Le partage le nerf de ma guerre. Nouveau paradigmes, soyons la révolution.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 chakras et corps subtils leur évolution par le développement spirituel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 40
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: chakras et corps subtils leur évolution par le développement spirituel   Mar 17 Mar - 22:09

Anatomie subtile du corps humain

chakras et corps subtils
leur évolution par le développement spirituel


Alain Boudet
Dr en Sciences Physiques, Thérapeute psycho-corporel, Enseignant

Résumé
: Nous ne sommes pas constitués que de chair. Il existe dans notre anatomie des circuits énergétiques et des corps faits de matière extrêmement tenue et subtile qu'on appelle chakras et corps énergétiques. Ils sont trop subtils pour être détectés par les appareils faits de matière dense, mais il est donné à chacun d'apprendre à les ressentir. Ils ont des fonctions de régulation et de communication interne et externe de l'énergie. Leur état de fonctionnement est en correspondance avec nos attitudes et notre développement spirituel. De nouveaux systèmes de lignes sont actuellement intensément activés pour accompagner l'humanité et la Terre dans ses changements.

D'où viennent les notions de chakras et de corps subtils?

Beaucoup se disent (vous peut-être): "Ces chakras, ces corps subtils, d'où ça sort? N'est-ce pas pure invention de l'esprit, une chimère? Est-ce scientifique? Si ça existe, pourquoi ne m'en a-t-on jamais parlé auparavant? Pourquoi n'ai-je pas été mis au courant?"

Pour tenter de répondre à ces questions, deux démarches sont possibles. La première est expérimentale, la seconde est intellectuelle. On peut les découvrir soi-même par l'expérience. C'est la seule démarche fructueuse et solide, au sens où elle nous permet d'intégrer cette connaissance et de modifier notre attitude dans la vie pour en tenir compte. Toutefois, notre esprit peut être troublé par ces nouvelles connaissances qui le dérangent et peut avoir besoin de satisfaire sa curiosité en étudiant ce qui a été rapporté dans la littérature dans le passé, dans d'autres civilisations. Nous commencerons par cette seconde démarche.

Les occidentaux ont redécouvert le concept de corps subtils et de chakras relativement récemment à partir de la fin du 19e siècle, par l'intermédiaire de chercheurs qui sont allés fouiller les enseignements traditionnels en Inde en étudiant auprès de maitres qui ont conservé cet enseignement, ou encore dans des livres anciens. C'est de cette quête que nous vient le terme de chakra, mot sanskrit qui signifie "roue". Quelques ouvrages publiés en anglais et en français ont contribué à diffuser cette connaissance en Occident, tels les livres d'Arthur Avalon, Mircéa Eliade, ou Tara Michaël, pour ne citer que les plus populaires.
Helena Blavatsky

Notons toutefois que la notion de chakra n'était pas réservée à l'Inde ou à l'Asie. Elle était connue depuis bien longtemps dans toutes les civilisations avancées. Les sociétés initiatiques antiques l'enseignaient de façon secrète à leurs adeptes, sous le nom de roues d'énergie. Les pythagoriciens étudiaient l'anatomie subtile de façon pratique et théorique, ainsi que les Mayas, les Égyptiens et les Celtes.

L'existence des roues d'énergie et des corps énergétiques est également représentée dans des peintures ou gravures de civilisations anciennes ou dites "primitives". Par exemple sous la forme de tourbillons en spirales, d'êtres dédoublés, etc. Il n'est pas rare de voir de telles représentations au cours d'émissions télévisées superbes ou dans des articles d'anthropologie fort intéressants. Toutefois jamais leur interprétation comme corps énergétique n'y est évoquée, ni celle des chakras, bien que l'idée de leur existence était largement répandue. Au lieu de cela, on parle de rites magiques, de superstition, de personnification des forces de la nature, etc. Pourquoi ne jamais évoquer les corps énergétiques? Est-ce volontaire?

Même le monde occidental chrétien divulguait cette connaissance, puisque Thérèse d'Avila au 16e siècle parle clairement des chakras sous le terme des demeures du corps. Cet enseignement a été négligé, abandonné, puis ignoré et perdu, volontairement ou non, parallèlement au développement des sciences de la matière. À notre époque, il a donc fallu les écrits de certains érudits et visionnaires pour renouveler cet enseignement en Occident. Citons-en quelques-uns.

Helena Blavatsky : née en 1831 en Ukraine, décédée en 1891 à Londres, a fondé un courant de pensée ésotérique, la théosophie, comportant un corps élaboré de connaissances sur l'être humain et sur son rapport avec l'univers.

L'anglaise Alice Bailey (1880 - 1949) a écrit une vingtaine d'ouvrages d'enseignement spirituel, également traduits en français. En France, dans les années 1980, l'ouvrage de Michel Coquet, Les çakras, l'anatomie occulte de l'homme a contribué à vulgariser la partie de l'enseignement d'Alice Bayley concernant les chakras et leur lien avec le développement spirituel.

Citons encore: Citons encore: un Autrichien né en 1861 en Croatie, mort en 1925 en Suisse, est le fondateur de l'anthroposophie, enseignement spirituel visant à restaurer l'harmonie entre l'Homme, l'Univers et les "mondes supérieurs". Omraam Michaël Aïvanhov, né en 1900 en Bulgarie, arrive en France en 1937 où il s'installe et enseigne jusqu'à sa mort en 1986.

Mircea Eliade (né en 1907 en Roumanie, décédé en 1986 à Chicago) a méticuleusement analysé l'histoire des religions. Dans son livre Le Yoga, Immortalité et liberté, il expose les différents systèmes de sagesse qui ont eu cours en Inde pour la réalisation de Soi. Parmi eux, le tantrisme est un mouvement philosophique et religieux amorcé dès le IVe siècle. Le système des chakras en fait partie et leurs positions, leurs formes, leurs couleurs, et leurs correspondances avec les lettres, les sons, les sens, les éléments y sont rapportés.

(voir suite sur le lien)

Voir et sentir les corps subtils

Même si ces écrits éveillent notre intérêt, c'est l'expérience directe seule qui peut nous apprendre ce que sont réellement corps énergétiques et chakras. Comment nous rendre compte nous-mêmes de la réalité des chakras et des corps subtils?

Nombreuses sont les personnes qui rapportent qu'elles voient les corps subtils, leurs formes et leurs couleurs lorsqu'elles leur portent attention d'une manière particulière. D'autres sont capables de les sentir autour du corps d'une personne en approchant la main à quelques dizaines de centimètres du corps. Elles sentent comme une résistance, une pression, ou encore des picotements, ou autres sensations kinesthésiques. C'est le cas par exemple lorsque des guérisseurs formés pratiquent l'harmonisation de ces corps et des chakras. En réalité, nous sommes tous potentiellement capables de voir ou de sentir les corps subtils et les chakras. C'est une question d'entrainement, et surtout d'acceptation que c'est possible.

Vos chakras [...] sont tout aussi naturels que vos orteils, vos doigts ou vos yeux. [...] Ils sont tout aussi tangibles que votre enveloppe physique [le corps physique] (M.L. Labonté).

Mais alors pourquoi tout le monde ne le fait-il pas naturellement? Tout simplement parce que nous nous sommes coupés de nos sensations. À la fois collectivement et individuellement. De façon collective, ces facultés sensorielles se sont atténuées ou perdues depuis quelques siècles. Plus exactement, elles se sont endormies parallèlement au développement de l'intellect et de la perte de la connexion avec notre être divin intérieur (voir Le sens de la vie). Il est temps de les réveiller et d'harmoniser les différents aspects de notre être.(...)

Une éducation pour ne pas sentir

Sur le plan individuel, les enfants ont souvent conservé leur sensibilité et leur faculté de percevoir. Par quel processus anesthésiant nous sommes-nous par la suite détournés de nos sensations pour en être dépourvus à l'âge adulte?  Inconsciemment, les parents et les éducateurs multiplient les recommandations à l'enfant pour ne pas sentir, en croyant lui faire du bien et le protéger. Cette anesthésie n'est pas d'ailleurs réservée aux sensations concernant les corps subtils, mais s'étend à beaucoup d'autres domaines (voir encadré).

Voici 2 exemples où la réalité de la sensation vécue par l'enfant est niée par l'adulte. Un enfant est tombé et s'est fait mal. Il est sur le point de pleurer: maman, j'ai mal! Il n'est pas rare que les parents n'acceptent pas qu'il pleure ou désirent qu'il ne pleure pas (pourquoi?) et interviennent: mais non tu n'as pas mal! Il a mal, et on lui dit que non. Or il est petit et ses parents sont grands et puissants. Dans sa représentation, ce sont eux qui savent et qui ont raison. Lui a tort. Il apprend ainsi à ne pas prendre en compte ce qu'il sent comme une réalité, à la rejeter. Mais elle est malgré tout présente et un conflit surgit qu'il ne peut résoudre qu'en coupant inconsciemment sa sensation, en s'anesthésiant.

Un enfant a fait un mauvais rêve dans lequel il a rencontré un démon. Non tu n'as pas vu de démon, ça n'existe pas. Au nom du réconfort et d'une soi-disant réalité, on refuse d'écouter celle de l'enfant. Peu importe que les démons existent ou pas, puisque le rêve lui-même a bien eu lieu avec une réelle image de démon (sur le rêve et la réalité, voir La puissance de l'imaginaire). Il ne reste à l'enfant qu'à apprendre à s'enfermer sur sa réalité, puisqu'elle n'est pas acceptée. Et comme ce n'est pas acceptable, il l'occulte.

Il est très fréquent de se couper de ses sensations lorsqu'on vit des événements trop douloureux ou inacceptables par les parents ou par la société: ne pas entendre les parents qui se battent; occulter un viol; ne pas montrer son chagrin, etc. Et aussi: ne pas dire qu'on a vu des formes autour du corps, des couleurs, des sortes de présences, de peur de passer pour un fou, de recevoir des critiques des parents ou de s'exposer à leur angoisse, etc... (...)

Les chakras objectivés par la science

De nombreuses recherches scientifiques ont été menées pour mettre les chakras en évidence, particulièrement au Japon, aux USA, en Russie. Le fonctionnement des chakras se traduit par une activité électrique du corps, surtout au niveau de la peau. Ainsi le Dr S. Kazarov à Moscou mesure l'activité électrique des points d'acuponcture reliés aux chakras dans le majeur et dans la paume de la main. L'équipe du Pr. Konstantin Korotkov à l'Université de médecine de Saint-Petersbourg mesure le champ d'énergie humaine par la bioélectrographie (GDV - gas discharge visualisation). Ils ont mis les chakras en évidence et ont développé une méthode de diagnostic.

Une architecture de corps subtils imbriqués


L'exploration tactile, visuelle, auditive ou kinesthésique autour du corps physique révèle la présence d'enveloppes de matière extrêmement ténue, presque impalpable. Elles englobent le corps à la manière d'un cocon, emboitées les unes dans les autres comme un jeu de poupées russes.

On dénombre habituellement 4 enveloppes principales autour du corps, nommées le corps vital, le corps émotionnel, le corps mental et le corps spirituel. Elles reflètent directement notre état et nos qualités, nos capacités, nos aspirations à évoluer et à nous réaliser pleinement, ainsi que nos difficultés, nos limitations et nos résistances.

La description la plus ancienne connue de ces corps subtils est rapportée par la tradition védique (Inde), dans l'ouvrage Taittiriya Upanishad, composé entre -600 et -500 et popularisé au 20e siècle par A. Avalon. D'après ce texte, le corps humain est composé de 5 kosha, à savoir le corps physique et 4 corps subtils, le terme kosha signifiant enveloppe, étui.

Dans notre temps moderne, les enseignants spirituels cités en début d'article, puis d'autres par la suite, ont repris plus ou moins cette description, soit à partir de sources multiples de plus en plus nombreuses à être mises à jour, soit selon leurs propres perceptions en conscience modifiée, et cette description a été popularisée par de nombreux livres. Une contribution renouvelée en a été donnée par J.J. Hurtak à partir de son ouvrage magistral Les clés d'Énoch.

Voici une présentation succincte composite issue de ces diverses contributions (résumée dans le tableau qui la suit).

1. Le corps physique (annamaya kosha, corps électromagnétique) est l'enveloppe de matière organique. Sa nature est nourricière.

2. Le corps de vitalité (corps éthérique, pranamaya kosha, corps épicinétique) est l'enveloppe faite de l'énergie vitale (prana). Il véhicule la sève de vie, comme dans les plantes, et anime le corps physique. En lui se lit la santé du corps physique. Avant d'être physiques, les maladies ont leur empreinte énergétique dans ce corps (fuites d'énergie, blocages, dépression, etc).

3. Le corps émotionnel (manomaya kosha, corps éka) est l'enveloppe composée des sensations et des émotions. C'est le lieu des impressions que le monde extérieur crée dans notre monde intérieur. Bien que ce corps soit présenté différemment selon les écoles, on considère que la partie de notre mental composée des pensées brutes de nature psychologique (j'aime, je n'aime pas) liées à l'expérience sensorielle, est une partie du corps émotionnel.

4. Le corps mental, corps de l'intelligence (vijnanamaya kosha, corps guématria) est le monde des réflexions. C'est l'enveloppe de l'intellect et de l'intelligence objective, incluant la logique, le raisonnement, la discrimination ou le jugement. Nous avons conscience d'être un individu qui réfléchit et évolue à partir de ses réflexions. Nous réfléchissons sur les sensations et émotions perçues par le corps émotionnel, nous en tirons des conclusions, des idées sur la vie (vraies ou fausses) et cela constitue l'expérience du moi humain. Dans le corps mental se lit la qualité des idées de la personne: fluides et souples, ou figées dans des croyances et des préjugés.

5. Le corps spirituel (anandamaya kosha, corps zohar) est l'enveloppe composée de béatitude et de félicité. Il révèle l'orientation générale de la vie de la personne, avec en particulier ses blessures psychiques fondamentales, celles qu'elle porte dès la naissance et qu'elle est amenée à transcender et à guérir. C'est un corps de grande lumière, inaltérable, qui enveloppe et unifie tous les autres.

L'exploration tactile, visuelle, auditive ou kinesthésique autour du corps physique révèle la présence d'enveloppes de matière extrêmement ténue, presque impalpable. Elles englobent le corps à la manière d'un cocon, emboitées les unes dans les autres comme un jeu de poupées russes.

On dénombre habituellement 4 enveloppes principales autour du corps, nommées le corps vital, le corps émotionnel, le corps mental et le corps spirituel. Elles reflètent directement notre état et nos qualités, nos capacités, nos aspirations à évoluer et à nous réaliser pleinement, ainsi que nos difficultés, nos limitations et nos résistances.

La description la plus ancienne connue de ces corps subtils est rapportée par la tradition védique (Inde), dans l'ouvrage Taittiriya Upanishad, composé entre -600 et -500 et popularisé au 20e siècle par A. Avalon. D'après ce texte, le corps humain est composé de 5 kosha, à savoir le corps physique et 4 corps subtils, le terme kosha signifiant enveloppe, étui.

Dans notre temps moderne, les enseignants spirituels cités en début d'article, puis d'autres par la suite, ont repris plus ou moins cette description, soit à partir de sources multiples de plus en plus nombreuses à être mises à jour, soit selon leurs propres perceptions en conscience modifiée, et cette description a été popularisée par de nombreux livres. Une contribution renouvelée en a été donnée par J.J. Hurtak à partir de son ouvrage magistral Les clés d'Énoch.

Voici une présentation succincte composite issue de ces diverses contributions (résumée dans le tableau qui la suit).

1. Le corps physique (annamaya kosha, corps électromagnétique) est l'enveloppe de matière organique. Sa nature est nourricière.

2. Le corps de vitalité (corps éthérique, pranamaya kosha, corps épicinétique) est l'enveloppe faite de l'énergie vitale (prana). Il véhicule la sève de vie, comme dans les plantes, et anime le corps physique. En lui se lit la santé du corps physique. Avant d'être physiques, les maladies ont leur empreinte énergétique dans ce corps (fuites d'énergie, blocages, dépression, etc).

3. Le corps émotionnel (manomaya kosha, corps éka) est l'enveloppe composée des sensations et des émotions. C'est le lieu des impressions que le monde extérieur crée dans notre monde intérieur. Bien que ce corps soit présenté différemment selon les écoles, on considère que la partie de notre mental composée des pensées brutes de nature psychologique (j'aime, je n'aime pas) liées à l'expérience sensorielle, est une partie du corps émotionnel.

4. Le corps mental, corps de l'intelligence (vijnanamaya kosha, corps guématria) est le monde des réflexions. C'est l'enveloppe de l'intellect et de l'intelligence objective, incluant la logique, le raisonnement, la discrimination ou le jugement. Nous avons conscience d'être un individu qui réfléchit et évolue à partir de ses réflexions. Nous réfléchissons sur les sensations et émotions perçues par le corps émotionnel, nous en tirons des conclusions, des idées sur la vie (vraies ou fausses) et cela constitue l'expérience du moi humain. Dans le corps mental se lit la qualité des idées de la personne: fluides et souples, ou figées dans des croyances et des préjugés.

5. Le corps spirituel (anandamaya kosha, corps zohar) est l'enveloppe composée de béatitude et de félicité. Il révèle l'orientation générale de la vie de la personne, avec en particulier ses blessures psychiques fondamentales, celles qu'elle porte dès la naissance et qu'elle est amenée à transcender et à guérir. C'est un corps de grande lumière, inaltérable, qui enveloppe et unifie tous les autres.(...)

L'Essence individuelle ou Super-Soi

Au stade de ma propre compréhension, qui continuera à évoluer, je considère que les caractéristiques qui décrivent les corps sont de deux natures, l'Essence divine et les corps d'incarnation. Notre Essence existe en-dehors de notre incarnation. Pour venir en incarnation, elle se revêt des 5 corps décrits ci-dessus (corps physique à corps spirituel).

Dans le Védanta, il est clairement énoncé que les 5 corps sont des enveloppes, des écrins qui revêtent le joyau central. Ce joyau n'est pas le corps physique, qui, au contraire, est l'enveloppe ultime du joyau. Le joyau, c'est le jivatman, une émanation de l'atman, l'absolu, le souffle primordial. C'est un atman individualisé. Il est aussi appelé le Soi supérieur. Alice Bayley parle de monade.

Le Soi supérieur individuel n'est pas séparé de l'atman, il en fait partie, il en est une condensation locale. De la même façon qu'un pic montagneux est identifiable comme aspect particulier du paysage, mais en même temps fait intimement partie de la Terre, de même notre Essence individualisée est un repli particulier d'une Essence universelle.

Afin de pouvoir récolter tous les enseignements expérimentaux de la vie terrestre, tout en s'adaptant à ses rudes conditions, le Soi supérieur enfile des combinaisons, dotées de sensibilité et de mémoire, les corps. Tel un cosmonaute, il se revêt d'abord d'un tissu léger, le corps spirituel et premier revêtement. Puis il se revêt des corps plus grossiers, jusqu'à la grosse combinaison, le 5e vêtement, le corps physique.

Le corps physique a certes des fonctions protectrices, mais pas seulement. Il est conçu avec de nombreuses capacités extraordinaires qui en font un véritable bio-ordinateur en communication avec les autres plans et avec l'univers, essentiellement grâce à son ADN (voir article ADN vibratoire à venir).

De notre position terrestre, nous ne pouvons généralement apercevoir de l'Essence que des reflets, ses aspects les plus accessibles, les plus bas. Plus un être s'élève et plus il en découvre des niveaux multiples, des facettes multiples, des royaumes multiples. Mais même les êtres les plus évolués sur la Terre ont des limites de perception et ne peuvent pas accéder à certaines réalités. Ils sont soumis aux lois spirituelles de la Terre et de l'univers qui l'entoure, de la même façon qu'un plongeur ne peut pas boire un verre de vin au fond de la mer, à cause des lois physiques dans l'eau.

Aussi, afin d'être accessibles à nos esprits terrestres limités, les rapports qui nous sont faits du Soi supérieur sont extrêmement simplifiés. Selon J.J. Hurtak, le Soi supérieur comporte des niveaux multiples qui se révèlent au fur et à mesure que l'âme "travaille" à son ascension spirituelle. Ces niveaux sont: le Super-Soi, le Super-soi christisé, et le Super-Soi élohistique.

Les vaisseaux énergétiques subtils


L'examen détaillé des corps subtils révèle qu'ils présentent une structure interne. Nous ne sommes pas étonnés de découvrir qu'ils ne sont pas qu'une simple masse homogène si nous comprenons que la nature utilise les mêmes principes à tous les niveaux de la création. Même les bactéries présentent une organisation interne, un schéma directeur de construction.

De même qu'une cellule, les corps subtils sont composés d'un noyau entouré d'une chair. Le noyau est parcouru par un canal central qui l'irrigue de l'énergie supérieure.

Les corps subtils sont en outre parcourus par un système de canaux qui distribuent l'énergie vitale, de la même manière que le système nerveux ou le système sanguin.

L'acuponcture nous a rendus familiers avec ces canaux qu'on nomme les méridiens. La tradition hindoue (védique) rapporte que ce système de distribution comporte des millions de vaisseaux qu'elle nomme les nadis (d'après le vedanta, il y en a 35 millions). Ils sont hiérarchisés en canaux principaux qui se ramifient en vaisseaux secondaires et tertiaires. Les canaux principaux sont au nombre de 14 (ou 100 selon d'autres) et les secondaires sont 72'000. Leur organisation peut varier d'un individu à l'autre.

Parmi les vaisseaux, il en est un qui a une fonction majeure. C'est le canal central, appelé sushumna dans la tradition védique. Il traverse le corps verticalement en englobant la colonne vertébrale. Ce canal véhicule la force de vie, appelée aussi kundalini, ou force spirituelle. C'est cette force qui anime le corps physique, qui fait la différence entre un être vivant et un cadavre. Elle est notre lien avec le ciel et la terre, elle vient du ciel et de la terre. Le corps physique la transforme comme une alchimie subtile, puis la ré-émet vers le ciel, la terre, et l'environnement.

Dans notre état ordinaire, la kundalini est endormie et satisfait uniquement les besoins vitaux. Elle s'active lorsque la personne en quête spirituelle (on l'appelle souvent l'initié dans les textes traditionnels) a réussi à se libérer de son égo et a fait place à la volonté de son être intérieur, son Soi supérieur, qui l'illumine de l'intérieur.

On entrevoit la complexité des sous-structures des corps subtils. Les circuits énergétiques qui parcourent les corps subtils de l'être humain sont très nombreux et très complexes et ne suivent pas les lois spatiales et temporelles de notre propre espace-temps de vie. Les descriptions qui nous sont données de ces structures sont simplifiées et imagées, car notre esprit est incapable de saisir ces réalités supérieures.

L'univers est rempli d'une mer d'énergie, qu'on appelle traditionnellement éther, prana, chi, et que la science de la physique quantique redécouvre sous le nom de champ du point zéro (voir article à venir Physique quantique). C'est à travers ce système de canaux que les corps reçoivent l'énergie de l'univers.

Les vaisseaux alimentent les différents corps subtils de façon différente selon le corps. D'après leurs fonctions, il m'apparait que ce sont les corps inférieurs (vital, émotionnel, mental) qui bénéficient essentiellement de l'énergie de ces vaisseaux. Les corps supérieurs sont alimentés par d'autres systèmes de vaisseaux. Ceux-ci sont généralement en latence, désactivés depuis des milliers d'années. Toutefois, comme nous le verrons plus bas, ils sont en cours de réorganisation et réactivation.

En fait, il n'est pas crucial d'avoir une idée exacte de ces réalités supérieures. Il suffit de savoir ce qui les éveille. Nos représentations évolueront au fur et à mesure du développement de nos capacités à les intégrer en notre intellect, mais surtout à les ressentir en notre cœur et notre corps.

Les chakras, centres d'échange d'énergie vitale


Les canaux subtils principaux se croisent à des carrefours importants qui constituent des centres de régulation énergétique, nommés sceaux, roues, ou chakras. Il existe des chakras primordiaux et d'autres secondaires.

Les chakras les plus importants sont implantés le long de la sushumna. Ils ont la forme de doubles cônes, à la manière d'un diabolo souple et vivant. La pointe de jonction des deux cônes est placée dans le canal central, les ouvertures s'évasent vers l'avant et vers l'arrière. Ces chakras sont donc en échange vital constant avec le canal sushumna, et, par son intermédiaire, avec chacun des autres canaux.

Les chakras sont des centres de transformation et de régulation de l'énergie de vie. Ils reçoivent et émettent aussi bien par la sushumna et les autres canaux que par leur rayonnement propre, tout autour du corps. Ils agissent comme des antennes et des centres de communication avec les organes du corps. Mais aussi, ils nous mettent en communication avec la terre et sa grille énergétique et avec le ciel (voir article Flux vitaux de la Terre).

Cartographie des chakras

Les enseignements traditionnels cités plus haut décrivent essentiellement les 7 principaux chakras, qui sont fondamentaux dans notre fonctionnement. Ce sont:


  1. Chakra Nom sanskrit Localisation Glande associée
    Couronne Sahasrara sommet du crâne hypophyse (ou pituitaire)
    Conscience Ajna entre les sourcils épiphyse (ou pinéale)
    Gorge Visuddhi gorge thyroïde
    Cœur Anahata région du cœur thymus
    Plexus solaire Manipura creux de l'estomac pancréas
    Hara Svadhistana en-dessous du nombril glandes surrénales
    Racine (ou base) Muladhara entre sexe et anus glandes sexuelles


Les 7 chakras principaux, leur localisation, les glandes endocrines associées

Ces 7 centres d'énergie sont loin d'être les seuls existants, car le corps en recèle beaucoup d'autres, les chakras secondaires.

Ainsi, les chakras des épaules, des coudes, des poignets, des doigts, sont reliés au chakra du cœur. Des chakras dans les hanches, les genoux, les chevilles, les orteils, les pieds, sont reliés au chakra de la base.

Le système des chakras n'est pas figé une fois pour toutes. Il évolue en fonction de l'histoire de la conscience globale de l'humanité. Actuellement, il est en réorganisation. Nous verrons plus bas que de nouveaux chakras sont en cours de croissance et de réactivation, correspondant à de nouvelles dispositions pour les êtres humains.

Chakras et glandes endocrines


L'état énergétique des chakras varie en fonction de l'état émotionnel, mental et spirituel de la personne.

Le lien entre la structure physiologique, les corps subtils et les chakras est réalisé par les glandes endocrines. Chaque chakra principal est en synergie avec une glande endocrine (voir tableau) qui joue le rôle d'intermédiaire.

Les glandes endocrines déversent des hormones dans le sang, qui ont un impact sur l'émotion et l'état psychologique de l'individu. Par exemple, quand il est en rage, on dit qu'il décharge son adrénaline, et c'est la réalité physiologique. Il y a donc un lien direct, à double sens, entre les glandes, les chakras et l'état psychologique. Le bon fonctionnement des chakras produit un sentiment de bien-être, la sensation d'être en forme et à sa place. Inversement, un déséquilibre psychologique détériore les chakras. Il est donc possible, en rétablissant l'équilibre psychologique par la conscience de soi, de remédier à la perte de vitalité des chakras. Des harmonisations énergétiques effectuées par des praticiens qualifiés et expérimentés peuvent également être bénéfiques.

Un chakra en bonne santé se présente comme un double cône tonique et souple et cela fait penser à un organe musculaire creux en bonne santé (cœur, vagin par exemple). Lorsque les chakras ont perdu leur santé, l'aspect des cônes se modifie. Ils peuvent devenir rigides, ou mous et affaissés, déformés, se vider de leur énergie, etc.

Certains pourront s'étonner de la correspondance entre la couronne et la glande pituitaire, car il est parfois écrit que la couronne est associée à la glande pinéale. En fait, les deux associations sont vraies. Souvent, par notre éducation scientifique et mentale, on suppose inconsciemment qu'une correspondance doit être unique et que l'une exclue l'autre. Mais les deux centres, couronne et conscience, sont en réalité très liés. Il n'y a pas de frontière cloisonnée et rigide entre les chakras. Les liens entre les différentes parties de notre organisme sont complexes. Toutefois, il y a une dominante parmi la multiplicité des associations d'un chakra. L'association entre pinéale et conscience (troisième œil) est privilégiée. C'est pourquoi il est souvent rapporté que la structure physiologique de la glande pinéale est modifiée par l'ouverture spirituelle de la conscience.(...)

etc...etc... article vraiment intéressant à lire en entier sous se lien : Chakras et corps subtils
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 40
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: chakras et corps subtils leur évolution par le développement spirituel   Mar 17 Mar - 22:12

Bonsoir les gens  I love you
Je vous proposes une vidéo courte et toute simple pour tout qui voudrait expliquer à leur p'tit bout'chou ce qu'est les chakras  cheers

Et comment les activer correctement !  Very Happy


Comment débloquer vos Chakras



Voici une vidéo pour les enfants qui explique de façon simplifiée ce que sont les 7 Chakras et comment les débloquer.



♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 40
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: Re: chakras et corps subtils leur évolution par le développement spirituel   Mar 17 Mar - 22:14

Nous retrouvons notre système originel à 14 chakras



Extrait du livre de Reindjen Anselmi « Le Corps de Lumière »

Les sceaux ont été ôtés lors de l’activation du processus du corps de lumière.


Nos manuels concernant les chakras doivent être réécrits, car ils décrivent les chakras comme des tourbillons en forme d’entonnoir séparés les uns des autres. Cependant cela n’a été leur état naturel que pendant la grande séparation, c’est-à-dire pendant les douze mille ans passés.

Ils furent intentionnellement scellés en leur milieu. Les sceaux furent brisés lors de l’activation du processus du corps de lumière et les chakras purent alors prendre à nouveau la forme de boules de lumières. Ils fusionnent de plus en plus au cours du processus du corps de lumière et forment finalement un chakra unifié qui est le centre de notre champ unifié de lumière. Vous trouvez la méditation y correspondant à la fin de ce texte. Les descriptions et les dessins de nos principaux chakras contenus dans de nombreuses publications présentent ces centres d’énergie de la manière suivante : vu de devant, il y a sept disques ou roues multicolores qui sont disposés séparément, les uns au-dessus des autres, selon une ligne verticale. Vu de côté, ce sont des tourbillons ayant la forme d’entonnoirs qui conduisent jusqu’au milieu du corps.



Nos chakras correspondaient à cette description dans l’ancienne énergie. Mais lorsqu’ils sont entièrement développés, nos chakras forment un grand chakra unique– ou champ d’énergie – dont le centre est le coeur.

Toutes les descriptions contenues jusqu’à présent dans les livres ne prenaient nos chakras en compte que dans leur état réduit des millénaires passés, ce qui était alors tout à fait approprié. Depuis l’activation du processus de lumière à la fin des années quatre-vingts, les chakras sont en train de se développer de manière à retrouver leur état initial. C’est un processus progressif et nous vivrons plusieurs périodes intermédiaires. Mais plus le processus du corps de lumière avance chez un être humain, et plus les chakras fusionnent.

Chez les êtres humains qui ont atteint le niveau 10 du corps de lumière (voir notre article sur les étapes de l’activation de la MERKABA), l’état initial est pratiquement rétabli. Quiconque travaille avec les chakras en tant que guérisseur ou maître spirituel devrait donc maintenant, si cela n’a pas encore été fait, tenir compte de ce développement pour son travail et intégrer ces nouvelles informations dans l’apprentissage. Mais reprenons les choses au début.

L’homme a quatorze chakras principaux, sept à l’intérieur du corps et sept à l’extérieur du corps au-dessus de la tête.

Lorsqu’ils n’ont subi aucune manipulation, les chakras ont la forme d’une boule et ils rayonnent dans toutes les directions comme des soleils.

Après la chute de l’Atlantide, notre partie spirituelle existant dans le cycle d’incarnation s’est encore densifiée. Nous voulions jouer à un jeu du karma afin d’en apprendre plus et de pouvoir transformer encore plus d’énergie lourde en énergie de lumière. Pour permettre ces expériences, nos structures physiques de l’énergie furent modifiées à l’aide d’isolateurs éthériques de telle sorte que nos liaisons avec la conscience spirituelle et avec les énergies supérieures furent interrompues. Dès lors, nos chakras qui étaient scellés en leurs centres formèrent ces tourbillons en forme d’entonnoir.Ils étaient alors uniquement en mesure de conduire de l’énergie astrale de l’avant vers l’arrière et vice-versa, respectivement du haut vers le bas et vice-versa, transformant et échangeant ces énergies entre elles.

Mais ce n’est pas tout : autour du quatrième chakra – le centre du coeur – une barrière d’énergie semblable à une membrane fut installée pour interrompre le contact entre le centre du coeur et les six autres chakras incarnés. C’est ce qui permit au jeu du karma de se dérouler de manière optimale.

Les trois chakras les plus bas (chakras de la base, de la polarité, et du plexus) pouvaient alors s’en donner à coeur joie sans être freinés par le chakra du coeur. Cela produisit un déséquilibre dans les réactions aux situations de vie les plus importantes, les rendant inharmonieuses, car les réactions empreintes d’amour et de compassion étaient étouffées. En d’autres termes, l’intellect pur et effréné fonctionnait à partir du sixième chakra et les communications creuses où dominait l’ignorance ainsi que les jugements catégoriques émanaient du cinquième. Les réactions de l’égo ainsi que celles centrées sur le pouvoir émanaient du troisième, et les motivations sur le plan sexuel et créatif ainsi que les réactions de survie centrées sur la peur émanaient du premier. La sagesse, l’amour, le courage et la force du coeur faisaient partout défaut. Ces réactions inharmonieuses conduisirent,comme prévu et comme on s’y attendait, à la formation de karma. Nous nous étions fixés la tâche de transformer ce karma en énergie d’amour au cours de nombreuses vies. C’est seulement ainsi que nous pouvions d’un côté, servir l’univers en élevant les vibrations de la planète Terre et de l’autre, énormément apprendre et beaucoup grandir.

Je suis consciente que cette déclaration renferme un mystère ésotérique extraordinaire. Et nous devons peut-être laisser les choses telles qu’elles sont et les accepter en tant que faits. Dans les parties du corps où les chakras en forme d’entonnoir se rencontraient, des dépôts de pensées et des résidus de sentiments se formèrent. En conséquence, la vitesse de rotation des chakras ralentit et des arrêts fréquents eurent lieu. Cette situation engendra une sous-alimentation des méridiens d’acupuncture qui pouvait entraîner des maladie ou la mort. Avec l’activation du processus du corps de lumière, les sceaux des chakras furent brisés et la membrane autour du coeur fut retirée. Depuis, la structure des chakras s’ouvre progressivementet se développe de manière à ce qu’ils redeviennent les soleils en forme de boule qui irradient dans toutes les directions et qui transforment les énergies supérieures.Au cours de ce processus, le corps se débarrasse des résidus concentrés du karma. Les chakras étant maintenant en forme de boule, aucun nouveau résidu du karma ne peut plus se déposer.

Tandis que le processus du corps de lumière progresse, les sept soleils-chakras s’étendent de plus en plus dans toutes les directions à l’intérieur du corps, jusqu’à ce qu’ils fusionnent en un unique chakra dont le centre est le coeur.

A partir d’un certain niveau de développement du corps de lumière, les chakras supérieurs (au-dessus de la tête) commencent aussi à s’ouvrir. Chacun de ces chakras supérieurs a une structure géométrique issue du plan d’origine prévue pour transformer les énergies de la dimension-DE (densité de l’énergie) ou de la fréquence de la sur-âme correspondantes. En outre, le huitième et le onzième chakra contiennent des modèles de cristaux éthériques plats au travers desquels passent les lignes axiotonales galactiques. La sur-âme utilise ces modèles dès que les liaisons axiotonales des méridiens sont rétablies dans le but de moduler l’influence des étoiles sur le corps physique. La sur-âme calibre à nouveau les lignes axiotonales et le système de circulation axial à l’aide du huitième chakra. C’est pourquoi celui-ci fait fonction de poste de contrôle et de commande pour la mutation du corps physique et pour le fusionnement de ces corps d’énergie.


Un système d’énergie présent dans sa forme la plus rudimentaire pendant la période de séparation va également être réactivé : les « chakras » Alpha et Oméga.



Ce ne sont pas des chakras au même titre que les quatorze autres. Ce sont de purs centres d’énergie qui ont un autre plan de construction et d’autres fonctions. Ce sont des régulateurs d’énergie accordés avec précision, des vagues électriques et magnétiques et des vagues de gravitation.

De plus, ils servent d’ancre pour le plan d’origine de la septième dimension.

Le chakra Alpha se trouve à environ 15 à 20 centimètres audessus de la tête, à environ 5 centimètres du point le plus haut du crâne. Il nous relie à notre corps de lumière de la cinquième dimension. Le chakra Oméga se trouve à environ 20 centimètres en dessous de l’extrémité de la colonne vertébrale et nous relie aussi bien à l’hologramme planétaire qu’à notre grille d’incarnation holographique (libre de tout karma).

Le huitième chakra se trouve entre 17 et 23 centimètres au dessus du point le plus élevé du crâne et il est situé plus haut que le centre Alpha. Une colonne de lumière d’environ dix centimètres d’épaisseur et partant du huitième chakra conduit maintenant à travers les chakras incarnés jusqu’à environ 20 centimètres en dessous des pieds. Cette colonne de lumière contient un tube d’environ quatre centimètres d’épaisseur.

Ce qu’on appelle l’onde de Métatron se forme dès que les centres Alpha et Oméga sont ouverts et fonctionnent correctement.

Ces vagues électriques, magnétiques et gravitationnelles oscillent entre le centre Alpha et le centre Oméga, lesquels règlent l’amplitude et les fréquences des ondes. Ces ondes stimulent et soutiennent par ailleurs le flux d’énergie prânique de vie dans le tube de lumière. En outre, les ondes de Métatron remplissent certaines fonctions au niveau de la mutation du corps physique en un corps de lumière. Pendant que les chakras se développent de manière à devenir progressivement des soleils rayonnants, des structures de grilles qui les relient directement aux points de rotation à la surface de la peau se forment dans notre corps éthérique. Les chakras sont ainsi reliés au nouveau système axiotonal de méridiens et au système de circulation axial, aux grilles universelles de résonance et aux mouvements d’ondes des évolutions supérieures. A partir des points de rotation, ils transmettent au système de circulation axial les ondes et les pulsations et calibrent ainsi les pulsations et les flux des liquides corporels.

Le chakra du coeur, qui avait été isolé par une barrière d’énergie ressemblant à une membrane, a une signification particulière dans le cadre de cette réactivation.


L’archange Ariel nomme cette barrière « les portes du paradis ».



Il veut ainsi nous rappeler l’histoire biblique selon laquelle Adam et Eve furent transportés hors du paradis et qu’à l’aide d’une épée de feu, un ange les empêcha de revenir. La membrane autour du coeur doit être comprise comme une analogie à cette épée, c’est-à-dire en tant qu’obstacle, car elle nous empêchait d’atteindre les autres dimensions via une sortie du corps par le centre du coeur. Nous devions rester à tout prix pendant le jeu du karma dans le domaine astral, dans la quatrième dimension. Tout ce qui était issu de notre dimension ne devait pas atteindre les dimensions situées au-delà du plan astral.

Avec l’élimination de la membrane, le chakra du coeur s’agrandit à nouveau, le thymus recommence à grandir et reprend peu à peu d’anciennes fonctions, et le centre du coeur s’ouvre à des plans de plus en plus élevés.


Le chakra du coeur

peut également reprendre sa prédominance sur les autres chakras. Dès que cela se produit, le fusionnement des chakras en un chakra unifié(état initial de nos centres d’énergie) commence à avoir lieu. Ariel nous a donné une méditation spéciale (voir plus loin) qui a pour but de favoriser ce fusionnement.

Ce fusionnement progressif des chakras aide également nos champs de conscience, les corps émotionnel, mental et spirituel, à fusionner en un champ unique de lumière. Ce champ de lumière reçoit alors les champ de conscience de nos différents plans de la sur-âme et se déplace dès lors de manière simultanée par rapport aux ondes universelles et aux pulsations. Pourtant, avant que ce fusionnement ait lieu, tout ce qui fait obstacle à l’activation du chakra du coeur doit être écarté. L’obstacle principal est que nous ne soyons pas complètement dans notre corps physique en raison de divers blocages. Il s’agit de modèles de croyance bloquants qui concernent le corps physique et tous les processus corporels. Nous associons par exemple à cela la honte, la culpabilité, l’incompétence, la frustration et toutes sortes de peurs. En règle générale, c’est encore valable aujourd’hui. Pensons seulement à tout ce que nous faisons pour compenser nos conceptions limitatives du corps. De nombreux produits de l’industrie vestimentaire, joaillière, cosmétique, sportive, pharmaceutique et alimentaire sont l’expression et le reflet de ces conceptions limitatives.

Nous ne pouvons pas ouvrir complètement le chakra du coeur avant d’avoir supprimé ces limitations et d’être totalement centrés dans le corps. Tant que cela ne s’est pas produit, nous continuons à agir sans bénéficier de la modération apportée par les énergies du coeur, nos actions sont essentiellement guidées par les trois chakras inférieurs et nous restons accrochés à des thèmes de l’égo, du pouvoir, de la survie et d’autres du même genre. Les chakras supérieurs ne peuvent alors pas être activés. Le fusionnement des sept chakras séparés dans le corps et des sept chakras autrefois inactifs, situés au-dessus de la tête, en un unique chakra unifié a autant d’importance que le passage de l’humanité de l’ancien au Nouvel-Âge et que le développement de conscience qui en découle.

Le centre du chakra unifié se trouve dans le coeur et la qualité de l’énergie du Nouvel-Âge a un lien étroit avec le chakra du coeur réactivé.

Nous pouvons contribuer à la réactivation de ce centre à l’aide de la méditation qui suit. Ariel nous recommande de faire cette méditation plusieurs fois par jour car, au début, le fusionnement des chakras n’est pas durable. Les plans d’énergie se séparent souvent et recommencent alors à fonctionner séparément. Lorsque c’est le cas, nous le remarquons : nous ressentons un déséquilibre dans nos réactions, pensées et sentiments. La colère et la peur, la frustration, l’envie ,la jalousie, la contrariété et autres émotions du même genre surgissent ou bien on absorbe les énergies inharmonieuses d’autres personnes. Dans ces moments, il est particulièrement recommandé d’unifier les chakras. Plus vous faites cette méditation et plus vos chakras se réunissent vite. Avec le temps, le simple fait d’y penser suffit pour que cela se produise. J’ai constaté que le mantra « Banô Halêy » avait souvent le même effet chez moi. Il est important de savoir que cette méditation peut nous aiderà développer notre corps de lumière.

Le chakra unifié nous permet d’utiliser une grande quantité d’énergie sans que notre corps physique en soit endommagé, car ce champ entier soutient l’énergie. Au cours des périodes où des parties plus importantes de notre Moi des dimensions supérieures s’unissent à nous, il est recommandé d’unifier souvent les chakras afin que la forte énergie électrique qui commence maintenant à circuler à travers le corps ne produise pas le même effet que celui produit par le raccordement de notre corps à un réseau de fort courant électrique.

Pour la méditation des chakras et du champ de lumière unifiés, il est recommandé de s’asseoir. On attend ensuite d’être calme et détendu et on commence alors à inspirer de plus en plus profondément la lumière dans le chakra du coeur. Lors de l’expiration on visualise le chakra du coeur qui s’étend de plus en plus dans toutes les directions comme un soleil, jusqu’à ce qu’il ait englobé les paires de chakras, l’une après l’autre, comme il est indiqué dans la méditation.

Lorsque le dixième chakra est atteint, le chakra unifié est d’ores et déjà un soleil d’au moins 7 à 15 mètres de diamètre qui irradie dans toutes les directions.

Le chakra unifié est le centre du champ de lumière unifié avec lequel le système des quatre corps a maintenant fusionné. Ce champ de lumière peut avoir un diamètre de plusieurs kilomètres. Lorsque les chakras onze à quatorze sont également activés, le champ de lumière unifié s’étend évidemment encore plus. Un jour, les êtres humains auront tous activé les quatorze chakras principaux, mais il se peut que certains hésitent à tenter le tout.

Dans un premier temps, vous pouvez choisir de n’aller que jusqu’au dixième chakra . Dans ce cas modifiez la méditation suivante de manière à agrandir le secteur des jambes afin que le dixième chakra et la région en-dessous des pieds forment une paire (C’est-à-dire : 8e chakra et cuisse, 9e chakra et mollets, 10e chakra et pieds). Ainsi,vous pourrez être sûrs que votre corps physique tout entier sera englobé même si vous n’allez pas jusqu’au 14e chakra. Par contre, celui qui veut activer le potentiel spirituel en entier jusqu’à la source (ce qui va de toute façon se produire progressivement
au cours des prochaines années pour ceux qui sont dans le processus de Mahatma) devrait faire la méditation comme elle est présentée.


L’invocation pour l’unification des chakras



La méditation

J’ inspire la lumière par le centre de mon coeur.
Mon coeur est un soleil qui brille avec force et s’étend dans toutes les directions.
J’ inspire la lumière par le centre de mon coeur et permets à ce soleil lumineux de s’étendre toujours plus, de réunir en moi, autour de moi et à travers moi mon chakra de la gorge et mon chakra du plexus solaire en un champ unifié de lumière.
J’ inspire la lumière par le centre de mon coeur et permets à ce soleil lumineux de s’étendre toujours plus, de réunir en moi, autour de moi et à travers moi mon chakra du nombril et mon chakra du front en un unique chakra.
J’ inspire la lumière par le centre de mon coeur et permets à ce soleil lumineux de s’étendre toujours plus, de réunir en moi, autour de moi et à travers moi mon chakra de base et mon chakra coronal en un unique chakra.
J’ inspire la lumière par le centre de mon coeur et permets à ce soleil lumineux de s’étendre toujours plus, de réunir en moi ,autour de moi et à travers moi, mon chakra Alpha (situé à 20 cm au-dessus de ma tête) et mon chakra Oméga (situé à 20 cm en dessous du coccyx) en un unique chakra.
Je permets à l’onde de Métatron de circuler entre ces deux points.
Je suis une unité de lumière.
J’ inspire la lumière par le centre de mon coeur et permets à ce soleil lumineux de s’étendre toujours plus, de réunir en moi, autour de moi, et à travers moi mon huitième chakra (au-dessus de ma tête) et le haut de mes cuisses en un unique chakra.
Je permets le fusionnement de mon corps émotionnel avec mon corps physique.
Je suis une unité de lumière.
J’ inspire la lumière par le centre de mon coeur et permets à ce soleil lumineux de s’étendre toujours plus, de réunir en moi, autour de moi et à travers moi, mon neuvième chakra (au-dessusde ma tête) et le bas de mes cuisses en un unique chakra.
Je permets le fusionnement de mon corps mental avec mon corps physique.
Je suis une unité de lumière.
J’ inspire la lumière par le centre de mon coeur et permets à ce soleil lumineux de s’étendre toujours plus, de réunir en moi, autour de moi, et à travers moi, mon dixième chakra (au-dessus de ma tête) et mes genoux en un unique chakra.
Je permets le fusionnement de mon corps spirituel avec mon corps physique, afin qu’ils forment un champ unifié de lumière.
Je suis une unité de lumière.
J’ inspire la lumière par le centre de mon coeur et permets à ce soleil lumineux de s’étendre toujours plus, de réunir en moi, autour de moi, et à travers moi mon onzième chakra (au-dessus de ma tête) et le haut de mes mollets en un champ unifié de lumière.
Je permets le fusionnement de ma sur-âme avec ce champ unifié.
Je suis une unité de lumière.
J’ inspire la lumière par le centre de mon coeur et permets à ce soleil lumineux de s’étendre toujours plus, de réunir en moi, autour de moi, à travers moi, le douzième chakra (au-dessus de ma tête) et le bas de mes mollets en un champ unifié de lumière.
J’autorise le fusionnement de ma sur-âme-Christ avec le champ unifié.
Je suis une unité de lumière.
J’ inspire la lumière par le centre de mon coeur et permets à ce soleil lumineux de s’étendre toujours plus, de réunir en moi, autour de moi et à travers moi, mon treizième chakra (au-dessus de ma tête) et mes pieds en un champ unifié de lumière.
Je permets le fusionnement de ma Sur-âme-Je-suis avec le champ unifié.
Je suis une unité de lumière.
J’ inspire la lumière par le centre de mon coeur et permets à ce soleil lumineux de s’étendre toujours plus, de réunir en moi, autour de moi et à travers moi, mon quatorzième chakra (au dessus de ma tête) et le domaine en-dessous de mes pieds en un champ unifié de lumière.
Je permets à la source de circuler à travers le champ unifié.
Je suis une unité de lumière.
J’ inspire la lumière par le centre de mon coeur. Je demande au niveau le plus élevé de mon esprit de rayonner depuis le centre de mon coeur, de pénétrer totalement mon champ unifié de lumière.
Je rayonne à présent sans cesse.
Je suis une unité del’esprit divin.
« Je vis dans la lumière. J’aime dans la lumière. Je ris dans la lumière. La lumière me porte et me nourrit. Je sers la lumière avec joie. Car je suis la lumière. Je suis la lumière. Je suis la lumière. Je suis. Je suis. Je suis. »


Pour acheter ce livre : http://www.arbredor.com/le-corps-de-lumiere

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://www.elishean.fr/


♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Le Viking

avatar

Messages : 56
Points : 88
Réputation : 4
Date d'inscription : 20/03/2015
Localisation : Dans un coin de l'univers

MessageSujet: Re: chakras et corps subtils leur évolution par le développement spirituel   Dim 23 Aoû - 11:28

Bonjour à tous, petite question, certains d'entres vous ont-ils utilisés les pierres de chakras ? Si oui, quelles sont les pierres qui sont associées aux chakras car j'ai acheté ces pierres mais la notice ne correspond pas du tout à ce que je vois sur le net. Alors quelle pierre dois je réellement associer à chaque chakras ?
Merci pour vos réponses. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Speranza

avatar

Messages : 415
Points : 654
Réputation : 12
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 32
Localisation : Au coeur d'une Foret

MessageSujet: Re: chakras et corps subtils leur évolution par le développement spirituel   Dim 23 Aoû - 12:35

Salut le viking, pour les pierres tu peux en grande partie te fier a leur couleur... Par exemple la charoite est une pierre violette, elle correspond donc au chakra de la couronne et aidera a ouvrir ou travailler avec celui ci...

Ce n'est pas valable pour toutes les pierres mais en grande partie si...
Sinon plus précisément tu trouvera de nombreux sites qui t'indiqueront quel pierre choisir en fonction de ton besoin... par ex :


  • 1er chakra :

 Chakra Racine, chakra de base, Muladhara.
Situation: Base de la colonne vertébrale, le coccyx.
Couleur dominante: noir et rouge
C'est la force de survie. Le lien avec la Terre-Mère.
Il permet de combattre, il donne la force de s'imposer, il procure sécurité et bien-être.Lié à la circulation sanguine, jambes, glandes surrénales
Pierres associées ; jaspe rouge, tourmaline noire, cristal fumé, rubis grenat, obsidienne, œil de taureau


  • 2ème chakra : 

Chakra Sacré, chakra du sexe, Swadhisthana.
Situation: Entre le pubis et le nombril.
Couleur dominante: Orange
Stimule la créativité physique, artistique et sexuelle
Lié aux reins, vessie, aux intestins, ovaires.
Pierres associées ; cornaline, pierre de soleil, topaze impériale, ambre. calcite orange.


  • 3ème chakra :

Chakra du plexus solaire, Manipura.
Situation: Plexus solaire, abdomen.
Couleur dominante: Jaune
C'est le centre de toutes les énergies. Vous devenez fort, sain et capable de réaliser les choses qui vous tiennent à cœur.
Lié aux voies digestives supérieures, rate, estomac, foie, pancréas
Pierres associées ; jade jaune, citrine, souffre.

·         4ème chakra :

Chakra du coeur, Anahata.
Situation: Entre les seins.
Couleur dominante: Vert et rose.
Fonction: Amour, celui que vous pouvez recevoir et celui que vous pouvez donner, favorise la communion d'idées.
Lié au cœur, poumons.
 Pierres associées ; quartz rose, tourmaline verte, émeraude, aventurine verte, moraganite, rhodocrosite.

·         5ème chakra :

Chakra de la gorge, centre de la communication, Vishuddha.
Situation: Sur la gorge, s'étend sur les oreilles.
Couleur dominante: Bleu clair, bleu vert
Fonction: Communication avec les autres (parler et écouter), favorise la clairaudience.
Régit la glande thyroïde, les oreilles, la gorge.
 Pierres associées ; aigue marine, célestine, calcédoine bleue, turquoise, topaze bleue,calcite bleue.


·          6ème chakra :

 Chakra du troisième oeil, chakra du front, chakra du commandement, Ajna.
Situation: Entre les sourcils.
Couleur dominante: Bleu indigo, bleu foncé, violet
Fonction: Intuition, équilibre intérieur, favorise la clairvoyance, connaissance de soi ,régit le cerveau, le nez, les yeux, le système nerveux.
 Pierres associées ; sodalite, lapis-lazuli, azurite, saphir bleu.
 

·          7ème chakra :

 Chakra de la couronne, coronnaire, Sahasrara.
Situation: Sommet du crane.
Couleur dominante: Or, blanc, violet
Fonction: Conscience cosmique, il nous relie au divin.
Lié au corps énergétique, le cerveau, connaissance spirituelle, énergies cosmique.
Pierres associées ; améthyste, cristal de roche, quartz laiteux.

_________________
...Speranza, Prima Chi Nasce Ultima Chi More...
...L'espoir, Premier a Naitre Dernier a Mourir...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.weonlypass.com
Le Viking

avatar

Messages : 56
Points : 88
Réputation : 4
Date d'inscription : 20/03/2015
Localisation : Dans un coin de l'univers

MessageSujet: Re: chakras et corps subtils leur évolution par le développement spirituel   Lun 24 Aoû - 13:15

OK, merci Speranza !
Revenir en haut Aller en bas
Graal

avatar

Messages : 30
Points : 43
Réputation : 3
Date d'inscription : 19/03/2015
Age : 52
Localisation : en bâ é en ô

MessageSujet: Re: chakras et corps subtils leur évolution par le développement spirituel   Ven 28 Aoû - 6:56

Le sujet est intéressant et complexe sur les chakras, sur les corps spirituels...

D'après les quelques connaissances sur certains chakras que j'ai expérimenté dans des expériences spirituelles et lorsque ceci offre tout leur potentiel. Les chakras de la Couronne, du Plexus solaire et du Coeur effectuent leur "démarrage" en apportant une courte et vive douleur puis ensuite cesse quand des Informations à caractère spirituelle est transmises par ces "récepteurs".

Tout dépend du niveau de l'Information fournie qui est transmise à l'intérieur même du chakra et de son organe éthérique, cet organe éthérique reçoit une certaine douleur qui met quelque temps à s'estomper et à disparaître. 

Ainsi en 2009, lors d'une grande ascension dans les Mondes spirituels supérieurs de l'âme et de l'esprit, mon coeur éthérique avait reçu des "communications" qui a aussi touché directement mon coeur physique.
Il m'a fallu un an de récupération physique pour que les douleurs s'estompent au coeur. Une demi-journée de récupération m'est aussi nécessaire lorsque le chakra du plexus solaire reçoit des "Communications spirituelles". etc

Il n'y a pas uniquement des douleurs physiques mais il y a aussi des douleurs aux niveaux des organes éthériques puis aussi précisément aux organes physiques. L'âme est touchée...
Pour le coeur, il y a aussi des "réceptions" des forces d'énergie magnétique et électrique appartenant à deux Êtres très connus en anthroposophie de Rudolf Steiner par la dénomination de Lucifer et de Ahriman au retour de cette grande ascension...
L'organe du coeur éthérique ressemble à notre organe physique. I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://leveildesoi.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: chakras et corps subtils leur évolution par le développement spirituel   

Revenir en haut Aller en bas
 
chakras et corps subtils leur évolution par le développement spirituel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» chakras et corps subtils leur évolution par le développement spirituel
» Agrandir nos corps subtils
» Position des chakras: corps physique ou corps subtils?
» Corps astral
» Le système énergétique de l'homme (nadis, chakra et corps subtils)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fils de la loi de UN :: Spiritualité/Philosophie/ Théorie :: Eveil spirituel / Développement personnel-
Sauter vers: