blanche et costumes Armani. Quand j’ai décidé que ça suffisait, il m’a fallu 15 ans pour m’en sortir [...] j’étais totalement incohérente, j’entendais des voix, j’étais incapable de faire du thé. Aucun être humain ne devrait souffrir comme ça. Nous avons perdu notre maison et nos entreprises. Les médicaments ont détruit nos vies« .


Source ; Les Mots on un sens


------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 39
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Information primordial pour la santé   Dim 22 Mar - 23:11

15 anti-inflammatoires naturels

Cassis, pin, basilic, laurier, propolis, oméga 3… Et si vous remplaciez votre aspirine ou votre cortisone par un remède naturel ? Certains ont de puissants effets anti-inflammatoires sans avoir les effets secondaires des médicaments classiques. Ils peuvent soigner les affections respiratoires, urinaires, digestives et articulaires.


Voici la liste:




Les aiguilles de pin



Les jeunes aiguilles du pin sylvestre (Pinus sylvestris) sont récoltées pour leurs vertus thérapeutiques. Comme le fait remarquer le naturopathe Christopher Vasey, elles sont parfois vendues sous l’appellation incorrecte de « bourgeons de sapin ». Le pin sylvestre entraîne la sécrétion d’hormones anti-inflammatoires, comme la cortisone. « La cortisone produite par le corps à la suite de la prise de plantes est présente en quantité physiologique. Elle a des effets bienfaisants sans effets secondaires », souligne le naturopathe.

Indications : voies respiratoires (rhino-pharyngite, sinusite, bronchite, asthme…), rhumatismes et voies urinaires (cystite, prostatite…).
Posologie : infusion : 20 à 50g de bourgeons à infuser pendant 10 minutes dans 1 litre d’eau ; 3 tasses par jour.

Ou

Teinture-mère : 3 fois par jour, 10 à 20 gouttes avec un peu d’eau.
Contre-indications : hypertension, nervosité, faiblesse rénale.

L’huile essentielle de laurier


Dans la Grèce antique, le laurier était consacré au dieu Apollon et symbolisait la gloire. C’est aujourd’hui une plante reconnue pour ses bienfaits anti-inflammatoires, antalgiques, anti-infectieux, et anti spasmodiques.

Indications : voies respiratoires (rhume, pharyngite, bronchite, asthme…), voies digestives (diarrhées, colite, gastro-entérite…), peau (acné, furoncle, eczéma, crevasse, ulcère, urticaire…), bouche (gingivite, aphte, douleurs dentaires, parodontites, abcès…), articulations et muscles (arthrite, goutte, lumbago…) et nerfs (sciatique, névrite…).
Posologie : le plus simple est d’utiliser l’huile essentielle de laurier (Laurus nobilis).
Voie orale : 2 à 3 fois par jour, 1 à 2 gouttes d’huile essentielle dans du miel ou de l’huile végétale.
Peau (huile essentielle pure) : 3 à 4 fois par jour, 1 goutte sur le bouton, l’aphte ou l’abcès.

Ou

Peau (huile essentielle diluée) : 10 gouttes d’huile essentielle diluées dans une cuillère à café d’huile de tournesol, à étaler 3 à 4 fois par jour sur la région à traiter et masser.

Ou

Gargarisme : 2 à 3 gouttes d’huile essentielle diluées dans un peu de lait à rajouter à un demi verre d’eau. Gargariser puis recracher, 3 à 4 fois par jour.

Ou

Bain : 15 à 20 gouttes d’huile essentielle dans une cuillère à soupe de lait.
Par précaution : avant d’employer l’huile essentielle de laurier, faites un test de quelques gouttes sur le pli du coude. Attendre 2 à 3 heures pour voir si des rougeurs apparaissent. Si c’est le cas, ne pas utiliser l’huile. Si non, c’est bon !

Attention : ne pas confondre le laurier noble avec le laurier-rose ou laurier-cerise que l’on voit souvent dans les jardins et dont l’utilisation médicinale est interdite.

La gomme de propolis


Résine utilisée par les abeilles pour colmater et étanchéifier leur ruche, la propolis est anti-inflammatoire, anesthésiante, antimicrobienne, cicatrisante et antioxydante.
Indications : voies respiratoires (rhinite, sinusite, otite, pharyngite, trachéite…), tube digestif (gingivite, stomatite, aphtes, douleurs dentaires, entérite…), voies urinaires (cystite, prostatite, urétrite…) et peau en externe (abcès, furoncle, brûlure, blessure, eczéma, urticaire…).
Posologie : voie orale : pâte à mâcher, 1 gramme 3 fois par jour. Entre les repas, mâcher longuement jusqu’à dissolution complète. Cure pendant 1 semaine.
Voie cutanée : pommade à appliquer sur la région à traiter, 3 à 4 fois par jour.

Les feuilles de basilic


On peut utiliser les sommités fleuries et les feuilles de basilic comme remède anti-inflammatoire. Elles possèdent en effet des substances qui bloquent ou freinent l’activité des médiateurs de l’inflammation.
Indications : tube digestif (gastrite, brûlures, aigreurs, entérite, colite…), nerfs (névrite…), voies urinaires (cystite, prostatite) et articulations (arthrite, polyarthrite,tendinite).
Posologie : infusion de 3 à 4 feuilles fraîches pendant 10 minutes dans 1 tasse d’eau chaude.
À savoir : les feuilles de basilic perdent leurs propriétés curatives en séchant.

Les graines de nigelle


Cette plante est cultivée en Orient et en Europe centrale pour ses graines antihistaminiques. On peut la trouver dans les magasins diététiques et bio.

Indications : voies respiratoires (rhume des foins, allergies aux poussières, asthme allergique…) et vaisseaux sanguins (céphalée, migraine…).
Posologie : teinture-mère, 3 fois 10 à 30 gouttes par jour dans de l’eau.

Les feuilles de cassis


Le cassis est une plante anti-inflammatoire dite « hormonale » puisqu’elle stimule le corps à produire des hormones aux effets anti-inflammatoires. Ces hormones appartiennent à la famille de la cortisone. On connaît l’usage des feuilles de cassis depuis des siècles pour soulager les rhumatismes.
Indications : voies respiratoires (rhume des foins, allergie à la poussière, asthme allergique…), articulations, voies urinaires (cystite, prostatite…) et inflammations en général (urticaire, hémorroïdes…).
Posologie : macérat glycériné ou teinture-mère : 3 fois 30 à 50 gouttes avec de l’eau avant les repas.

Ou

Infusion (pour les rhumatismes et les voies urinaires surtout) : infuser 10 grammes de feuilles sèches dans 25 cl d’eau bouillante pendant 15 min. Boire 2 à 3 tasses par jour.

L’huile essentielle de lavande


Parmi ses nombreux bienfaits, la lavande est une plante anti-inflammatoire. Comme on la trouve à portée de main, profitons-en !
Indications : peau (acné, brûlure, coup de soleil, crevasse, morsure, piqûre d’insecte, prurit, rougeur, urticaire, panaris…), voies respiratoires (bronchite, asthme, quintes de toux, pharyngite…), voies digestives (diarrhées), et divers maux (douleurs musculaires, articulaires, des dents, otite, cystite…)
Posologie : la lavande est avant tout utilisée en huile essentielle (Lavandula Angustifolia).
Voie orale : 3 fois ou plus par jour, 3 à 5 gouttes diluées dans du miel ou de l’huile végétale.

Ou

Onction pur : 3 fois par jour, 1 à 15 gouttes selon l’étendue de la surface à traiter. Étendre les gouttes sur la région et masser légèrement pour les faire pénétrer dans les tissus.

Ou

Bain : 15 à 20 gouttes dans une cuillère à soupe de lait ou de base pour bain.

Les fleurs de camomille romaine


Les premiers usages de la camomille romaine remonteraient au XVIe siècle. On l’utilisait beaucoup contre les inflammations digestives.
Indications : tube digestif (gastrite, ulcères d’estomac…), peau (eczéma, furoncle, plaies, démangeaisons, crevasses, urticaires…), nerfs (névralgies faciales, dentition douloureuse des enfants, névrites…), et yeux (conjonctivite, blépharite…).

Posologie :


Interne :
Infusion :
5 à 10 têtes par tasse, infuser pendant 10 minutes dans de l’eau bouillante, 3 à 5 tasses par jour.
Ou
Teinture-mère : 3 fois par jour, 30 gouttes avec un peu d’eau.
Ou
Huile essentielle : 2 à 4 gouttes dans du miel ou de l’huile végétale, 3 à 4 fois par jour.

Externe :
Pour les inflammations de la peau et des yeux : infuser de la camomille à raison d’une cuillère à soupe pour 1 tasse. Laisser infuser 10 minutes puis appliquer quand l’infusion est tiède.
pour les inflammations des nerfs : 3 à 4 gouttes d’huile essentielle diluées dans une demi cuillère à café d’huile de tournesol, en onction sur la région à traiter, 3 à 4 fois par jour.
L’eucalyptus citronné

Originaire d’Australie, l’eucalyptus a été introduit dans le sud de la France dès 1860. C’est la citronnella contenue dans les feuilles de ses branches âgées qui lui confère ses vertus anti-inflammatoires et antalgiques.

Indications : articulations (polyarthrite, arthrose, goutte…), nerf (sciatique, zona…), tendons (tendinite, épicondylite…), muscles (élongations, déchirures), vaisseaux sanguins (phlébite, artérite, hémorroïdes…), et peau (eczéma, mycoses, panaris, piqûres d’insectes…)

Posologie :

Voie orale :
3 à 5 fois par jour, 3 à 5 gouttes dans du miel ou de l’huile végétale.
Ou
Voie cutanée : onction d’un mélange de 10 gouttes d’HE pour 1 cuillère à café d’huile de tournesol. Répéter 3 à 4 fois par jour l’onction sur la zone à traiter. Maximum 21 jours.
Ou
Bain : 15 à 20 gouttes dans une cuillère à soupe de lait ou une base pour bain.

Le curcuma


La racine de curcuma est utilisée pour ses bienfaits anti-inflammatoires. Des recherches ont même démontré qu’elle pouvait être aussi efficace que des médicaments contre l’arthrite.
Indications : Tube digestif (gastrite, intestins irritable, colite…), articulations (rhumatisme, arthrite, arthrose), peau (eczéma, rougeurs, panaris…).

Posologie : Infusion : 1 à 1,5 grammes de poudre par tasse, infuser 10 minutes, 1 à 3 tasses par jour.

Ou
Teinture-mère : 2 à 3 fois par jour, 5 à 20 gouttes avec de l’eau.
Ou
Gélules : 3 fois par jour, 1 à 2 gélules.
Externe : compresse d’infusion ou cataplasme de poudre, 3 à 4 fois par jour.

La décoction de saule blanc


Le saule blanc était déjà utilisé 5000 ans avant J-C. en Mésopotamie pour soigner diverses douleurs. Riche en salicine, c’est une des plantes qui a contribué à la découverte de l’aspirine (acide acétylsalicylique).
Indications : Articulations (rhumatisme, arthrite, goutte, douleurs dorsales), nerfs (névralgies, névralgie faciale), muscles (lumbago).
Posologie : Décoction : faire bouillir 25 à 30 grammes d’écorce dans 1 litre d’eau pendant 5 minutes, puis laisser infuser 10 minutes. 2 à 3 tasses par jour.
Ou
Gélules : 3 fois 2 gélules, avant les repas.
La reine-des-prés, l’aspirine végétale !

La reine-des-prés (Spiroea almaria) est un des plus vieux anti-inflammatoires du monde puisque son principe actif est celui qui a servi à l’élaboration de l’aspirine : l’acide salicylique. Au Moyen-Age, on l’utilisait contre les inflammations de la peau lors de fièvres éruptives, comme la variole et la rougeole.
Indications : Articulations (douleurs, ankylose, gonflement, arthrite, goutte…),  nerfs (névralgie, névrite…), tendons (tendinite, tennis-elbow…), mal de tête.
Posologie : Infusion : infuser 1 cuillère à dessert de feuilles et de fleurs sèches dans 3 dl d’eau pendant 10 minutes. Boire 3 tasses par jour. Ne pas faire bouillir la plante sinon elle perd ses vertus.
Ou
Gélules : 3 fois 2 gélules, avant les repas.
Contre-indications : Allergie à l’aspirine, prise de fluidifiants sanguins.

Les oméga 3


Les oméga 3 sont des anti-inflammatoires naturels. Ils sont particulièrement recommandés lors d’inflammations chroniques (articulations…). Le hic c’est que notre corps n’en fabrique pas. Il faut donc les trouver dans l’alimentation pour avoir des apports suffisants.
Les premières sources d’oméga 3 sont : les huiles de première pression à froid (lin, colza, noix, germe de blé, soja, chanvre, caméline), les poissons gras des eaux froides ou autres (flétan, hareng, saumon, maquereau, anchois, sardine), les algues océaniques ou de lac comme la spiruline.
Menu d’un régime anti-inflammatoire :
Protéines : poissons gras, œufs, légumineuses.
Glucides : riz complet ou semi-complet, pâtes complètes, pommes de terre.
Lipides : huile de colza et de lin, amandes, noix, graines de lin.
Légumes : tous à volonté surtout ceux à feuilles vertes.
Fruits : tous à volonté.

Des compresses d’euphraise


On ne la connaît pas toujours, pourtant l’euphraise est une plante classiquement utilisée avec le bleuet pour soigner les inflammations des yeux.
Indications : yeux (conjonctivite, blépharite, orgelet…), nez (rhume infectieux et rhume des foins avec fort écoulement liquide).
Posologie : Usage externe surtout.
Yeux

Infusion : faire bouillir 1 poignée de plante sèche dans 1 litre d’eau pendant 10 minutes puis laisser infuser 10 minutes. Imbiber de la ouate et la poser sur les paupières. Répéter plusieurs fois par jour.
Rhume des foins : laver les fosses nasales avec la décoction, recommencer plusieurs fois.

Les bourgeons de bouleau


Les bourgeons du bouleau sont antihistaminiques. Ils diminuent le taux d’histamines présents dans le sang, d’où l’effet anti-inflammatoire. Les histamines sont des médiateurs des inflammations, particulièrement lors d’allergies.
Indications : Voies respiratoires (rhume des foins, allergies aux poussières et poils d’animaux, asthme allergique), articulations (rhumatismes, goutte…).
Posologie : Macérat glycériné de Betula pubescens Bourgeons 1D : 3 fois par jour 30 gouttes avec de l’eau.

Source : Santé Nutrition.org


* * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 39
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Information primordial pour la santé   Dim 22 Mar - 23:13

Bonjour mes frères et sœurs  I love you
Si il y a bien une chose dont je me méfie, c'est bien tout se qui est produit dit "prêt à l'emploie"...Vous y observerez toujours une liste impressionnante de produits inutiles ! Qui avec le recul s'avère le plus souvent mauvais pour la santé, voir cancérigène ! Et justement tout ce qui est patch de café, je n'ai jamais adhéré... Neutral Au final ma règle d'or (et vous devriez en faire tout autant), est de éviter dans la mesure du possible, tout produit préparé.  et de privilégier tout produits de bases, produits frais, artisanaux et de 1er mains... Very Happy   Donc un exemple, pour ce qui est du café, prenez du café torréfiés, frais et vendu au poids. Et de même pour le thé. Pour le café préparez_le au percolateur pour un plaisir intense et entier, ou encore mieux une cafetière italienne.




CAPSULES DE CAFÉ: UNE PETITE DOSE DE CANCER À CHAQUE TASSE



Pourquoi les capsules de café sont-elles dangereuses?
Les capsules, comme celles vantées par l’acteur George Clooney, contiennent des taux élevés de vapeurs de furane, un composé polycyclique voisin du benzène, qui entre dans la composition de solvants comme le tétrahydrofurane (THF).


LE FURANE A ÉTÉ RECONNU CANCÉROGÈNE CHEZ LE RAT (LEUCÉMIES, CANCERS DU FOIE ET DE LA VÉSICULE BILIAIRE), ET DÉCLARÉ COMME CANCÉROGÈNE PROBABLE CHEZ L’HOMME.


Le furane est un composé organique hétérocyclique (un cycle à quatre atomes de carbone et un atome d’oxygène) qui se crée pendant le traitement thermique des aliments. Il s’est avéré être cancérigène lorsqu’on a réalisé des études sur des animaux de laboratoire. Le furane est donc un peu l’homologue de l’acrylamide, une molécule qui se crée dans les aliments grillés (et leur donne leur goût et leur odeur), et qui est aussi cancérigène.
Selon une équipe de chercheurs espagnols, cette substance toxique resterait piégée dans les capsules de café alors qu’une machine à filtre offre un café qui contient trois fois moins de furane que les capsules car la molécule a pu se dissiper.
Cependant, les experts tentent de nous rassurer : d’après eux, on devrait boire une vingtaine de capsules de café par jour pour risquer quoi que ce soit. Mais  ils oublient de préciser à quel délai : si leur affirmation est sûrement vraie à court et moyen termes, qu’en est-il à plus long terme.
Source : S. Altaki, F. J.,Santos et MT Galceran dans Food Chemistry – 2011


ACRYLAMIDE : UNE PRÉSENCE EMBARRASSANTE


Manger des chips et des biscuits, boire du café instantané nous expose toujours à une contamination à l’acrylamide…


Cette substance chimique, potentiellement cancérogène chez l’homme, se crée quand les aliments riches en glucides sont cuits, frits ou rôtis à une température supérieure à 120 °C.
Pour lutter contre ce poison, l’autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) demandait en 2007 aux différents États de pousser leurs fabricants alimentaires à faire des efforts pour diminuer la teneur en acrylamide de leurs produits. Cependant, le récent rapport dans lequel l’autorité européenne analyse 22 catégories d’aliments prouve qu’ils n’ont fait aucun effort.

SEULEMENT TROIS PRODUITS PRÉSENTENT UNE BAISSE DE LEUR TAUX D’ACRYLAMIDE :

-les crackers (- 35 %)
-les biscuits (- 49 %)
-le pain d’épice (- 27 %)





CEPENDANT, ON TROUVE TOUJOURS PLUS D’ACRYLAMIDE DANS :

-les biscottes + 36 %
-dans le café instantané + 370 %
-ce sont les chips qui, avec 4.804 microgrammes par kilo, qui détiennent le triste record, battant même celui d’octobre 2009 et qui n’était alors que de 4.180 microgrammes par kilo.


Et on peut craindre que la situation ne soit encore moins brillante en France : notre pays a transmis seulement huit analyses à l’EFSA…
À quand l’obligation d’inscrire le taux d’acrylamide sur les étiquettes ?

Les capsules de café source : Amessi, Vu sur Swagactu.org


** * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 39
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Information primordial pour la santé   Dim 22 Mar - 23:16

Ce post est de la part de Orné I love you

Bonsoir,
Voici un article très intéressant pour se détendre du colon (rires)



Vous avez environ 13,5 kg de poison dans votre colon, voici comment vous en débarrasser



Les gens prêtent assez peu d’importance au bon fonctionnement du colon. Pourtant, il s’agit d’une partie essentielle du corps nécessaire à son bon fonctionnement et à sa bonne santé.




Le colon, également connu sous le nom de « gros intestin », élimine l’eau, le sel et certains nutriments en formant des selles. Un colon qui ne fonctionne pas de manière optimale va conserver une partie de ces matières davantage de temps, ce qui n’est pas bon pour votre corps. Un colon en mauvaise santé n’évacue pas les déchets aussi efficacement qu’un colon en bonne santé. Ce qui peut provoquer ce qu’on appelle « la perméabilité intestinale ».

On estime qu’il faut environ 24 heures pour que la nourriture termine son parcours à l’intérieur de votre corps, mais les habitudes alimentaires modernes, qui manquent de nutriments essentiels, ralentissent ce transit, qui prend environ 70 heures, ce qui a pour conséquence que vous trimbalez environ 13,5 kg de déchets accumulés dans votre colon. L’un des symptômes les plus communs indiquant la présence de ce phénomène est la constipation.



Le revêtement épais de mucus présent dans le colon s’épaissit davantage et devient un hôte pour matières en putréfaction. Les capillaires sanguins du colon commencent à absorber des toxines, des poisons et d’autres déchets nocifs en traversant la paroi intestinale. Tous les tissus et organes du corps absorbent à leur tour ces substances toxiques. C’est le début d’une véritable auto-intoxication au niveau physiologique. Cette accumulation peut avoir la consistance d’un pneumatique de camion. Elle est noire et solide.

Le remède par excellence, c’est un programme d’une durée de 10 à 16 jours développé par Stanley Burroughs en 1940. C’est également l’une des façons les plus faciles et les plus efficaces de nettoyer votre colon.

Voici les ingrédients :

30 ml de jus de citron bio

30 ml de sirop d’érable pur bio

Une pincée de poivre de Cayenne

290 ml d’eau filtrée


Mélangez le tout très énergiquement, et buvez-en 5 à 8 fois par jour durant au moins 10 jours, et jusqu’à 16 jours au maximum.

Source : Buy No GMO Seeds


_____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 39
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Information primordial pour la santé   Dim 22 Mar - 23:19

Un homme de 74 ans a remporté le combat contre le cancer grâce à l'herbe de blé



L'histoire hors du commun de cet homme qui a glissé une quenelle magistrale à Big Pharma date de l'année dernière. Elle est passée totalement inaperçue dans les médias non seulement parce qu'elle est parue dans un petit hebdomadaire irlandais mais aussi parce que ce genre de parcours atypique n'est pas le genre de modèle que les médias aiment mettre en avant. Fawkes

Danny MacDonald, un irlandais de 74 ans, a été diagnostiqué d’un cancer de l’estomac et les médecins ont prédit qu’il n’avait plus que trois mois à vivre.

Comme il n’avait rien à perdre, Danny a décidé de ne pas faire de chimiothérapie et d’essayer de vivre sa vie en utilisant des méthodes alternatives. 4 ans après, il se sent bien vivant grâce au jus d’herbe de blé (jeunes épis de blé).

« J’ai dit aux médecins que je n’étais pas prêt à subir le programme de traitements qu’ils avaient proposés, » Danny est cité par le Sunday World. « Je savais que ça me tuerait. Ils étaient furieux que j’en sois venu à cette conclusion. Le conseiller m’a averti que je serais mort en trois mois. Je ne savais pas à quoi m’attendre mais j’étais déterminé. En seulement sept jours j’ai commencé à me sentir mieux et la sensation de démangeaison a disparu. A ce moment, j’ai arrêté de prendre les médicaments que les médecins m’ont prescrit ».

Un mois plus tard toute la douleur a disparu et je savais que j’allais de mieux en mieux »- explique MacDonald dans l’interview pour « Sunday World ».




Danny a commencé avec 28 g de jus par jour et a continué en prenant des doses plus élevées. Aussi, il a regagné tout le poids qu’il avait perdu à la suite de sa maladie.

« Je connais beaucoup de gens qui pensent que l’herbe de blé ne peut pas éradiquer le cancer, mais je suis une preuve vivante de son pouvoir » – a répété Danny MacDonald.

Cet homme a efficacement guéri son cancer et il est maintenant une preuve vivante de la puissance de régénération incroyable de l’herbe de blé.

Jetez également un coup d’oeil à ce livre étonnant écrit par Tamara St John, une femme qui a gagné la bataille contre le cancer.

Ici vous pouvez acheter son livre « Defeat Cancer Now » et lire son histoire vraiment incroyable:

Defeat Cancer Now: A Nutritional Approach to Wellness for Cancer and Other Diseases


Source : Healthy Food House/Sunday World

Traduction : Santé-Nutrition
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 39
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Information primordial pour la santé   Dim 22 Mar - 23:23

Bonsoir mes amis  cat
Voici une information capitale pour les fumeurs, il est important de savoir à quoi s'en tenir !


Sevrage tabagique : une information capitale

L’extrême importance de l’information que vous allez lire ci-dessous m’oblige à la mettre en ligne immédiatement. C’est une information qu’il faut faire circuler très largement.



Elle démontre que l’industrie pharmaceutique est en réalité le seul inspirateur des politiques de santé en France. Le pouvoir politique, qu’il soit de droite ou de gauche, est totalement à son service, et ceci aux dépens de notre santé. Il faut souligner que, d’un côté on parle de luttes contre le cancer, ceci en culpabilisant les fumeurs, et de l’autre on empêche les mesures sérieuses d’être mises en place.


Ces gens (Big pharma et politiciens corrompus qui gouvernent depuis trop longtemps) sont des criminels, des assassins par non seulement non-intervention à personnes en danger, mais aussi pour participation à des actions mettant en jeu les vies des citoyens. Il faut signaler que dans un domaine connexe, la lutte contre la maladie alcoolique, les firmes ayant intérêt à ce que leur produit quasi inefficace soit maintenu malgré les preuves flagrantes de la grande efficacité du baclofène, dont l’autorisation d’utilisation dans cette maladie a été longtemps interdite et est aujourd’hui à peine tolérée.

C’est à nous citoyens de ce pays de réagir et d’obliger les pouvoirs publics.

J’ajouterais mon point de vue sur ces deux questions de la consommation de boissons alcoolisées et de tabac. Les politiques d’information basées sur un autoritarisme stupide et rappelant de très mauvais souvenirs est totalement inadéquat. Les boissons alcoolisées ne sont pas de l’alcool ? Le vin par exemple a des propriétés de santé très intéressantes. Chacun de nous a le droit strict de choisir de fumer, par exemple. L’information sur les risques que l’on court doit être honnêtement donné.

Mais surtout, la politique de l’industrie du tabac qui est une politique totalement tournée vers le profit, est sans doute une des plus criminelle après celle de l’industrie des armes. Son axe essentiel est d’inciter les adolescents, voire les enfants, à fumer des produits parfaitement optimisés pour créer l’accoutumance. Lisez le dernier paragraphe : le prix au premier plan. On peut parler de politique génocidaire.

Docteur Jacques Lacaze

*****

Article de JIM.fr –19/12/2014

SEVRAGE TABAGIQUE : LA CYTISINE FAIT MIEUX (ET MOINS CHER) QUE LES SUBSTITUTS NICOTINIQUES

La cytisine est largement utilisée en Europe de l’Est depuis les années 60 pour le sevrage tabagique. Il s’agit d’un alcaloïde de plante, antagoniste, comme la varénicline, des récepteurs nicotiniques α4β2. Quatre revues générales ont confirmé sa supériorité par rapport au placebo pour le sevrage tabagique, à court et à long terme. Malgré cela, la cytisine reste très peu connue en dehors de l’Europe de l’Est et surtout n’a d’autorisation de mise sur le marché nulle part ailleurs.

Cependant, de nombreuses voix se sont élevées à travers le monde pour qu’elle soit autorisée dans d’autres pays. Car la cytisine est non seulement efficace pour le sevrage tabagique mais elle est aussi très bon marché : le traitement de 25 jours coûte en effet entre 25 et 30 dollars US ($) contre 112 à 685 $ pour un traitement par substituts nicotiniques durant 8 à 10 semaines et environ 500 $ pour un traitement de 12 semaines par varénicline.

40 % de sevrage à un mois contre 31 % avec les substituts nicotiniques

Une étude néo-zélandaise apporte sa contribution au « dossier » cytisine (1). Au total 1310 adultes candidats au sevrage tabagique ont été recrutés par le biais de centres d’appel pour l’aide au sevrage. L’objectif de l’essai était de comparer l’efficacité de la cytisine à celle des substituts nicotiniques sur le maintien de l’abstinence à 1 mois.

Répartis de façon randomisée (mais ouverte) en 2 groupes, les candidats au sevrage ont reçu soit gratuitement le traitement par cytisine (1,5 à 9 mg par jour pendant 25 jours, selon le protocole recommandé par le fabricant), soit à un prix réduit des substituts nicotiniques, pendant 8 semaines (patchs, gommes et/ou pastilles), là encore selon les protocoles préconisés dans les recommandations. Un soutien téléphonique leur était proposé, à raison de 3 communications de 10 à 15 minutes pendant les 8 semaines.

Un mois après le début du sevrage, 40 % des personnes sous cytisine affirment avoir arrêté de fumer, contre 31 % des participants recevant les substituts nicotiniques (différence de 9,3 points ; intervalle de confiance à 95 % [CI] 4,2 à 14,5). Les différents points d’étape, à 1 semaine, 2 mois et 6 mois, montrent tous la supériorité de la cytisine en termes d’efficacité. Notons toutefois que les effets indésirables semblent plus fréquents avec la cytisine qu’avec le traitement de substitution, mais il s’agit le plus souvent d’effets mineurs (nausées, vomissements, troubles du sommeil), les mêmes que ceux qui sont notés avec la varénicline, et qui n’ont conduit ici à l’arrêt du traitement que dans seulement 5 % des observations. Les troubles psychiatriques signalés en post-marketing avec la varénicline n’ont pas été constatés ici, mais il est vrai que le nombre de patients inclus est trop faible pour détecter des effets peu fréquents.


Le prix au premier plan



Comme le remarque l’éditorialiste du New England Journal of Medicine (2) qui publie cette étude, le principal argument pour demander des autorisations de mise sur le marché (AMM) de la cytisine n’est sans doute pas son efficacité supérieure aux autres traitements proposés, ni même sa tolérance. La première justification est plutôt que le prix des autres traitements les rend inaccessibles à de très nombreux fumeurs, et pas seulement dans les pays pauvres. Quant aux auteurs de l’étude, ils suggèrent que soit réalisée une étude de non infériorité face à la varénicline, étude qui devra inclure des analyses des rapports coût-efficacité respectifs.

Gageons cependant, qu’avant une éventuelle AAM en vue d’une large diffusion de ce produit, les autorités sanitaires demanderont un essai randomisé en double aveugle (dans lequel le sevrage serait contrôlé biologiquement et non plus seulement par la déclaration des participants) pour éliminer les biais inhérents à ce type d’étude ouverte.

Le tabagisme est actuellement la première cause de décès évitables à travers le monde, nul doute que tous les moyens de lutte efficaces devraient être mis en oeuvre contre lui.

Dr Roseline Péluchon

RÉFÉRENCES


1) Walker C. et coll. : Cytisine versus Nicotine for Smoking Cessation

N Engl J Med 2014; 371:2353-2362.

2) Rigotti N.A.: Cytisine: a tobacco tretament hiding in plain sight. N Engl J Med 2014; 371:2429-2430.

Copyright © http://www.jim.fr

http://www.jacques-lacaze.com/article-sevrage-tabagique-une-information-capitale-125240929.html


* * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 39
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Information primordial pour la santé   Dim 22 Mar - 23:25

Bonjour mes frères & sœurs  I love you
Nous voici dans la dernière ligne droite de l'hivers. N'empêche que il reste deux bon mois à tirer... silent  Et autant d'occasions de tomber malade, Je vous proposes pour se prémunir une liste non exhaustive d'ingrédient efficace pour la prévention. Cet article complète d'autre articles que je vous avais proposer en début de saison pour lutter contre les maladies saisonnières. Je rappelle que mes conseils ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis médicale en cas de maladie, le but est préventif.


Santé : 5 produits naturels pour booster vos défenses immunitaires

Nous sommes ce que nous mangeons et tous les aliments sont de potentiels médicaments. Pour prévenir rhume, grippe, ou encore fatigue hivernale, voici 5 aliments pour donner à votre organisme les moyens de se protéger efficacement et éviter la prise de médicaments.




1/ Le gingembre


Utilisé principalement comme une épice, le gingembre est aussi une racine antivirale et antifatigue qui contient des antioxydants. Le gingembre stimule le système immunitaire et tonifie l'organisme. Il possède également des propriétés digestives (il facilite la digestion et peut agir en cas de coliques, maux d'estomac, gaz, diarrhée), anti-inflammatoires (il peut faire baisser la fièvre), anti-cholestérol, anti-émétiques (contre les nausées), anti-cancéreuses et même anti-ulcéreuses.
A savoir : le gingembre peut réduire les symptômes des douleurs menstruelles chez certaines femmes lorsqu'il est pris pendant la menstruation. Il permet aussi de réduire les nausées et les vomissements chez certaines femmes enceintes.
Comment le déguster : dans une infusion avec du citron et du miel (incorporez 6 à 8 tranches fines de gingembre frais dans une casserole, laissez frémir 15 minutes puis ajoutez le jus d'un citron et deux cuillères à soupe de miel) : une recette très efficace en cas de mal de gorge, de rhume, de toux ou encore de bronchite.


2/ Les baies de Goji


Fruits d'un arbrisseau qui pousse en Asie, les baies de Goji sont de petits fruits rouges que l'ont fait sécher au soleil. Elles sont considérées comme les "fruits de la longévité" (un anti-âge naturel) par les Chinois et les Tibétains qui en consomment tous les jours. Reconnus scientifiquement, les bienfaits du Goji sont de protéger et renforcer l'organisme et d'apporter vitalité et énergie. Le Goji augmente la tolérance à l'effort, la résistance et l'endurance. Il aide à éliminer la fatigue (action anti grise-mine). Les baies de Goji permettent également de protéger le foie ou encore d'améliorer la circulation sanguine.
Et vous en consommerez avec d'autant plus de plaisir que leur goût sucré acidulé s'apparente à un mélange de cerise et de framboise !
A savoir : Selon l'échelle Orac (Oxygen radical absorbance capacity), établie par l'Institut de santé du gouvernement américain et qui évalue la valeur des anti-oxydants dans la nourriture, le Goji serait le fruit qui possède la plus grande valeur antioxydante.
Comment les déguster : vous pouvez grignoter ces fruits séchés comme des petits raisins secs, les déguster dans vos céréales du matin ou yaourts ou encore les incorporer dans vos recettes de cuisine : pâtisseries, salades, etc... Il existe également des purs jus de Goji disponibles en magasins bio.


3/ L'acérola


L'acérola, surnommé "la cerise de la Barbade", pousse en Amérique du Sud et dans les Caraïbes. Ce petit fruit rouge est pourvu en oligoéléments, calcium, fer, magnésium, phosphore, vitamines A, B6 et, surtout, en vitamine C. Ce fruit est 100 fois plus riche en vitamine C que l'orange ! L'acérola est un excellent tonique. C'est aussi un stimulant des fonctions immunitaires et des défenses de l'organisme. Il est parfaitement indiqué pour traiter une fatigue passagère ou prévenir des infections hivernales.
A savoir : la prise d'acérola permet d'améliorer la qualité du sommeil et est indiqué en cas de fatigue nerveuse, burn-out, surmenage, dépression...
Comment le déguster : en poudre, en gélules, en comprimé à croquer (1 par jour) ou en jus sous forme de cure.


4/ La propolis


Considérés comme d'excellents antibiotiques naturels, les produits de la ruche ont des propriétés immunostimulantes, antiseptiques et antibactériennes. Fabriquée par les abeilles "pharmaciennes" et véritable système immunitaire de la ruche, la propolis est un étrange bouquet résineux mêlé aux sécrétions des abeilles. Ces abeilles analysent le contenu de la ruche. Si un virus, un champignon, un micro-organisme se développe et gêne le bon équilibre de la colonie, immédiatement, les abeilles fabriquent l'antidote : elles vont sélectionner les meilleures sèves végétales disponibles dans la nature environnante et les mélanger avec leurs propres sécrétions antiseptiques. Ainsi, quand nous, les humains, nous mettons plusieurs années à mettre au point un médicament, les abeilles "pharmaciennes" ne mettent elles qu'une heure à fabriquer de la propolis.
À travers la propolis, les abeilles nous font bénéficier de leur système de défense immunitaire très élaboré. La propolis est ainsi une source naturelle très riche de plus de 300 éléments précieux : composés antioxydants, phénoliques, aromatiques, vitamine A, B, acides aminés et oligoéléments... Elle a des propriétés antibiotiques, anesthésiques, cicatrisantes et anti-inflammatoires. Elle renforce notamment les défenses naturelles pour retrouver l'énergie physique et intellectuelle. Elle est aussi conseillée pour protéger la gorge et le nez lors de grands froids, en cas de pollution et d'hyper sensibilité saisonnière.
Comment la déguster : en ampoules ou en en gélules (en cure de 3 semaines à 3 mois), en miels, en gommes ou encore en spray.


5/ La Gelée Royale


La Gelée Royale est un ingrédient " royal " sécrété par les abeilles nourricières pour élever leur reine. C'est une des substances les plus riches que l'on puisse trouver dans la nature, elle contient de précieuses vitamines indispensables au métabolisme de toutes nos cellules ainsi qu'une multitude de minéraux (calcium, fer, potassium...). La gelée Royale participe à la vitalité générale de l'organisme, quelque soit l'âge (résistance au froid, force physique). Ses vertus antivirales aident à lutter contre la grippe et l'herpès. Adaptée aux personnes actives, convalescents, seniors, enfants et sportifs, elle convient aussi aux femmes enceintes pendant la grossesse, et aux jeunes mamans débordées.
A savoir : La gelée royale est un puissant régénérant physique et mental aux vertus apaisantes qui contribue au bien-être intérieur en réduisant la déprime et le stress.
Comment la déguster : une toute petite cuillère tous les matins pendant une cure d'un mois. Disponible également en ampoules, sachets ou comprimés.

Source : BioAddict.fr
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 39
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: Information primordial pour la santé   Dim 22 Mar - 23:34

Les amis de la nuit, je vous salues
Bon, vu qu'on est pas encore out de l'hiver et que les bronchites vous guettes, voici un remèdes simple et efficace pour la combattre...Car il vaut mieux prévenir que guérir !   Mais heureusement tata Akasha est là Ensuite, je vous mets un p'tit poste pour ceux qui pue du bec, qui on une haleine comme si on leur avaient chié dans la bouche  ..Enfin ou tout simplement que vous avez mangé un met aillé ou au fromage qui pue, ou encore cloper toute la journée et que vous avez oublié vos chewing-gum's sans pouvoir vous laver les dents  pale  


Thym et radis noir contre la bronchite

La bronchite aigüe n’est pas dangereuse mais elle provoque une toux douloureuse et un mal de gorge pénible. On se sent fatigué, fiévreux, la voix rauque, on crache jaune ou vert, et on a mal à la tête.



Elle ne doit pas être confondue avec la bronchite chronique, une inflammation permanente ou du moins très régulière en général provoquée par le tabac, et qui entraîne une toux grasse caractéristique (toux du fumeur).
[
/center]


La plupart du temps, la bronchite aigüe est provoquée (dans 95 % des cas) par le rhinovirus. C’est un virus qui infecte les adultes en moyenne une à deux fois par an, surtout ceux qui fréquentent des collectivités.

Elle n’est pas grave mais mieux vaut faciliter et surtout accélérer la guérison avec des moyens naturels.


Comment marche la bronchite aigüe



La bronchite aigüe est donc provoquée au départ par le rhinovirus, qui vit dans le nez comme son nom l’indique (rhino, comme dans otorhino ou dans rhinocéros, veut dire nez en grec).

Ce virus se reproduit dans le nez puis descend dans la gorge, la trachée, puis dans les bronches qui réagissent en s’enflammant : les muqueuses gonflent, rougissent, et les cellules caliciformes fabriquent du mucus. En toussant, vous évacuez ce mucus. Il emporte avec lui les produits d’inflammation, les cellules mortes et les antigènes (microbes) détruits par votre système immunitaire.

Une bronchite aigüe dure en principe une semaine et se soigne avec des moyens naturels. Toutefois, il faut se rendre chez le médecin si votre respiration devient si difficile que vous avez l’impression de manquer d’air, si vous toussez du sang, si votre fièvre dépasse 39°C, et si les symptômes ne s’améliorent pas après sept jours.


Ce que fait la médecine conventionnelle contre la bronchite



La médecine conventionnelle recommande de commencer par vous ausculter les poumons avec un stéthoscope. Si c’est bien une bronchite, votre médecin entendra des ronflements, à l’inspiration comme à l’expiration, provoqués par les sécrétions de mucus dans les bronches. Ce bruit caractéristique est appelé « ronchus ».

Votre médecin pourrait alors vous prescrire de la cortisone pour dilater vos bronches, des antitussifs pour stopper la toux, des analgésiques (doliprane, aspirine…) pour réduire les douleurs et la fièvre, des expectorants pour liquéfier les sécrétions bronchiques, et parfois des antibiotiques.

Mais attention : la fièvre est une réaction de défense naturelle contre les virus. Dès que la température de votre corps augmente, la vitesse de reproduction du virus (virulence) diminue. À 40°C, la plupart des virus cessent totalement de se reproduire et il est alors beaucoup plus facile pour votre corps de s’en débarrasser. Faire baisser la fièvre risque donc de relancer l’invasion de virus.

Concernant la toux, c’est aussi un réflexe utile, voire même vital pour évacuer de vos poumons des substances dangereuses. Stopper la toux à coups de médicaments doit être fait avec la plus grande prudence. Ces médicaments fonctionnent en bloquant le réflexe de la toux au niveau du cerveau. Il ne faudrait pas que le mucus et les microbes s’accumulent dans vos poumons, favorisant le développement de bactéries, et entraînant une dangereuse pneumonie.

Sur les antibiotiques, il doit être bien clair qu’ils ne sont pas utiles en cas de bronchite virale. Ils doivent être réservés aux bronchites d’origine bactérienne. Or, selon une étude de l’Université de Richmond (États-Unis) publiée en 2006, seules 5 % des bronchites ont une composante bactérienne et nécessitent des antibiotiques. Les antibiotiques sont des substances qui tuent les bactéries et les levures, jamais les virus. Les bactéries sont des organismes vivants à part entière, alors que les virus sont de petites entités biologiques qui ne peuvent exister en dehors des cellules qu’ils colonisent.

Insistez bien auprès de votre médecin pour qu’il vous confirme que votre bronchite est bien d’origine bactérienne, s’il vous prescrit des antibiotiques. En effet, prendre des antibiotiques sur une bronchite virale ne fera que retarder votre guérison, car les antibiotiques perturbent le système immunitaire en ravageant la flore intestinale protectrice.

En revanche, n’hésitez pas à prendre de l’acétylcystéine si l’on vous en prescrit comme fluidifiant et expectorant.

L’acétylcystéine est un acide aminé qui stimule la production de glutathion, le plus puissant antioxydant naturel de l’organisme. Je recommande régulièrement l’acétylcystéine en tant que complément alimentaire, pour stimuler le système immunitaire. De plus, fluidifier les sécrétions pour mieux les évacuer évite d’irriter les muqueuses.

Ceci étant dit, vous pouvez agir de façon plus vigoureuse contre la bronchite, avec d’autres moyens naturels.


Boire deux litres par jour



Pour commencer, et sans doute votre médecin vous l’aura-t-il lui-même fortement recommandé, il est très important de boire deux litres par jour d’eau, de thé ou de tisane.

Cela parce que mieux vous êtes hydraté, plus vous évacuerez facilement vos sécrétions bronchiques qui seront moins collantes.

De plus, il est agréable pour la gorge et les bronches de boire un liquide chaud. Faites vous du thé ou des tisanes. L’eucalyptus, l’anis, le fenouil, la réglisse, l’hysope, la myrrhe, le sureau, la verveine et le thym sont particulièrement indiqués en tisane en cas de bronchite, ces plantes ayant un effet expectorant.

Mais vous pouvez agir de façon plus ciblée encore.


Exploitez toute la puissance du thym



Le thym fonctionne non seulement comme fluidifiant, mais aussi comme anti-inflammatoire.

Les inhalations de thym dissolvent le mucus et stimulent l’expectoration.


Mettez quelques gouttes d’huile essentielle de thym dans un grand bol d’eau très chaude, ou faites simplement infuser des branchettes de thym dans de l’eau frémissante, couvrez-vous la tête d’une serviette pour empêcher la vapeur de s’échapper, et respirez cette brume bienfaisante pendant 15 minutes.

Mais vous pouvez aussi vous faire une potion spéciale antibronchite à base de thym :

-Mélangez 30 g de thym avec 15 g de plantain lancéolé séché et 10 g de racine de réglisse (en pharmacie)
-Versez sur ces herbes 1 litre d’eau frémissante, laissez infuser 10 minutes et filtrez
-À boire une tasse 3 fois par jour.

Lire la suite sur Santé Nature Innovation


-------------------------------------------------

[center]Vous puez de la gueule ? Voici une solution naturelle et efficace !

retrouvez toutes ces vidéos sur le site http://regenere.org. n'hésitez pas à vous abonner et partager ces vidéos si elles vous inspirent !

Comment expliquer que malgré une hygiène "exemplaire" , certaines personnes puissent elles avoir une haleine pestilentielle ? et si ce que nous croyons être l'hygiène ne l'était pas ? Comment comprendre les problèmes d'haleine et surtout comment y remédier...

TOUTES LES INFORMATIONS SONT SUR WWW.REGENERE.ORG





Regenere / Thierry Casasnovas

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Revenir en haut Aller en bas
Le Viking

avatar

Messages : 56
Points : 88
Réputation : 4
Date d'inscription : 20/03/2015
Localisation : Dans un coin de l'univers

MessageSujet: Re: Information primordial pour la santé   Lun 23 Mar - 0:48

Akasha a écrit:
Ce post est de la part de Orné  I love you

Bonsoir,
Voici un article très intéressant pour se détendre du colon (rires)




Vous avez environ 13,5 kg de poison dans votre colon, voici comment vous en débarrasser



Les gens prêtent assez peu d’importance au bon fonctionnement du colon. Pourtant, il s’agit d’une partie essentielle du corps nécessaire à son bon fonctionnement et à sa bonne santé.





Le colon, également connu sous le nom de « gros intestin », élimine l’eau, le sel et certains nutriments en formant des selles. Un colon qui ne fonctionne pas de manière optimale va conserver une partie de ces matières davantage de temps, ce qui n’est pas bon pour votre corps. Un colon en mauvaise santé n’évacue pas les déchets aussi efficacement qu’un colon en bonne santé. Ce qui peut provoquer ce qu’on appelle « la perméabilité intestinale ».

On estime qu’il faut environ 24 heures pour que la nourriture termine son parcours à l’intérieur de votre corps, mais les habitudes alimentaires modernes, qui manquent de nutriments essentiels, ralentissent ce transit, qui prend environ 70 heures, ce qui a pour conséquence que vous trimbalez environ 13,5 kg de déchets accumulés dans votre colon. L’un des symptômes les plus communs indiquant la présence de ce phénomène est la constipation.



Le revêtement épais de mucus présent dans le colon s’épaissit davantage et devient un hôte pour matières en putréfaction. Les capillaires sanguins du colon commencent à absorber des toxines, des poisons et d’autres déchets nocifs en traversant la paroi intestinale. Tous les tissus et organes du corps absorbent à leur tour ces substances toxiques. C’est le début d’une véritable auto-intoxication au niveau physiologique. Cette accumulation peut avoir la consistance d’un pneumatique de camion. Elle est noire et solide.

Le remède par excellence, c’est un programme d’une durée de 10 à 16 jours développé par Stanley Burroughs en 1940. C’est également l’une des façons les plus faciles et les plus efficaces de nettoyer votre colon.

Voici les ingrédients :

30 ml de jus de citron bio

30 ml de sirop d’érable pur bio

Une pincée de poivre de Cayenne

290 ml d’eau filtrée


Mélangez le tout très énergiquement, et buvez-en 5 à 8 fois par jour durant au moins 10 jours, et jusqu’à 16 jours au maximum.

Source : Buy No GMO Seeds


_____________________________

Dis moi, qu'appelle tu de l'eau filtrée ?
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Messages : 792
Points : 1288
Réputation : 38
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 43
Localisation : Où ça ?

MessageSujet: Re: Information primordial pour la santé   Lun 23 Mar - 3:41

Bonjour le viking,
L'eau filtrée c'est une eau qui a été traitée par un système de fltrge d'eau domestique qu'on adapte au robinet d'eau courante. Qui est censé débarrasser l'eau des impuretés, métaux lourds (plomb et chlore), et autres traces de polluants chimiques. Ils existent différents systèmes sur le marché, les plus courants étant ceux avec filtres en céramique ou au charbon. Mais le nec plus ultra est sans doute celui dit à osmose inversée (ou osmose inverse), où l'eau est forcée car mise sous pression.L'eau traverse une membrane semi-perméable qui retient les molécules de minéraux. Il s’agit du système qui débarrasse le plus efficacement l’eau des produits chimiques et des métaux lourds qu’elle contient. L'ennui est que le système est plus coûteux aussi l'eau traitée par osmose inversée est très faiblement minéralisée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Information primordial pour la santé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Information primordial pour la santé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Information primordial pour la santé
» Stage « Comment mieux s'alimenter pour une santé optimale »
» Les produits végés fumés sont-ils bons pour la santé??
» Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, tr
» Est-il prouvé que le vin est bon pour la santé ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fils de la loi de UN :: Santé :: Conscient des Faits-
Sauter vers: