Le partage le nerf de ma guerre. Nouveau paradigmes, soyons la révolution.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 HO ' OPONOPONO : Désolé - Pardon - Merci - Je t'aime .......

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yulunga

avatar

Messages : 142
Points : 234
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/09/2015

MessageSujet: HO ' OPONOPONO : Désolé - Pardon - Merci - Je t'aime .......   Jeu 24 Déc - 22:21

----





HO ' OPONOPONO 



Désolé - Pardon - Merci - Je t'aime .......





http://ekladata.com/8iwXYxBQuNSFODqx_gm3hdKu6L0.pdf



« Désolé » permet de prendre conscience du problème. Il y a reconnaissance du conflit et une prise de recul sur l’événement. « Pardon » c’est d’abord se pardonner d’avoir réagi aussi intensément face à ce problème, puis se pardonner d’avoir mis en place cette situation à cause d’une mémoire « limitante ». « Merci » à l’Univers, à votre âme, d’avoir utilisé cet événement pour vous révéler une mémoire négative. « Je t’aime » à vous-même. Vous vous envoyez une vibration d’Amour afin de nettoyer la mémoire qui est à l’origine de ces émotions négatives et du conflit.


http://www.vivrehooponopono.com/#!la-mthode-hooponopono/c1kxx



Désolé, signifie que l’on reconnaît le conflit.
Pardon, donne la possibilité de se pardonner à soi même et à l’univers d’avoir créé cette situation.
Merci, à votre âme, à Dieu, à l’Univers d’avoir réveillé cette mémoire qui était en vous afin de la nettoyer.
. Je t’aime, c’est le nettoyage de la mémoire limitante en envoyant une énergie d’Amour à vous et à l’univers. On pourrait dire aussi « je m’aime ».
      Et puis… être sans attente, lâcher prise, souffler et prendre de la distance sur ce qui vient d’arriver afin de laisser les meilleures solutions vous apparaître.
      Sans attente ne veut pas dire inaction, il s’agit au contraire d’être  à l’écoute de ce que votre Moi profond va vous proposer. Cela prend toujours une forme inattendue et c’est ce que je préfère dans cette pratique.


       Aujourd’hui est un bon jour pour commencer à vous envoyer de l’Amour, alors qu’attendez-vous ?


http://www.saimersoimeme.com/lamour-guerit-hooponopono/

La guérison du monde et de ton monde commence en toi :





Il y a deux ans, j’ai entendu parler d’un thérapeute d’Hawaii qui a guéri une salle complète de patients aliénés criminels sans jamais voir aucun d’eux. Le psychologue étudiait le dossier d’un interné et ensuite regardait en lui-même pour voir comment il avait créé la maladie de cette personne. A mesure qu’il s’améliorait lui-même, le patient s’améliorait.



Cela signifie que les activités terroristes, le président, l’économie — quoi que ce soit que vous expérimentiez et que vous n’aimez pas —, c’est à vous qu’il revient de les guérir. Ils n’existent, pour ainsi dire, que comme des projections venant de l’intérieur de vous. Le problème n’est pas le leur, il est le vôtre et pour le changer, vous avez à vous changer.




J’ai demandé au Dr Len comment il s’y prenait pour se guérir lui-même. Qu’est-ce qu’il faisait, exactement, quand il regardait les dossiers de ces patients ?


«Je répétais juste « excuse-moi » et « Je t’aime » encore et encore», a-t-il expliqué.


«C’est tout ?»

«C’est tout.»


http://pranique.com/oponopono.html


Voici l'histoire du docteur Hawaïen Ihaleakala Hew Len. II m'a expliqué qu'il avait travaillé trois ans à l'hôpital de l'état d'Hawaï. La salle où ils gardaient les malades mentaux était dangereuse. 



Morrnah Nalamaku Simeona



Ihaleakala Hew Len

Les psychologues ne tenaient pas longtemps. Le personnel prenait beaucoup de congés de maladie ou s'en allait tout simplement. Les gens marchaient en gardant le dos contre le mur, craignant d'être attaqués par les patients....
Len, lui ne voyait jamais ses patients. De son bureau, il consultait simplement les dossiers des malades. Pendant qu'il regardait les dossiers, il travaillait sur lui-même.



Il me confia : "Après quelques mois, des patients à qui l'on avait dû mettre des entraves furent autorisés à marcher librement. D'autres, qui avaient dû être mis sous drogues lourdes commencèrent à abandonner leurs traitements. Certains qui n'avaient aucune chance d'être relâchés furent libérés. Et pas seulement cela, le personnel commença à se plaire à venir travailler là, l'absentéisme prit fin".


Je lui posai alors la question clé : "Que faisiez-vous donc en vous même qui amenait ces gens à changer ?".
"Tout simplement, je guérissais la partie de moi qui les avait créés", m'a-t-il répondu.



J'ai demandé à Len qu'est ce qu'il faisait exactement quand il regardait les dossiers de ses patients ? 
II me dit : "Je ne fais juste que répéter : je m'excuse. Pardon. Merci. Je t'aime. Encore et encore..."
"C'est tout ?"
"C'est tout."











----
Revenir en haut Aller en bas
 
HO ' OPONOPONO : Désolé - Pardon - Merci - Je t'aime .......
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HO ' OPONOPONO : Désolé - Pardon - Merci - Je t'aime .......
» Notre forum souffle sa première bougie aujourd'hui
» Enseignement de la retraite à propos du sacrement du Pardon
» Pardon Seigneur Pardon..je t'aime..
» Merci pour votre accueil (Beloeil,Belgique, 60 ans)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fils de la loi de UN :: Spiritualité/Philosophie/ Théorie :: Eveil spirituel / Développement personnel-
Sauter vers: