Le partage le nerf de ma guerre. Nouveau paradigmes, soyons la révolution.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L’inquiétante dérive « conspirationniste » de l’Express

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
orné

avatar

Messages : 792
Points : 1288
Réputation : 38
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 44
Localisation : Où ça ?

MessageSujet: L’inquiétante dérive « conspirationniste » de l’Express   Jeu 19 Mar - 13:37

Bonsoir,
Comme prévu, et comme le laissait présagé les derniers événements et certains discours de membres de l'élite, une vaste opération est en cours contre le milieux des dénonciateurs de conspirations (voir James Cameron ou François Hollande). Ensuite les médias de masse auront pris le relais, comme exemple en France ce sera l'Express qui se montera le plus acerbe et aura été jusqu'à créé une base de donnée répertoriant les site dis "conspis". Je rappelle à toute fin utile que l'Express a reçus de gros subsides de l'état (lire). On est clairement dans une ligne propagandiste, comme ils le font envers la Russie et bien d'autre dossiers. Dont les plus important sont occulté (voir ici) Maintenant voilà qu'ils n'hésitent pas à inventer des conspirations imaginaires pour créer la peur et diviser. Voici un article révélateur sur les exactions de l'Express.

Orné.



L’inquiétante dérive « conspirationniste » de l’Express

Alors que le journal l’Express a publié récemment plusieurs articles sur les sites « complotistes » qui propageraient des « rumeurs » ou de « fausses informations » sur Internet et qu’il tient à jour une base de donnée des sites « d’infaux » basée sur la délation des internautes, enquête sur les pratiques et obsessions d’un journal qui se complaît à entretenir et propager le mythe d’une grande « conspiration » islamique en France…



Pour comprendre l’obsession de l’Express à propos d’une prétendue « conspiration » islamiste qui menacerait la France et les « valeurs » de la république, il est nécessaire de tenir compte du contexte de production journalistique dans lequel s’opère la construction de cette « peur » médiatique.

L’Express est d’abord un hebdomadaire en perte de vitesse. Il devrait être cédé à Patrick Drahi, le PDG de SFR-Numéricable par le groupe Belge Roularta qui négocie sa reprise depuis début janvier, et affiche des pertes d’exploitation de 5 à 6 millions d’euros par an, selon le journal Les Echos, soit à peu près le montant des subventions publiques accordées en 2013 au magazine. Sa diffusion est en baisse de 4,38% pour la période 2013-2014, selon les chiffres de l’OJD. L’hebdomadaire diffusait en 2014 en France à 407 000 exemplaires payés contre 436 000 en 2010, soit une baisse de 6,6% en quatre ans…

Face à cette situation, le directeur de la rédaction, Christophe Barbier, a définit une nouvelle stratégie en 2012, censée capter un lectorat qui « se droitise ». Il a notamment justifié l’orientation en direction des thématiques du Front National en affirmant que : « Dans l’esprit des Français, c’est une immigration venue de la Méditerranée qui pose problème. » et en définissant ainsi la nouvelle ligne éditoriale chargée d’aller « chercher » ce lectorat : « La une cible les tripes. C’est à l’intérieur qu’on s’adresse aux cerveaux. » Le parti pris du journal est donc claire, la « une » vise un racolage actif, en ciblant principalement les « immigrés venus de la Méditerranée », sans s’adresser au cerveau du lecteur. Dés lors, l’Express a effectivement développé un ensemble de procédés ayant pour but d’agiter la « peur » et les « dangers » de l’Islam, quitte à verser dans des dérives conspirationnistes…


L’Express titrait ainsi en septembre 2012 : « La peur de l’Islam »






Tout en prétendant « éviter les amalgames » comme l’affirme le déroulé du sommaire sous le titre « choc », ce dernier, associé à l’image d’individus portant les signes visuels identifiables de l’Islam dit « intégriste » symbolisé par la barbe et la tenue vestimentaire, faisant face à des policiers lourdement équipés, procède d’un double amalgame. L’Islam est tout d’abord associé aux signes et codes vestimentaires de « l’intégrisme » ce qui procède d’une généralisation abusive. Cette amalgame entre Islam et intégrisme, est ensuite associé à la « peur » dans le titre de l’article, ce qui constitue un procédé de stigmatisation, procédé renforcé par l’image des policiers au premier plan, qui semblent faire face à une « menace ». Cette « peur » de l’Islam est donc construite par l’Express au moyen d’un choix photographique associé à un titre « choc ». Le magazine nous explique ensuite en page intérieure « Pourquoi elle grandit en France », puis pourquoi il existe une « tentation islamophobe ». A la lecture du sommaire de ce dossier, construit comme une auto-justification d’une couverture « choc » et manipulatoire, on a cependant du mal à repérer à quel moment exactement la rédaction de l’Express va « s’adresser au cerveau » de ses lecteurs, comme l’affirme Christophe Barbier…

Invité à la cérémonie des « Y'a bon Awards
en juin 2013, qui «décerne des bananes d’or aux auteurs des déclarations les plus racistes », ce dernier déclarait : « J’assume tout », en Une « on met le cliché, le fantasme et à l’intérieur on met la pédagogie ». Une « pédagogie » qui semble toutefois servir de prétexte à la propagation racoleuse d’amalgames et de fantasmes. Elle est en effet réduite à sa portion congrue et vient en toute fin de dossier, c’est à dire après le déversement de pleines pages de fantasmes et d’amalgames sur les musulmans et l’Islam en général. Sa portée ne peut donc qu’être symbolique et elle s’inscrit en réalité dans une logique de légitimation des propos l’ayant précédé.

Mais c’est dit, l’Express assume propager des « fantasmes » et des « clichés », cela, bien sûr, au nom de la « pédagogie », mais aussi, et peut-être surtout, pour complaire à un lectorat qui « se droitise »…


Le magazine remettait le couvert en octobre 2013






Comme précédemment, la mécanique est la même : l’Express associe l’Islam au « danger » , cette fois-ci « communautariste ». Selon Nabil Ennasri, qui réagit dans une tribune sur le nouvel observateur, ce genre de Une appartient « à l’univers de la fachosphère ». Une fois de plus, le message distillé par l’Express est insidieux et nécessite un décryptage de l’image, décryptage que ne peuvent pas faire les lecteurs puisque cette Une est précisément destinée à leurs « tripes » et non à leur cerveau, et emprunte donc un procédé manipulatoire. Que montre donc l’image associée au « danger » de l’Islam ? Des poupées à la peau claire, de type caucasien, affublées d’un foulard islamique. Ce n’est donc clairement pas une référence à la « communauté musulmane » qui est fait mais bien aux françaises « de souche » telles que représentées dans l’imaginaire des lecteurs de l’Express, auxquelles est associé le « danger » de l’Islam. Dés lors, la Une de l’Express véhicule le message d’un danger fantasmé d’une « islamisation » de la France et de la société française et d’une conversion massive de la population. Ce fantasme s’appuie sur les craintes d’une partie de la population proche de l’extrême droite qui voit dans l’immigration « venant de la méditerranée », selon les mots de Christophe Barbier, et de confession musulmane, un processus de « grand remplacement » qu’a théorisé le philosophe Renaud Camus dans son ouvrage de 2011 intitulé « Le grand remplacement » et qu’il définit comme suit :

« Un peuple était là, stable, occupant le même territoire depuis quinze ou vingt siècles. Et tout à coup, très rapidement, en une ou deux générations, un ou plusieurs autres peuples se substituent à lui, il est remplacé, ce n’est plus lui. »

Cette peur d’une sorte de « colonisation à l’envers », à caractère largement conspirationniste, a été d’abord relayée par le Front National, puis par une partie de l’appareil médiatique, dont le journal l’Express, désireux de suivre la « droitisation » de son lectorat. Elle est basée sur une vision essentialiste de l’Islam qui est vue comme une « religion conquérante » par amalgame avec le courant prédicateur salafiste. Marine Le Pen déclarait ainsi en 2010 à propos des prières de rue :

« Maintenant, il y a dix ou quinze endroits où, de manière régulière, un certain nombre de personnes viennent pour accaparer les territoires. C’est une occupation de pans du territoire, des quartiers dans lesquels la loi religieuse s’applique, c’est une occupation. Certes y a pas de blindés, y a pas de soldats, mais c’est une occupation tout de même. »

Le 27 novembre 2013, un article de Claire Chartier, intitulé « Islam, le danger communautariste », relayait encore la même théorie. Si le chapeau précisait que ce danger ne concernait « qu’une minorité de radicaux », c’était pour mieux préciser après qu’elle ne cessait « d’étendre sa revendication confessionnelle dans la sphère laïque. » La suite de l’article est une énumération des « atteintes à la laïcité » de la part de la « communauté musulmane » à travers des exemples pris dans l’actualité, comme l’affaire de la salariée voilée de la crèche Baby-Loup. La journaliste met en exergue en inter-titre, les Insultes, voitures vandalisées, menaces… dont se rendrait coupable la communauté musulmane, instillant par la même un climat de danger et de peur au cœur de l’article. Elle y dénonce l’usage du mot « islamophobe », qui constituerait selon elle une « mise à l’index lexicale » de « quiconque s’enhardit à dénoncer la montée d’un communautarisme musulman […] ». Après avoir déminé le terrain, la journaliste s’enhardit donc. Sondage à l’appui, elle souligne que : « 80 % [des français] pensent que l’islam cherche à imposer son mode de fonctionnement aux autres. » et dénonce un « tabou » politique à ce sujet avant de livrer le fond de sa pensée : « Le communautarisme commence quand une communauté tente d’imposer ses règles à la collectivité. »

Mais laissons le mot de la fin à Christophe Barbier qui déclarait déjà dans un éditorial vidéo de février 2010, suite à l’ouverture de restaurants Quick halals : « Aujourd’hui c’est rillettes pâté saucisson à l’Express.fr. A Roubaix, dans le Quick, c’est viande halal pour tout le monde. […] Il est inacceptable qu’un précepte religieux impose une consommation à des citoyens.[…] Comment la république laïque doit résister, doit imposer sa loi à ceux qui tentent d’en imposer une autre ? Une loi fondée sur des préceptes religieux, parfois sincères, assez souvent intégristes, assez souvent chevaux de Troie d’une règle religieuse agressive. »

Les quelques six millions de musulmans français feraient donc partie d’une vaste « conspiration » cogénétique à l’Islam pour imposer leur religion à l’ensemble de la société française, cela, de manière insidieuse, comme le suggère l’image du cheval de Troie choisie par Christophe Barbier… On nage ici en plein fantasme de type conspirationniste.

Ces quelques exemples de la couverture journalistique de l’Islam par l’Express montrent une inquiétante complaisance de l’hebdomadaire à relayer et à diffuser la théorie conspirationniste du « grand remplacement » jusqu’alors cantonnée aux milieux de l’extrême droite et à ce qu’il est convenu d’appeler la « fachosphère ». La légitimation et la couverture médiatique assurée par le journal à cette théorie, reposant sur la stigmatisation des musulmans et sur une vision fantasmée de l’Islam, constituent une dérive journalistique inquiétante mais malheureusement largement conditionnée par la réorientation éditoriale du magazine impulsée par son rédacteur en chef Christophe Barbier pour tenter de palier à la diminution tendancielle du lectorat, analysée comme un symptôme de la « droitisation » de la société, et à une baisse préoccupante des rentrées publicitaires du magazine dans un contexte de pertes d’exploitation chroniques que ne parviennent pas à équilibrer les subventions publiques.

Autre fait inquiétant, le journal a mis en place récemment un dispositif de recension et de mise à jour d’une liste de sites d’information alternatifs qualifiés de « complotistes » ou comme « véhiculant de fausses informations », basé sur la délation des internautes, et non sur un travail d’investigation journalistique, dans le contexte de la réponse sécuritaire apportée par le gouvernement suite aux attentats contre le journal Charlie Hebdo et la dénonciation par les autorités des thèses « complotistes » qui seraient véhiculées sur Internet en contradiction avec le discours politique. La ministre de l’éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem, a pris à ce sujet l’initiative d’introduire dans les enseignements un « parcours éducatif citoyen » comprenant une « éducation aux médias » afin que « les élèves fassent la différence entre ce qui est de l’information et ce qui n’en est pas ».

On peut légitimement se demander si la mise en place d’un tel dispositif basé sur la délation, par un journal qui véhicule par ailleurs lui-même certaines thèses conspirationnistes empruntées à l’extrême droite, constitue bien le rôle d’un média d’information indépendant ou s’il s’agit d’une collaboration ouverte et déplacée avec le pouvoir politique. La mise au service de l’exécutif d’un journal constitue en effet une dérive inquiétante de l’exercice de la liberté d’information et de l’indépendance journalistique nécessaires au fonctionnement démocratique, au mépris de la déontologie qui encadre l’activité de la profession telle qu’elle est formulée par la charte de Munich, notamment dans ses points 2 et 9, qui stipulent les devoirs des journalistes :

- « défendre la liberté de l’information, du commentaire et de la critique »

- « ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste »


Espérons que la direction du journal, sous l’impulsion de son probable nouveau propriétaire Patrick Drahi, puisse prendre acte de ces dérives inquiétantes, qui ont contribué à transformer un média d’information en outil de propagation des thèses conspirationnistes d’extrême droite ainsi qu’en organe de délation, et puisse réorienter la ligne éditoriale vers le « cerveau » des lecteurs et la liberté de l’information…

Guillaume Borel

Source : Les Moutons Enragés
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 40
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: L’inquiétante dérive « conspirationniste » de l’Express   Mar 7 Avr - 5:25

Bonjour mes frères & sœurs
J'ai remarqué une chose...C'est souvent ceux qui traitent tout le monde de menteur ou manipulateur qui le font le plus... Rolling Eyes L'Express ce petit magazine d'infaux pour reprendre leur propre terme, est une vraie mine de mensonges et manipulations... No Et ils osent s'en prendre à ceux qui se battent pour donner une vraie info, c'est vraiment l'hôpital qui se fout de la charité...En voici encore la preuve, et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autre, car malheureusement ils ne sont pas les seule de plus, loin s'en faut !!
Akasha.


Mythes, mensonges et conspirations du magazine français L’Express..

Il fallait bien un article, pour mettre en évidence les tentatives désespérées de l’Express pour discréditer les sites qui, (loin de la manne financière octroyée généreusement par l’état, avec l’argent public), essayent de pallier à cette pensée unique dominante, instillée jour après jours par cette presse, sensée informer. En gros nous payons, pour être désinformés. Julie Levesque journaliste, nous démontre les manoeuvres et exemples d’utilisation de ce que cette presse dénonce. Encore plus conspis, que les conspis réels ou supposés . On pourrait même s’amuser à démonter leurs « infaux » avec des contre-infos, mais ce serait du temps perdu. On peut constater que la liste est mise à jour, avec beaucoup de sites parodiques, (si eux aussi se mettent à conspirer, à défaut de nous amuser). qui ont été rajoutés, grâce au signalement des internautes. Rien à envier au régime de Vichy pour la méthode. où allons nous…..



« Si j’avais accès aux médias mainstream, je commencerais peut-être à me demander si je fais quelque chose de mal. Est-ce que j’appuie le pouvoir en place au point où ses représentants sont prêts à me laisser avoir accès aux médias? Je commencerais à douter de ce que je fais. » Noam Chomsky, 1995

Récemment, le magazine français L’Express a publié un « article » intitulé Conspirations, rumeurs, parodies: l’annuaire des sites “d’infaux”. Il s’agit d’une sorte de liste noire sur laquelle on a pris soin de mélanger des médias indépendants faisant un travail sérieux sur l’actualité mondiale avec des sites strictement parodiques et d’autres portant, entre autres, sur les ovnis et les extra-terrestres. Tactique usée, l’amalgame entre l’ufologie et le journalisme indépendant constitue le dernier refuge d’une élite médiatique désespérée et sans arguments pour contrer ses critiques.

Le site Mondialisation.ca, se trouve sur cette liste dans la catégorie des « sites présentés comme sérieux » en compagnie d’autres sites axés sur la géopolitique, comme celui du journaliste belge Michel Collon Investig’action, Ilfattoquotidiano et… extraterrestre-ovni.blogspot.ca. Constatez par vous même l’absence totale de liens entre ce site d’ufologie et les trois autres traitant de l’actualité mondiale et très critiques des guerres de l’OTAN. Il est évident que le but de cet exercice de L’Express est de discréditer les sites qui critiquent la politique étrangère occidentale, les interventions militaires menées par les États-Unis et l’OTAN, ainsi que la désinformation et la propagande de guerre des médias dominants occidentaux qui les appuient, incluant celle de L’Express.


L’obsession médiatique pour les sites soi-disant conspirationnistes est en voie de devenir légendaire. Depuis qu’internet a démocratisé l’information, les médias mainstream n’ont plus le contrôle absolu du message et leur désinformation, particulièrement leur propagande de guerre, est régulièrement exposée au grand jour par ce qui est devenu une véritable communauté de médias indépendants. En conséquence, les citoyens du monde délaissent les grands médias qui, d’une guerre à l’autre, inspirent de moins en moins confiance.

Afin de lutter contre son déclin, l’establishment médiatique a recours à cette tactique de bas étage : le dénigrement des sites indépendants qui ont fait leurs preuves et contré la propagande des élites en effectuant un véritable travail journalistique.

Si la liste de L’Express peut paraître inoffensive, elle relève d’une vaste attaque de l’élite contre la liberté de presse et la liberté d’expression. La soi-disant dangereuse radicalisation des jeunes occidentaux par internet n’est qu’un prétexte servant la dérive des dirigeants vers une véritable police de la pensée. Celle-ci est déjà en place et l’on a constaté ses effets pervers sur la liberté d’expression avec les risibles accusations d’apologie du terrorisme contre Dieudonné et la censure de certains sites web par le ministère français de l’Intérieur.

Il y a une forme d’inquisition insidieuse s’attaquant à quiconque ose s’opposer au discours dominant. Il n’y plus de place pour les débats. Si votre opinion va à l’encontre de la pensée unique et même si vous vous appuyez sur des faits établis, vous êtes un conspirationniste. Point.

L’Express, maître dans l’art de la conspiration?

Ironiquement, les apôtres de la pensée unique accusent leurs critiques de propager des théories de conspiration, alors qu’en réalité les grands médias comme L’Express sont des champions de la conspiration, particulièrement celles qui servent à justifier des guerres.

Examinons quelques exemples récents de mythes et théories de conspiration propagés par les grands médias, dont L’Express. Nous prendrons uniquement comme exemple l’offensive médiatico-politique contre la Libye ayant servi à « fabriquer le consentement » du public en faveur de l’intervention militaire de l’OTAN. Rappelons que cette opération « humanitaire » a transformé le pays le plus riche de l’Afrique en un champ de ruines où règne le chaos.

Les mythes propagés par L’Express

Les dix plus grands mythes sur la guerre contre la Libye, un article publié en anglais sur le site Counterpunch, sera le point de référence pour démontrer la tendance conspirationniste de L’Express. L’auteur, Maximilian C. Forte, est professeur d’anthropologie à l’Université Concordia et l’auteur de plusieurs livres dont Slouching Towards Sirte: NATO’s War on Libya and Africa (Baraka Books, 2012).

Nous explorerons cinq des mythes évoqués par le professeur Forte. Pour chacun d’eux, vous trouverez une liste d’articles publiés sur le site web de L’Express. Nous nous limitons à quelques articles par mythe.

Mythe 1 : Le génocide

Le professeur Forte explique que ce mythe est issu entre autres de déclarations de l’adjoint du représentant libyen à l’ONU Ibrahim Dabbashi et du président de la Ligue libyenne des droits humains Soliman Bouchuiguir. Tous deux ont délcaré qu’il fallait s’attendre « à un véritable génocide à Tripoli » et que si les forces de Kadhafi atteignaient Benghazi, « il y [aurait] un réel bain de sang, un massacre comme nous l’avons vu au Rwanda ». M. Forte souligne que « le génocide implique la persécution d’un « groupe national, ethnique, racial ou religieux », ce qui n’était pas le cas en Libye. « Au contraire, l’intervention militaire a rendu possible une réelle violence génocidaire » contre les migrants africains et les Libyens noirs, ajoute-t-il.

Articles de L’Express propageant ce mythe :


Libye: avancée des pro-Kadhafi, le Conseil de sécurité vote sur la zone d’exclusion

17 mars 2011 -Le colonel Kadhafi prépare un “vrai génocide” en Libye, avait averti auparavant l’ambassadeur adjoint libyen à l’ONU, Ibrahim Dabbachi, qui a fait défection au régime, appelant à une intervention rapide de la communauté internationale, qui tergiversait depuis plusieurs jours.

Libye: 5 indices d’un affaiblissement du régime – L’Express

Feb 21, 2011 – L’ambassadeur libyen auprès des Nations unies, Ibrahim Omar Al Dabashi “pense que c’est la fin du colonel Kadhafi”. C’est ce qu’il a déclaré à la BBC, avant d’ajouter: “C’est une question de jours. Soit il part, soit les Libyens le chasseront”. Il a également affirmé que Kadhafi devrait être jugé “pour génocide”, pour “le massacre de la prison d’Abou Salim”, les “disparitions de personnalités publiques” et “pour tous les crimes commis depuis 42 ans”.

Le jour où la Libye a commencé à échapper à Kadhafi

Feb 23, 2011 -L’ancien chef du protocole du colonel, Nouri El-Mismari, après sa démission, a qualifié de “génocide” la violente répression exercée contre les opposants.

Mythe 2 : Manifestants pacifiques pro-démocratie ou terroristes?


Benghazi, foyer de la rébellion Libyenne en 2011, était citée dans un rapport de l’Académie militaire de West Point aux États-Unis en 2007 comme un important repaire de djihadistes au Moyen-Orient. Pourtant ni L’Express, ni aucun autre média occidental n’a mentionné ce fait crucial en 2011, car cela aurait complètement ruiné l’image fabriquée de « manifestants pacifiques » donnée aux violents djihadistes et donné raison à Kadhafi qui disait, avec raison, qu’il était aux prises avec des islamistes, incluant Al-Qaïda.

Le Belfer Center for Science and International Affairs, du Harvard Kennedy School le dit clairement et d’entrée de jeu dans un texte intitulé Les leçons de la Libye : Comment ne pas intervenir : « Le soulèvement de 2011 en Libye n’a jamais été pacifique. Il s’agissait plutôt d’un soulèvement armé et violent dès le départ. Mouammar Kadhafi n’a pas ciblé de civils ou eu recours à une force excessive […] Le but de l’intervention de l’OTAN ne visait pas principalement à protéger les civils mais à renverser le régime de Kadhafi […] » (Alan Kuperman, Lessons from Libya: How Not to Intervene, Belfer Center for Science and International Affairs, septembre 2013)

Les médias occidentaux ont présenté les rebelles comme des manifestants pacifiques et ridiculisé Kadhafi lorsqu’il affirmait, avec raison, qu’il s’agissait de djihadistes.

Articles de L’Express propageant ce mythe :


La France réclame le départ de Mouammar Kadhafi

Feb 25, 2011 – Interrogé sur l’éventualité d’une intervention militaire visant à arrêter la répression contre les manifestants pro-démocratie dans le pays…

Libye: 84 personnes tuées en trois jours

Feb 19, 2011 -Un décompte de l’AFP fait à partir de différentes sources locales évaluait vendredi soir le nombre de morts à 41 depuis le début des protestations. “Les autorités libyennes doivent arrêter immédiatement les attaques contre les manifestants pacifiques et les protéger des groupes armés pro-gouvernementaux”

Mouammar Kadhafi dénonce Al Qaïda et met en garde l’Occident

Mar 2, 2011 Évoquant les possibilités d’interventions extérieures, le dirigeant libyen s’est exclamé: “Nous ne l’accepterons jamais. Nous entrerons dans une guerre sanglante et des milliers et des milliers de Libyens périront si les Etats-Unis ou l’Alliance atlantique intervenaient. Selon Kadhafi, l’insurrection en cours depuis une quinzaine de jours est imputable à des “terroristes” et elle n’aurait fait tout au plus que 150 morts, alors que diverses estimations internationales font état de milliers de tués.

Mythe 3 : Les mercenaires africains…… […]

Lire la suite

Source et auteur Julie Levesque pour Mondialisation.ca


url de l’article: http://www.mondialisation.ca/mythes-mensonges-et-conspirations-du-magazine-francais-lexpress/5440410

La conclusion de l’auteur!

Conclusion

Si l’on arrive à trouver sur le site de L’Express autant de mythes et de mensonges uniquement au sujet du soulèvement armé en Libye et de l’intervention militaire de l’OTAN qui a laissé ce pays en ruine, imaginez la quantité d’« infaux » qui y circulent.


Avant de procéder à une chasse aux sorcières aux quatre coins du web, L’Express devrait commencer par nettoyer sa propre cour.

Julie Lévesque



==========================
Revenir en haut Aller en bas
 
L’inquiétante dérive « conspirationniste » de l’Express
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’inquiétante dérive « conspirationniste » de l’Express
» Inquiétant : la Terre se fissure de partout ...
» Terre Enigmatique
» Ashtar commandcrew: une secte inquiétante
» Béatrice Berlaimont 14 ans (B) disparition très inquiétante.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fils de la loi de UN :: Actualités Mondiales :: Nouvel Ordre Mondial -
Sauter vers: