Le partage le nerf de ma guerre. Nouveau paradigmes, soyons la révolution.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rose Croix & Francs-Maçons – Temples des Conspirateurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
orné

avatar

Messages : 792
Points : 1288
Réputation : 38
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 44
Localisation : Où ça ?

MessageSujet: Rose Croix & Francs-Maçons – Temples des Conspirateurs   Mer 18 Mar - 15:11

Rose Croix & Francs-Maçons – Temples des Conspirateurs



Rose Croix & Francs-Maçons

Même si de nos jours, la Franc-maçonnerie rivalise de moyens et d’ingéniosité pour ce montrer au grand jour et ainsi, vouloir à tout prix prouvée qu’elle n’a rien d’une société secrète qui conspire contre toutes les nations, il n’en n’est pas moins vrai, que sa façade de bonne intention s’effondre dès qu’on l’a secoue un petit peu.

Dès que l’on évoque sa participation à la révolution de 1789, les réactions ne se font jamais attendre, elles sont toujours négatives. Cette volonté de nier son immixtion dans les activités politiques des Nations prouve combien cette question reste très sensible. Pourtant la Franc-maçonnerie quoi qu’elle en dise, à toujours eu pour vocation de défendre les valeurs qui lui sont cher, non pas exclusivement sur le plan du discours et de la philosophie, mais bien de manière pratique et sur le terrain. Or, nul n’ignore que ce terrain en question, se situe dans les sénats, les chambres et les parlements mais aussi quelquefois dans les palais présidentiels. Pour en terminé avec la Révolution Française de 1789 et pour être parfaitement équitable, c’est aux Francs-maçons que nous emprunterons les lignes qui suivent et plus particulièrement au Frère Sicard de Plauzolles lors du Convent maçonnique du Grand Orient de France en 1913

‘‘ La Révolution Française n’est qu’un moment de l’histoire préparé par une lente élaboration, elle n’est qu’un degré de l’échelle du progrès, elle ne termine rien, elle n’est pas une conclusion, elle ne peut être, pour la société moderne, qu’un point de départ. La Franc-maçonnerie peut avec un légitime orgueil considérer la Révolution comme son oeuvre. Un ennemi de notre Ordre a dit justement « L’esprit maçonnique enfanta l’esprit révolutionnaire. » C’est le plus précieux témoignage que l’on puisse rendre à la maçonnerie dans le passé ’’48

Dans le même ordre d’idée, il est tout à fait légitime de pensée que les gouvernements font et sont l’histoire tandis que, les Loges maçonniques en sont tout simplement les coulisses où se trament l’histoire.

On voudrait nous faire croire que les loges maçonniques ne regrouperaient en somme, qu’une joyeuse bande de camarade et qu’ils ne pensent qu’à faire de bon repas bien copieux. Peut-être dans certaines loges c’est le cas, mais dans d’autre, il se trame des plans dont les buts ne sont pas vraiment les mieux intentionnés. Ainsi cet exemple qui date déjà pas mal mais qui reste très révélateur que nous donne Robert Ambelain :49

‘‘ En 1877, dans les archives de la Grande Loge de Hambourg, on découvrit une pseudo règle secrète de l’Ordre du Temple. On sait qu’il existait au sein de l’Ordre de ce nom un cercle intérieur secret fermé, où l’on était admis que par cooptation (..) En ce document ainsi « découvert » en 1877, il était précisé par un de ses titres. « Ici commence le livre du baptême du feu ou des statuts secrets, rédigé par les Frères consolés par maître Roncelinus«. Cette fraction du document était dite signée par Robert de Stamfort, procureur de l’ordre du Temple en Angleterre en 1240, et personnage qui a réellement existé. Le maître Ronclinus n’est autre que le grand maître de l’Ordre Roncelin de f’os, à qui la tradition attribue la création de ce cercle intérieur secret et on ne peut plus hérétique.

On peut donc se demander si ce document découvert en 1877 dans les archives de la Grande Loge de Hambourg n’y avait pas une application contemporaine alors de ses principes, au sein d’un cénacle extra-maçonnique secret, ignoré des maçons ordinaires de cette obédience. ’’

Cet exemple nous montre combien ces sociétés secrètes s’imbriquent les unes dans les autres et combien Il est difficile d’y démêler les relations et les filiations.

Nous pouvons donc pensés que L’Ordre du Temple a survécu au bûcher, ensuite, est apparut l’embryon de la Franc-maçonnerie, probablement qu’alors, l’Ordre du Temple y a vu le moyen de renaître à travers un nouvel ordre, celui des Rose-Croix. La Franc-maçonnerie quant à elle, a donnée naissance à une multitude d’associations en tout genre comme par exemple le Rotary Club ou encore le plus connu, le Lion’s Club, mais aussi, des associations culturelles et philosophiques. Ce tissage de liens entre des sociétés dites secrètes et des associations plus ou moins caritatives ne peut qu’apparaître étrange, voir suspect. Toujours est-il, qu’en cette fin de 20éme siècle, on assiste un peu partout en Europe à la fin d’un système de pensée qui opposait des « blocs » que l’ont souhaitait bien distincts les uns des autres et à l’apparition de conceptions plus « synthétiques ». Les bouleversements géopolitiques et technologiques que nous connaissons actuellement n’y sont sans doute pas étrangers. Il semble évident que les Francs-maçons, quels que soient leurs rites ou leurs obédiences, sont, de par leurs traditions, particulièrement bien outillés pour accompagner cette nouvelle mutation et assurément aussi, ils en sont les ouvriers.

Voici une liste de quelques loges en France ainsi que le nombre de leurs adhérents.

(Voir sous spoiler)


Spoiler:
 

...‘‘ L ‘Ordre des Rose-Croix53 n’est pas simplement une société secrète ; c’est l’une des Ecoles des Mystères, et les Frères sont les Hiérophantes des Mystères Mineurs, les Gardiens des Enseignements Sacrés ; ils sont, dans la vie du Monde Occidental, un Pouvoir plus puissant que celui des Gouvernements visibles, bien qu’ils n’interfèrent pas auprès des hommes afin de ne pas les priver de leur libre arbitre.

Comme le sentier du développement dépend dans chaque cas des prédispositions de l’aspirant, il existe deux voies : la voie mystique et la voie intellectuelle. Le mystique est le phis souvent dénué de connaissances intellectuelles ; il suit les impulsions de son cour et s’efforce d’accomplir la volonté de Dieu telle qu’il la sent, s’élevant spirituellement sans être conscient d’un but défini, et finalement il atteint à la connaissance.

Dans l’Ordre des Rose-Croix, sept Frères vont dans le monde chaque fois que les circonstances l’exigent ; ils paraissent parmi les hommes comme d’autres hommes, ou travaillent dans leurs corps invisibles avec leur prochain ou sur lui, selon ce qui est nécessaire ; toutefois, il faut bien se rappeler qu’ils n’influencent jamais une personne contre sa volonté ou contrairement à son désir ; ils renforcent seulement le bien partout où ils le trouvent.

Les cinq autres Frères ne quittent jamais le Temple ; et, bien qu’ils possèdent des corps physiques, ils accomplissent tout leur travail à partir des mondes intérieurs.

Le Treizième Frère est le Chef de l’Ordre ; il est le lien avec le Conseil Central Supérieur composé des Hiérophantes des Mystères Majeurs, qui ne s’occupent pas du tout de l’humanité ordinaire, mais seulement des « gradués » des Mystères Mineurs.

Le Chef de l’Ordre est caché au monde par les douze Frères, comme est cachée la boule centrale de notre exemple. Les élèves de l’Ecole ne le voient jamais ; mais aux services tenus chaque nuit dans le Temple, Sa présence est sentie par tous lorsqu’il entre, et c’est le signal du commencement de la cérémonie.

Assemblés autour des Frères de la Rose-Croix, se trouvent un grand nombre de « frères lais, » leurs élèves ; ces personnes vivent dans différentes parties du monde occidental, mais sont néanmoins capables de quitter consciemment leur corps, d’assister aux services et de participer au travail spirituel du Temple, car elles ont toutes été initiées » à le faire par un des Pères Aînés. La plupart sont capables de se rappeler tous les événements ; il y a cependant quelques cas où la faculté de quitter le corps a été acquise au cours d’une vie antérieure consacrée au bien, mais la prise de médicaments, ou une maladie, a rendu le cerveau inapte à recevoir l’impression du travail accompli hors du corps ’’

On constatera la portée mystique de ces propos ainsi que cette croyance particulière aux frères aînés et aux mystérieux inconnus. Encore à l’heure actuelle, la Rose-Croix continue de séduire puisse qu’aujourd’hui, l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix, est plus connu dans le monde entier sous le sigle A.M.O.R.C.54 C’est une Organisation philosophique, initiatique et traditionnelle qui ce dit non sectaire, non religieux et apolitique on peut en douter, il perpétue dans le monde moderne les enseignements mystiques que les Rose-Croix du passé se sont transmis à travers les siècles, ces enseignements se rapportant aux mystères de l’univers, de la nature et de l’homme lui-même.

L’A.M.O.R.C. propose ses enseignements à tous ceux et à toutes celles qui s’intéressent au mysticisme et à la spiritualité.

Le symbole officiel de l’A.M.O.R.C. est une croix dorée ayant une rose rouge en son centre.

Dans ce symbole, la croix représente le corps physique de l’homme et la rose symbolise son âme.

L’Ordre a pour devise : « La plus large tolérance dans la plus stricte indépendance ». Telle est en effet sa position à l’égard de toute autre organisation, de quelque nature qu’elle soit.

La Tradition rosicrucienne fait remonter les origines de l’A.M.O.R.C. aux écoles de mystères de l’ancienne Egypte, aux environs de 1500 avant l’ère chrétienne, sous le règne du Pharaon Thoutmosis III. Son organisation proprement dite est fixée vers 1350 avant J.C., sous le règne du Pharaon Amenhotep IV, plus connu sous le nom d’Akhénaton, considéré comme le fondateur du monothéisme.

D’Egypte, l’Ordre s’est répandu en Grèce sous l’impulsion de Pythagore et Thalès, en Italie grâce à l’école de Plotin, puis dans l’Europe du Moyen Age par le biais des Alchimistes et des Templiers. Dans les siècles qui suivirent, les penseurs de la Renaissance et les spiritualistes de l’époque moderne contribuèrent à son extension et perpétuèrent l’antique héritage.

De nos jours, l’Ordre est présent dans tous les pays où il est libre d’exercer ses activités philosophiques et mystiques. Comme dans les cycles précédents, il se donne pour mission de répandre la Connaissance parmi tous les chercheurs en quête de spiritualité.

C’est en 1909 que l’A.M.O.R.C. a commencé son cycle actuel d’activités publiques, et c’est aux Etats-Unis, sous le parrainage de l’Ordre de France, qu’ont été posées les bases de ce nouveau cycle.

L’Ordre s’étend actuellement à l’ensemble du monde et comprend plusieurs juridictions couvrant, par delà les frontières, tous les pays de même langue. Il existe ainsi une juridiction allemande, anglaise, espagnole, française, portugaise, grecque, etc… Chaque Grande Loge est dirigée par un Grand Maître. Dans son ensemble, l’Ordre est dirigé par un Conseil Suprême, formé par les Grand Maîtres de toutes les juridictions du monde.

Ce Conseil est placé sous l’autorité et la présidence de l’Imperator, lequel est élu par tous les Grand Maîtres. A ce titre, il est le responsable le plus élevé de l’A.M.O.R.C. et le garant de la Tradition rosicrucienne. L’Imperator actuel est français, il s’agit de Raymond Bernard, un Français.

Les enseignements rosicruciens se présentent sous la forme de monographies qui sont envoyées chaque mois aux membres de l’Ordre. Ils s’échelonnent sur plusieurs degrés, chaque degré étant consacré à l’étude d’un thème majeur :

– les vibrations de la matière – les phases de la conscience humaine – les lois de la vie – la guérison métaphysique – les centres psychiques (les chakras) – l’aura – les sons vocaux (les mantras) – le mystère de la naissance et de la mort – l’après-vie – la réincarnation – le karma – l’Alchimie Spirituelle etc…

Outre ces sujets mystiques, de nombreuses expériences destinées à développer certaines facultés mentales, psychiques et spirituelles sont proposées régulièrement aux Rosicruciens :

– l’intuition – la visualisation – la méditation – la vibroturgie – la création mentale – la projection psychique – l’harmonisation cosmique etc. .

Il y a de quoi s’interroger sur toutes ces pratiques que l’on qualifierait de bric-à-brac de l’irrationnel et qui comme on peu s en rendre compte, n’est que la vitrine destinée aux foules.

Parallèlement à ces enseignements écrits, chaque Rosicrucien peut se rendre dans un Organisme affilié de l’Ordre appelé « Pronaos », « Chapitre », ou « Loge », en fonction du nombre de membres inscrits. Chacun de ces organismes sert de cadre à des réunions au cours desquelles sont étudiés les enseignements oraux perpétués par l’A.M.O.R.C. Conformément à la Tradition rosicrucienne, c’est dans les Loges que sont effectuées les initiations aux différents degrés.

Nous noterons que les objectifs des Rose-Croix ne sont pas opposés à ceux des Francs-maçons.

Nous y retrouvons toujours cet idéal du monde parfait et surtout d’un monde où tous les êtres seraient unis. Pour les unir il faut aussi un gouvernement et un dirigeant qui sache prendre les choses en mains, et c’est là où ce trouve la pierre d’achoppement. Car, s’il faut instaurer un monde plus fraternel donc, nouveau, il faut aussi instaurer un Nouvel Ordre du Monde. Le Nouvel Ordre du Monde, c’est la discipline, mais de là à la dictature, il n’y a qu’un pas. Si le but qu’ils visent semble beau, il n’en va pas de même pour ce qui concerne les méthodes qu’emploient ces sociétés secrètes. Comme nous avons pu nous en rendre compte, les Francs-maçons et leurs petites associations se résument souvent à du copinage, de l’arrosage et pas que du champagne, de la protection, de l’élitisme, de belles phrase, de beaux discours et naturellement, beaucoup d’arrivisme. La particularité avec les Francs-maçons c’est qu’ils ne courtisent pas les hommes politiques, c’est souvent même le contraire qui se produit. C’est aussi le même scénario qui se produit avec les industriels qui voient là une source appréciable pour y faire de nouveaux clients.

On retrouve le même processus dans le mouvement des Rose-Croix et bien souvent, se sont les mêmes personnages qui s’y côtoient au sein de ces deux sociétés.

Il y a un grand nombre de maçon et de rosicrucien parfaitement honnête pour qui, les loges et les temples sont un authentique et sincère idéal. Ceux là, ne soupçonne même pas qu’il puisse y avoir au sein même de leur temple, une société secrète où siège leur maître conspirant et calculant pour imposer leurs lois sur l’ensemble du monde. La plupart des Francs-maçons s’imaginent qu’il n’existe aucun grade pouvant aller au-delà du 33éme degré. En réalité, c’est à partir du 33ème grade que l’on commence à pénétrer dans les hautes loges secrètes. C’est aussi à partir de ces loges, que l’on commence à côtoyer le monde des Illuminati et les initiations aux secrets de l’humanité et de la vie. Bref, c’est chez les Illuminati que l’on commence à trouver les réponses aux questions fondamentales de l’existence.

Au paravent, voici la liste des hauts grades maçonniques du rite écossais ancien et accepté :

– la loge bleue ou symbolique

01 degré : Apprentie

02 degré : Compagnon

03 degré : Maître

– la loge de perfection

04 degré : Maître Secret

05 degré : Maître Parfait

06 degré : Secrétaire Intime

07 degré : Prévôt et Juge

08 degré : Intendant des Bâtiments

09 degré : Maître Élu des Neuf

10 degré : Illustre Élu des Quinze

11 degré : Sublime Chevalier Élu

12 degré : Grand Maître Architecte

13 degré : Chevalier du Royal Arch

14 degré : Grand Élu de la Voûte sacré ou Sublime Maçon

– le chapitre

15 degré : Chevalier d’Orient ou de l’Épée

16 degré : Prince de Jérusalem

17 degré : Chevalier d’Orient et d’Occident

18 degré : Souverain ou Sublime Prince Rose-Croix

– l’aéropage

19 degré : Grand Pontife ou Sublime Écossais

20 degré : Vénérable Grand Maître de toutes les loges

21 degré : Chevalier Prussien ou Patriarche Noachite

22 degré : Chevalier Royal Hache ou Prince du Liban

23 degré : Chef du Tabernacle

24 degré : Prince du Tabernacle

25 degré : Chevalier du Serpent d’Airain

26 degré : Ecossais Trinitaire ou Prince de Mercy

27 degré : Grand Commandeur du Temple

28 degré : Chevalier du Soleil

29 degré : Grand Ecossais de Saint-André d’Écosse

30 degré : Grand Élu Chevalier Kadosh

– les tribunaux

31 degré : Grand inspecteur Inquisiteur Commandeur

– les consistoires

32 degré : Sublime prince du Royal Secret.

– le conseil suprême

33 degré : Souverains Grands inspecteurs Généraux

– suprême conseil


Composé de 33 membres titulaires du 33ème degré, il est présidé par un Souverain Grand Commandeur.

Il est à présent moins difficile de dire à partir de quel grade commence les illustres 72

Supérieurs Inconnus (pour plus de renseignements voir ICI)
Après avoir atteint le 33ème grade, nous pénétrons dans le monde du secret avec une multitude d’organisations secrètes, c’est le domaine des Maîtres secrets, celui où l’on commence à côtoyer les « Illuminés de Bavière ». Ils se réunissent et en fonctions des besoins spécifiques qu’ils ont, ils décident de qui les rejoindra. Arrivée ce stade, il est inutile de dire, que seuls des personnes dont le pouvoir matériel est déjà suffisamment puissant, ne sont admis à la connaissance. Au vu de cette liste, on comprend comment est structuré les hiérarchies et on comprendra dès lors, que certains petits maçons ne soupçonneront jamais ce qui se déroule dans les hautes sphères des Suprêmes Conseils.

(Voir suite sous spoiler)

Spoiler:
 

Le monde diplomatique soulignait le rôle considérable de la Trilatérale dans l’ascension

fulgurante d’un modeste marchand de cacahuètes qui venait d’être porté à la Maison Blanche :

« La candidature de M. Jimmy Carter a été préparée de longue main et soutenue jusqu’à la victoire par des hommes qui représentent le plus haut niveau de puissance. Parmi eux, les présidents de la Chase Manhattan Bank, de la Bank of America, de Coca-Cola, Bendix, Caterpillar, Lehman Brothers, Sears and Roebuck, Texas Instruments, Exxon, Hewlett-Packard, C.B.S., etc. Ces hommes, avec quelques universitaires, des syndicalistes (aciérie, automobile) et seulement dix hommes politiques-dont bien entendu M. Jimmy Carter et le nouveau vice-président, M. Walter Mondale -, constituent la branche américaine de la « Commission Trilatérale », créée en 1973 par M. David Rockefeller et dirigée jusqu’à une date récente par le professeur Zbigniew Brzezinski, principal conseiller de M. Jimmy Carter ».

Les ressources financières de la commission sont exclusivement régionales et proviennent des cotisations des membres (entreprises privées ou publiques, fondations, instituts de recherches, donations, personnes privées) et parfois, mais rarement, des subventions publiques (ministère des affaires étrangères)…

Les noms des banques, des trusts, des consortiums que représentent la plupart des affiliés donnent une idée de la puissance dont dispose la mystérieuse société qui veut faire de notre univers un monde de robots dominé par une oligarchie de technocrates et de financiers.

Les affiliés français de la Trilatérale se recrutent aussi bien à gauche qu’au centre ou à droite.

Ceux qui se disent de Gauche vantant « l’internationalisme », et ceux qui se disent de Droite vantant le « Mondialisme », les deux appellations nous conduisant au Gouvernement Mondial.

Chacun est utilisé en fonction de son idéal et de sa compétence, les membres de Gauche étant employés à détruire la religion, la famille, l’éducation, l’ordre et l’armée, au nom du laïcisme libéral, pacifiste, généreux, égalitaire et de la justice sociale (il faut des slogans porteurs tant pour les manipulés Francs-maçons que pour les masses).

Les membres de la Droite sont utilisés pour détruire les petites exploitations agricoles, l’artisan, le petit commerce, les PME et le PMI au nom du libéralisme économique et du libre échange, dans l’intérêt, disent-ils, du dynamisme économique, de l’emploi et des consommateurs (toujours les slogans accrocheurs et racoleurs). Les membres du Centre étant utilisés pour détruire l’idée de nation et de patriotisme au nom de l’amitié entre les peuples et de l’Humanisme.

Le tout couronné par des campagnes soit disant antifascistes où l’on fait chanter en cœur Droite, Gauche et Centre, en faveur d’un mélange interracial, déracinant tous les individus (religion-culture-traditions-langue-histoire), déstabilisant les nations d’Asie (du Bassin Méditerranéen) et d’Europe, qui sont les foyers et les sources de la culture de l’Humanité.

Raymond Barre et Simone Veilsont les poissons pilotes de la puissante Trilatérale en Europe. La présence de M. Barre auprès du président Giscard d’Estaing s’explique d’autant mieux que ce dernier ne cache pas son zèle pour cette mystérieuse société. Invité à l’un de ses dîners, le 2 décembre 1975, Jacques Chirac devait définir ainsi la Trilatérale : « C’est ce que nous appelons en France une société de pensée. Elle est l’une des plus éminentes. »

Au meeting tenu secrètement en avril 1989 à Paris, après une annonce publique, le socialiste François Mitterrand et le libéral Giscard d’Estaing ont fait assaut de courtoisie à l’endroit du chef suprême de la puissante société : le premier a décerné au banquier David Rockefeller le Légion d’Honneur, dont le ruban lui a été remis très officiellement par le second.

Cette réunion du comité exécutif de la Trilatérale à Paris succédait à une autre manifestation, non moins significative, qui eut lieu trois mois plus tôt à Moscou.

Une délégation conduite notamment par David Rockefeller, Georges Berthoin et Henry Kissinger fut reçue au Kremlin par Mikhaïl Gorbatchov. Une nouvelle branche de la Trilatérale est née trois ans après : l’asiatique. La Russie s’y retrouve avec le Japon et les Etats-Unis. Cette force économique est désormais aussi stratégique car des militaires participent à ses réunions.

La Commission Trilatérale à des vocations mondialistes et ce n’est pas un vain mot. En effet, un Nouvel Ordre Mondial ne se fera pas sans la Chine, c’est la raison pour laquelle, la Commission Trilatérale s’est réuni les 24 et 25 mai 1981 à Pékin à l’initiative de l’Institut Chinois des affaires étrangères. La Trilatérale agit donc selon un plan qui ne laisse rien et personne au hasard.

Pour en revenir à des hommes tels que Coudenhove-Kalergi, Trebitsch Lincoln, Sean Mac Bride ou Joseph Retinger et d’autres que nous retrouverons plus loin, il convient de se poser la question suivante Comment se fait-il que ces personnages venant de nul part, allant ne sachant où exactement, se font-ils remettre des sommes aussi importante, se font recevoir par les plus grand de ce monde et finissent par imposer leurs vues à l’ensemble des continents ?

Ainsi par exemple Sean Mac Bride67 qui, rappelons-le, était membre de l’OTO68 mais qui, était aussi un membre éminent de l’Union Paneuropéenne et à son sujet précisons encore, qu’il frit reçu en I 973 à l’ONU par Kurt Waldheim, qui comme nous le savons maintenant, était un ancien nazi et qu’à cette occasion, il nomma Mac Bride général adjoint chargé des problèmes de la Namibie.

Mac Bride fonda Amnesty International, c’est ainsi que cette institution participe à des réunions d’ordre économique, politique, sociale et traite du problème raciale avec des diplomates et des politiciens de toutes les nations à tel point, qu’Amnesty recevra le statut consultatif auprès de l’ONU., de l’UNESCO., du Conseil de l’Europe, de la Commission Inter-américaine des droits de l’homme, de l’Organisation des Etats américains et de l’Organisation de l’Unité Africaine. Et, tout cela grâce à un seul homme. Notons aussi qu’il frit Président de la Commission à l’UNESCO. Sur les problèmes de la communication dans la société moderne et dont le but est « l’instauration d’un Nouvel Ordre de l’information et de la Communication ». Il frit aussi membre du Comité de Patronage de l’E.T.P. (Ecole, Instrument de la Paix), secrétaire général de la Commission Internationale des juristes qui aboutira enfin à Amnesty International.

Une nouvelle fois cela n’a rien d’étonnant, la Franc-maçonnerie a toujours eu ses amis bien placé. Lorsque l’on sait par exemple que le Grand Orient de Belgique incitait ses membres à militer dans cette organisation. Les Francs-maçons belges ont d’ailleurs constitué une sorte de fraternité maçonnique, le Cercle Frédérie Bartholdi, dont les membres sont à la fois initiés et adhérents d’Amnesty International.

L’animateur de ce cercle n’est autre que le Franc-maçon André Pirlot. Quoi qu’il en soit, Sean Mac Bride était bel et bien un de ses hommes devant qui, les portes des plus grands se sont ouvertes. Ainsi qu’il le raconte lui-même : 69 (L’administration américaine connaissait bien mes relations avec les autorités vietnamiennes.70

Sur invitation d’Averell Harriman qui était l’ambassadeur extraordinaire de Lyndon Johnson, je rencontrai à Washington, les architectes de la politique vietnamienne :

Il y avait Dean Rusk, ministre des Affaires Etrangères, Mac George Bundy, Conseiller spécial du président et Robert Mac Namara, ministre de la défense.

Harriman me demanda :

« Nous aimerions avoir votre avis sur la guerre, sur notre engagement au Vietnam et la meilleure politique que nous pourrions adopter. »

Cette initiative des hautes instances américaines à de quoi surprendre à plus d’un titre. Qui a recommandé Sean Mac Bride aux Américains pour intervenir comme consultant dans la guerre du Vietnam ?

Il y a tout lieu de penser qu’une nouvelle fois les 72 Supérieurs Inconnus était derrière cet homme et en avait fait un chef de file. Finalement, Mac Bride sera à l’origine des premières négociations à Paris sur le problème d’une paix possible au Vietnam. C’est également lui et ses amis qui, nous n’en doutons pas étaient très puissants, organisa les campagnes à travers le monde contre cette même guerre. La plupart des hommes que rencontra Mac Bride à Washington étaient membres du CFR, de la Pilgrims Society ou du Bilderberg.

Notons encore que Mac Bride était un grand ami et collaborateur de Joseph Retinger qui était membre de la Franc-maçonnerie Suédoise, de l’Ordre de l’Aigle Blanc, membre de la Round Table et un des fondateur du CFR Pour finir et certainement pour suprême récompense de la part des Supérieurs Inconnus, Mac Bride reçu le prix Nobel de la Paix en septembre 1974.

Certains se demanderont pourquoi des comités comme le CFR, la Commission Trilatérale, le Bilderberg, la Rounde Table et encore d’autres, doivent se réunir d’abord et ensuite rendre leurs décisions public sous les noms officiels de G.7, ou Gatt devant les caméras de télévision.

En fait, toutes ces sociétés secrètes correspondent à une gigantesque pyramide parfaitement ordonné, à une hiérarchie dont la structure ne saurait être bousculée. A l’intérieure de cette pyramide, le cloisonnement est tel, que pas un seul des décideurs ne pourrait outrepasser sa propre hiérarchie ni, se mêler de compétence qui ne serait pas de son ressort.

Les politiciens ont un devoir de consultation envers les industriels avant de prendre une quelconque décision. Autrement dit, ce ne sont pas les politiciens qui font les lois mais, c’est le marché mondial qui dicte sa loi aux politiciens. Aucun gouvernement n’oserait enfreindre une telle règle, sous peine, de se voir compromis dans un scandale ou d’être physiquement éliminé. Ils ne songent même pas à vouloir changer ces règles, trop content qu’ils sont à la place où ces mêmes industriels les y ont placés.

La personnalité la plus importante dans la création de ces sociétés plus ou moins secrète comme par exemple : le groupe Bilderberg reste, Joseph Retinger (aussi connu comme l’éminence grise du gouvernement Américain. Retinger a eu une carrière qui l’a élevé au sommet du monde, à son enterrement en 1960, Monsieur Edward Bedington-Behrens a dit :

‘‘ Je me souviens de Retinger aux Etats-Unis, il lui suffisait d’un simple coup de téléphone et immédiatement, il obtenait un rendez-vous avec le Président. En Europe, il avait ses entrées dans chaque cercle politique, il avait la confiance de chacun, son dévouement et sa loyauté avait inspiré tout le monde ’’ Retinger, était un fervent catholique, il a été envisagé par beaucoup comme étant un agent du Vatican, un suppléant et un agent de liaison entre le Pape et le Père de l’Ordre des Jésuites.

Un des exploits les plus renommés de Retinger dans la politique européenne étaient la fondation du Mouvement Européen, principal établissement du Conseil d’Europe le 5 mai 1949.

Avec son quartier général à Strasbourg, le Conseil du Comité Exécutif a fourni à Retinger sa première plate-forme majeure pour son idéologie expansive et mondialiste. Dès ses premiers jours à la Sorbonne, Retinger a cru dans une plus grande unité européenne, aussi bien en termes militaires qu’économiques. Mais il n’oublia jamais qu’il était aussi dans le conseil de l’Ordre des Jésuites. Il a dépensé beaucoup d’énergie dans un ambitieux projet en soumettant à Georges Clemenceau son projet d’union d’Europe de l’Est. Il prévoyait la fusion de l’Autriche, la Hongrie et la Pologne, il l’a voyait comme une monarchie tripartite régit sous le conseil de l’Ordre des Jésuites.

Georges Clemenceau, soupçonnait le Vatican d’être l’inspirateur de ce plan, il repoussa entièrement la proposition de Retinger.

Les activités de Retinger n’ont pas été limitées qu’à l’Union de l’Europe. A travers de nombreux voyages au Mexique, il a joué un rôle clef dans la création d’un mouvement syndical dès 1920. Dû à son succès sans précédent, il fini par gagner la confiance du Gouvernement mexicain, Retinger parvient alors à les convaincre de nationaliser la production d’huile au Mexique. C’est encore Retinger qui conduira les négociations secrètes avec Washington pour la constitution du Gouvernement mexicain.

Joseph Retinger avait aussi une carrière de combattant pendant la guerre 40-45. Il a été l’assistant politique du général Sikorski mais à ce propos, il faut noter une ombre au tableau.

Dans les lectures Française,71 le N0 206 en juin 1974, on peut y lire que :


‘‘ Sikorski était membre de la Franc-maçonnerie de l’Ordre des l’Aigles Blancs où il se lia d’amitié pour Retinger qui en était également membre. Wladyslaw Sikorski était le seul homme à connaître la vie de Retinger depuis le milieu des années vingt. Etonnante « coïncidence », Sikorski a disparu peu après avoir rompu avec Retinger au moment même où il venait de découvrir que des confidences tenues par lui à celui qu’il croyait son ami paraissaient parfaitement connues de ses interlocuteurs soviétiques, lors de leurs dernières discussions autour du drame de Katyn et des drames vécus par la résistance polonaise ’’

(Voir suite sous le spoiler)

Spoiler:
 

(....)

La présence des Belges a été soulignée en gras. On peut se demander évidemment ce qu’ils représentaient lors de cette réunion. Toujours est-il que dans leur propre pays, il n’a été fait aucun compte rendu de leur participation à ce congrès. Mais en connaissant leur fonction politique ou économique, on comprend leur rôle au sein du Bilderberg.

On est en droit de se demander également ce que pouvait bien faire Max Kohnstamm du Centre Politique Européen en présence, de personne telles que Rockefeller, Carrington, Henry Kissinger et encore George Soros. L’Union de l’Europe aurait-elle des ordres à recevoir du Bilderberg que cela ne serait pas étonnant du tout.

Ce qui a donnée l’idée à Rockefeller pour établir ce Nouvel Ordre Mondial, c’est le livre intitulé « Entre Deux Ages » écrit par un savant, le Professeur Zbigniew Brzezinski de la Columbia Université. Dans son livre Brzezinski proposait une alliance vaste entre l’Amérique du Nord, l’Europe de l’ouest et le Japon. D’après Brzezinski ce sont les changements dans le monde moderne qui l’exigeait. On ne manquera pas à son propos de faire le rapprochement avec Coudenhove-Kalergi.

Les membres du Bilderberg et aussi d’autre sociétés comme la Trilatérale et le CFR, se retrouvent encore en Franc-maçonnerie, dans les temples Rose-Croix car tous font partie d’Ordre plus ou moins mystiques.


Voir l'article complet sur le liens SOURCE ICI
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Messages : 792
Points : 1288
Réputation : 38
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 44
Localisation : Où ça ?

MessageSujet: Eye of the Phoenix – Les Secrets du Billet de 1 Dollar (Vidéo/VOSTFR)   Mer 18 Mar - 15:13

Bonjour,
Je vous propose se reportage (un peu long), sur l'histoire occulte des États-Unis. Au travers du fameux billet de 1 dollar et son fameux œil qui vois tout. Se qui est assez ludique, c'est que cela part vraiment dans tout les sens (sourire) cela ne reste pas enfermé sur le fameux billet (se que je craignais un peu au départ. C'est idéal pour qui voudrai aborder le sujet très bonne entrée en matière qui ne pourra que sollicité votre curiosité. Et peux aussi convenir comme synthèse.




Eye of the Phoenix – Les Secrets du Billet de 1 Dollar (Vidéo/VOSTFR)



Vidéo très intéressante à ne pas manquer! La vidéo explique les origines et les secrets du billet de 1 dollar. Grand merci aux traducteurs qui ont rendu cela possible.



<iframe width="640" height="360" src="//www.youtube.com/embed/4o1WyJ1O3F8" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>


Synopsis :
Vidéo très intéressante sur les origines occultes et ténébreuses du sceau satanique du billet de 1 $ US enfin sous-titrée en français pour les non anglophones ! C'est un documentaire très bien réalisé et complet puisqu'il dure près de trois heures et qui traite de la question politique et ésotérique de la mise en place du sceau maçonnique pyramidal sur la monnaie de référence planétaire. Ce seul documentaire est la preuve irréfutable que le complot maçonnique existe. Certains sont prompts à critiquer certaines de mes positions mais dès que 'l'on passe aux choses sérieuses avec des docs de cette qualité... il n'y a plus personne !

Salim Laibi


_________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Rose Croix & Francs-Maçons – Temples des Conspirateurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» fabienne a quitté la secte ROSE CROIX AMORC
» Les Rose+Croix
» ROSE CROIX AMORC
» rose croix
» Signification du symbole de la Rose-Croix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fils de la loi de UN :: Actualités Mondiales :: Nouvel Ordre Mondial -
Sauter vers: