Le partage le nerf de ma guerre. Nouveau paradigmes, soyons la révolution.
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'injuste guerre menée contre les sites de réinformation par les médias mainstream coupable de complaisance envers nos élites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akasha

avatar

Messages : 1534
Points : 2728
Réputation : 50
Date d'inscription : 17/03/2015
Age : 40
Localisation : par là tout droit

MessageSujet: L'injuste guerre menée contre les sites de réinformation par les médias mainstream coupable de complaisance envers nos élites   Jeu 3 Déc - 4:56

Bonjour mes frères & sœurs I love you
Ces derniers temps on assiste à un véritable lynchage des sites dis de réinformatrion, une campagne injustifiée mené sans arguments dont le but est de discrédité une presse jugée trop efficace à leur yeux. On est dans l’inversion accusatoire et des valeurs, car si il y a bien une presse qui joue à un jeu dangereux, c'est bien la presse mainstream avec une armée de désinformateurs, Rudy Reichstadt, Caroline Fourest, , le petit Benoit de l'Express, Pierre-André Taguieff, Marc-Edouard Nabe, etc) qui en laissant le pouvoir libre de tout mouvement cela risque de très mal finir. Car l'élite est entrain de joué un jeu trouble qui risque de nous conduire vers une guerre mondiale. Là ou la presse libre y va en divulgation qui diffusée à plus grande échelle, interpellerait l'opinion publique ce qui empêcherait le pouvoir de faire n'importe quoi. C'est les médias mainstream qui ferait mieux de faire son boulot, je suis écoeurée face à autant d’injustice et d'inconscience le risque est tellement grand..On est face à une situation pratiquement identique à celle qui nous a conduit à la 1er guerre mondiale, avec à la place de l'assassina de l'archiduc François-Ferdinand de Hongrie à Sarajevo (Serbie), l'avion russe abattu par la Turquie. Nous sommes en face des mêmes coalitions qui se mettent tout doucement en place. La 1er étant Russie, France, Grande Bretagne. En face, Turquie, Etats-Unis, Et L'Allemagne qui elle aussi joue un bien trouble jeu, en parallèle, plusieurs pays de l'est...On viens de voir la Russie fournir des preuves indiscutable de l'implication de la Turquie dans la revende du pétrole illégale de l'EI, Ainsi que leur aide logistique et en armement de l'EI, rejeté de façon sourde par les Etats-Unis et l'OTAN. Combien de temps encore les deux blocs vont pouvoir jouer à se jeu du "La Russie vous mets devant vos responsabilité, vous les rejetez ?" D'un autre côté on assiste aux perde de nos liberté au nom de la sécurité, on observe une France qui devient un état totalitaire (voir les nouveaux articles), avec durcissement des lois et un changement de constitution en route. Et que fait nos médias face à ça ? Ils pérorent sur une prétendue presse qui favoriserait le terrorisme ! Là où à l'inverse elle pointe du doigts les vrais responsables...C'est totalement irresponsable. Il est plus que temps que certaine révélations soient bien mise en avant pour forcer nos puissant gouvernement à revoir leur positions actuelles avant qu'il ne soit trop tard.
Cette toute petite journaliste ferait mieux de faire son boulot au lieu de baver des inepties qui ne sont utile à personne.
Texte Akasha.


Le Figaro en plein délire anti-conspirationniste



Le Figaro sort l'artillerie lourde niveau propagande aujourd'hui avec une journaliste qui réussit le record de publier trois articles "anti-complotistes" dans la même journée. Le premier dans la matinée est intitulée: "Taguieff : «Le complotisme fournit des justifications au terrorisme»", ça commence bien. La journaliste fait sienne la rhétorique de l'ultra sioniste Taguieff ayant déjà publié un livre entier sur le sujet. A la question de savoir si le complotisme est dangereux, Taguieff répond:


"Les croyances complotistes constituent l'un des facteurs favorisant la radicalisation idéologique et le basculement dans le djihadisme. À partir du moment où de jeunes musulmans fanatisés pensent qu'il existe en France un «racisme anti-musulmans» institutionnel et une «islamophobie d'État», ils sont tentés de croire qu'il sont des victimes de complots criminels contre eux et leur religion, fomentés par le pouvoir ou des groupes organisés, imaginés le plus souvent comme «sionistes» ou manipulés par les «sionistes». Cet imaginaire complotiste peut provoquer une sécession et une rébellion des jeunes fanatisés, et nourrir leur désir de recourir à une violence supposée juste et purificatrice, par laquelle ils assouvissent leur soif de vengeance sur le thème: «Ils nous tuent, donc nous les tuons.» Même le terrorisme a besoin de justifications. Le complotisme leur en fournit."

Une minute plus tard, la journaliste publie l'article "Comment lutter contre le complotisme ?" ou elle indique carrément que "Le conspirationnisme peut être l'antichambre de la radicalisation, et est très utilisé par la propagande djihadiste." Une fois encore on a le droit à l'analyse du super expert de comptoir Rudy Reichstadt pour appuyer son article (décidément c'est observationnel cette référence).

Celui-ci va jusqu'à traiter l'association Re-open 9/11 de "révisionniste". Elle donne ensuite la parole à une prof qui "décortique méticuleusement la rhétorique complotiste en classe". "Elle évoque aussi les vrais complots, comme celui de la dépêche d'Ems, qui conduit à la déclaration de guerre de Napoléon III contre la Prusse, ou les expérimentations de la CIA dans les années 50. " Donc apparemment, depuis les années 50...on peut dormir sur nos deux oreilles. Notre prof d'anglais veille au grain.

Hop 6 minutes plus tard, voilà un autre article qui pointe le bout de son nez. ça ne chaume pas chez Le Figaro. La propagande n'attend pas. Cette fois, la journaliste met les bouchées double avec l'article "Après les attentats du 13 novembre, le fléau du complotisme" ou l'expert habituel (oui...encore lui) nous apprend que "la complosphère a des niveaux d'audience supérieurs à ceux de la «fachosphère»." et que "«Le complotisme participe désormais de la contre-culture juvénile, connectée à internet, qui conduit à un refus de l'autorité instituée". Puis, cela commence à dériver dangereusement. "il existe de nombreuses passerelles entre la complosphère et la djihadosphère ou l'islamosphère. La théorie du false flag permet d'exonérer les djihadistes de la responsabilité des événements". Le complotisme est très régulièrement lié à une forme d'antisémitisme. Un antisémitisme qui fait partie intégrante de la propagande djihadiste.

"L'objectif est de «terroriser» le jeune et de le persuader que le Mal l'entoure. L'isoler du monde extérieur pour le pousser à franchir le pas vers une communauté de substitution.Le complotisme joue donc un double rôle: il permet de justifier le passage au terrorisme, tout en niant le crime terroriste quand celui-ci a lieu. «Il y a le même lien entre terrorisme et conspirationnisme que celui entre négationnisme et conspirationnisme: le complotisme est un moment du crime, qui crée les conditions pour que ce crime soit à nouveau possible» explique Rudy Reichstadt

Très franchement, on nage en plein délire paranoïaque dans la presse mainstream. On voit mal en quoi les dites théories du complot pourraient inciter des jeunes à faire le djihad alors que ces même théoriciens, traités par les médias comme des parias nuisibles, démontrent que le terrorisme est manipulé par des Etats et cela dérage manifestement beaucoup en haut lieu. Pourquoi les djihadistes s'uniraient-t-il s en connaissance de cause aux pays qu'ils accusent de tous les maux en utilisant leurs armes et en luttant pour leurs intérêts comme des bêtes marionnettes? Ces arguments n'ont aucun sens.

D'ailleurs, la réalité est tout autre puisqu'une information peu relayée des médias vient confirmer que Les « théoriciens du complot » sont au contraire responsables d’un abandon de l'Etat Islamique par les militants. Les radicaux se plaignent que les recrues se détournent quand ils découvrent que les services de renseignement occidentaux contrôlent les groupes extrémistes.

Que je sache, c'est bien la CIA qui a entraîné Ben Laden. Al Qaeda ( la base de données) est une création américaine, Hillary Clinton l'a admis en ces termes*. Qui a fourni des armes aux djihadistes en Syrie? Les théoriciens du complot ou des gouvernements? Qui a entraîné des jeunes paumés pour les envoyer en Syrie faire le djihad? Qui envoie des bombes avec des drones sur des populations civiles au Pakistan, incitant après coup les proches des victimes à se radicaliser? (cela ne donne bien évidemment pas une légitimité au djihadisme mais cela permet de l'expliquer). Qui a affirmé en 2010 que le plan de déstabilisation de la Syrie était déjà à l'Etude* ou que la décision d'envahir l'Afghanistan et l'Irak était prise avant le 11 septembre 2001?*. Des exemples, il y en a à la pelle et la réponse est toujours la même. Ce sont nos propres Etats qui créent et instrumentalisent le terrorisme.

(***)





Cet état de fait est loin d'être une théorie, les exemples sont légion y compris des attentats fomentés en Europe par le réseau Stay Behind de l'OTAN. Tout cela, ces journalistes ne peuvent l'ignorer. Ils désinforment sciemment leur lectorat en attribuant la genèse du terrorisme et limite tous les maux de ce monde aux théoriciens du complot de la même manière que la CIA a récemment honteusement collé la responsabilité des attentats de Paris à Snowden[/url. Ce sont des attaques gratuites et sans fondement.

Pour finir, savez-vous sur quoi tombent les internautes lorsqu'ils cherchent les termes "Théorie du complot" sur Internet depuis Janvier dernier?


Source : [url=http://fawkes-news.blogspot.be/2015/12/le-figaro-en-plein-delire-anti.html]Fawkes News


Au Royaume-Uni, une campagne anti-radicalisation stigmatise toute critique envers le gouvernement

Et le festival continue. Une fois encore, ne pas avoir confiance dans les informations des médias ou croire à des théories du complot est rapporté comme étant un signe potentiel de radicalisation. Voyez-vous comme le piège se renferme sur ceux qui ont le malheur d'avoir la moindre pensée divergente? Dans la même veine, Cameron a récemment traité les personnes qui étaient opposées à la guerre en Syrie de "sympathisants des terroristes". La liberté d'expression, déjà chancelante, vie probablement ses dernières heures de gloire. Fawkes
--------------------------




En plein débat sur une intervention du Royaume-Uni en Syrie, la municipalité de Camden Town près de Londres a élaboré un prospectus controversé et critiqué visant à mettre en garde les parents contre les signes de radicalisation de leurs enfants.


Les autorités britanniques tiennent à prévenir les parents : «Si vous voyez vos enfants remettre en question les actions du gouvernement, attention ! Ils pourraient s'être radicalisés».



Des responsables de la protection de l'enfance britannique ont réçu de vives critiques après leur campagne contre l'extrémisme lors de laquelle il ont tout simplement affirmé que si un jeune se montrait trop critique envers les informations officielles que lui fournissaient les médias mainstream, c'est qu'il avait probablement été radicalisé par un mouvement de sympatisants des terroristes.



Ainsi, un dépliant élaboré au sein du conseil d'administration du quartier de Camden à Londres, prévient les parents que si leur progéniture commence à se mettre en colère lors d'une conversation sur la politique du gouvernement, notamment en ce qui concerne la politique internationale, cela pourrait être un signe sérieux de son passage du côté obscur.



Parmi les autres comportements à risques figurent le renfermement sur soi, une attitude secrête, la possession d'appareils électroniques dont les parents ne sont pas les acheteurs, un changement dans le style vestimentaire et la posture, une méfiance vis-à-vis des médias traditionnels, l'apologie de théories conspirationnistes ou carrément la glorification de la violence.


Malheur aux parents qui verront chez leur enfant une combinaison de tous ces symptômes : ils devront s'attendre à une fugue de ce dernier qui aura alors décidé de rejoindre Daesh en Syrie, affirme le dépliant.



En cas de doute, les familles sont appelées à prendre immédiatement contact avec l'organisme de protection de l'enfance qui pourra leur fournir conseils, aide et prendre les mesures nécessaires.



Bella Sankey, directrice du pôle politique de Liberty, une organisation de lutte pour les droits de l'Homme et la liberté d'expression a critiqué le dépliant.



Selon elle, cette suspicion généralisée crée plus de mal que de bien. «Les enfants doivent être encouragés à prendre part aux discussions politiques et avoir un sens critique et de réflexion par rapport à ce qu'ils voient dans les médias et non l'inverse».



Pour Bella Sankey, c'est au contraire l'encouragement des familles à la suspicion permanente envers leurs enfants qui va peu à peu «les aliéner» et risque de «marginaliser ceux d'entre eux qui sont les plus sensibles».



«Si nous voulons garder nos enfants loin de l'extrémisme violent, nous devons les inclure dans une discussion ouverte sur la politique internationale en leur inculquant et enseigner les valeurs des droits de l'Homme, et non les préoccupations sécuritaires du gouvernement», a-t-elle déclaré à The Independant.



Le quotidien britannique a par ailleurs publié une lettre ouverte rédigée par des écrivains et des intellectuels qui expliquent que le programme anti-terroriste du gouvernement britannique intitulé «Prevent» nuit à la liberté d'expression et à l'ouverture du débat sur les questions internationales et que par conséquent, il rend le pays «moins sûr encore».



Source: RT
Revenir en haut Aller en bas
photon

avatar

Messages : 33
Points : 49
Réputation : 0
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 44

MessageSujet: Re: L'injuste guerre menée contre les sites de réinformation par les médias mainstream coupable de complaisance envers nos élites   Ven 4 Déc - 10:53

Revenir en haut Aller en bas
photon

avatar

Messages : 33
Points : 49
Réputation : 0
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 44

MessageSujet: Re: L'injuste guerre menée contre les sites de réinformation par les médias mainstream coupable de complaisance envers nos élites   Ven 4 Déc - 10:56

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'injuste guerre menée contre les sites de réinformation par les médias mainstream coupable de complaisance envers nos élites   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'injuste guerre menée contre les sites de réinformation par les médias mainstream coupable de complaisance envers nos élites
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le racisme inversé
» Le mangoustan, un fruit exotique.
» vote DHG et gestionnaire - question de loyauté ?
» La guerre contre Paris 1871
» UN PATRON EN GUERRE CONTRE SOCIETE GENERALE,CREDIT AGRICOLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fils de la loi de UN :: Actualités Mondiales :: Autres-
Sauter vers: